Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quatrième sceau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Quatrième sceau.   Lun 24 Juil - 16:39



Quatrième                     sceau

   
« Anah et Ombrya »

   Les plaines de cania. Vaste étendue de plaine qui recouvrait une bonne partie du monde des douze et qui s'étendait à perte de vue. La lune était haute dans le ciel ce soir là, et les étoiles si proches qu'elles semblaient vouloir valser avec le sommeil des aventuriers perdus dans la contrée.
Mais tous ne dormaient pas, et tous n'étaient pas de simples aventuriers à la recherche d'un trésor ou d'une puissance inestimable. Anah et Ombrya foulaient d'une démarche rapide le sol caillassé des plaines. On aurait pu croire à une promenade de santé de deux maitresses au clair de lune comme il y en avait tant, si leurs mains n'étaient pas recouvertes de sang.

"- Il fait encore si chaud alors qu'il fait nuit ... Je préfère vraiment l'hiver, murmura Ombrya.

D'un pas léger, elle bondit jusqu'à Anah qu'elle plaqua au sol en riant. Ses doigts vinrent se loger dans ses cheveux et elle planta ses dents dans son cou sans aucune douceur avant de remonter jusqu'à son oreille qu'elle mordilla.

- Je suis toute excitée ... On est presque arrivée à destination, mon sang ne fait qu'un tour. Tu crois que le quatrième sceau sera puissant ?" susurra-t-elle.

Depuis sa "renaissance", la jeune femme se sentait vraiment en vie. Elle croquait la vie à pleine dent, des dents de prédateur qui ne demandaient qu'à faire couler le sang et à se délecter du spectacle. Heureusement pour elle, elle avait trouvé la partenaire de jeu idéale : Anah. Cette dernière épanchait avec brio sa soif d'adrénaline et de carnage, et semblait partager son addiction pour la violence et la barbarie. Oh non, aucune contrainte ne restreignait les deux jeunes femmes. Aucune barrière, aucun sermon insupportable à écouter, aucun "Allons, tu devrais prendre en compte les sentiments des gens un peu !". Simplement une liberté totale d'agir de son propre chef, et de s'adonner à tous les vices qu'on avait toujours fait taire au fond d'elle.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Lun 24 Juil - 19:02

Je tombe sur le dos et mes rires accompagnent les siens. L'herbe est assez fraîche, la lune haute et mes cheveux bleus s'étalent en un large éventail autour de moi. Depuis combien de jours déjà ma liberté était officielle ? Ses dents s'enfoncent dans mon cou, un délice. Joueuse, je fais claquer ma mâchoire près de son visage.

- Je suis toute excitée ... On est presque arrivé à destination, mon sang ne fait qu'un tour. Tu crois que le quatrième sceau sera puissant ?

Mes cuisses se resserrent autour de ses flancs et je la fais basculer sur le côté pour me placer au-dessus, nos visages proches. Ombrya est belle quand elle est heureuse, elle non plus ne sera plus jamais l'arme d'un autre.

- J'en suis certaine, il le faut. Peut-être même qu'il sera plus puissant encore que le sceau précédent..


Pendant quelques secondes je me perds dans des songes peints en rouge. Arracher des vies qui n'avaient de toute façon pas même le poids d'un grain de poussière dans la balance krozmique, c'était grisant. Est-ce j'avais trouvé un nouvel objectif pour lequel vivre ? En toute honnêteté, il m'apparaît qu'il est tout à fait possible de ne vivre que pour son petit plaisir égoïste, à la façon d'un être humain finalement ..

Servir les grands projets, les grands hommes, les grandes causes ..
Je laisse ce luxe à mes chers amis cyborgs encore enchaînés.


J'avais abandonné une brillante carrière au sein de l'organisation la plus en vogue du moment et je ne regrettais pas une seule seconde ce choix. J'emporte avec moi ce qu'ils ne doivent jamais savoir, jamais comprendre. Je crois que c'est mieux ainsi. Bien entendu cela ne signifie pas que je suis une bonne personne qui s'improvise défenseuse des Mondes en autodidacte.


Je suis simplement convaincue qu'il y a un équilibre à respecter.

Et je suis aussi convaincue que tant que cet équilibre est respecté ...

Je suis en droit de tout. Et puisqu'il s'avère que je suis une jeune adepte des boucheries, je suis en droit de faire exploser des carcasses sous mes crocs et des cervelles sous mes pas. Non ?


Mais pour l'heure je me prêtais au jeu de la chasse aux sceaux avec ma Ombrya. Un loisir délicat pour les palais les plus fins. Je crois que nous sommes des artistes, des recluses, des abandonnées, des isolées, deux phénomènes qui ne doivent rendre aucun compte à ce Monde. Ni Dieux ni lois comme ils disent. Bordel ce que ça me plait cette liberté. Je passe ma langue sur sa joue pour essuyer une trace de sang. Probablement l'autre porc qu'on a fait parler une heure plus tôt. Il avait donc osé éclabousser son doux visage entre deux hurlements d'agonie.. Aah un peu plus et ça m'énerverait presque.



Je chuchote à mon tour :

- Vite .. il faut qu'on trouve notre donjon Ombrya .. J'entends mes amours qui commencent à s'impatienter. En même temps avec cette lune..


Je ris, une enfant joyeuse. Plus loin les hurlements de mes molosses me répondent en chœur.
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Lun 24 Juil - 20:04



Quatrième                   sceau

   
« Anah et Ombrya »

   Un sourire radieux flottait sur le visage d'Ombrya. Elle ne cherchait même pas à se débattre de l'étreinte de sa compagne qui la maintenait sous elle. Non, il n'y avait pas ce genre de sentiment de fierté ou de domination typiquement humains entre elles. Juste un perpétuel sentiment d'abandon à un fruit défendu dans lequel elles ne cessaient de mordre, encore et encore, sans se soucier des conséquences.

La Shinigami se laissa absorber par le sol en fixant Anah dans les yeux et réapparut quelques mètres plus loin.

"- La première arrivée aura le droit de bouffer le coeur de l'enfant que j'ai soigneusement enchainé dans la forêt d'Astrub ! lança-t-elle avant de se mettre à courir en riant.

Pendant sa course, elle repensait aux paroles de sa partenaire. Plus fort que le précédent ? Voilà quelque chose d'intéressant ... Il faut dire que ces sceaux semblent avoir chacun plusieurs petites particularités individuelles. Et la jeune femme mourrait d'envie de connaitre celui-ci. Ses jambes semblaient fait de béton armé, alors qu'elles rebondissait sur le sol avec l'aisance de l'air qui l'entourait. Sa curiosité, mêlée à la hâte qu'elle avait d'arriver lui donnait de véritables ailes, si bien qu'elle ne cessait d'aller de plus en plus vite à chaque mètre parcouru.

Elle n'y tenait plus ... Elle voulait arriver ! Bordel ce que ça pouvait être long de courir comme une dératé. Ses ongles s'enfonçaient dans la paume de sa main fermée, si profondément qu'elle commença à saigner. Vite, plus vite ... Étais-ce un signe de sadomasochisme propre à son appartenance à la déesse Sacrieur ? Non évidemment, seulement le besoin de sentir à nouveau l'odeur de ce liquide empourpré qui lui faisait si délicieusement tourner la tête. Ou peut être simplement par besoin de se prouver qu'elle était pleinement en vie.

Les aboiements fantomatiques des spectres d'Anah lui firent ouvrir les yeux. Apparemment, elle était arrivée. La première d'ailleurs, elle s'en lécha les lèvres lentement en pensant au délicieux repas qui l'attendait.

Une petite colline se dessinait devant elle. En son centre, on pouvait deviner une tanière dont l'entrée avait été creusé à la va-vite.

- L'expression se jeter dans la gueule du mulou n'aura jamais été aussi vraie, sauf que là c'est directement dans son bide", pensa-t-elle avec amusement.

Elle colla sa tête à l'entrée du trou. Une obscurité parfaite, idéale pour sa vue nyctalope. A l'intérieur, de longues galeries avaient été creusé. Profondes mais pas très hautes, on ne pouvait avancer que penché à l'intérieur. En revanche, pas un bruit n'était à signaler. Pas un seul. Voilà qui venait confirmer le fait que quelque chose était anormal ici. En principe, on y entendrait le bruit de petits insectes ou encore la galopade de rongeurs.

Les attendait-il lui aussi ? Stella, le troisième sceau, leur avait tendu un piège. Peut être qu'il s'agissait de la même entourloupe ici aussi. Mais peu importe ... Elle ferma les yeux, en se promettant que cela allait être ... sanglant.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Mar 25 Juil - 12:59

Et là voilà qui part en courant sans même me laisser le temps de lui indiquer que je savais déjà qu'elle était à 12% plus rapide que moi. Ou encore que la chair trop jeune encrassait mes circuits. Je me contente d'un long soupir toute seule dans la nuit avant de me laisser tomber à quatre pattes. Le museau près du sol je repère rapidement la traînée d'énergie qu'elle a laissé derrière elle et lorsque je relève les yeux, une piste violacée se trace au milieu de la plaine. Ma, piste.

Mes muscles s'allongent et je la poursuis ventre à terre comme un chiot au bord de la folie sous le coup de l'excitation. Une vraie petite sauvageonne. Mes cheveux me fouettent le visage et rapidement mes capteurs m'indiquent des formes de rage à mes côtés. Je souris, mes amours sont avec moi, probablement tout aussi excités de voir leur maîtresse galoper dans la plaine par une si belle nuit...

Un coup d’œil en coin, des silhouettes de fumées écarlates se détachent dans la pénombre. Les molosses s'adaptent à mon rythme et je suis rapidement entourée par une douzaine de spectres de sang. L'odeur de l'hémoglobine emplit mon petit museau et je me mets à rire. Ils hurlent avec moi et c'est ainsi escortée que je finis par rejoindre ma douce partenaire ... Avant de lui rentrer dedans de plein fouet.

- Wooooooouf !!

On s'écrase dans la galerie avant de rouler sur deux ou trois mètres dans l'obscurité.

J'enclenche mon module de vue nocturne, couplé avec une détection thermique. Un nuage de poussière s'était levé après notre entrée fracassante et je ne perçois que vaguement les odeurs.

- .. J'suis là !

Je me redresse mais vu la hauteur du plafond, je choisis de rester sur mes quatre membres, un molosse avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Mar 25 Juil - 18:17



Quatrième                   sceau

   
« Anah et Ombrya »

  La poussière envahit la galerie, faisant tomber un peu de terre sur les jeunes femmes suite au rouler bouler infernal. Ombrya se frotta le visage en toussotant.

" - Y'a d'autres moyen de me mettre à l'horizontal ! cria-t-elle avec un faux ton colérique, dissimulant mal son amusement.

Elle se releva et examina son environnement. Malgré son changement d'attitude, elle avait gardé ses vieux travers d'arme de guerre. Analyser ce qui l'entourait, déployer tous ses sens, rester en alerte au moindre mouvement ...

Elles n'avaient pas d'autre choix pour avancer que de suivre la galerie. La faucheuse courba le dos et avança pas à pas dans le labyrinthe obscur. L'air semblait se faire de plus en plus frais à mesure qu'elles s'enfonçaient sous terre, et un petit clapotis se voulait de plus en plus audible. Un point d'eau ?

Le tunnel débouchait sur une grande cavité souterraine. Elle n'était clairement pas naturelle, et le plafond était situé assez haut. Sûrement le sommet de la colline. Un grand mur surplombait les deux femmes. Il contenait une vingtaine de trous à différentes hauteurs débouchant sur d'autres galeries. Une véritable ruche.

Ombrya posa les pieds au sol et les examina de plus près. Elle avait le sentiment que ce n'était pas là où elles devaient aller, que ceci n'était qu'une vaste mascarade pour les égarer.

- L'air et le bruit de l'eau viennent de sous nos pieds, pas d'en face. Il doit s'agir d'un piège grotesque, on va se frayer notre propre chemin.

Joignant le geste à la parole, elle tourna le dos à la ruche et cibla le sol, paume ouverte. Une petite boule violette vint se former en son sein, avant d'exploser en une lourde décharge d’énergie au sol, soulevant un autre nuage de fumée. Quand ce dernier se dissipa, un immense trou prônait fièrement devant elles. Un trou qui menait directement à une galerie dissimulée juste en dessous.

- Bingo ! S'exclama-t-elle en levant le poing en l'air.

Soudain, une immense cacophonie débuta. Des pas, des cliquetis, des vrombissements d'ailes ...
De la ruche sortit en moins d'une seconde des dizaines de créatures. Des loups aux dents acérés, des insectes volants aux mandibules tranchantes et le dard levé en signe d'attaque, des araignées plus grandes que n'importe quel homme ... Un véritable repaire de saloperies.
L'attaque avait probablement dû les réveiller, à moins que la découverte du véritable chemin et le fait que leurs cibles n'étaient pas tombées dans le traquenard n'ait pu les irriter.

- Oups ..." prononça la Shinigami avec un petit sourire amusé, les yeux rivés sur Anah.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Mar 25 Juil - 19:59

Ombrya observe le sol, moi je ne quitte pas des yeux la ruche. La tête pleine de signaux, j'estimais à une bonne vingtaine le nombre de créatures en attente, juste là tapies dans leur nid. J'aurais pu avertir ma douce et tendre partenaire mais je ne doutais pas de ses instincts de discrétion, aussi inutile de l'inquiéter outre mes...

- Bingo !
S'exclama-t-elle en levant le poing en l'air.

- ?!

Bordel c'était dégueulasse, ça grouillait de partout et ça n'était même pas enregistré dans mes bases de données. Je l'entends lâcher un adorable petit oups et je l'imagine me décocher un regard innocent tandis que je fonce vers la paroi de la caverne la plus proche.

Je prends mon élan et bondit vers la roche. Mes pieds s'appuient contre la façade et je repas en arrière. Une large fissure se dessine de part et d'autre du point d'impact et les vrombissements sont bientôt couverts par les grincements de la cavité. Je reprends ma course, éclate de rire au nez de la sacrieur et la chope par la main avant de plonger tête la première dans le passage qu'elle nous avait subtilement dégagé quelques secondes avant ça.

Pas de quoi heureusement faire s'écrouler la colline sur notre tête, mais une partie de la roche avait gentiment commencé à s'effondrer au-dessus de nous. Avec un peu de chance nos nouvelles copines mettraient quelques minutes à creuser avant de nous rejoindre.

Je lui donne un petit coup de queue au visage, le sourire moqueur.

- Tu fais décidément tout pour m'obliger à te sauter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Mer 26 Juil - 0:25



Quatrième                   sceau

   
« Anah et Ombrya »

   Nouvelle chute, provoquée par la même personne. A la différence que cette fois, Ombrya se releva rapidement et leva la main vers le trou maintenant rebouché. Elle fit mine de trembler en se tenant le cœur, et se mit à crier aux damnés. Un scène théâtrale digne des plus grands.

"- Nooooooon !!! Moi qui voulais tant me battre ! lança-t-elle.

La Shinigami secoua la tête, changeant du tout au tout d'attitude, et se tourna vers Anah. Elle fixa la galerie qui descendait. Cette dernière, contrairement aux précédentes, était parsemée de petits cristaux bleues turquoises, dont émanait une étrange lumière qui éclairait la totalité du tunnel. Le bruit de l'eau se faisait entendre de plus en plus distinctement, signe qu'elles approchaient du but ... Si but il y a.

- Continuons par là ! murmura-t-elle en pointant le dédale de cristaux.

La marche reprenait, soulevant avec elle le même sentiment d'excitation. Quel délice d'être accompagnée dans ce genre de moments ! Elle n'avait pas besoin de questionner Anah pour savoir si elle partageait le même sentiment, cela se lisait sur son visage.
La galerie se faisait de plus en plus étroite, si bien qu'elles devaient maintenant ramper pour avancer. Encore quelques mètres, encore quelques mètres et ... Cul de sac. La galerie ne menait nulle part. Courroucée, Ombrya tenta de regarder derrière elle.

- Bordel mais qu'est-ce que ...

Un tremblement parcourut le sol sous nos deux protagonistes. Suivi de près par un second et un troisième. Conséquence inévitable, le sol s'écroula.

Ombrya planta sa faux de justesse dans le mur et se tenait en équilibre dans le vide. Elle et Anah étaient maintenant suspendues à une trentaine de mètre au-dessus de ce qui semblait être un immense lac souterrain. L'endroit était gigantesque, et la faucheuse plaça une main devant ses yeux le temps de s'habituer à la luminosité du lieu. En effet, il n'y avait plus de terre ou de de roche. Tout était composé du même cristal bleu turquoise lumineux vu auparavant, en version bien plus gigantesque.

- Anah, ça va aller ?" cria-t-elle sans savoir où regarder pour la retrouver.

Elle choisit plutôt d'observer le lac dans lequel elle avait failli plonger. Il était d'une taille démesurée et complètement sombre, impossible de voir ce qu'il y avait au fond. Cela était assez inhabituel au vu de la luminosité du lieu. D'un geste agile, Ombrya parvint à se mettre debout sur sa faux encore plantée dans le mur cristallisé. Un petit bout s'en décrocha et vint glisser le long de la paroi avant de toucher l'eau.

Silence absolu, pas l'ombre d'une respiration.

Une petite bulle remonta à la surface, suivie par plusieurs autres.

L'eau se mit soudain à bouillir, et Ombrya tressaillit devant ce qu'elle avait à portée de vue.

Une paire d'yeux rouges gigantesques, chacun de la taille d'un zaap, venaient de s'ouvrir sous l'eau. Et ce qu'elle voyait au fond de ces pupilles n'avait rien d'un accueil chaleureux.  



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Mer 26 Juil - 2:45

- Ca va aller ?!

Et .. lorsque la porte s'ouvrira ...

Aller .. ?

Aller ...

Donne ... lui ... ton ... nom ...

A ... nah ...

Anah ?!



Dans un hoquet je reprends ma respiration à une dizaine de mètres de la voix d'Ombrya. Mes griffes étaient complètement sorties, ancrées dans le mur. Ma vue était obstruée par ce que j'identifia rapidement comme étant mon propre sang. Incapable de répondre je procède à un rapide bilan des dégâts subis. Bordel. Le crâne ouvert. J'avais instinctivement sorti les griffes pour m'agripper à la vie malgré mon inconscience. Je ricane...

... pour aussitôt m'arrêter.


Que .. ?

Je me crispe de tout mon corps, quelque chose n'allait pas. Mes griffes, trop acérées. Sans prévenir je chute un mètre plus bas à pleine vitesse en hurlant, l'alliage découpant la roche dans un flot d'étincelles, avant de m'arrêter sur un filon d'argent plus résistant. J'avais désespérément plaqué mon corps contre le mur pour tenter de ralentir ma descente et le frottement avait bousillé mon short et mes cuisses, je pissais le sang. Mes mains étaient à l'agonie.

- BORDEL OMBRYA JE SUIS PLUS BAS ! LA ROCHE NE TIENT PAS !


À voix basse je rajoute : Et je perds pas mal de forces ..


Quelques centimètres déjà grignotés sur le métal brillant dans la pénombre. Je me décide à prendre en compte la possibilité d'une éventuelle chute et pour me parer à cette option, je regarde vers..

Le lac...




D'épaisses gouttes rouges s'écoulaient de mon crâne, la plaie était de belle taille.. Et l'horreur sous l'eau l'était plus encore. Je contemple la surface qui lentement s'assombrit trente mètres plus bas, juste au-dessus de cette paire de yeux monstrueuse dont l'éclat de sadisme semblait un peu plus flamber à chaque "floc" sanguinolent offert à sa merci. Je remonte mon regard et décroche lentement ma main droite pour la remonter sur le mur, tentant de coincer mes griffes sur une prise plus assurée. Nouvel échec, la roche cède sur trois nouveaux mètres.

C'est là que n'en pouvant plus d'attendre, le monstre marin sortit son corps de l'eau, excité au possible par ma drôle de danse funèbre.

Prêt à m'accueillir dans sa gueule.


Un serpent ? ou.. un dragon ? Un corps aux énormes écailles noires luisantes s'arrache du lac, l'eau jaillissant le long de la roche jusqu'à me submerger. Je crache et me laisse tomber dans le vide juste à temps pour éviter une charge à la puissance démesurée du colosse. Son dos était hérissé de longues et larges pointes aiguisées et les trente mètres de hauteur de plafond ne suffisaient pas à lui permettre de se déployer entièrement. Son crâne avait percuté le mur.


Sa seule vue aurait suffit à faire perdre la tête à un être humain ... la cervelle liquéfié dans son froc ... les bras écartés suppliant de se faire dévorer ...



Est-ce que j'allais crever ? Ici ? Je parviens à me rattraper de justesse, dix mètres à peine avant la flotte.

Je me mets à rire aux larmes. Hilare à la folie, hystérique à mourir, le visage couvert de sang et d'eau salée. Je ris encore et encore à cette perspective de fin, de point final, et mes gloussements frénétiques d'extase résonnent dans cette antre de l'enfer.

- Quand je pense que le modèle Hybride avait des ailes Ombrya !! DES PUTAINS D'AILES ! Fais chiiiier hahahaaa..

La bête fouillait la roche à grands coups de crocs.. ses deux langues taillées en pointe lèchent sans relâche le mur à la recherche de ma carcasse et ses rugissements claquaient à mes oreilles comme des coups de tonnerre beaucoup trop proches. D'ailleurs je n'étais même pas certaine qu'Ombrya m'entende toujours.


J'ai besoin de mes deux mains.. pour procéder à l'arrêt de l'hémorragie ... Ainsi que pour déclencher une mise en maintenance de mes réserves d'énergie ... Si je tombe dans l'eau mon corps sera broyé par celui du monstre avant d'avoir tenté de jouer au pichon.

La pierre glisse ... et lâche trop vite.


Je me mords la lèvre inférieure jusqu'au sang pour faire taire mes rires et je m'élance en arrière. Cambrée en plein vol je fixe le dos de ma proie et mes jolis yeux bleus virent à un blanc immaculé. Mes lèvres étirées en un sourire d'adolescente ravie, l'impact promet de me susurrer mon lot de nouvelles douleurs.

Ma lèvre se fend sous ma canine et je suçote le liquide au goût de ferraille pour occuper ma langue.


Anah .. petite Anah .. ne perd pas connaissance...


J'étais sur le dos du léviathan. L'un des pics avait traversé ma cheville mais je décide de l'ignorer. Calée sur le dos de la bête qui commençait à se tordre, consciente de ma présence, je passe mes doigts sur ma blessure à la tête et entame une cautérisation de surface tandis que je redirige les circuits inutilisés sur mes axes principaux pour redonner un coup de fouet à mes flux d'énergie. Vingt secondes de manœuvres précises effectuées sans la moindre erreur, j'avais bien lu les manuels.

Je secoue la tête et me gifle.


Ombrya me pensait morte .. ? Ombrya était morte .. ? Combien de temps j'avais perdu à lutter au-dessus du gouffre ? Mes muscles se raffermissent et je libère une bouffée de rage qui inonde mes vaisseaux sanguins. J'arrache le pieu de ma cheville broyée et désactive toute réception de la douleur de mon système nerveux.

S'isoler de ses faiblesses humaines .. Besoin de forces .. Se nourrir ...


Mon visage s'approche de l'épaisse couche d'écailles noires que je broie d'un coup de mâchoire puissant avant de me délecter d'une bouchée de chair.



Elle se déchaîne, furieuse.

Mes traits sont masqués par nos deux sangs conjugués.

Je ne lâche pas prise.

Je me sens bien...

On peut commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Mer 26 Juil - 16:00



Quatrième                   sceau

   
« Anah et Ombrya »

   Les murs tremblaient de part en part, les hurlements infernaux de la bête décoiffaient les jeunes femmes et des torrents d'eau brûlants gisaient jusqu'au plafond. Ombrya restait bouchée bée devant un tel monstre, paralysée. Pas par la peur, mais plutôt par un sentiment de fascination. Pourrait elle arriver à un tel résultat elle aussi un jour ? Comment les sceaux avaient ils pu développer leur magie à un tel niveau ? Quel était le secret ?

Ses yeux se posèrent sur Anah, agrippée fermement à la créature, en train de l'attaquer. Elle était parvenue à le blesser, mais à quel prix ? Elle non plus n'était pas en très bon état. Alors c'était là leur dernier combat, vraiment ? Hors de question.

Ombrya posa ses pieds contre le mur en se tenant à sa faux et se propulsa vers le Léviathan. Elle esquiva de justesse sa gueule béante qui essaya de la happer et vint donner un violent coup de faux sur sa ... Sur quoi au juste ? Son corps était si gros qu'on ne voyait qu'une montagne d'écailles. Elle frappa ce qu'elle pouvait, mais la faux rebondissait à chaque fois en produisant une petite étincelle. Ses écailles étaient aussi dures que l'acier, donnant un sentiment d'impuissance à la Shinigami. Elle atterrit sur une des nombreuses nageoires de la créature et réfléchit à toute vitesse. Elle n'avait pas la force brute d'Anah pour transpercer cette cuirasse écaillée et quand bien même elle le pourrait, cela ne représentait qu'une piqure de moskito pour lui ...

Ses yeux furent attirés par le lac. De ce dernier jaillissaient des dizaines de cadavres, qui grimpaient sur le léviathan pour se joindre à la fête. Il ne manquait plus que ça ...

Allons réveille toi Ombrya. Depuis quand tu baisses les bras devant un ennemi qui semble bien trop fort pour toi ?! Regarde Anah, en train de se battre bec et ongle sans rien lâcher ! Un sourire traversa le visage assombri de la faucheuse à cette pensée. En effet, c'était peut être le dernier combat qu'elle avait à mener. Mais il serait particulièrement plaisant. Pas de blessures léthales alors ? Il y a bien d'autres façon de blesser.

Elle sautilla de nageoires en nageoires avec une étincelle nouvelle dans le regard avant de courir sur son dos. Elle passa à côté d'Anah et lui fit un clin d’œil signifiant beaucoup pour qui saurait en capter l'essence. Zigzaguant entre ses épines dorsales, elle atteignit finalement son crâne et prit de l'élan pour effectuer un grand saut, faux armée au dessus de sa tête. Le dragon des mers leva la tête et ouvrit la gueule pour la dévorer, à la différence que ce n'était plus une Ombrya mais une dizaine qui étaient maintenant perchées dans les airs. Il tenta d'en croquer plusieurs, sans succès. Ses dents ne trouvèrent que du vent.

" - J'SUIS PAS PRÊTE A ÊTRE BOUFFÉE PAR UN MAUDIT LÉZARD !!

Sa lame se planta dans l’œil de la créature qui hurla de douleur. Les symboles de la faux commencèrent à migrer tout autour de la pupille blessée, tournant encore et encore comme des serpents autour de leur proie. L’œil se mit à fondre à grande vitesse.

De rage et de douleur, le Léviathan fonça contre le mur en faisant trembler toute la caverne qui menaçait de s'écrouler d'un instant à l'autre. Ses hurlements étaient assourdissants.

Devant une telle gesticulation, la faucheuse avait perdu l'équilibre et se retrouvait maintenant en chute libre. Lors du choc, un cristal était venu transpercer son épaule de part en part.

- Et merde," murmura-t-elle, un sourire en coin tandis qu'elle plongeait au fond du lac sombre infesté de cadavres.



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Sam 29 Juil - 22:27

Un goût des plus singuliers .. Très loin de la poisskaille habituelle. Mes crocs parviennent à crever sa carapace d'écailles mais de là à affirmer que les blessures sont efficaces, il y a de la marge. Peut-être faut-il simplement le dévorer en entier ? Déchiqueter cinquante kamamètres de viande ça devait être dans mes cordes, en ouvrant un peu plus la mâchoire.. Creuser jusqu'aux organes.. Arracher morceau par morceau.. Hé pas si dégueulasse ..

Mais voilà que le monstre s'emballe et qu'il se précipite contre le mur pour s'éclater de tout son poids, crachant et hurlant comme un damné. Je m'arrête dans ma dégustation. Solidement agrippée aux pics je tiens bon, un genre de rodéo en plus violent et démesuré. Les premiers morts sortis des eaux atteignent mon point de repli et je m'acharne à les faire basculer à grands coups de pied.. Tout fonctionnait plutôt bien.

Jusqu'à ce que le corps d'Ombrya dégringole jusqu'au fond des eaux. Je ne réagis pas de suite, j'attendais un retour sur le devant de la scène. Une déflagration d'énergie violette ou un bond inespéré, mais rien. Mes yeux se plissent, je fixe le point d'impact … Trente bonnes secondes sont déjà écoulées. Je n'avais pas eu le temps d'estimer ses dégâts à l'épaule .. Peut-être plus embêtants que prévu.

Sous la surface, ça grouillait de cadavres. Des vagues cotonneuses de squelettes déformés par les remous des eaux, une vision de cauchemar. Je redresse le menton et me met à hurler à la mort. J'imagine presque le tonnerre me répondre, le ciel se fendre en deux et les dragons sortir de la terre en gueulant des incantations dans une langue morte sortie du trou du cul d'un autre Monde.

J'a-do-rais cette situation. C'est si bon de se sentir vivre au bord du gouffre, déambuler complètement ivre sur une lame acérée entre deux puits de lave.

Trois molosses arrivent à mes côtés. Je flaire leur excitation. Un simple regard et ils réagissent, grimpant en hurlant pour fondre sur le second œil de la bête. J'avais besoin de l'occuper une minute de plus.

Je plonge.



Glaciale. Je hausse l'activité cardiaque et prends quelques degrés supplémentaires. Ma rétine s'adapte rapidement à l'eau et ma vue se stabilise à la troisième seconde après immersion. La seconde d'après, je localise Ombrya au milieu d'un amas de morts agrippés à son corps. L'odeur du sang m'aide pas mal, les énergies semblent troublées par celle du monstre marin.  

D'autres cadavres faisaient mine de s'approcher de moi. Je m'immobilise, un doux flux de rage me prend au ventre et rapidement un halo rougeâtre se diffuse le long de mon corps.


C'est douloureux, comme une aiguille enfoncée au creux d'une vertèbre que l'on s'amuserait à faire racler. Ça s'intensifie, le plus terrible ce n'est pas ça, non, c'est le fait de souffrir et d'y être complètement impuissant.

Ouvre .. les .. portes .. toutes les portes ..


Je hurle sans un son sous l'eau. Le halo se change en onde et le temps d'une seconde un violent flash écarlate illumine les fonds. Les cadavres alentours sont consumés et ceux sur Ombrya s'éloignent craintivement le temps de se regrouper plus massivement à nouveau.

Je récupère Ombrya et la sort de l'eau. La bête avait eu le temps de se remettre de l'attaque et avait vite compris que ce n'était pas en gueulant qu'elle aurait sa vengeance. Plus de molosse en vue. Lorsque nous remontons à la surface, un silence absolu règne autour de nous. Oppressant. Presque irréel.


Le monstre aveugle était penché au-dessus de l'eau et guettait.
Ma main sur la bouche d'Ombrya, je tourne tout doucement la tête pour la regarder.

Est-ce qu'au moins elle était consciente .. ?
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 25

MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   Lun 31 Juil - 16:13



Quatrième                   sceau

   
« Anah et Ombrya »

   Ombrya semblait couler, encore et encore, dans ce lac gelé. Des dizaines de cadavres venaient s'agglutiner autour d'elle, en parfait charognards, désireux de venir goûter à la source de ce succulent sang qui se propageait dans l'eau. Or, il n'était pas question de crever de cette façon. Tous ces gens qui repensaient à leur vie, à ce qu'ils auraient pu accomplir avant ce dernier instant de vivacité, toutes les gens qu'ils avaient côtoyé et aimé ... Ce n'était qu'une façon de baisser les bras, une sorte de forfait inaudible.

Dans l'eau, la Shinigami se débattait, donnant des coups à droite et à gauche, brisant des crânes déjà morts à coup de poings ... Mais ils continuaient d'arriver de plus en plus nombreux, tandis que l'oxygène au contraire commençait à manquer. La jeune femme se faisait mordre à différents endroits du corps, avec tant d'assiduité et de répétitions qu'elle ne savait même plus d'où la douleur provenait. Puis elle commençait à s'évader ... Elle se sentait en train de flotter et n'avait presque plus mal. Une rapide lueur de conscience lui fit dire que son cerveau n'était plus irrigué correctement. Alors soit, elle crèverait libre ...

Ouverture des yeux. Anah se tenait à côté d'elle, la tête en dehors de l'eau et plaquait fermement une main sur sa bouche. Elle avait envie de tousser, de recracher l'eau accumulée dans ses poumons, mais la pair d'yeux au-dessus d'elles l'en dissuada bien vite. Le léviathan était inerte, immobile. Seul son souffle chaud venait caresser le visage des deux jeunes femmes. Une position de vainqueur, bien conscient que la victoire était proche maintenant pour lui.

Soudain, il fonça gueule ouverte sur nos deux protagonistes, qui étaient bien trop proches pour pouvoir esquiver l'assaut. Ombrya plaqua rapidement sa main sur celle d'Anah qui lui tenait la bouche, puis plus rien. Le néant absolu.

Quelques secondes plus tard, les deux jeunes femmes réapparurent, sortant d'une petite fumée noirâtre propre à Ombrya. Elles étaient apparemment entières.

En ce lieu obscur flottait une épouvantable odeur de pourriture et de souffre. Les parois et le sol étaient glissant à n'en plus pouvoir et un courant d'air chaud venait agresser leurs minois.
Ombrya se tourna vers Anah, tenant son épaule ensanglantée, tout sourire.

Elles étaient bel et bien à l'intérieur du monstre.    



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quatrième sceau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quatrième sceau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Oubliés. :: Shinigami [Suspendu]-
Sauter vers: