Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fini] Le Mulou traque sa proie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Lun 24 Juil - 16:38

Un rendez-vous particulier s'était déroulé la veille. Abaddon, pensant rencontrer la Conseillère onirique prisonnière de l'Ordre, se retrouva face à une femme bâillonnée et gardée par deux molosses. C'était Anah qui l'avait amenée ici et elle attendait le Commandant de pied ferme... ce qu'elle voulait en échange de sa libération, c'était qu'il traque sept humains, des pirates informatiques, qu'il découvre ensuite le lieu où se situait leur QG, puis le réduise en cendres. En soit, le travail n'avait pas l'air trop problématique et exécuter des criminels de bas-étages ne le dérangeait pas vraiment mais, et c'était là tout le problème, il ne voulait pas faire quoi que ce soit qui puisse profiter à cette cyborg qui avait failli génocider deux des quatre peuples composant l'Onirique. Il se demandait d'ailleurs bien pourquoi elle voulait se débarrasser d'eux, étant donné qu'elle ne faisait plus partie de l'Ordre et que leurs magouilles ne la concernaient pas. Quoique. Et s'ils avaient quelque part dans leur QG quelque chose qui pouvait lui porter préjudice, à elle ? C'était une possibilité, mais dans ce cas pourquoi l'envoyer lui trouver cet endroit plutôt que d'y aller elle-même ? Et pourquoi l'aider à libérer cette Conseillère ? Pensait-elle pouvoir attirer sa sympathie ? Cela faisait tout de même beaucoup de questions et il ne pouvait répondre avec précision à aucune d'entre-elles, il était donc inutile d'autant se creuser la cervelle.
Dans tous les cas, et quels que soient les plans de la Cyborg, il n'avait pas vraiment le choix et il allait devoir bien sagement obéir s'il voulait vraiment libérer cet être neutre qui pourrait leur être bien utile à l'avenir.

L'homme soupira et sortit donc de son Palais, direction la Réalité où se trouvaient ses cibles. Il avait pu faire le plein de Kamas et possédait, accrochées à sa ceinture, des bourses bien rempli dont le doux tintement accompagnait chacun de ses pas. Anah lui avait dit que ces pirates pillaient du matériel informatique pour le revendre à des clients fortunés, n'est-ce pas ? Eh bien, il en était un maintenant. Il écumait donc les diverses places marchandes où l'on trouvait en général des tas de personnes prêtes à vous arnaquer avec des objets hors de prix... mais parmi toute cette foule nauséabonde, seules sept personnes l'intéressait.

Que la traque commence.
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 25 Juil - 17:01

Depuis combien d'heures maintenant il errait entre les étales de bibelots, de faux artefacts, de poissons brillants et de vieilles fripes diverses et variées ? Aucune idée mais une chose était certaine, il n'avait attiré que des mandiants et des voleurs à la tirette avec ses piécettes. Est-ce que ces experts en pièces robotiques volées allaient aborder un acheteur au milieu de cette populace ? Le iop pouvait bien continuer de creuser la question quelques heures encore, si ça lui chantait. Après tout il faisait beau.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 25 Juil - 20:34

Au bout de quelques temps à errer entre les panoplies censées rendre plus puissant et les vrai-faux dofus, Abaddon alla s'asseoir à l'écart des regards, sur un rocher, dans l'ombre. De toute évidence, ces pirates ne se montreraient pas si facilement et il y avait même de fortes chances qu'ils se soient déjà fait une clientèle fidèles, qu'ils rencontraient plus ou moins régulièrement. Après tout, ils ne s'étaient pas fait attraper par l'Ordre alors ils ne devaient pas fréquenter ces marchés noirs de piètre qualité. C'était un coup d'épée dans l'eau et, il se devait de le reconnaître, bien stupide.
Il se devait donc de trouver ces clients potentiels et ainsi il remonterai vers ces voleurs. Sans doute que leurs clients favoris étaient de "puissants" bourgeois, capables d'acheter en gros cette marchandise volée à leurs fins personnelles. Et sans doute que cette classe-ci de la société se réunissait régulièrement pour discuter affaire, remplir leurs carnets d'adresses et effectuer diverses achats. C'était dans cette direction qu'il fallait creuser... il se leva donc, remarquant seulement à sept sept individus devant lui. Sept... manque de chance, ce n'étaient que de petits malfrats, bien loin des professionnels qu'il recherchait. Leurs regards insistants sur ses bourses, leurs petites dagues à la main et leur rictus écœurant qui ne l'impressionnaient absolument pas... il soupira et y mit le feu sans plus de concession. Alors certes, il n'avait pas vraiment le droit de tuer mais dans un régime, un petit excès ne fait jamais de mal et puis il n'y avait pas de témoins ici et c'était clairement de la légitime défense, n'est-ce pas ? Un dernier regard au tas de cendres qu'il venait de créer et il s'en alla en sifflotant gaiement.

Ah, Brâkmar. La cité de tous les vices. A bien y repenser, il aurait dû se rendre dans cette cité dès le début, cela aurait été plus intelligent. Il haussa les épaules et écuma les rues. Après tout, la Conseillère n'était pas en danger de mort avec Anah. Quoique. Petits gangs tabassés, fichiers volés... il apprit bien rapidement qu'une petite fête s'organisait en dehors de la cité, près des portes Sud de celle-ci, dans un grand manoir. Il n'avait cependant réussi à trouver aucun nom au sujet des organisateurs de celle-ci ni même des participants, il y avait donc fort à parier qu'il était impossible d'y entrer les mains dans les poches. Le manoir serait sûrement surveillé et l'entrée contrôlée par invitation. Il aurait pu tenter de s'y infiltrer notamment par le biais de ses ombres mais cela aurait été moins amusant, et il aurait été plus difficile de s'approcher de ses cibles sans causer de grabuge. Il s'acheta donc un Smoking très classe et basique, veste noire chemise blanche, avec la cravate noire. Des lunettes teintées masquant ses iris dorés afin d'éviter d'attirer trop de regard sur lui -et, sait-on jamais, celui de ces experts qui pourraient connaître l'Onirique- et il s'installa sur un toit non loin de ces fameuses portes Sud. D'ici, il pouvait tout voir, des ruelles sombres à proximité au Manoir au loin, et était suffisamment masqué par la nuit pour ne pas être remarqué au premier coup d’œil.

Et justement... un petit bouftou égaré passa dans une ruelle un peu trop sombre, juste en dessous de lui. Il lui sauta dessus gracieusement, le cogna un peu trop fort au visage et lui vola son invitation.

- Alors cher monsieur vous vous nommez... Ertesan Vif. Soirée "Armes & Rhum" hum ? Vous savez vous amuser vous. Désolé de vous gâcher votre petite fête.

Il rit doucement et cacha le corps inconscient dans une poubelle environnante avant de se diriger d'un pas tranquille vers le manoir. Il présenta son invitation à l'entrée avec un sourire on ne peut plus naturel.

- Bienvenue Monsieur Vif. Vous pouvez y aller.

Que la fête commence.
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 25 Juil - 22:42

Une éniripsa l'accueille, prête à prendre ses vêtements et vérifier au passage les éventuelles armes qu'il porterait sur lui. Elle n'y trouverait rien à y redire mais c'est simplement histoire de faire un rapide inventaire. Le sourire est poli et les toilettes des convives sublimes. Abaddon arrive dans une vaste pièce éclairée par une rangée de lustres des plus exquis. Une soixantaine de personnes sont présentes.

Parmi ces personnes, un groupe de quatre est attablé dans un coin du salon. Deux hommes disciples de Cra entourés de deux jumelles sadida toutes deux vêtues d'une robe argentée. Les deux femmes s'arrêtent net dans leur discussion et tournent leur visage vers Abaddon au moment où celui-ci entre dans la pièce. L'une d'elles se penche à l'oreille de l'un des cra et à présent, tout le petit groupe regarde fixement Abaddon...
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 25 Juil - 23:52



Le mulou           traque sa              proie

   
« Abaddon et Ombrya »

   Soirée mondaine,  dont j'avais entendu parler au détour d'une ruelle de Brâkmar. Et organisée par ce cher Iskol, qui me devait encore une flopée de services ?! Je n'allais pas manquer une telle occasion de forcer une invitation. Et avec le sourire en plus.
Depuis que j'avais participé au bal piégé de Stella, le troisième sceau, je me faisais un tel plaisir d'assister à de tels événements ! Les tenues étaient classes à en crever, l'hypocrisie battait son plein, et on pouvait voir tout le gratin des grandes villes réunis en un seul endroit. Décidément, ce genre de soirées était une véritable opportunité pour savoir quelles têtes arrachées feraient le plus de bruits et causeraient le plus de soucis.

Me voici parée de ma plus belle robe ... La seule d'ailleurs. Il faudrait vraiment que j'aille faire les boutiques avec Anah à l'occasion. Robe unie noire, elle tombait jusqu'aux chevilles et était échancrée sur un des côtés pour laisser apparaitre ma jambe. Un bustier venait relever ma poitrine qui faisait tourner plus d'une tête, et des dizaines de pierres précieuses violettes parsemaient l'ensemble. Finalement, ma compagne n'avait peut être pas tord ... J'étais vraiment exquise dans cette tenue.

Mais pour le moment, fini de se jeter des fleurs et revenons à la soirée. Les gens riaient avec retenue, discutaient de tout et de rien, se laissaient tenter par quelques aliments déposés avec soin sur des plateaux d'argents ... Une soirée tout ce qu'il y avait de plus classique.

Voyons voir, de quelle jugulaire allais-je bien pouvoir me délecter en premier ... Je laissais mes yeux parcourir l'assemblée doucement. La petite vieille qui semble vouloir se faire sauter par le serveur ? L'obèse ivre attablé avec une jeune femme et essayant de la courtiser ? Ou peut être bien ce beau jeune homme qui venait d'entrer avec assurance à l'intérieur ...

Un sourire se dessina sur mon visage. Cette chevelure flamboyante, cette taille de colosse, et ces lunettes qui avaient sans doute pour but de dissimuler son appartenance Onirique ... Abaddon. Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire en pareil endroit ?
Quoi qu'il en soit, il semblait avoir attiré l'attention. Une table s'était soudainement tournée vers lui, et le fixait avec une telle intensité que cela n'avait rien de normal.

Quel abruti, pensait il pouvoir s'introduire ici avec une simple paire de lunette et passer incognito ? Il n'était pas dans les histoires de super-héros stupides inventées par les clochards d'Amakna pour grapiller quelques kamas hein ! Une bagarre pouvait être intéressante à observer, mais avoir Abaddon a ma botte était une idée bien plus alléchante. Si je lui rendais service, alors je m'assurerais qu'il me soit redevable.

Passant une main dans mes cheveux, je marchais avec élégance jusqu'à lui. Sur la route, je pris soin de faire un croche pied à un serveur qui vint s'écrouler, le plateau chargé, sur la table des quatre individus en surveillance. Arrivée à sa hauteur, mes doigts s'enroulèrent autour de sa cravate et je l'embrassais à pleine bouche, profitant de la surprise pour le pousser dans un endroit reculé, loin des regards indiscrets. De l'extérieur, il ne s'agissait qu'une d'une jeune femme retrouvant son mari au lieu de rendez vous. Mais la réalité était toute autre. M'assurant d'être suffisamment camouflés, je décollais mes lèvres.

"- Alors on vient s'offrir du bon temps dans la Réalité Abaddon ? Les prostitués de l'Onirique ne sont plus à ton goût ?" murmurais-je, amusée.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mer 26 Juil - 0:05

Lorsque les deux amants improvisés reviendront sur le devant de la scène, les jumelles manqueront à l'appel.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mer 26 Juil - 0:41

Ah, les soirées mondaines. Fins mets et alcools de grand luxe coulent à flot, les riches rient entre eux et échanges des banalités en remplissant leurs carnets d'adresses de noms bien utiles pour leurs prochaines magouilles. Ces fêtes ne servaient qu'à en mettre plein la vue et Abaddon n'était pas vraiment fan de ce genre de lieux, il ne s'y sentait pas à sa place autour de ces gens faux et de leur soit disant puissance, qui se pavanaient car ayant de l'argent et des relations. Certes, il savait très bien imiter leur rires hautains et arrivait à se fondre dans la masse en bon comédien qu'il pouvait être mais toutes ces manières ridicules... lui donnaient juste des envies de meurtres. Depuis quand était-il si violent, d'ailleurs ? Inutile de s'attarder à ce genre de détails.

Derrière ses lunettes, il laissa donc son regard se poser sur tous les invités. Il devait repérer des personnes assez importantes pour avoir du matériel volé, en robotiques et armements. Finalement, son attention fut attiré par une table de quatre personnes, deux Sadidas entourant deux Crâs. Et les Sadidas... l'avaient reconnu ? Elles venaient de le fixer avec insistance et avaient informé les hommes de sa présence. Elles le connaissaient donc, mais comment ? Il ne connaissait absolument pas ces pillards et il n'y avait aucune chance qu'eux le connaissent, pourquoi s’intéresseraient-ils à lui ? L'Onirique et la technologie n'allaient pas vraiment bien ensemble et lui n'y connaissait pas grand chose non plus.
Il regardait cette table avec insistance et plus particulièrement ces deux femmes, ces jumelles. Il ne pensait pas les connaître donc elles avaient peut-être juste pu sentir sa nature Onirique. De deux choses l'unes donc: soit ses cibles savaient qu'il venait pour eux, et dans ce cas elles avaient reçu un descriptif détaillé ce qui serait étonnant. On pourrait aussi donc en conclure que ces deux hommes n'en font pas partie. Soit il y avait plusieurs prédateurs qui tournaient autour de ces bons hommes, et alors l'Ordre n'était pas si aveugle qu'Anah l'avait laissé entendre. Mais du coup, que devait-il faire ? Il était repéré et ne pouvait pas se contenter de s'en aller. Hum, peut-être une petite diversion à l'aide de ses ombres, une petite chose attirant leur attention pour...

Sortant de ses pensées, l'homme remarqua alors une femme avancer vers lui. Elle venait de faire tomber un serveur sur les quatre gêneurs. Ombrya ? Cette robe la mettait bien en valeur, tiens. En tous cas, c'était toujours mieux que ce qu'elle portait d'habitude. Il voulut lui sourire mais il se fit embrasser à son grand étonnement, et elle le poussa sans problème plus loin, à l'abris des regards. Il était clair qu'elle avait remarqué la table des Quatre et avait voulu le délivrer de cette situation gênante.
Riant doucement, il passa une main derrière sa nuque.

Du bon temps, du bon temps... Il faut le dire vite. Ces gens me donnent des pulsions que je me refuserais de suivre pour tout de dire, très chère. Non, si je suis ici c'est parce que je fais le sale boulot d'Anah, quelques personnes à traquer et éliminer. Je ne m'attendais pas à ce qu'on me reconnaisse ici, d'ailleurs, on est plutôt loin de mon Monde.
Mais dis-moi, j'ai failli ne pas te reconnaître dans cette tenue, tu es ravissante.


Rentrant dans son jeu, il lui fit un sourire des plus charmeurs, retirant ses lunettes pour plonger son regard dans le sien. Certes, sa présence était étonnante mais il n'avait pas beaucoup de raison d'être froid avec elle. Bien qu'alliée d'Anah, elle n'avait pas encore ouvertement déclaré la Guerre à l'Onirique. Après ses sceaux, peut-être ? Cette idée failli lui décrocher un sourire. Après avoir été "délivrée" par Anah, elle en serait peut-être capable.

Et toi alors ? Tu te délectes de ce genre de festivités entre deux massacres en compagnie de la Cyborg ? J'ai entendu parler de vos exploits, tu sais.

Souhaiterait-elle l'aider ? C'était fort probable et après tout, pourquoi pas ?
Plus on est de fous, plus on rit.
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mer 26 Juil - 16:15



Le mulou traque sa proie.

   
« Abaddon et Ombrya »
Je me décollais rapidement de son étreinte, affichant la mine dégoûtée des plus grandes garces de ce monde. Je croisais les bras, avant de sourire innocemment.

"- Nos petits exploits se résument à des massacres et des tortures. Ce n'en est pas vraiment. En revanche, le fait que tu te charge d'une mission proprement pour une fois, ça en représenterait un. Tu t'es fait remarquer par toute l'assemblée en débarquant ici avec tes grands airs.

Pensive, je perdis mon sourire au profit d'une moue agacée.

- Et ce que je fais ici ne te regarde pas. D'ailleurs, tu devrais en faire de même quand tu as une mission à faire, et ne pas révéler à la moindre petite pétasse que tu connais dans mon genre que tu dois traquer et éliminer des cibles importantes au saint nom d'Anah. Bref, évidemment je vais te filer un coup de main, je m'emmerde sacrément. Et par pitié, ait la gentille attention de m'éviter le couplet du gros dur ne voulant pas faire équipe avec moi tout ça parce que je t'ai vexé, tu seras un amour !

Mes yeux se posèrent sur l'assemblée avant de chuchoter :

- Qu'est-ce que tu sais d'eux ? Tu as un plan pour les retrouver ? Si tu me dis que tu comptais gentiment questionner tous les bourgeois du coin un peu ivres sous prétexte qu'ils sont influents et doivent donc faire être liés à tes proies et te permettre de remonter jusqu'à eux, je t'assure que je gueule au viol et te fais dégager dans la foulée ..."
   



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mer 26 Juil - 17:51

Abaddon s'écarta légèrement de la femme pour jeter un œil à la table des quatre... qui était devenue la table des deux. Les jumelles disciples de Sadida avaient disparus, et cela posait un problème de taille étant donné qu'elles étaient celles qui l'avaient reconnu. Il retourna à sa place, face à Ombrya, avec un petit soupir.

Eh bien très chère, tu montres les crocs. Mais figure-toi que personne ne m'avait remarqué jusqu'à ces deux femmes. Ce sont les premières à avoir tourné la tête vers moi et ce sont elles qui ont prévenus les deux Crâs. Vu la façon dont elles m'ont regardé, elles me connaissaient, ce ne sont donc pas mes grands airs qui m'ont trahis... même si j'aurais sans doute préféré cela. Ça ou elles peuvent sentir les natures, et apercevoir un être Onirique ici les a mises en alerte, même si je ne pense pas que ce soit la bonne explication. Les êtres Oniriques ne courent certes pas les rues, mais de là à avoir une telle réaction, cela me semble un peu disproportionné...
Tu peux très bien te joindre à moi si tu le souhaites, cela ne me dérange pas, et je ne suis pas le moins du monde vexé. S'il suffisait de petites piques pour cela haha..


Il marqua une pause et croisa les bras, jetant un nouveau regard en coin à la pièce d'à côté, avant de chuchoter à sa nouvelle partenaire.

Ce sont des pirates informatiques, sept pillards qui volent du matériel robotique pour les vendre à de riches fanas d'armes et tout ça, dans le dos de l'Ordre. C'est d'ailleurs une des raisons qui me fait penser que celles qui m'ont repéré en font partie et sont ici pour la même raison que moi, même si je ne peux rien affirmer avec certitude pour l'heure. Ce qui impliquerait donc que ces deux archers font partie de mes cibles, où y sont au moins liés.
Cette soirée doit être une occasion pour eux de trouver de nouveaux clients parmi tous ces riches bourgeois. Il y aura par conséquent sans doute une petite réunion privée dans l'une des nombreuses pièces de ce manoir, entre quelques élus et ces voleurs afin de conclure des ventes.


Ceci dit, il remit ses lunettes en place. Certes, ceux qui pouvaient sentir sa nature -s'il y en avait en dehors de ces jumelles- auraient vite fait de le démasquer mais au moins, la soixantaine d'invités présents ne le questionneraient pas sur ses iris aux couleurs pour le moins inhabituelles.
Agrippant Ombrya par la taille, il la ramena à ses côtés pour retourner dans la soirée, faisant de son mieux pour qu'il y ait toujours quelques personnes entre eux et les deux Crâs, le tout toujours avec une expression on ne peut plus naturelle. Il lui murmura alors

Si les deux femmes sont bien ce que je crois, alors nous devrions garder un œil sur ces deux disciples de Crâ, tu ne penses pas ?

Finalement, ces deux femmes lui avaient peut-être mâché le boulot: à peine arrivés ils avaient déjà deux personnes à filer. Il ne pouvait bien évidemment pas invoquer ses magnifiques sauterelles dans un pareil endroit, mais toutes ces lumières formaient par chance de grandes et belles ombres. Un regard insistant sur celle de l'un des archers, heureusement masqué par ses montures, et hop, possédée. Il irait où il ira.
Il s'écarta alors encore plus de cette table pour ne pas paraître trop suspect, toujours en compagnie de sa chère femme.

J'ai un visuel sur l'un d'entre eux, désormais.

Il se demandait tout de même où avaient bien pu passer ces disciples de Sadida...
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Jeu 27 Juil - 18:11



Le mulou traque sa proie.

   
« Abaddon et Ombrya »

   Je soupirais. Comment savoir si ces Sadida étaient véritablement ce qu'il disait ? Si ça se trouve, nous étions en train de suivre une piste complètement faussée, sous prétexte que c'était la seule. Voilà qui était terriblement emmerdant.

- Dans ce cas, je te laisse à tes petites investigations dans l'immédiat, je vais picoler. Si tu vois un truc suspect ... Je serais dans le coin, lui dis-je de mon plus beau sourire avant de m'éloigner dans la foule.

Picoler ? Non, cela était un vice auquel je n'avais pas encore adhéré. J'étais immunisée aux effets de l'alcool de toute façon, et le goût était si dégueulasse ... Et puis j'avais une ligne à garder. Mais bon, il fallait bien une excuse pour m'éclipser.
Je vagabondais entre les gens, enchainant des pirouettes et des petits pas de danse avec élégance. Ces personnes ne savaient décidément plus s'amuser ... Finalement, peut être qu'Abaddon avait sauvé ma soirée.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Lun 31 Juil - 13:39

Avec un charmant sourire sa chère "femme" s'éloigna, disparaissant dans cette masse grouillante de gens riches et hautains. Abaddon avait été très étonné de la voir ici mais au final cela avait été une bonne chose, puisqu'elle avait décidé de se joindre à lui. Tout ce qu'il espérait c'est qu'elle l'aidait seulement dans le but de se divertir, et qu'elle n'allait pas se mettre en tête qu'il lui devait quoi que ce soit en échange de ce coup de main. Les dettes, une autre formes de liens qui venaient entraver ses mouvements... il n'en voulait pas. Il préférait largement être créancier plutôt que débiteur.
Quoiqu'il en soit, il avait désormais deux personnes à suivre, et deux autres disparues qu'il ferait peut-être retrouver, car il sentait qu'elles allaient lui attirer pas mal de problèmes. Malheureusement, il n'avait aucun vrai moyen de les retrouver, il se focaliserait donc sur ces deux Crâs qui, il en était persuadé, pouvaient potentiellement l'amener vers ses cibles.

S'éclipsant donc à son tour du devant de la scène pour cesser de faire des vagues, il se dirigea sans se hâter vers les toilettes, y entrant avant de refermer derrière lui. Il s'installa sur ce trône et ferma les yeux, se concentrant afin de reprendre le contrôle de l'ombre qu'il avait mit à son service un peu plus tôt et d'en avoir le visuel. Il avait besoin de calme s'il voulait avoir un visuel non-stop il espérait donc qu'il ne serait pas dérangé. Avec cette nouvelle paire de yeux, il pouvait surveiller ces deux personnes très facilement et les suivre sans aucun problème, et avec un peu de chance les jumelles reviendraient aussi vers eux afin de continuer leurs affaires, qui avaient été interrompues par son irruption, selon toute vraisemblance. D'ailleurs, si par malheur il avait misé sur la mauvaise dragodinde, il aurait vite fait de s'en rendre compte en étant si proche d'eux. Il pouvait en résumé continuer son enquête tout en restant caché, lui évitant de plus se dévoiler: pour l'heure, la prudence était en effet de mise. Ombrya lui avait sauvé la peau un plus tôt, il ne devait pas se faire repérer une fois de plus.

Il espérait cependant que l'Ordre ne s'en mêlerait pas trop. Avec son aura si atypique, il était facilement traçable sur des kamamètres par leurs agents les plus doués...
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 1 Aoû - 13:46

- Quelle soirée emmerdante ...

Deux hommes entrent aux toilettes pour se diriger vers les lavabos. En effet, la salle d'eau comportait une bonne quizaine de cabines et devant, de grands lavabos surmontés de miroirs.

Les deux cras. La trentaine, une tenue soignée et une apparence des plus agréables. Tous deux solidement bâtis sous leur costume haute couture. Ils portent les cheveux longs, l'un en tresses et l'autre en chignon. Dans leur dos, des arcs métallisés brillants. La corde semblait être un fin trait électrique lumineux et elle émettait un sifflement à peine audible.

Abaddon entend l'eau qui se met à couler, le second se lave les mains en ricanant doucement.

- Disons que tout ceci est un peu trop .. âgé. Ce n'est pas chez les vieux adeptes des monstres et des épées magiques qu'on va se trouver une clientèle adaptée. Ils sont paumés ces gens-là .. Ils n'y connaissent rien.

- Les filles disent que le commandant de l'Onirique se promène ici. Il traînait avec Jhade. Il sait peut-être quelque chose..

Pas de réponse, ils se retirent et referment la porte derrière leur dos.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 1 Aoû - 17:37

Les yeux fermés, Abaddon pouvait voir ses cibles se rapprocher de lui, doucement, parlant entre elles jusqu'à ce qu'elles soient à leur tour dans les toilettes. Les deux hommes discutaient toujours entre eux alors qu'Abaddon rouvrit les yeux lentement, les écoutant en silence
Bingo.
Il avait vu juste, ces hommes faisaient bien partis de ces pillards et ils savaient pertinemment qu'il était dans les parages, grâce aux jumelles comme il l'avait présumé. Il sortit de la cabine après que les archers soient partis, songeur. Que voulait dire cet homme par "il sait peut-être quelque chose" ? Le Commandant ne savait toujours pas pourquoi Anah les voulait mort, non plus. Il n'avait que bien trop peu d'éléments pour pouvoir tirer des conclusions à ce sujet, mais il commençait à penser qu'il devrait un peu plus se renseigner sur eux avant de tenter de les éliminer ou même de leur soutirer des informations sur leur QG... ils pourraient peut-être lui être d'une certaine utilité après tout.

Il passa un peu d'eau sur son visage et sortit à son tour, allant chercher sa complice. Il lui sourit lorsqu'il la trouva enfin, la ramenant contre lui doucement avant d'approcher sa bouche de son oreille pour lui parler, à voix basse

J'ai filé nos deux hommes, ils font bien partie des gens que je cherche, ils ont d'ailleurs mentionné Jhade, il semble qu'elle était de mèche avec eux. Les jumelles Sadida sont bien celles qui m'ont repéré, elles savent qui je suis mais aucune trace d'elles pour le moment.

Il la lâcha pour se saisir de l'un des verres sur les buffets, qu'il vida cul-sec. Il se retourna ensuite vers elle avec un sourire en coin. Mieux valait éviter de lui faire part de son envie d'éventuellement les rallier à sa cause, si jamais il avait l'occasion de faire ça, il fallait le faire dans le dos de sa Cyborg adorée.

On dirait qu'ils ont du mal à trouver des acheteurs... on pourrait leur en trouver pour se rapprocher d'eux ?

Alors qu'il regardait la femme en face de lui dans les yeux, il se concentrait pour toujours garder un oeil sur les deux Crâs. Il attendit le moment opportun, qu'ils soient à l'écart du reste de la foule, et l'ombre qu'il avait possédé se leva, prenant exactement la même forme que le Iop... les couleurs en moins, évidemment.

Bien le bonsoir jeune gens. J'ai ouïe dire que vous me cherchiez ?
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Mar 1 Aoû - 22:59



Le mulou traque sa proie.

   
« Abaddon et Ombrya »

   Abaddon ... Avec ses jolis yeux dorés, il semblerait qu'il me prenne véritablement pour une abrutie. Sa magie est semblable à la mienne, et il pensait que la manifestation de son ombre auprès des deux archers allait passer inaperçue ?! A travers ce petit tour de force, il venait  simplement de me révéler qu'il souhaitait me doubler, et s'entretenir avec tout ce beau monde pour en apprendre plus sur la raison de sa mission et comploter une nouvelle fois dans son coin.  Mais cela ne se passerait pas comme ça.

Avec rapidité, je me frayais un chemin entre les gens avant d'arriver devant les trois individus. J'affichais un grand sourire aux deux crâ, ne calculant pas Abaddon. Mon envie à ce moment là de lui sauter au visage était assez élevée, mais je n'en laissais rien paraitre. Déjà que cet idiot était sur le point de tout faire capoter.

"-  Et bien oui ... A vrai dire, que vous NOUS cherchiez, sans même le savoir, lançais-je de ma voix la plus mielleuse possible.

L'un des crâ afficha un sourire moqueur. Un délicieux sourire que j'avais envie de prolonger grâce à deux petites incisions rapides ...

- Et qu'est-ce que nous pourrions bien vouloir à deux petits bourgeois rustiques ?

- Oh et bien, ne vous fiez pas à nos tenues ... Il est vrai que vous êtes des hommes avancés pour votre temps, des créateurs du futur. Et c'est potentiellement pour cela que nous sommes venus ici. Pour vous rencontrer. Mon ami ici présent a entendu votre petite discussion dans les toilettes, et quand vous avez évoqué Jhade il en a eue des frissons ! Articulais-je sans laisser le temps à Abaddon d'en placer une.

Au nom de Jhade, les deux crâ se redressèrent, bien conscients qu'ils n'avaient pas là deux simples riches de la soirée. Non, nous avions des informations, et je comptais bien les faire saliver le plus possible. Les mots sortaient naturellement de ma bouche, et cette divine comédie à laquelle je m'adonnais n'était pas sans me rappeler Anah. Elle aurait adoré jouer les petites actrices mondaines elle aussi ...

- Vous connaissez Jhade ?! Comment ?!

- Et bien il se trouve que nous avons eue l'occasion de travailler un peu avec elle ... Mais le plus important est ce que nous savons, et cela risque de ne pas vous faire très plaisir. Votre petite Sacrieur chérie vous a sacrément trahi. Les documents qu'elle vous a remis étaient des faux, et elle s'en est vanté lors de nombreuses soirées. Tromper une organisation de votre envergure est un exploit qui ne peut laisser de marbre.

- Vous mentez, nous avons consulté les documents dans leur intégralité, déchiffré le manuel et ...

- Foutaises messieurs. Un sacré tour de force. Ce langage informatique qu'elle faisait mine de ne comprendre qu'à peine, clé pour déchiffrer ces plans et ces manuels ... Elle en avait l'entière maitrise. Et a donc pris soin de rédiger la réplique du manuel que vous avez en votre possession. Tout cela n'était que du faux. Jhade jouait un double jeu avec tout le monde. Vous l'avez grassement rincé de kamas de votre côté, mais il faut croire qu'elle a trouvé un meilleure poiskaille à ferrer. L'Ordre du Renouveau, vous en avez entendu parler ?

Sans vraiment prendre la peine d'attendre leur réponse, je poursuivais dans ma lancée. Il faut dire que j'étais en forme ce soir.

- Mais si vous savez, l'organisation de mèche avec l'institut Vonriff ... Auteur et créateur de ces plans et de tous ces bijoux technologiques... Il semblerait qu'ils se soient fait des mécènes plus généreux avec notre Jhade que vous ne l'ayez jamais été. En créant l'une des pièces à travers le modèle remis par la traitresse, vous signiez votre arrêt de mort, alertant l'institut dans la foulée qui vous localiserez sans mal. N'est-ce pas curieux qu'elle ait disparu quelques jours seulement après vous avoir remis ce manuel ?! Allons messieurs, je sais qu'au fond de vous, tout cela explique bien des choses.

Je ne savais pas si mon bluff était efficace. Si d'ici là, ils avaient déjà construit quelque chose en se basant sur ces plans, j'étais foutue. Je pariais donc sur la complexité à trouver les matériaux nécessaires à une telle opération quand on n'a pas les contacts de l'Ordre comme proches amis. Les deux hommes se regardèrent, visiblement crispés, sans décrocher un mot. Ma tirade avait fait mouche.

- Mais aujourd'hui, je tiens, nous tenons mon ami et moi, à réparer l'erreur qui a été commise. Je crois en vos projets assez sincèrement, tout en crachant sur cet Ordre du Renouveau qui n'a pour but de servir que sa petite cause personnelle et non l’intérêt du monde, comme vous. Voici un petit quelque chose pour vous prouver ma bonne foi ...

Petit geste du poignet et une reproduction exacte du manuel se tenait dans la paume de ma main, sous les yeux ébahis des deux ingénieurs qui le reconnurent tout de suite à force de l'avoir analysé sous toutes ses coutures. Allons, comment pouvait ils se douter qu'à force de l'avoir gardé durant des semaines, je connaissais moi aussi exactement ce à quoi il ressemblait, si bien que je pouvais en faire une copie parfaite ? Celle ci n'était que factice, faite en peau de cadavre à l'instant mais ... Tant qu'ils n'y toucherait pas, ils n'y verraient que du feu. Je ne doutais absolument pas qu'eux aussi voulaient s'en mettre plein les poches en se fichant bien de l'avenir du monde, mais tant qu'ils continueraient de penser que je les prenais pour les saints sauveurs du monde de demain ... Tout devrait bien se passer.

- Nous souhaitons donc travailler avec vous. Nous avons quelques affaires que nous aimerions passer sous silence, et votre aide n'en sera que des plus appréciée. L'argent ne nous manque pas, seulement un soutien professionnel et discret tel que le votre.

Nouveau sourire qui leur était adressé. Je fis disparaitre le manuel, manière de montrer que les choses n'étaient encore pas totalement acquises pour eux. A la place, un balluchon prônait fièrement autour de ma main.

- Vous vous demandez sans doute comment j'ai pu mettre la main sur un tel ouvrage ? Comment me croire ? Et bien, comme je n'aime pas compter seulement sur le bon sens des gens, laissez moi vous apporter une nouvelle preuve qui, j'en suis certaine, achèvera de vous convaincre.

Ouverture discrète du balluchon, seulement visible par les deux crâ. La tête arrachée de Jhade trônait fièrement en son sein. Délicieux spectacle que j'aurais aimé accomplir moi-même ... Quelle tristesse qu'il ne s'agisse que d'une illusion.

Les deux crâ se fixèrent longuement avant de tourner la tête vers nous, visiblement convaincus de ma prestation.

- Bien, suivez nous.

Ils entreprirent de quitter la réception pour nous mener ... quelque part d'autre.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Dim 6 Aoû - 20:54

En quelques secondes Ombrya avait débarqué et mené la conversation d'un bout à l'autre sans lui laisser le temps d'en placer une, tout ça parce qu'il avait complètement oublié le fait qu'il n'était plus le seul à manipuler les ombres. Comment avait-il pu être si négligent ? Il avait envie de se facepalm, il venait de dévoiler son jeu bien trop vite. Obtenir un interrogatoire privé avec ces gens allait être presque impossible désormais, et pas question de leur parler de Cyborg Alpha devant Ombrya, qui semblait bien proche d'Anah.
Quoiqu'il en soit, l'homme suivit le rythme. Ils avaient été emmenés dans une salle fermée à l'étage, une petite contre-soirée à l'écart, loin des oreilles indiscrètes. En avançant, le Iop chuchotât à l'attention d'Ombrya

Pour ce qui vient d'arriver, ça n'a rien de personnel crois-moi.

Elle ne répondit pas, ce contentant de lui adresser un regard qui en disait long. Nul doute qu'elle mourrait d'envie de lui sauter dessus, et pas pour le chevaucher en Amazone mais bien lui donner une bonne correction... Mais elle ne le ferait pas histoire de ne pas compromettre la mission.
Arrivés à destination, Abaddon jeta un œil aux personnes présentes. Vers le fond de la salle se trouvaient cinq personnes, auxquels vinrent s'ajouter les deux Crâs qui les avaient amenés ici. Les sept cibles au complet... le Commandant retint un sourire.
En face de ces personnes, à la droite du couple, se tenait un homme qui s'était tut à leur entrée. D'âge mûr, quelques très belles armes à la ceinture et dans le dos et une canne dorée qu'il tenait fermement. Il avait un regard mauvais, de toute évidence c'était un potentiel acheteur et il voulait en imposer par ces armes et son attitude, sans doute quelqu'un d'important frappant dans des affaires louches. Il ne sentait pas de réelle menace en lui cependant. Les deux jumelles manquaient toujours à l'appel, ce qui l'inquiétait.

Ses sept cibles étaient réunies, ils étaient dans un endroit reculé... inutile de faire durer la chose plus que de raison. Il tourna la tête vers sa compagne et lui sourit. Il allait agir.
Dans le fond, de grandes ombres se levèrent et vinrent enrouler en un clin d'œil les hôtes dans sept petits cocons, les comprimant un peu trop pour être à l'aise afin d'empêcher tout lancement de sort ou prise d'arme. Seules leurs bouches étaient laissées libres pour qu'ils puissent leur dire ce qu'ils voulaient savoir.
Quant à l'acheteur, il venait de dégainer une magnifique épée ornée de pierres précieuses. Un objet de collection qu'il peinait à tenir correctement pour une riposte optimale... sa posture de défense laissait à désirer. La seconde d'après Abaddon était devant lui et esquivait son coup pour lui attaper le visage et le soulever, le secouant pour faire tomber son arme, la main plaquée sur sa bouche pour l'empêcher de crier. Il tourna ensuite la tête vers les autres.

... Il n'a pas trop souffert. Bonsoir à tous. Je me nomme Abaddon, Commandant de l'Onirique. Ma charmante partenaire c'est Ombrya.
Avant de commencer les hostilités, inutile de nous mentir avec l'arrivée d'éventuels renforts: nous savons que vous n'êtes que sept.

Ceci dit, un immense brasier apparut devant lui, venant dévorer l'acheteur dans l'intégralité, ses cris étouffés par sa main ne résonnant que pendant quelques instants, le temps qu'il ne reste plus qu'un tas de cendres fumants devant le Commandant.

Il s'installa sur l'une des nombreuses chaises presantes, souriant aux otages.

Nous allons jouer à un jeu dont les règles sont très simples: j'énonce un thème et vous, vous donnez des informations autour de ces thèmes, le plus précisément possible. Ceux qui ne parlent pas seront éliminés, et ce sera douloureux. Très, douloureux.

Il tapa dans ses mains en reprenant son expression neutre.

Bien ! Premier thème: vos activités précises ainsi que vos actions ces dernières semaines.
Second thème: votre QG et son emplacement.
Dernier thème: l'Ordre et vos éventuels documents à leur sujet.


Avec ces formulations il brassait plutôt large et pourrait peut être obtenir quelques informations intéressantes. Il voulait vraiment savoir si ces gens valaient tous ces efforts pour les faire disparaître..
Il tourna ensuite la tête vers Ombrya avec un petit air désolé

Oh, mais tu voulais peut-être t'amuser aussi ? À ton tour !

Il avait l'air on ne peut plus serein mais il craignait de devoir affronter les jumelles, du moins si elles étaient bien de l'Ordre. En tant que Commandant, cela pouvait potentiellement poser problème..
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   Lun 7 Aoû - 6:54

Eux qui étaient prêts à tranquillement discuter.. Ainsi donc tout n'avait été qu'un tissu de mensonges. Tant mieux. À présent ils avaient perdu assez de temps. Jhade avait été tuée mais de toute évidence ces deux là ne savaient rien d'eux. Pourquoi ne pas lui avoir posé à elle ces questions avant de l'éliminer ?! Ou pourquoi ne pas tenter de l'échanger contre des réponses au moins ? Ces ahuris se retrouvaient avec un manuel sans aucune valeur sans le cyborg qui allait avec ou sans les connaissances adéquates..

Tout n'était pas clair dans cette histoire mais leur mission ici pour l'instant était terminée, ils étaient largement assez restés sur le devant de la scène.. Tout ça pour un cadavre finalement. Peut-être était-ce l'Ordre qui leur envoyait ce Commandant et sa petite amie pour les freiner ? Mais pourquoi avoir choisi un être onirique.. Non décidément ça n'avait pas de sens.

- Vous allez être fortement contrarié monsieur le iop onirique .. Mais un renfort est tout à fait possible étant donné que .. vous venez de capturer deux hommes et cinq cyborgs. Je crois donc qu'il reste cinq hommes et deux cyborgs !

Le second coupe la parole à son collègue, le ton .. sympathique ? Presque amical.

- Oh mais ne vous en faites pas nous n'allons pas faire appel à nos partenaires, nous allons même en prime nous présenter. On m'appelle Xio et voici mon frère, Nio. Nous appartenons tous deux au groupe du Fil Noir. Pirates informatiques, revendeur .. On vole du matériel - principalement à l'Ordre mais pas uniquement - que l'on coupe ensuite de leur système pour en prendre le contrôle. Le potentiel de ces cyborgs de l'Ordre est étonnant et vous serez ravi d'apprendre que leurs gros points forts sont : La magie du Renouveau, dite aussi de lumière. Et le massacre de bestioles oniriques un peu trop sûres et précipitées dans leurs démarches. On appelle ça le modèle de base pour agent !

Les cinq autres restaient silencieux mais une lueur blanche dangereuse avait commencé à émaner de leurs bouches grandes ouvertes..


- Ils ne semblent absolument rien savoir de nous vu les questions. La mission de Jhade a échoué et la notre est terminée donc je propose que nous...

Les deux hommes ferment leurs yeux, laissant la fin de leur conversation en suspens.

Un violent flash de lumière éclate dans la salle, brûlant à vif les ombres déployées et réduisant à la cécité. Deux, trois secondes à peine ? Les pieds du trône improvisé d'Abaddon sont balayés d'un coup de pied et le iop tombe sur le cul avant de se prendre la dague onirique de l'un des cyborgs dans la gorge, la traversant de part en part dans un geyser de sang brûlant.

Lorsque la vue leur revient, plus personne. La lame faisait son petit effet et Abaddon se vidait à bon rythme de son énergie, rongé par la roche onirique. Il savait au moins à présent .. que les cyborgs volés à l'Ordre étaient toujours armés et ça avait été une erreur que de les sous-estimer, ou même d'user d'une magie obscure.

À présent, la petite équipe du Fil Noir rentrerait dans leur Réalité, le temps de mettre sur pieds de nouvelles priorités.


Abaddon perd connaissance. Moins d'une heure à vivre s'il ne reçoit pas des soins appropriés.


[RP terminé !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fini] Le Mulou traque sa proie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fini] Le Mulou traque sa proie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fini le catch sur NT1 ?
» village fini mais le train hs.....
» Photo - quel type de fini choissisez-vous?
» [Ash, Sarah] La traque de l'ombre
» Mon roman est FINI !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Ferme les yeux. :: Onirique-
Sauter vers: