Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Mort veut apprendre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: La Mort veut apprendre.   Sam 7 Oct - 10:49

Je me suis offerte au Commandant d'un Monde qui ne sera jamais le mien, et ce pour une raison des plus égoïstes : L'envie. La Mort n'est plus vierge, et elle n'a rien de très angélique. Tant pis.

Ce matin en ouvrant les yeux je retrouve les douleurs habituelles qui parcourent tout mon corps glacé et je me demande si mon père au bout des années n'a pas fini complètement fou à souffrir le martyr. Mes os, c'est son héritage à lui après tout.

Mais moi je souris..
J'adore, souffrir. Et ce souffle glacé qui parcourt mes veines à la place d'un sang chaud est plus délicieux encore.

Mais si je présente très clairement des capacités de l'aspect, je cerne encore mal mes atouts célestes. Je ne resterai pas là à me gaver de bouquins inaptes à répondre à mes questions. Je dois m'infiltrer à la source des réponses et pour ce faire je sais par où passer. Ou plutôt par qui.

Je quitte le sac du Prince Kursan - généreusement prêté - et avant que le soleil ne soit trop haut dans le ciel je me dirige au sud d'Astrub dans une petite demeure fraîchement repeinte aux couleurs vives. C'est d'un laid ..

Je frappe par trois coups et le geste ne manque pas de m'arracher un sourire en coin. Quelle drôle de situation, quelle ironie. J'entends un loquet qui s'ouvre suivi d'un second puis d'un troisième et ces mesures de sécurité m'assurent que je ne me suis pas trompée d'adresse.

- Je peux vous aider, madame .. ?

Mon apparence n'inspire que très rarement la confiance. Je sais que derrière mon masque de beauté les gens s'arrêtent à mes grands yeux blancs et à mes expressions figées.

- Vous êtes les rescapés de la Tour.

Ce n'était pas une question. Le visage à peine sorti par la porte entrebâillée se recule aussitôt avec crainte et elle tente de refermer. Je défonce le tout d'un grand coup de pied avant qu'elle n'en ait eu le temps. Le bois s'arrache de ses gonds et la demoiselle derrière pousse un hurlement avant de perdre connaissance, le crâne ouvert contre le mur d'en face.

Sept autres personnes se découvrent rapidement, armés par de la camelote, les mains tremblantes.

- Nous n'y retournerons pas ! JAMAIS vous entendez !

- Vous êtes tous condamnés loin de cette Tour. Vous n'êtes plus que des morceaux d'humains expérimentés et mécaniquement modifiés. Vous êtes des créations clonées à la personnalité fictive. L'Ordre vous a déjà tué tous autant que vous êtes.

- MENTEUSE !

Mes bras se tendent vers le bas et deux longs os traversent ma chair pour s'extirper en une lame épaisse dans la continuité de mes membres. La pointe s'entoure d'une brume blanchâtre et la peau de mon visage se met à se creuser pour coller à mon crâne.

Plus un seul ne dit rien, les gueules grandes ouvertes, paralysés par une peur à laquelle ils ne parviennent pas à accrocher le moindre adjectif.


. . .


Les corps se nécrosent lentement sur le sol. La peau noircit, les cages thoraciques se crèvent et dégagent une puanteur immonde de cimetière. Je n'ai pas fait dans la dentelle, j'aurais peut-être pu être plus brève et plus propre mais ...

Je suis glacée, bien plus encore que ce matin. Dans le reflet d'un miroir je me regarde .. Est-ce donc cela ? L'impression qu'à chaque vie arrachée je perds un peu plus de mon humanité. Il me faut de plus en plus de temps pour retrouver mes atouts Ecaflip et je crains bien qu'un jour plus rien ne paraisse de ce Dieu qui me tourne soigneusement le dos.

Un homme est en larmes recroquevillé dans un coin de la maison éclaboussée d'hémoglobine. Lui, je ne l'ai pas tué.

Je viens m'agenouiller devant lui et le prends doucement dans mes bras. Il n'ose qu'à peine protester, l'esprit en vrac suite à ce traumatisme.

- Chut .. je suis désolée, mortel. J'ai besoin de toi .. Ensemble nous allons retourner dans cette Tour, tu seras mon ticket d'entrée ..

- N .. n .. non .. je ..

- Tu préfères mourir .. ? Comme eux ?


- NON.. !

Ses tremblements se font plus violents. Oui, je l'avais bien senti .. Celui-ci me craint plus encore que les autres. Un lâche. Cela me convient parfaitement.



Ce soir je partirai vers la Tour et ce, jusqu'à avoir obtenu les réponses à mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Mort veut apprendre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous aussi on veut apprendre "la photo de fumée" ( 28/01/13)
» La Mythologie et le folklore du Buffyverse
» La mort
» Willy Ronis est mort
» Esprits criminels - L'amour est mort - Derek/Pénélope - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Un passé, un présent, un avenir. :: Récits-
Sauter vers: