Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Guerre] Je reprends Aztre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: [Guerre] Je reprends Aztre.   Lun 4 Déc - 11:45

Trop d'ennemis. Il en vient un peu plus tous les jours. Mes agents me rapportent que des points de Culte ont été signalés par cinq équipes cyborgs, toutes éparpillées à travers plusieurs plans de la Réalité. Rushu ... finalement agacé de trop voir ma gueule d'ange dans son Cercle du Vide ... a engrossé une petite salope de succube pour me pondre un rejeton à demi divin capable de générer de nouveaux cercles au fond des enfers. Comme quoi de toute évidence mon Ordre manquait de nouveaux challenges, l'enculé. Quant à l'Onirique qui me ferme ses accès et se barre avec Aztre ...

J'ai attendu, deux semaines que je guette le moment où Aztre ne pourrait plus rester en sommeil assez profond pour y maintenir son corps ... Impossible que son niveau de voyageur ne dépasse à ce point celui de mes propres hommes. Il aurait au moins dû commencer à enchaîner les sursauts de conscience, mais pas le moindre signe de présence astrale non plus.

Ce matin je suis seul à la table du Conseil. Tous sont occupés au Cercle du Vide. J'évite soigneusement de m'y rendre depuis la naissance d'Agathodem. Le gosse a bien trop vite grandi à mon goût et on lui dit avoir déjà des yeux dans la Réalité au travers d'une humaine qui aurait pactisé, jurant fidélité à son nom. Bien heureusement, j'ai le bras long. La Tour a su attirer l'attention des Dieux et mon humble personne très au fait de la protection de leurs royaumes ci-bas a pu les avertir de la venue d'un gros serpent démonyaque. Agathodem ne peut pas quitter la Shukrute. À moins ... À moins qu'il ne pactise lui-même avec l'Onirique et détourne les lois de nos Dieux.

Tiens mes poings se serrent ... Moi aussi maintenant je suis très agacé. Je crois qu'ils oublient tous où est leur place mais surtout, où est la mienne.



Je quitte la table, de toute façon bouffer seul ça me déprime. Je descends au labo, un coup d’œil sur les nouveaux modèles de cyborg, j'apprécie ces nouvelles ailes dans leur dos.


- Seigneur Edwel !


Adrilla, seconde de l'Institut Vonriff. Bien mignonne, bien obéissante, comme je les aime.



- Préparer la salle d'éveil ... je vais un peu sortir Adrilla.



Elle ne pose pas de questions mais je surprends un léger détournement du regard. En effet cette décision n'est généralement décidée que par le Conseil au grand complet mais que voulez-vous .. Je reste un homme, j'ai parfois quelques pulsions et envies d'abus.

Porter le pouvoir de Séraphin .. s'est révélé bien plus lourd que je ne l'aurais jamais imaginé … La Magie de l'Ordre elle aussi gagne en poids au fur et à mesure que la Tour gagne en puissance … Je tire sur le haut et avec moi s'élève aussi mon empire mais à quel prix ?

Peu à peu nous remplaçons l'humanité par la machine .. les agents encore à 100% organiques se meurent à grand feu, étouffés par la lumière des Cieux de plus en plus présente autour de nous. Ma théorie sur la fusion entre les hommes les plus méritants et la lumière du ciel s'effondre. J'ai rassemblé les meilleurs mais il existe une limite, une frontière qui toujours leur maintiendra un pied à terre. Ainsi, l'homme aussi polyvalent qu'il soit, est condamné à ne jamais totalement s'envoler. Ce lien vers le sol … est-ce notre âme ? Je suis représentant de l'Ordre du Renouveau et pourtant c'est bien le renouveau que je tente de briser. La loi fondamentale de chaque homme, s'incarner, mourir, plonger et être appelé à s'incarner à nouveau. C'est cette boucle-ci qui nous rattache à notre point de naissance et nous empêche de librement nous en éloigner.

Mais un homme qui perd son âme ne peut pas non plus prétendre accéder à la lumière la plus pure. Si l'homme se retrouve dénaturé, il ne peut pas imiter l'Ange. Qu'il soit un homme changé en vampyre .. Un homme cultiste du Rêve ou cultiste de Rushu qu'importe. Pas d'âme, pas de puissance absolue.

En vérité je promets que nous finirons tous égaux .. Mais ils ne pourront jamais me rejoindre sur l'échelle de la puissance. Je suis donc un imposteur, et avec mon infime parcelle de nature angélique je me place irrémédiablement avant eux.

En revanche ma théorie sur le mariage de notre science et de cette même magie s'est avérée plus qu'exacte et je peux combler les défauts les plus flagrants de l'homme à coup de câbles tech-magique. Si la perfection reste hors de portée, la triche nous en approche cependant à une distance honorable. Il suffit juste de valser entre homme et cyborg et trouver le bon équilibre, le juste milieu quoi.

La Tour est le seul véritable Ange. Et mon peu d'essence personnelle ne m'offre pas .. Tout le confort espéré. Il a donc été décidé de maintenir ma pleine puissance en sommeil .. préservant ma santé mentale au mieux, d'après eux ..



- Initialisation de l'éveil, Seigneur Edwel !



Au cœur de la salle annexe je fixe la seconde à travers sa vitre de protection, elle débloque les commandes de sécurité, enclenche …





Dimension parallèle de la Réalité



Un trou de lumière éclate à une ou deux centaines de kamamètres du trône d'Abaddon. Des ondes blanches sont déployées à travers la totalité de son territoire d'ombres, entraînant paralysie et cécité aussi bien chez ses guerriers que ses immondes sauterelles qui s'écroulent toutes au sol dans une pluie aux relents d'apocalypse. Le portail est stabilisé. Une lame éclatante et elle aussi entièrement faite de lumière s'enfonce au travers jusqu'à pourfendre le sol. La pointe traverse les ombres. Le trône mais aussi la dimension elle-même et si un Dieu avait tourné la tête vers nous à cet instant il aurait probablement eu la vision d'une ligne noire empalée sur une colonne de lumière. Les ombres sont déchirées et la déchirure se répand depuis le point d'impact. Des fissures lumineuses se creusent à grande vitesse, comme une toile qui se tisse dans le noir.

J'apparais. Mon corps sous sa forme éveillée .. n'est plus. L'enveloppe corporelle éclatée je me maintiens sous une apparence Séraphine qui serait inutile de tenter de décrire puisque dans tous les cas impossible à contempler. Je constate qu'Abaddon n'était pas assis sur son trône, dommage .. J'aurais adoré sentir son corps se briser par ma simple entrée. Je regarde les environs, sans surprise c'est hideux, archaïque, et complètement chaotique. Les sous-êtres d'ombres commencent à retrouver leurs sens pour aussitôt se faire rattraper par la lumière qui poursuit sa progression. La dimension se meurt.

Je replonge ma puissance en sommeil. Brusquement la lumière s'évanouit et nous voilà de nouveau dans le noir absolu. Le sol tremble et je sens que le précieux monde d'Abaddon continue de s'effondrer. L'espace est annihilé au niveau du portail et du sol et le krozmoz s'engouffre dans ce couloir formé par mes soins. Je me mets à sourire avant de me tourner vers l'horizon.

Rushu pardon tu avais raison .. moi non plus je ne peux pas m'empêcher de me foutre de ta gueule, je vais à nouveau … t'emprunter ton précieux Cercle …
La pointe de mon index s'enflamme et je trace des runes démonyaques à même le sol. Les ombres à cet endroit se mette à rougeoyer. J'entends au loin que la dimension m'envoie ses atrocités en réserve, malgré sa fin imminente il semblerait qu'elle ne renonce pas au combat. Qu'importe.

Un cercle d'invocation se forme autour de moi et les ombres de la Shukrute se mêlent à celles d'Abaddon, m'enveloppant. J'ouvre la bouche et les laisse m'envahir. Mes yeux s'évident et je sens ma nature angélique qui hurle au scandale et me balance des appels à la purification mais je la maintiens sous silence, rangée à côté de mon pouvoir de Séraphin.



- TROUVEZ L'HUMAIN ET MASSACREZ LES OMBRES SURVIVANTES !


Je laisse l'obscurité grandir et alors que je frôle la perte de connaissance à étouffer dans mon cercle, je colle ma paume contre ma tempe et me descend d'un sort offensif bien dosé. Le haut de mon corps éclate et mon sang inonde le cercle qui s'ouvre en un nouveau puit béant … mais de vide cette fois-ci.

Le Cercle du Vide est invoqué. Les nids du vide s'incarnent à même le visage des plus grosses bestioles du coin et les shushus en jaillissent en une belle effusion démonyaque. Rapidement, Aztre est trouvé et capturé, pile lorsque je reprends connaissance dans mon nouveau corps offert par ma douce Tour...

Les Shushus auront eu le temps de se déchaîner tout leur saoul avant de devoir abandonner la dimension à sa destruction. Il n'en reste rien, pas même un souvenir à emporter.


Plus tard ils m'apprendront avoir découvert un passage entre la dimension et l'Onirique. Il déboucherait directement dans le palais de notre cher Commandant.. Quelques uns ont pris l'initiative de s'infiltrer, la curiosité légendaire des Shushus ...
Revenir en haut Aller en bas
 
[Guerre] Je reprends Aztre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: D'une main de maître. :: L'Ordre du Renouveau [Dissous]-
Sauter vers: