Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mort en montagne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Mort en montagne.   Dim 22 Oct - 9:58

Azrothar - Réalité. 06:00 A.M
Résumé de rp joué



Tôt ce matin je me suis à nouveau incarné et je me félicite de réussir à faire passer mes absences inaperçues dans l'Onirique. Tout ce temps passé à m'occuper des affaires humaines, ça n'aurait pas réjoui les cœurs des peuples, peu importe mes raisons, bonnes ou mauvaises. Un sort empêchait l'Ange d’interagir avec nous et je devais briser ce sort pour permettre à mon père de profiter à nouveau de l'aide apportée par cette fille. J'essaie de me persuader que je fais ça uniquement dans ce but, et non pour encourager toute liaison superflue telle que … de l'amour. Il sait que c'est impossible et quoiqu'en disent les peuples, il garde la tête sur les épaules. Il nous faut l'accès à ses visions, il faut nous assurer qu'un jour l'Ordre ne sera plus un ennemi mortel et pour ça, je dois détruire ce sortilège.

Je me répète en boucle ces certitudes de peur de changer d'avis en cours de route. Ne surtout pas renoncer .. Et pourtant, ce n'est clairement pas dans ma nature que de m'impliquer autant et encore moins dans ce genre d'affaires. Que diraient les anciens Efrits .. J'entends l'Onirique hurler au scandale et me rappeler à lui, me supplier de ses vents brûlants. Je m'apprête à entrer chez l'Ange mais quelque chose a changé, un sort a été placé sur la porte. Signature magique : Ordre du Renouveau. Bien .. j'inspire un grand coup et je frappe docilement dans l'attente d'une réponse. Je sais qu'elle, elle ne peut m'entendre, mais je sais aussi que son petit ami s'est installé avec elle.

Le fameux Aztre …

- Ah. Azrothar, que nous vaut l'honneur de si bon matin ?

Son ton est plus que sec, à la limite du mépris. Je jette un œil à l'intérieur pour m'assurer qu'elle est ici. Assise sur le lit le visage encore endormie, la jeune femme en nuisette blanche regarde dans ma direction sans pouvoir me voir ou m'entendre. Tel le veut le sortilège d'Edwel dont elle est la cible.. Nous sommes bannis vis à vis de son être. Une magie de protection puissante et savamment détournée de son rôle initial pour briser, ou ralentir, nos projets communs.

- Chéri.. ? C'est Azrothar ?

Elle fait mine de quitter le lit, déjà au courant que je devais venir, mais le iop en face de moi l'arrête d'un geste de la main hâtif, très peu décidé à la laisser filer aussi vite.

- Je viens pour briser le sort, comme prévu. Je n'ai pas énormément de temps. Il faudrait que tu m'accompagnes aussi, Aztre. Préparez-vous j'attends devant.

Il n'a pas le choix. S'opposer à cette décision pour des justifications puériles comme la jalousie qu'il éprouve à l'encontre de mon père ne serait absolument pas valable. Quelques minutes plus tard et ils sont tous deux sortis. Elle savait ce qui l'attendait et n'a enfilé pour .. l'occasion .. qu'un simple débardeur et un petit short. Aucune arme, ce n'est effectivement pas la peine. Inutile aussi de porter ses tenues habituelles, ce serait les perdre. Je leur présente rapidement sur une carte de la Réalité le point de rendez-vous. Quand je pense que je me suis penché sur la géographie de ce Monde durant deux bonnes heures pour trouver l'endroit le plus approprié à l'opération …

Je ne donne aucun détail au iop et puisqu'il ne me pose pas de question sur comment je compte m'y prendre, j'en viens à la conclusion que Kysae lui a menti sur le sujet. Jamais il ne me laisserait faire dans le cas contraire.

Nous partons chacun de notre côté. Je préfère voyager seul, mon énergie attire l'attention de l'Ordre et mes incarnations ici-bas ne sont jamais bien accueillies.

Si je dois passer un contrôle, elle ne doit pas être vue en ma compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Mort en montagne.   Dim 22 Oct - 10:24

Aztre me tient la main et ne cesse de me lancer des regards inquiets. Il aimerait que l'on parle, que l'on revienne sur des sujets tels que l'influence de l'Onirique sur moi, Abaddon, notre couple .. Il aimerait que je renonce à me débarrasser de ce sort, que je parte très loin avec lui et que j'abandonne tout autre projet. Il veut nous voir revenir en arrière, loin, en arrière. Au temps où tout était plus simple et où je riais insouciante du lendemain. Ses doigts enlacés aux miens se resserrent et je baisse les yeux en seule réponse.

Rien ne sera plus jamais comme avant et bien que je sois encore dans l'incapacité de lui expliquer les détails de tous ces changements en moi, j'aimerais qu'il me fasse confiance et qu'il me suive jusqu'au bout. Je ne suis pas certaine d'aimer cet homme puisque j'ai eu la bêtise de tomber amoureuse d'un autre, mais je tiens à lui, à sa présence, à ce regard qui me voit encore comme une petite fille fragile qu'il se doit de protéger contre cet acharnement de malchance qui me hante depuis bientôt un an. Chéri je suis un Ange de la Mort, chéri je suis héritière du trône de l'Ordre du Renouveau, chéri je ne suis plus l'enfant chétive que tu as aimé et accompagné durant onze années, chéri ma vie, notre vie, plus rien n'a d'importance à côté de ce que je dois réaliser..

Qu'est-ce qu'il sait, qu'est-ce qu'il ignore, les mots sont bloqués dans ma gorge et la peur de le décevoir, de le voir partir en courant, je la sens remonter douloureusement en moi. Je m'en veux de cette faiblesse. J'ai peur de la solitude c'est un fait, un triste comble pour la dernière de mon espèce.

Chéri je suis de toute façon déjà morte .. Et je ne te donnerai jamais d'enfant. Ne reste pas avec moi tu te mets en danger, tu aimes la mauvaise personne, rien ne mérite de se condamner à mes côtés. Je ne mérite aucun sacrifice de ta part, tu as déjà trop donné. Tu dois partir.

Je déglutis et reste muette. Une gosse égoïste et effrayée … De toute évidence il me reste beaucoup à parcourir avant de devenir celle que je prétends pouvoir être. Kiria avait raison, la puissance ne suffit pas, il y a autre chose, un quelque chose qui fera la différence entre Edwel et moi. S'armer de courage et affronter la vie peu importe sous quel angle elle nous est tombé dessus. Assumer, décider, faire la différence entre le bien et le mal, il me manque cette épaisse carapace d'acier trempé que mon grand-père lui portait avec fierté. Je ne suis pas même capable de savoir quand donner la mort, et quand l'empêcher de frapper. Diriger la Tour, c'est être seul et détesté. C'est regarder l'horreur en face et savoir trancher. Se salir les mains, protéger, condamner, manier des vies, manier le savoir. Ce n'est pas une lourde responsabilité, c'est un fardeau. Et son poids mène à la folie.

Est-ce que seulement un jour je serai prête .. ?


- Il dit que tu dois attendre ici et que moi je dois l'accompagner …

Je sursaute, arrachée à mes pensées. Mes yeux se lèvent, j'étais au pied d'un pan de montagne sur le territoire des craqueleurs. L'endroit était isolé. Je souris à Aztre au mieux et acquiesce. Il me lâche à contrecœur avant de s'éloigner.

- Ça ne sera pas long ok ? Je reviens te chercher dès que c'est fini chérie !

S'il savait.
Mais comment lui avouer que la seule façon de briser ce sort …

C'est de me tuer ?


Dernière édition par Kysae le Dim 22 Oct - 11:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: Mort en montagne.   Dim 22 Oct - 10:56

Elle était terrifiée et c'était plutôt compréhensible. J'avais presque une pointe de compassion en l'abandonnant seule au pied de cette montagne destinée à lui tomber dessus. Je ne pouvais pas la tuer en attaque frontale, de par son sort. Et je ne pouvais pas non plus me permettre de faire les choses à moitié étant donné son incroyable régénération. Elle devait mourir, ne serait-ce qu'une seconde ça serait suffisant à faire sauter la magie imposée par Edwel. Et bien entendu le tueur ce devait être moi. Ainsi le sort déjoué n'avait plus de raison de s'attarder sur une morte et il pourrait se dissiper, la queue entre les jambes.

De l'autre côté de la montagne Aztre n'a de cesse de me demander ce qu'on fait au juste aussi loin d'elle, en quoi cela peut bien faire parti du rituel, si c'est bientôt terminé et .. Bordel ce qu'il m'agace. Je me retiens de lui coller une droite et je reste concentré.

Déclencher un éboulement massif  … Non seulement j'allais être obligé d'user de mes pouvoirs et donc de sonner l'alerte chez l'Ordre, mais en plus une telle catastrophe « naturelle » ne manquerait pas d'alerte tout le village d'Amakna et la milice serait rapidement sur les lieux. Je devais être plus que rapide, n'user que ce qu'il fallait de puissance et disparaître aussitôt derrière. Je comptais sur la présence de Aztre pour se ruer et hurler auprès de sa Milice et les convaincre de se grouiller de tout déblayer .. J'imagine ses copains tenter de le raisonner, de lui expliquer que sa petite amie n'avait pas la moindre chance de s'en être sortie .. et malgré toutes ses protestations et ses pleurs il faudrait probablement des heures et des heures entières pour réussir à la sortir de là. Les disciples Osamodas et leurs invocations n'auront pas une seconde de répit. Des chemins seront bloqués, il y aura peut-être des victimes collatérales .. Mais l'Ordre ne s'intéressera pas à cette histoire tragique. Et si j'agissais assez vite ils ne prendront pas en compte mon attaque. J'espérais juste que Edwel n'envoie pas des mages en renforts pour faire bonne figure. Si ce sont eux qui trouvent Kys, ils comprendront toute la manœuvre. Mais est-ce qu'ils ont de quoi refaire un sort de ce genre ? Après tout il avait eu besoin de mon sang..

- Oh oh tu fous quoi ?!

Premier sceau brisé. Mon enveloppe humaine se fissure et je laisse le feu s'échapper par mon dos. J'allais souffrir le martyr, au moins on aurait ça en commun avec Kysae, ça soulage ma conscience. Je ricane à cette pensée. Second sceau, mon torse éclate, les os sautent et mon cou se tord en arrière. La gorge s'ouvre, je suis un brasier vivant qui grandit encore et encore. Aztre hurle des mots mais je ne comprends même plus son langage pitoyable. Il n'a pas le choix que de reculer la température est trop haute et tant mieux, il pourrait bien se ramasser un caillou sur le coin de la gueule, quoique l'idée n'est pas si dérangeante … Ah non c'est vrai, il doit rester en vie. Je perçois l'énergie de l'Ange de la Mort. Elle aussi se prépare. Se prépare à morfler. Elle se débarrasse probablement déjà de sa chair et de ses nerfs, ça lui fera un peu de douleur en moins. Troisième et dernier sceau, c'est bien, j'ai pris moins de quarante-cinq secondes pour gagner ma taille maximale. Aztre heureusement ne peut pas tourner les yeux vers moi sans risquer de les brûler et il s'est recroquevillé dans un coin à bonne distance. Le terrain est aride, que de la roche, il n'y aura pas d'incendie. Ah il rampe pour continuer de s'éloigner .. je suppose qu'il fait vraiment très chaud. Les humains de doute façon perdent la boule à voir un Efrit sous sa vraie forme, il fait bien d'avoir peur.


Je lâche un rugissement et je charge. Mes cornes s'enfoncent dans la pierre et je lâche un torrent de feu bien centré. Explosion. Le pan de montagne est soufflé vers l'avant, ça craque, ça roule, tout va y passer. Un nuage de poussière se soulève sur une centaine de mètres dans les airs et avant de disparaître je laisse une très fine carapace de feu bleu autour de Aztre qui a perdu connaissance. Manque d'oxygène, c'est vrai j'avais oublié que je brûlais leur air. Des failles s'étaient ouvertes mais je les maintenais sous forme de distorsions cicatrisées. Cautérisées. Je me casse.

Bon courage Mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Mort en montagne.   Dim 22 Oct - 11:02

Je tords nerveusement le bas de mon débardeur entre mes mains.
Mes yeux n'ont de cesse de surveiller les alentours, je ne veux pas qu'on me voit sous cette forme hideuse.
Décharnée, squelettique.

Je n'ai pas peur de souffrir, normalement.
Mon corps est un cimetière, mes organes foutus meurent et se régénèrent sans cesse.
Je suis un tas de nécrose, de la pourriture.
Je souffre perpétuellement alors, pourquoi ce serait différent ?

Tiens amusant. La Mort a peur de mourir.
Tiens, encore plus drôle, je suis bercée par des visions.
Celles du trépas qui m'attend très prochainement.
Au moins je le sais, cela va fonctionner.

Je vais encore mour- ...

Une explosion. Pas le temps de lâcher un cri je suis projetée sur une vingtaine de mètres en accord avec la montagne qui jaillit de l'intérieur, éclate, le son me déchire les tympans, je n'ai pas le temps de toucher le sol.

Un roc de la taille de ma maison me fauche en plein vol.
Le reste probablement ne tarde pas à se déverser sur moi, je ne sais pas.

Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort en montagne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort en montagne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Tragédie du Mystère de la Mort du Chalet de la Montagne isolée
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008
» Montagne de Buren
» nouvelles du soldat Achille Migne , mort à l'ennemi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Un passé, un présent, un avenir. :: Récits-
Sauter vers: