Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Guerre] Le Feu et l'Horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 11:59

[Rp suite à une attaque donnée dans l'Onirique et jouée en jeu.]


Le Temple de l'Efrit rayonne de l'intérieur d'une lueur malsaine et sa simple vue suffit à soulever en vous les souvenirs et les sensations les plus infâmes que vous ayez pu traverser au cours de vos vies. Le malaise, le mal-être, une puanteur ne tarde pas à imbiber les lieux, de l'air jusqu'à la roche noire qui forme ce sublime édifice souillé jusqu'à la moelle.

Tous ont reçu le message de l'Efrit. Les peuples s'amassent en cercle autour du Temple mais personne ne s'avance jusqu'aux portes. Ala est sur le devant et tente de réclamer le calme avec l'aide de Fi et du Maître Druide. Tous les dragons sans exception sont de sortie et ils volent en cercle au-dessus du Temple : Une danse incroyable d'une centaine de bêtes dont certaines de taille majestueuse.


- Veuillez attendre le Commandant et le Second ! SUIVEZ les ORDRES PEUPLES !


La Reine hurle et n'hésite pas à sortir sa lance pour obliger les siennes à reculer. Tous semblent vouloir pénétrer de force dans le bâtiment pour exiger des explications. C'est la panique, la folie, et les regards ne trompent pas.

Le Druide plus loin fait de même avec les siens.


- Nous ne sommes pas autorisés à entrer, ATTENDEZ votre COMMANDANT fils Huldjis !

Fi a déployé ses ailes et de longues flammes s'en échappent, elle force ses filles à reculer à coups de cris stridents. Les Prêtresses quant à elles sont étonnement calmes. Toutes en rang, le regard droit, rien ne vient trahir leur attente docile, pas même l'agitation du reste du Monde autour d'elles. La Grande Prêtresse devant ses troupes surveille l'entrée bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 13:04

Kursan se trouvait à l’arène avec ses fils quand il reçu le message de l’Efrit. Reconnaissant sa voix, sa présence, il s’attendait à un message de convocation clair, et au lieu de ça .. Il puait la faiblesse. Il fallait se dépêcher. Il ordonna à ses fils de préparer immédiatement leur monture, puis firent route vers le palais.

Pendant le voyage, la réflexion paniquée de Kursan pris le dessus, faisant qu’il ne décrocha pas un mot de tout le voyage. Que c’était-il passé ? L’humaine qui avait attaquée était donc si puissante au point de pouvoir corrompre l’Efrit ?
Au fur et à mesure qu’il s’approchait du Temple, il sentait cette corruption malsaine, cette atmosphère propre à de vieux marécages nauséabonds. Puis il arriva et découvrit la folie des peuples. Il prit un instant pour visualiser la situation.

Quel bordel … Tout semblait en proie à la folie et à la panique.
Il poussa sa Hertz, fendit la foule au trot, avant de poser un pied à  terre à côté d’Ala.

- Abaddon ne devrait pas tarder, qu’est-ce qu’il se passe ici ?

Puis il jeta un oeil au temple et retint avec peine un frisson. Le temple était souillé. Tout en lui lui refusait de rentrer, lui ordonnait de tourner le dos à cette corruption malsaine. Et pourtant, il était tenté de pousser au moins jusqu’au portes. Voir et sentir ce qui n’allait vraiment pas.

Avec effort il arrachât son regard aux portes malades du temple avant de se tourner vers les peuples et de lever une main, attirant l’attention.

- Abaddon est en route. Veuillez respecter les ordres. Depuis quand les peuples semblent si fragiles ? Si facile à impressionner. Faites calme. Et reculez.

Il se détourna et envoya un message à Abaddon, lui disant de venir au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Ala - Reine Chevaucheuse

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 13:19

- Kursan !

Je détourne le regard de mes filles et l'une en profite pour tenter de me dépasser. Un geste vif, ma lance balaie ses jambes et je la cloue au sol avant de coller la pointe de mon arme sous sa gorge.

- J'ai dit, personne n'avance. EST-CE CLAIR ?!

Dans le ciel mes enfants sont agités, partagés entre la volonté de respecter mes ordres et le besoin de déverser leur colère sur ce Temple qui embaumait la mort et la corruption. Je savais qu'ils s'en tiendraient à mes instructions et resteraient en vol passif.

Après m'être assurée que plus personne ne bronchait dans les rangs des Chevaucheuses, je reporte mon attention sur le Second accompagné de sa jeune progéniture. Je souris poliment à l'aîné, puis fixe mon regard sur le père.

- Ce matin une faille s'est ouverte et une humaine en est sortie. C'était près de notre territoire, j'ai pris les devants et j'ai pourchassé la fille. Elle a dompté deux de mes dragons et s'est échappée avec eux. Elle est dans ce Temple avec l'Efrit. Les peuples ont pris les armes et sont venus ici en courant sans attendre aucune instruction de la part de leurs Dirigeants, ils réclament le sang de l'envahisseuse et de ce Agathodem, ils disent qu'ils ressentent la peine de l'Entité souveraine et que l'Onirique lui-même leur ordonne de purifier les lieux sans attendre.



À bien y regarder, Ala semblait éreintée. Les traits tirés, le souffle court, de nombreuses balafres couvraient ses bras et une longue cicatrice traversait son visage de part en part. Elle tenait néanmoins solidement sur ses deux jambes. Le duel passé dans l'arène lui avait laissé des séquelles et devoir contenir son peuple au grand complet depuis maintenant trois heures était un effort pesant, mais elle ne faillirai pas à la tâche et ça, on pouvait clairement le lire dans son regard qui lui n'avait rien perdu de sa superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 13:59

Réalité, voile, masque, eau, sang, fièvre, faille. Encore et encore. Une routine s'est rapidement installée pour moi en ces temps de guerre. Mis à part pour me reposer, donner des instructions ou tenir mon Second au courant des nouvelles de la Réalité, je ne rentre que rarement dans mon palais.. un Culte, ça s'entretient n'est-ce pas ? Heureusement je peux sentir l'Onirique se gorger de puissance lorsque les failles béantes sont actives, ce qui me satisfait un minimum malgré cette redondance extrême. Cependant je sais que les miens veulent se battre, rendre leurs coups à l'Ordre, attaquer en plus de se défendre, et c'est surtout valable pour notre nouvelle Entité. Moi aussi je le veux, et ça viendra. Nous ne resterons pas inoffensifs bien longtemps.

Sur le point d'arriver à un petit village déjà précédemment corrompu par mes soins je reçois un message de l'Efrit. Je grimace, non pas que sa convocation me pose problème mais il y a de toute évidence un problème: Azrothar a l'air bien trop faible, et ça n'a pas l'air d'être juste de la fatigue, c'est inquiétant. Je me dépêche d'arriver sur les lieux, ouvre une faille béante servant à alimenter le Culte, en plein milieu du village, puis une seconde plus en retrait pour me permettre de rentrer chez moi. A peine arrivé mon servant s'approche de moi me sommant d'aller voir ce qui se trame près du temple, plutôt paniqué lui aussi. Pas le temps de répondre, je me rue à l'extérieur et déploie de grandes ailes enflammées avant de rapidement prendre mon envol. En chemin je reçois un nouveau message, de mon Second cette fois. Décidément, pour que tous soient aussi agités il doit vraiment y avoir un gros problème au temple, il faut que je me dépêche !

J'étais bien loin du compte. Je me pose aux côté de Kursan, la tête tournée vers le temple. La corruption était palpable, y jeter un simple coup d’œil me soulevait un peu le cœur. J'avais l'impression d'être à l'époque de mes ailes blanches, à contempler ces animaux en contrebas, l'air à peine respirable m'évoquait des corps en putréfaction rongés par des centaines de sauterelles.. j'entendrais presque un rire enfantin à mes côtés et pourrait presque apercevoir les boules de feu pleuvoir sur le sol. Je secoue la tête pour chasser toutes ces pensées et regarde un instant les peuples. Hum, la plupart sont très agités et souhaitent visiblement entrer, exigeant explication et attaque, canalisés tant bien que mal par leurs Dirigeants. Mais avec cette attaque..

Je suis désolé de vous avoir fait attendre, j'ai fait aussi vite que possible.

Mes ailes repliés dans le dos je me tourne de nouveau vers le temple de ma progéniture. Des flammes apparaissent sur mes mains et grimpent jusqu'à recouvrir mon bras et mes épaules, certaines virant aux bleu pendant un instant. Le problème ne va pas se régler seul, il faut agir et rapidement.

Je vais entrer, voir ce qu'il se passe de mes propres yeux. Restez en attente.. Kursan, Prêtresse, suivez-moi.

Cette magie répugnante m’écœure, me permettant de reconnaître son utilisateur.. ou utilisatrice ? L'un des deux, mais ces Shushus sont en cause et nous ignorons encore leur puissance. En tous cas ils ont décidé de frapper et le paieront eux aussi. Difficile pour moi de l'admettre mais cela pourrait être risqué d'y aller seul. Heureusement que les Prêtresses sont si disciplinées et n'ont pas besoin de leur Dirigeante pour rester calmes, cela m'a permit de la réquisitionner.
D'ailleurs si c'est bien la fille qui est ici, cette "Cécie".. où est donc passée Kysae ? Hum peu importe, pas le temps pour ce genre d'inquiétudes, nous sommes en tant de crise. J'hoche la tête en direction de mes deux compagnons et avance en tête de la petite équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 14:39

La Grande Prêtresse hausse légèrement les sourcils en recevant l'ordre du Commandant. L'Efrit n'avait invité que son père et son Second, elle ne s'attendait pas à être appelée à participer aux festivités mais qu'importe, si tel était son souhait. Elle se penche à l'oreille de l'une des femmes à ses côtés, celle-ci entièrement voilée. Quelques messes basses échangées puis la Dirigeante s'avance pour rejoindre le détachement.

La démarche d'un spectre, lente et calculée. Sa traîne noire flotte à sa suite et ses yeux restent fixés sur l'entrée du Temple. Le sourire froid elle salue les deux hommes d'un mouvement de tête et ne prend pas la peine de regarder les fils du Second ni même celle qui se faisait appeler la Reine des Chevaucheuses.


- La Morterêve est aussi à l'intérieur.

Et ce furent ses seuls mots. La corruption ambiante lui sied au teint et elle semblait de loin être la plus à l'aise au milieu de ce triste tableau. Les trois hauts gradés de l'Onirique entrent dans le Temple et sitôt qu'ils s'éloignent, les cris et l'agitation des peuples se démultiplient. Dans leur dos, les ordres secs de Ala résonnent et les échos de coups échangés font suite mais alors qu'ils dépassent les larges portes du Temple ..

Plus un son ne parvient à eux. Quant à la sortie, disparue.


Le Temple était saccagé, il y avait eu des combats . La salle principale était plongée dans la pénombre, les feux étaient éteints, les bancs destinés aux prières renversés et les murs semblaient suinter d'un mélange de sang onirique et de graisse noirâtre dégoulinante. Sur le sol, des serpents grouillaient paisiblement. L'air était lourd presque suffoquant et rien à voir avec un quelconque effet de la chaleur, il semblait juste.. surchargé.

L'odeur du souffre piquait l'intérieur des narines et surtout, la porte scellée de l'Efrit était complètement défoncée.



Dans la salle du trône de l'Entité régente l'obscurité se fait plus dense encore et au centre de l'immense pièce circulaire, le trône est vide. Vide et sali. Des cornes ont poussé sur le côté et l'entourent et une aura malfaisante se dégage de chaque centimètre de cette nouvelle structure maudite.







Un peu en retrait, une jeune femme se tient debout. Les mains dans le dos, de longs cheveux verts et des cornes plus longues que celle des disciples d'Osamodas habituels sont dressées sur son crâne. L'apparence est humaine, accordée à sa nature et pourtant l'énergie dégagée par ce petit corps au visage charmant est celle d'un être de la Shukrute. Elle est nue et ondulent sur son corps d'épais serpents noirs aux crocs dégagés. Sur son épaule est posé un oiseau, pareil à un corbac de la Réalité, il est cependant d'une taille plus imposante.

Lorsque les trois représentants de l'Onirique s'arrêtent dans la salle de l'Efrit et que leurs yeux s'adaptent à la noirceur ambiante.. ils peuvent enfin le remarquer : La pièce était bordée par des œufs. Tout du long, par dizaines, d'énormes œufs noirs et visqueux entouraient le trône. Aucune trace ni d'Azrothar, ni même de la Morterêve.

Au plafond, une faille de belle taille est ouverte et celle-ci ne semble pas donner sur la Réalité..
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Cécie Maieva

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 14:52

- Hey bien le bonjour !

Tout sourire et le ton enjoué, voilà une approche à laquelle on ne s'attend vu l'ambiance. C'est pourtant bien la sienne. Elle dégage une main de son dos pour la tendre vers eux comme pour les inviter à la rejoindre. Un long fouet noir entoure son bras jusqu'à son épaule.

- Je suis Cécie Maieva, disciple d'Osamodas et du Grand Serpent Noir, mon maître et bien aimé... On aura mis un peu de temps à venir se présenter, je suis désolée, c'était pas facile d'entrer chez vous. Je vais pas y aller par quatre chemins .. Mon Maître s'intéresse à l'Onirique. Il s'intéresse à vous, à votre potentiel, et à votre volonté de vous débarrasser de l'Ordre. Ooh non pas qu'il ne pourrait pas se débrouiller seul mais mon Maître est un adorateur des grands spectacles et la simplicité ne lui correspond guère. Cependant ..

Elle prend un petit ton gêné après avoir pouffé de rire derrière sa main auparavant tendue.

- Cependant il ne parie pas sur vos capacités à passer à l'action. Dans son immense bienveillance, mon Maître est prêt à vous offrir son pouvoir .. à insuffler à l'Onirique ce petit quelque chose qu'il lui manque pour enfin le rendre réellement parfait .. ensemble l'Ordre pliera le genou face à vous, mes Seigneurs. Et ce très rapidement. Que diriez-vous de combiner votre Feu à l'Horreur ? Que diriez-vous de gager tous en puissance ... Hein dites .. ?
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 15:35

J'avance lentement dans cette puanteur qui m'évoque tant, aux côtés de mes compagnons d'infortune. Alors Kysae y est aussi, hum ? Azrothar et Kysae, deux Entités face à cette intrus.. elle devrait être une petite poignée de cendres à l'heure qu'il est. Ou alors Cécie l'a amenée inconsciente avec elle.

A ma grande surprise le temple est ravagé, aussi bien les bancs des fidèles que le temple de mon enfant.  Ce n'est pas vraiment de l'inquiétude qui est en ce moment le plus présent dans mon esprit mais bien de la colère. Ils ont réussi à s'introduire ici, ravager le temple de notre Entité Régente et ce en un rien de temps.. pensent-ils vraiment pouvoir faire tout cela sans en payer le prix ? Ont-ils tant confiance en leurs capacités ? C'est à la fois rageant et... intéressant. Oh oui, s'ils sont si forts cela m'intéresse.

Je remarque très rapidement Cécie, mes yeux plus ou moins habitués à l'obscurité grâce à ma Dimension. C'est sans doute aussi pour cela que le décor ne me dérange pas plus que ça: le trône fracassé de l'Efrit ressemble beaucoup au mien, dans mon autre maison, ainsi grimé. La grande question est de savoir où ma progéniture se trouve à l'heure qu'il est, de même que Kys.

Mes yeux scrutent chaque détails. Cette gosse, ces œufs, la faille. Tâcher de la brûler avec mes flammes bleues ? Hum, sa magie serait bien brûlée mais ne possédant plus son âme elle ne resterait pas piégée ici je suppose. Quelle poisse. Je plisse le nez sous mon masque.. je déteste vraiment les Shushus et leur aura, sans doute à cause de mon passé d'Archange. Néanmoins j'écoute attentivement ce qu'elle dit, tout en gardant un œil sur ces étranges œufs.

Son discours me fait d'ailleurs plusieurs fois légèrement sourire. Comme si l'avis de ces immondes créatures m'intéressait.. après celui-ci, je tend mon bras droit. Des ombres émergent de ce bras enflammé sans brûler ni disparaître et forment de fines lames dessus. Je prend ensuite la parole.

Je n'ai jamais rechigné contre un peu de puissance supplémentaire et comme vous le voyez, lier des éléments semblant radicalement opposés ne me dérange pas vraiment non plus.

Je prend une petite pause et abaisse mon bras doucement, aucune animosité perceptible de ma part.. pour le moment du moins.

Cependant.. je n'aime absolument pas votre façon de faire et si par "insuffler à l'Onirique" vous entendez le corrompre cela va très fortement poser problème. Vous n'êtes pas en territoire conquis et vous ne pouvez pas agir comme bon vous semble ici.

Je tâche de surveiller mon langage malgré ma colère. D'une part parce que bien que répugnants ces deux personnes m'intéressent, d'autre part parce que cette faille menant sans aucun doute à la Shukrute ne me dit rien qui vaille.

Sachez aussi que je ne courberai jamais l'échine devant votre Maître, ce "Grand Serpent Noir", aussi puissant et dangereux soit-il. Maintenant que ceci a été dit, je suis prêt à faire un effort et écouter votre proposition.

Je me tiens prêt à toute éventualité et garde cette gosse à l’œil sans ne serait-ce cligner des yeux. Au moindre mouvement suspect j'inonde la pièce de mon feu bleu.. cependant je préfère pour l'heure jouer la carte de la prudence, elle a posé problème à Azrothar et Kys après tout.
Sans perdre notre possible adversaire de vue, j'envoie tout de même un message télépathique à mes compagnons.

Pour l'heure écoutons ce qu'elle a à dire. Au moindre mouvement suspect de sa part, au moindre pas qui ne nous plait pas nous agirons.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 15:55

Kursan avançait derrière le Commandant, sur ses gardes, son épée à la main. La moiteur de l’endroit le faisait frissonner. Cette corruption ambiante était mauvais signe et voir le temple ainsi ravagé lui faisait mal au coeur. Plus ils avançaient, plus le noir semblait les engloutir. Et enfin ils débouchèrent sur la grande salle. Par reflexe, il se déploya sur la gauche d’Abaddon, avant de presque sursauter en voyant la fille apparaitre dans l’obscurité.

Il écouta ses propositions sans broncher. Ainsi il pensait juste, c’était bien le démon qui venait leur proposer une alliance. Ce dernier semblait prendre un peu trop son aise en ces lieux. Mais pour le moment il était hors de question d’attaquer. La faille était un soucis assez conséquent. Surtout si des êtres comme cette fille venaient à s'y déverser.

Abaddon pris la parole.

Pour le moment, le commandant semblait être sur de lui. Pendant que ses mots résonnaient dans la salle, il entendit le message qui leur était destinés. Attendre la propositions, puis réagir en cas de besoin. Soit. Il s'y plierai, même si l'envie de foncer et de reduire cette engeance de démon à néant était forte.

Pour qui se prenait ces étrangers ? Pour quoi prenaient-ils l'Onirique ? Se sentir attaqué et devoir écouter leur propositions comme on écoute celle d'un envahisseur, ça lui était insupportable. Devoir se résoudre à écouter ceux qui les avaient attaqué dans leur coeur.

Rah, obéir au Commandant. C'était le plus sage.

Pour le moment, le temps était à l’attente. Il se plaça un peu moins en retrait du Commandant et baissa un peu son épée, signe qu’il était près à écouter la proposition, mais restait tout de même sur ses gardes, près à bondir au premier signe d’agressivité.
Revenir en haut Aller en bas
Cécie Maieva

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 16:52

- Et où sont nos Entités !?

Tiens, elle n'avait même pas remarqué qu'ils étaient venus avec cette .. gonzesse là. Alors là c'était la meilleure.

- Non mais eh !? On t'a sonné, toi ? Que je sache, seuls les Maîtres de l'Onirique étaient convoqués à cette petite réunion et non pas les sous-fifres ! et puis vous n'avez pas honte sérieusement ? Entités par-ci Entités par là .. Vous êtes au courant que vous laissez votre Monde se faire gouverner par l'équivalent de ce qu'on appelle chez nous les hommes de gros animaux ?! Parfaitement ! Les Entités sont des créatures et elles devraient SERVIR plutôt que de diriger ! La preuve, mon joli fouet n'a eu aucun mal à les faire sagement tenir en place.

Après ça, l'Osamodas joint ses mains en prière et regarde Abaddon.

- Mon Seigneur croyez moi .. voyoooons .. loin de moi l'idée de me croire en territoire conquis bien au contraire !! Je n'ai fait que mettre un peu d'ordre dans cette animalerie afin de vous accueillir pour enfin parler de choses sérieuses ! Et qui parle de courber l'échine allons !

Elle hausse les sourcils et se tourne vers l'obscurité dans son dos pour se mettre à parler à voix basse. Il n'y avait rien d'autre que le noir derrière elle et pourtant, elle semblait en pleine conversation. Après un petit hochement de tête elle se tourne de nouveau face au groupe et son sourire était toujours bien en place.

- L'Ordre a mangé les Cieux afin d'améliorer ses hommes. Il a combiné deux Mondes et il est en train de faire de même avec la Shukrute. Un Monde seul ne peut pas venir à bout de cette organisation, c'est un fait. Agathodem a été envoyé par Rushu lui-même afin de .. pimenter un peu ce petit jeu. Et Agathodem s'est tourné vers l'Onirique. Jamais la Shukrute n'avait eu accès à la magie des Veilleurs avant ce jour, c'est une première, et les possibilités sont grandes. Agathodem souhaite créer un nouveau Cercle des enfers .. Mais ici, en votre Monde, et avec votre participation. Il propose de mêler Rêve et Cauchemar. Il n'est pas question pour vous de vous soumettre à une nouvelle autorité, bien au contraire. Il s'agirait plutôt pour vous de devenir, Abaddon, le véritable Maître de l'Onirique. De ne pas laisser une "Entité" animale dicter vos lois mais d'apprendre à utiliser les Entités pour développer l'Onirique sur tous les plans. Nous pourrions échanger nos connaissances et faire de l'Onirique un nouveau Monde plus parfait qu'il n'a jamais été.

Après ça elle désigne les œufs autour d'elle et s'incline.

- Ces œufs sont des présents d'Agathodem pour l'Onirique. Les premiers échantillons d'une future armée. Si vous acceptez, ils combattront à vos côtés dans la guerre contre l'Ordre du Renouveau qui est le SEUL véritable envahisseur.

Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 2 Déc - 17:45

J'écoute attentivement. Je comprends parfaitement la colère de la Prêtresse et sa hâte mais je n'interviens pas plus que ça. Ce ne sont pas des amis, sans doute pas non plus des alliés sur le long terme, mais ils n'auraient jamais tué nos Entités. Vient-elle de parler de fouet.. ? Elle avait pu les "dompter", en quelque sorte ? Dompter Kys et Azrothar, les contrôler ? Dans ce cas où étaient-ils donc ?
Après avoir écouté sa tirade dans son intégralité, je me surprends à sourire un peu sous mon masque. La proposition.. est réellement alléchante, et ce n'est pas étonnant venant de Démons. Ces Êtres utilisent la soif de pouvoir des autres afin d'arriver à leur fin. Mensonges, manipulations, ce sont des constantes chez ces êtres répugnants. Je les hais et à l'époque j'ai souvent été tenté de "purifier" un ou deux cercles. Mais même l'Ange de la Destruction savait que leur présence était nécessaire à une forme d'équilibre. Et voilà que moi, qui a envie de vomir rien qu'en sentant leur petite présence répugnante, je réfléchis sérieusement à cette proposition qui de toute évidence ne pourrait fonctionner que sur le court terme.

En fait.. le Rêve a déjà investit la Shukrute à l'époque d'Yshrola et de ses Veilleurs. J'ai eu le loisir de voir de mes yeux des Shushus et certains Princes transformés par le Culte. Et c'était vraiment impressionnant.

Cette fille qui m'annonce que je serais le seul Maître de l'Onirique, qu'Il sera plus puissant et moi aussi, elle me caresse dans le sens du poil. Elle titille ma curiosité et ma soif de pouvoir qui je le sens commencent de nouveau monter en moi. Je réfléchis, dans un silence religieux. Si j'accepte ? Si je refuse ? J'ai déjà fait des concessions, j'ai déjà pris ce genre de décision par le passé. Cela constituerait-il une trahison envers les miens ? Je regarde du coin de l’œil Kursan, puis la Prêtresse, toujours plongé dans ma réflexion. Je déteste la hiérarchie mais prendre le pouvoir par la force et remplacer les Entités ? Cela créera sans doute beaucoup de contestations.. des contestations que je devrais réprimer.

Je grimace un peu, de nouveau tiraillé par ces deux côtés de ma personnalité. Je veux plus de puissance, je veux être au sommet de la chaîne alimentaire et écraser ce prétentieux faux Séraphin, mais d'un autre côté je suis à ma place ici, ce Monde parvient petit à petit à se reconstruire et trahir les miens, écraser les résistants qui me font actuellement confiance ? Me servir d'Azrothar et Kysae ?
J'hésite, je débat avec moi même en mon fort intérieur sans relâche pour trouver la marche à suivre. Dans tous les cas, je ne suis pas en position de force et cela m'agace. Je finis donc par retirer mon masque et regarder mon interlocutrice, reprenant enfin la parole.

Ce genre de décisions ne se prennent pas à la légère, car bien que très alléchantes et semblant très bénéfiques à première vue, elles impliquent beaucoup d'acteurs, et en l’occurrence deux Mondes tout entiers. Je demande un temps de réflexion.. et pendant ce temps-ci je veux que nos Entités nous soient rendues. Vous accepterez si vous ne voulez réellement pas nous soumettre à votre autorité.
Et si vous pouviez nous laisser l'un de ces œufs, qu'on puisse jauger un minimum ce que sera notre possiblement future armée..


Le Commandant venait de parler. J'ai maintenant beaucoup à penser mais prendre une décision aussi hâtivement ne serait pas bon. Il faut plus réfléchir. Faire de l'Onirique un nouveau Cercle et régner dessus ? Cela pouvait sembler être une excellente idée, mais dans la pratique.. hum, à voir je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 3 Déc - 12:05

Je reprends conscience mais je garde mes yeux fermés. Je ne suis plus dans mon Monde, je le sens. Il fait très chaud mais ce n'est pas une chaleur offerte par le rêve pour nous satisfaire, plutôt une fournaise, imposée, hostile à mon égard. Le sol sous mes doigts .. C'est bien du sable au toucher mais je crois y discerner les doux parfums de la mort et du sang et non celui de l'orange et de la roche noire. Aucun vent, aucun son, un silence pesant qui se mêle à une pointe de peur. Je peine à me souvenir comment j'en suis arrivée là mais peu à peu, à bien chercher, les images d'un combat me reviennent et le rire de cette petite pétasse aux cheveux verts résonne désagréablement dans mon esprit. Est-ce que j'aurais pu perdre un duel ? Mes crocs se resserrent, la frustration monte.


Avant de signaler mon réveil je prends soin de vérifier rapidement l'étendue de mes blessures mais je n'en trouve aucune trace. Ni douleur, ni entrave, libre et en mesure de me relever. Le goût de la défaite me paraît impossible à assumer et alors que je feins de me redresser une main se pose avec fermeté sur mon crâne et me force à rester couchée.



- Ne bouge pas Morterêve .. on n'est pas seuls.


Azrothar. Étrangement le sentir près de moi m’apaise et enfin je me souviens. C'est Azrothar qui avait été attaqué, dans son Temple, et moi j'étais venue .. J'avais instinctivement répondu à sa détresse. Ce qui signifierait que nous avions tous les deux échoué ? Je refuse de le croire, ça me paraît simplement aberrant. J'ouvre les yeux mais reste sagement couchée.

Allongé dans mon dos contre moi l'Efrit guette lui aussi en silence par-dessus mon épaule. L'endroit est … beau ? Une place de sable lisse au milieu de l'obscurité, éclairé par un doux filet de lumière blanche et rassurante. Un arbre est à nos côtés, lui aussi fait de sable blanc. Mais autour dans le noir quelque chose se louvoie entre les ombres et les frottements de son corps massif sur ce qui me semble être une cavité rocheuse m'arrachent un bref frisson. Quelques pierres roulent et dégringolent, la chute est interminable.. Nous sommes donc sur un îlot au-dessus du vide.



- On est dans la Shukrute.
- Impossible.
- L'Onirique ne m'entend pas et je ne reconnais pas la Réalité.
- Alors .. ça .. c'est un Shushu ?


Je fixe les ténèbres. La chose s'immobilise, une éternité s'écoule avant qu'elle ne s'approche de nous, quittant son ombre pour nous dévoiler une partie de son corps. Impressionnant...

Je sens les muscles de l'Efrit se tendre .. Lui aussi, il a envie de se battre et sa fureur s'insinue goutte par goutte en moi à son contact. Me voilà presque excitée ... J'attends son signal, un mot, rien qu'un mot, mes crocs s'allongent et mes os se mettent à tirer sous ma peau.
Je réclame vengeance, j'appelle sa mort à grands coups de cris en mon fort intérieur.
Je bouillonne.

Nous n'avions rien à foutre ici et il était le responsable.



- Aimez-vous votre cage .. ? Je l'ai .. faite pour vous .. J'ai pensé qu'elle serait adaptée n'est-ce pas .. ? Hein .. ? Touchez allez-y touchez, du sable …


Le Maître démonyaque hein, enfin je le rencontre.




Dernière édition par Kysae le Dim 3 Déc - 12:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 3 Déc - 12:10

Je laisse la petite expliquer ce qu’elle a à dire. Pendant qu’elle parle je sent une pointe de fureur qui monte en moi, avant de poser un regard lourd sur la nuque d’Abaddon.
Oui, mon ami, tu a toujours été attiré par la puissance, mais cette proposition est une honte. C’est une honte que tu sois tenté. Je le sens, je le vois. Tu as toujours aimé ça. Une puissance supérieure qui vient te proposer de la rejoindre. Mais tu n'a jamais appris de tes erreurs. Tu n'a jamais vu la pitié  dans leurs regards. Tu n'a pas compris que cette proposition implique le fait qu'il nous prennent pou des êtres inférieurs qu'il faut élever. Cette proposition est une honte.

Nous devrons en discuter en privé. Je sens que tu as beaucoup de choses à me dire, si jamais l’idée que ça puisse être réalisable te traverse. Tu n’aura jamais le soutien des dirigeant si tu dépasse L’Éfrit de cette manière. Tu n’aura jamais mon soutien.

Pendant qu’Abaddon parle, je laisse doucement tomber la pointe de ma lame vers le sol, avant de la faire un peu crisser contre le sol de pierre à la fin du dialogue du Commandant. Le regard toujours pointé vers sa nuque. Pesant. Prêt à l’écraser au moindre mot impliquant une trahison. Je n’ose pas regarder la prêtresse, mais je suppose qu’il en va de même pour elle. Surement. Elle a moins de sympathie pour toi que moi.

Je m’avance et pose la main sur l’épaule d’Abaddon.

- C’est effectivement une décision qui ne peut être prise non seulement aussi rapidement, mais qui doit être étudiée. Je rejoint les termes de mon Commandant. Les entitées doivent être rendues.

Je presse l’épaule d’Abaddon. Et lui parle directement par pensées.

- Si jamais tu as pensé à demander les entitées avant d’attaquer, c’est bien. Si tu songe réellement à négocier cet échange, par contre.. Si tu supplante les entités, par ce moyen et que tu te débarrasse de nos lois par la force et l’invasion. Tu sera fort, mais tu sera seul.

Je lui lâche l’épaule, et regarde la jeune fille en face de nous. Prêt à tuer, non pas un ennemis, mais un ami, si il fait mine d’accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Cécie Maieva

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 3 Déc - 13:03

Cécie sort une sukette de son emballage (qu'elle laisse tomber sur le sol du Temple) avant de la mettre dans sa bouche. Pff c'était chiant, ils disaient avoir besoin de temps pour réfléchir. Comme si une offre pareille ça se réfléchissait ! D'un autre côté ça ne la surprenait pas, après tout l'Onirique n'est pas connu pour être du genre rapide à agir ...

Il fallait plutôt foncer, profiter à fond et s'investir corps et âme sans prendre en considération les trucs comme .. l'avis des autres, les risques, tout le blabla inutile. Deux lâches effrayés qui manquent de confiance en eux voilà ce qu'ils étaient. Elle, elle n'avait pas hésité et aujourd'hui enfin elle se sentait libre et puissante. Elle prenait sa revanche sur la vie qui ne lui avait jamais offert que la misère et la peur. Maintenant elle ne craignait plus rien, elle ne faisait que s'éclater, c'est peut-être très égoïste mais c'est ça aussi la puissance .. Le droit de ne penser qu'à soi-même. Et il n'y a pour elle rien de plus succulent et fascinant que de laisser les ténèbres l'envahir mais apparemment ce n'est pas l'avis de tout le monde ... L'Onirique ne mérite que de vieillir seul dans son coin et de se faire pisser dessus par l'Ordre avant de finir complètement oublié !

Maître Agathodem .. ils osaient ne pas l'accueillir à bras ouverts !? Est-ce qu'ils réalisent au moins l'honneur qu'il leur faisait en s'intéressant à eux ?! Mais noon trop d'égo mal placé sur ce Monde de sable et voilà qu'ils se sentent offensés que l'on vienne leur proposer des améliorations ! Elle lui avait pourtant dit qu'elle ne les sentait pas du tout ! Mais non son Maître s'était montré très intéressé et avait insisté pour qu'elle aille jouer avec eux ... Elle avait même ressenti un peu de jalousie devant autant d'intérêt.

Elle écoute les dernières explications du Commandant avant de retirer sa sucrerie de sa bouche et de se retourner une fois encore vers l'obscurité dans son dos. Puis à nouveau face à eux.

- Baah de toute façon qu'est-ce que vous voulez qu'on en fasse de vos chienchiens .. c'est pas dans la Shukrute qu'ils iraient décider de la météo ! On vous les rend .. Ils seront à .. au Temple là, l'autre, sous la grosse ville. Et quand à l'oeuf .. D'accord, on vous en offre un. Et on vous laisse le temps de réfléchir ...

Elle soupire profondément en prononçant ces mots, à deux doigts de carrément lever les yeux au ciel.

- Soyez pas trop longs .. L'Ordre du Renouveau lui il n'attend pas. On repassera.

Tous les oeufs se mettent à flotter jusqu'à la faille au-dessus du trône, tous sauf un qui reste sur le sol. Cécie leur fait un grand sourire, une petite courbette, et hop elle saute à son tour dans la faille qui se referme.
Revenir en haut Aller en bas
Cécie Maieva

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 10:39

Une nouvelle faille noire s'ouvre cette fois-ci non pas dans le Temple de l'Efrit mais au Palais du Commandant. Cécie seule en sort. Elle éclaircit sa voix, vérifie que sa jupette est bien droite puis elle attend sagement que l'on vienne l'accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 13:22

Qu’est-ce qu’on peut s’emmerder dans ce temple ! Depuis que je suis rentré, je ne pense qu’à ce qu’il s’est passé dans la maison. Yshrola et ses révélations ont jetés dans mon coeur le doute infâme sur Kysae. Qui d’ailleurs à disparue. Je la suppose soit partie demander soutien au Prêtresses, soit elle est allée chercher les Prêtres seule. Idiote. Même si je ne l’aime pas du tout, je connais mes devoirs. Cette expédition aurait due être organisée par l’Onirique, et non par une jouvencelle en détresse avide d’utilité et d’attention.
Enfin.
Si elle me ramène le sort, je promet de faire une croix sur mes aprioris, et de la considérer comme une entité à part entière.

Tandis que je rumine mes pensées, le mynien s’approche rapidement, et me dit que la démone est dans le palais.

Putain. Aucune marque de respect.

Elle aurait pu demander audience normalement cette salope. Aucun sens de la politesse, ni de respect dans ses actes. Bah. Abaddon n’est pas là. C’est donc à moi de la recevoir. Je me permet de contacter Yshrola rapidement. Je le préviens que la démone est dans le palais, en audiance avec moi, et que si il connait quelque chose de particulièrement efficace contre eux, je suis preneur.

Puis je me redresse, vérifie le fil de mon épée, ainsi que ma tenue. Et je me rend devant elle. Elle a au moins la décence de ne pas venir comme une malpropre, et sa tenue est respectable. Enfin, au final ce n’est pas très important.

- Ravi de voir que vous vous considérez toujours en terrain conquis. Abaddon ne sera pas là à cette entrevue. Suivez moi, nous allons amener un peu plus de solennité à cette entrevue.

Je me dirige d’un pas vif vers la salle du trône, sans prendre la peine de vérifier qu’elle me suit. Et je prend place sur le trône. Au moment où elle franchit les grandes portes, le mynien annonce :

- Cécie Maieva, disciple d'Osamodas et du Grand Serpent Noir.

Enfin. Ça a plus de gueule que sa misérable faille. Je fais signe au mynien de sortir et de fermer les portes. Nous laissant seuls. Puis je lui fais signe de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Cécie Maieva

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 13:49

Beau garçon le Prince de je ne sais plus quel peuple, un peu trop haut perché sur ses manières mais bon en même temps, je ne suis pas habituée, j'ai toujours été une esclave ou une bandit de Cania. J'espère que ça ira vite, j'en ai marre de venir jusqu'ici ... Ce Monde je le trouve trop vide.

Je ne sais pas pourquoi il me parle encore de territoire conquis .. C'était prévu non que je revienne chercher une réponse ? Je nous trouve déjà bien patient et bien sympathique de faire le voyage.. Parce que je suis entré dans le Palais ? Autant le Temple de l'Efrit je peux comprendre que c'était un peu forcé .. autant là j'ai fait gaffe de me rendre dans le lieu approprié aux visites .. Et puis je le vois s'asseoir sur le trône et là je comprends ! Il remplace le Commandant et donc il se sent obligé de faire sa starlette et de bomber le torse ! Bouarf il aurait pu simplement être poli ça aurait été d'avantage impressionnant. Moi qui fréquente les démons je suis un peu habituée au numéro du grand patron.

Du coup je souris un peu même si je préfère garder pour moi toutes ces remarques. Son gros animal qui parle c'est marrant, il finit par nous laisser mais bien entendu il peut pas fermer les portes, c'est chaud pour un truc à quatre pattes de se redresser pour attraper les poignées dans sa bouche ! Je suis sympathique je fais demi-tour et je vais moi-même les refermer. J'espère que ça nique pas toute sa mise en scène solennelle.

- Noir et bleu ! Le Grand Serpent, pour être plus précis. Et en fait c'est plutôt moi qui suis venue écouter ce que vous aviez à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 14:31

Saleté. Le démon à changé de nom. Une évolution ? un nouveau pouvoir ? Ou alors juste une manie narcissique de posséder un nom à rallonge. Enfin passons. J’attend qu’elle ferme les portes, et qu’elle revienne à moi.

Je regarde un peu à mes côtés. Pas de trace de l’oeuf. Je suppose qu’Abaddon l’a mis en lieu sûr. J’espère… Après tout, j’ai quitté le temple en premier. Oui. il a dû le prendre et l’examiner seul. Et vu qu’il n’est pas encore rentré, il n’a pas eu le temps de me faire part de ses découvertes. Ouai, ça doit être ça. Bon. Du coup, autant en apprendre plus maintenant.

- Bien. Je ne vous attendais pas de sitôt  à  vrai dire. Pardonnez mon manque de courtoisie. J’aimerai en savoir un peu plus. Voyez vous, l’œuf que vous nous avez laissé s’est révélé silencieux à nos études. Quel genre de créature s’y trouve ? Comment pouvons nous être certain que ce qui s’y trouve répondra à nos ordres et non aux vôtres ?

En même temps j’envoie un message à Yshrola, lui demandant de se présenter à moi, au palais. Je l’avertis au passage que je suis avec la démone et qu’il faudra possiblement la capturer, et l'empêcher d’utiliser ses pouvoirs.

Revenir en haut Aller en bas
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 14:41

Je ne préfère pas décrire ce que je suis en train de faire. Je n'en suis pas fier, et si jamais quelque chose est capable de lire dans mes pensées ça pourrait me porter préjudice. Mais en tout cas, je suis interrompu par la réception d'un message télépathique du petit gars qui sert de second à l'autre petit gars qui lui sert de Commandant.

J'adore les démons.

J'isole l'énergie onirique de Kursan et je l'utilise pour me téléporter à ses côtés après avoir vérifié que le terrain était dégagé. Le cul sur l'accoudoir du trône que je me retrouve. J'avais déjà senti l'ouverture d'une faille. La roche onirique du sol du Palais se liquéfie, la demoiselle s'y enfonce jusqu'à la taille et avant qu'elle ne comprenne quoique ce soit je la submerge. La roche reprend sa base solide et il ne reste de la fille qu'une statue noire très détaillée qui dépasse à moitié, remarquable comme déco, ça me rappelle la bonne époque.


- Capturée, immobilisée. J'espère que j'ai rien interrompu ?

La main gauche encore levée paume vers la nana, j'enchaîne sept mouvements précis de la seconde et la faille se referme.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 15:12

Yshrola apparaît à côté de moi. Pas le temps de parler qu’il a déjà neutralisé la démone. Je lui lâche un regard amusé. Avant de parler :

- Quelle efficacité. Tu as un peu interrompu un entretien, mais de toute façon j’allais lui annoncer notre refus de nous unir aux démons, puis la capturer. Mais ta façon de faire marche aussi très bien. Merci d’être venu. Toi qui connais bien les pouvoirs démoniaques, tu penses qu’on peut se permettre de lui dégager la bouche, histoire qu’elle réponde à quelques questions ? J'aimerai avoir les réponses à ce que je lui ai demandé.

Je lâche un regard amusé à la statue de roche. Au pire, ça ferai une belle décoration, et la pauvre petite serait bien incapable de remuer le petit doigt ainsi prisonnière.  Pas sûr qu’Abaddon apprécie la déco cependant.

Une si jolie poupée de roche. Il fallait l’utiliser pour répondre à toute nos questions.

Et puis pourquoi pas la garder sous la main pour quand Kysae reviendrai, histoire de lui faire un joli cadeau pour qu’elle puisse se défouler. Ça serait une bonne idée, surtout si elle était effectivement partie chercher ce dont j'ai besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 15:23

Je regarde la statue, puis Kursan.

- Ouais je connais très bien les démons, les cercles, et les pouvoirs liés aux cercles. Mais ça c'est une humaine. Donc si elle est liée aux démons, c'est par un pacte. Un pacte c'est simple, ça renforce les capacités de l'humain, allant jusqu'à en développer certaines nouvelles. Mais toujours en se basant sur les capacités que l'humain possède. C'est une petite osamodas ton truc ? On peut imaginer qu'elle invoque des trucs dégueulasses, avec ses mains pas avec sa bouche. Et elle a besoin des yeux pour tout ce qui est volonté sur l'animal. Donc ouais je suppose que tu peux dégager sa bouche pour la faire parler, je t'en prie à toi l'honneur. Sauf si t'as besoin que je t'explique les bases du maniement de la pierre onirique parce que dans ce cas c'est très simple. Tu regardes la pierre et avec ton esprit tu établi un contact. À cet instant l'Onirique vérifie qu'aucune volonté supérieure à la tienne n'est déjà apposée sur la partie que tu souhaites contrôler. Dans notre cas, oui, mais ne t'en fais pas je retirerai ma volonté pour laisser place à la tienne. Tu ne peux pas liquéfier la roche comme je l'ai fait mais tu peux en briser une petite partie et la faire tomber. Ah et pour en revenir aux pactes, à noter aussi qu'un pacte avec un shushu, bon ça dépend du shushu mais je suppose que là il s'agit d'un gros, shushu .. si elle meurt elle est rappelée à lui.

Tout souriant, je termine enfin mon petit cours.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Sam 9 Déc - 19:15

Je regarde avec un air morne le veilleur qui me fait son petit cour. Sans déconner, tu me prend vraiment pour une merde… Je porte ma volonté sur la roche Onirique qui enserre la jeune fille, et comme prévus, la volonté d’Yshrola se retire. Je lui libère la bouche à cette gamine.

Puis je tourne la tête vers l’homme à ma droite.

- Tu peux nous laisser. Je ne te retiens pas plus. Je vais m’entretenir avec la démone seul à seul. A vrai dire je n’ai pas prévu que tu soit aussi expéditif avec elle, enfin, passons. Retourne à tes occupations.

Sans Abaddon, c’est à moi de rendre la décision finale. Qu’avait dit l’autre. Peuple de la guerre et de la sagesse ? Et qu’il ne fallait pas se précipiter. Bah ! Plutôt crever que de m’allier avec les démons. Mais j’attendrais le retour d’Abaddon avant de commencer, ou non, les séances de tortures.

J’attends qu’il sorte, avant de regarder la statue de pierre devant moi.

- Tu dois maintenant être capable de parler. Répond à mes questions. Au vu de tes agissements la dernière fois, ce sont des précautions que je préfère prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Cécie Maieva

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 10 Déc - 5:31

Celui qui m'a fait ça se retire et je laisse siffler ma langue fourchue à plusieurs reprises. Quel agacement. En voilà de désagréables manières ... Je déteste vraiment l'Onirique ! Enfin maintenant que j'en suis là ... Impossible de bouger. Je me repasse en mémoire ses questions.

- Je ne comprends pas .. Silencieux à vos études ? L’œuf devait éclore dans les heures qui suivent après notre entrevue je vous l'assssure ...

Je me mets à sourire très émue en repensant à ces œufs de toute beauté, les premiers de mon Maître ... J'avais veillé à leur développement dans les feux des enfers avec soin et amour. Le juste mélange entre l'Onirique et le Démonyaque ! Pour cela bien entendu il avait fallu mêler les cellules des deux représentants des lieux .. Jamais une simple fécondation n'aurait permis la naissance d'un être possédant une nature souillée. Un nouveau genre hihi .. Il fallait remercier les travaux de nos copains de l'Ordre car c'est bien eux et leurs expériences sordides qui nous auront mis sur la voie. Dommage qu'eux ne possèdent pas de gênes de si bonnes qualités. Voilà ce qui arrive lorsque l'on laisse traîner ses scientifiques trop longtemps seuls dans le Cercle du Vide, il se peut qu'il y ait quelques disparitions accidentelles ...

Il avait ensuite fallu ensuite inséminer une succube avec le produit de nos efforts. Hihi quand je revois la scène.. son pauvre ventre se gonfler puis imploser pour laisser place à cette création, je ne peux m'empêcher de ricaner ! Bien fait pour elles, je déteste aussi les succubes. J'ai tant hâte de voir le résultat de cette expérience. Mon Maître dit qu'elle sera une réussite sans précédent et que pas même l'Ordre n'aurait pu si bien fusionner deux Mondes. Vive les œufs...

- La descendance de votre .. Efrit .. et du Grand Serpent .. Pourquoi ne pas interroger le petit plutôt que moi ? Il devrait grandir très, trèès vite au chaud dans votre Monde... Bien plus que dans le notre figurez-vous ! À vrai dire je ne suis pas certaine que les nôtres ne puissent voir le jour avant un petit moment en restant dans la Shukrute, bien que ce soit là qu'ils se sont si bien développés. Ils ne sont d'ailleurs pas en sécurité .. L'Ordre est partout et l'Ordre sait où nous chercher .. Le petit Edwel reste caché dans sa Tour mais il fait tout pour nous déloger de l'ombre et nous faire goûter à sa magie purificatrice ... Je suppose que vous refusez notre accord hein, c'est bien ça ? Inutile de s'attarder plus longtemps sur les détails alors ..  

Les armées du vide .. plus de la moitié de ces shushus stupides ne juraient plus que par l'Ordre et recevaient des modifications génétiques à la pelle pour satisfaire plus encore les attentes de la Tour. Sans parler de ce Conseiller ... Mikeburu ... alors lui, j'entends encore sa voix dans ma tête brr ... Quelle honte pour la Shukrute toute entière. Heureusement que mon Maître n'a rien à voir avec ces insectes.

On perdait du temps à essayer de sympathiser avec l'Onirique je lui avais dit ! Il aurait été plus simple de bâtir un cercle en corrompant des hommes et en multipliant les pactes. Snif tous ces efforts en vain .. J'espère que ce garçon qui joue au chef ne compte pas me faire perdre plus de temps encore, c'est que j'ai du travail moi et des œufs à essayer de faire éclore. Au moins ça, ça sera toujours ça de pris.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 10 Déc - 13:20

J’écoute sans perdre une miette de ce qu’elle raconte. Ainsi les oeufs viennent d’un croisement étrange. Et la démone a compris que nous allions refuser. Après tout, Yshrola l’avait enfermée directement. Comme marque d’affection en cas d’accord, il semblerait que nous ayons déjà vu mieux certes.
Abaddon tardait à rentrer. Devrais-je le considérer comme mort ? Après tout, j’avais cru comprendre qu’il partait dans un lieu où c’était tout à fait possible. Mais dans ce cas.
Refuser, accepter, attendre ? L’acceptation pure n’était quoi qu’il arrive pas une option. Le refus, c’est ce sur quoi je serai parti directement, si j’avais eu confirmation qu’Abaddon était encore en vie. Mais maintenant… Bah.
J’attends le retour du commandant. Pour ce qui est du sort de la démone. Et bien.

- Démone. L’accord tel qu’il nous a été présenté est effectivement refusé. Jamais l’Onirique ne pliera genou devant autre souverain que l’Efrit. Abaddon n’a aucune légitimité à nous gouverner. Cependant il est vrai que nous avons possiblement besoin d’alliés dans cette guerre. Tu restera ici jusqu’au retour d’Abaddon. Qui lui rendra le verdict final.

Voilà. Au moins comme ça, on la garde sous la main. On verra plus tard pour la torture. Bien que ça me défoulerait.

- Si tu as besoin de nourriture, boisson, ou quoi que ce soit qui serve uniquement à te maintenir en vie, je te le fournirai. Dans le cas contraire, nous ne feront que t’ignorer.  

Et maintenant, plus qu’a prier, prier qui hein, pour que l’autre soit toujours vivant. Et qu’il se dépêche. Et puis après ça. Aller voir mes fils et Ala.
S’occuper un peu de mon peuple.

Et réfléchir pour le rituel aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 10 Déc - 13:55

Les portes s'ouvrent avec fracas et c'est Azrothar qui se présente sans frapper dans la salle du trône de son père. Complètement à bout de souffle sous forme 100% humaine, son énergie est ... incroyablement neutre et dépourvue de signature Entité. Pratiquement nu, le torse balafré, on peine à remarquer qu'une régénération est en cours. Il déglutit un coup et s'avance jusqu'à Kursan. Son regard n'est pas franchement expressif et il ne remarque même pas la statue en plein milieu de la salle .. il la dépasse, s'arrête devant le trône ..

- Abaddon .. y'a eu .. des soucis ..

Non, visiblement il ne capte même pas qu'il n'est pas face à son père.

- Les Prêtres étendent leur territoire et dévorent les lois de l'Onirique .. soutenu par Ankiraj qui parvient à s'incarner dans leur zone .. Kysae .. elle .. elle est restée pour me permettre de prendre la fuite .. on n'avait plus aucun pouvoir là-bas ..

Il passe sa main sur son visage et s'appuie contre la statue pour être certain de ne pas s'effondrer devant son père.

- Je t'assure j'ai fait tout ce que j'ai pu .. Ankiraj l'a dévorée .. Il compte se nourrir de toutes les Entités pour prendre le dessus sur les autres Hybrides et raser l'Onirique jugé trop faible .. Pour l'instant ils ne peuvent pas avancer vers nous mais plus le temps passe plus leur terrain grandit .. Heureusement que c'est putain de loin.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   Dim 10 Déc - 14:42

Je sursaute quand les portes s’ouvrent avec violence. L’Efrit.. Mais quelque chose ne va pas.

Déjà qu’est-ce qu’il fait là ?

Et il semble presque humain. Rapidement je tend ma volonté sur la statue et je masque la bouche de la démone. Pas question qu’elle puisse parler dans cette situation. Puis je me reconcentre sur l’Efrit devant moi. Il a l’air si faible. Si .. Normal.

J’entre en contact rapidement avec le maître druide. Je lui demande d’envoyer au palais quatre de ses membres pour soutenir une entité au bord du coma. Sans en dire plus. Pas question d'affoler les peuples en leur disant que leur Efrit est en train de crever.
Efrit d’ailleurs qui semble me prendre pour son père … Autant en profiter tien.

- Du calme Az, assied toi. Tu va tomber si ça continue. Ankiraj a mangé Kysae ? Est-ce qu'elle est vivante ?
Vu que pour le moment ils ne peuvent avancer vers nous, tu va te concentrer sur ton rétablissement. Quatre Druides sont en chemin pour te soutenir. Nous attendons toujours le retour d’Ab.. Heu Kursan.


Si il me prenait pour son fils, autant ne pas le brusquer, il avait l’air suffisamment faible et torturé comme ça.

- D’ailleurs tu fera gaffe, la statue à côté de toi, c’est la démone qui es venue la dernière fois. On a réussi à la capturer. Va te reposer, les Druides sont en chemin. Quand tu aura récupéré, on en discutera plus en détails.

Je cherche Ala, et je lui demande de m’envoyer une chevaucheuse ainsi que son dragon au palais le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Guerre] Le Feu et l'Horreur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Guerre] Le Feu et l'Horreur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 342 photos inédites de la Grande guerre !!!
» Les films sur la guerre du Vietnam
» Mains de l'horreur et mains sanglantes
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Collaboration 2e guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Ferme les yeux. :: Onirique-
Sauter vers: