Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Mar 5 Déc - 19:43

- NOOOOON !!! NOOOOOOON !! MAIS QUE FAIS-TU PAUVRE FOU !?

Alors que Wolf termine de se consumer et que le corps empalé de Clydhe prend feu, des poings se mettent à tambouriner derrière les autres cabines fermées. Une voix hurle de l'une d'entre elles.. Encore ce vieillard.

- IL FALLAIT L'ENCULER !! Ah .. ah seigneur je .. je ne veux pas voir ça et .. mon ventre .. mf.. mmf .. MMMHHAAAAAAAAAAAAH !!!

S'en suit un déchaînement sonore inqualifiable et Oniarik seul sait ce qui se passe derrière cette cabine. Mais autre chose attire l'attention du Commandant. Une main vient de s'extraire de l'anus de Clydhe. Une deuxième, ses fesses sont largement écartées de sorte à parfaitement dégager son anus sombre entouré de poils. Quelque chose est en train de sortir à grande vitesse de son cul qui se déchire en une plaie béante... ce à quoi Clydhe répond contre toute attente par un petit ricanement, avant de rendre son dernier souffle au milieu du brasier.

Un corps tombe à terre, sali par cette entrée en matière. Une aura démonyaque se mêle à l'odeur omniprésente d'excrément qui se dégage de lui et lorsqu'il se relève, le Commandant tombe nez à nez avec lui même, en bien plus jeune.

De la cabine du vieillard, une fille sacrieur à la démarche lourde et nue, dont le visage et les parties génitales sont maquillés à outrance, sort en courant. La main plaquée sur sa bouche elle tente de cacher une flaque de sperme qui s'étale de son menton à ses yeux vides de la moindre intelligence. Son corps est parsemé d'écritures grossières à l'encre violette, invitant quiconque le désirerait - ou pas - à se vider en elle. Elle ricane elle aussi et s'enfuit des toilettes. La porte de la cabine se referme à clés.


- Regarde-nous.

L'aura s'intensifie et le débarrasse des matières fécales qui mouchètent le visage d'Abaddon au passage.

Sublime. Un corps forgé aussi bien dans l'ombre, que le feu mais aussi les ténèbres les plus pures. Des cornes noires encerclent son crâne et des ailes oniriques couvertes de runes démonyaques s'ouvrent dans son dos. Sa musculature gonfle, dans sa main gauche un feu bleu, dans sa main droite, un serpent se déplie.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Mar 5 Déc - 23:11

J'ignore totalement les cris du vieillard tambourinant contre la porte de sa cabine.. après tout, il fait aussi partie de ce "tout", de ces Troubles. Il ne risque sans doute pas grand chose mais s'il venait à mourir. Et j'en ai de toute façon ras le bol de suivre les indications, à partir de maintenant je fais les choses à ma manière et tâche de déguerpir d'ici.
Le son qui se dégage de la cabine est cependant vraiment très étrange mais je fais de mon mieux pour ne pas m'en soucier, me concentrant sur mon objectif. Maintenant que ces deux-là sont morts, il faut que je me mette à trouver une sortie. Je balaye donc la salle du regard avant d'avoir de nouveau mon attention portée sur le Démon à cause d'une chose aperçue de ma vision périphérique. Une.. main, se met à sortir de l'anus de Clydhe et.. quelqu'un en sort. Je me plante face à cette chose, fronçant les sourcils, près à la frapper. L'aura de ce type me pique le nez encore plus que l'odeur d'excrément.. une aura Démonyaque, décidément je hais vraiment cette nature. On ne balaie pas des siècles de vie céleste et de haine envers les Shushus aussi facilement, logique.

L'être se relève finalement et.. c'est moi ? Mon corps, jeune comme je l'étais il y a quelques minutes. J'ignore totalement la Sacrieur qui sort en courant, vulgaire et inintéressante.. je ne crois même pas me souvenir de son nom d'ailleurs. Enfin bref, mes yeux restent fixés sur mon reflet qui ne me correspond pas vraiment totalement en fait.. je suis absolument sublime, si bien que j'en ignore les quelques gouttes qui viennent me heurter. Un mélange parfait de nature Onirique et Démonyaque, et je parviens même à toujours percevoir ma magie des ombres. Une flamme bleutée dans sa main gauche et un serpent dans sa main droite, ses ailes sont immenses et couvertes de runes. C'est visiblement le reflet de celui que j'aurais été si j'avais daigné accepté ce contrat. Impressionnant. Je ne pensais pas qu'un jour je me ferai autant d'effet en me regardant, ce type transpire la puissance et m'intéresse au plus haut point. Hahaha, JE m'intéresse au plus haut point. Et je vais sans doute devoir le/me vaincre, n'est-ce pas ?

Je me recouvre d'épaisses ombres qui forment une grosse armure protectrice autour de moi. Aucun morceau de chair n'est à découvert et mon visage est recouvert d'un heaume. Le but est de recouvrir mon corps faible d'une armature plus forte, le minimum syndical si je veux survivre à cet affrontement. Ma protection d'ombres se met ensuite à vivement s'embraser alors que je garde mes pupilles plantés sur mon adversaire.
Ma lame quant à elle est toujours plantée dans le mur se trouvant dans son dos. Je fais donc se lever un guerrier à partir de son ombre derrière lui. Celui-ci se saisit rapidement de la lame et se retourne brusquement dans un mouvement circulaire, lame en direction de son cou. J'espère qu'il ne l'a pas vu venir et qu'il finira décapité sur le coup, parce que je ne pense pas pouvoir tenir bien longtemps contre lui, ou contre moi, dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Mer 6 Déc - 17:53

Une armure improvisée intéressante, elle aurait probablement été très utile si l'adversaire avait décidé d'attaquer. Le serpent se déploie en ouvrant sa gueule et de sa gueule un second serpent noir de jais et plus brillant que la roche de rêve s'extrait de ses entrailles pour s'élancer vers le guerrier. La vitesse est prodigieuse. Le serpent dans son élan quadruple en taille et avale non seulement la lame avant qu'elle n'atteigne sa cible mais aussi le guerrier, juste avant de se changer en tas de vers répugnants. Aucune trace de l'arme ou de son porteur d'ombre.

Le démon continue de calmement s'exprimer. Aucun mouvement superflus, il se contente d'esquiver à la perfection chaque coup donné sans chercher à les rendre. Dans ses mains, le serpent premier ainsi que la flamme bleue sont toujours en place et ni l'une ni l'autre de sont dérangés par ses mouvements d'une fluidité parfaite.


- Tu ne sais pas où tu es ... Tu ne sais pas où tu vas ... Tout ce que tu sais, c'est que tu désires plus de puissance.

Son corps à certains moments semble s'effacer tant sa vitesse et sa précision sont bluffantes.

- Tu te plains, j'entends tes gémissements incessants et tu penses pouvoir me doubler en n'en faisant qu'à ta tête ? Si c'était la puissance à travers la simplicité que tu désirais, il te suffisait de faire comme lui. Tu n'avais qu'à accepter l'offre du démon. Voilà, là, tu serais plus puissant. Mais regarde toi. Tu es un rat qui tourne en rond dans un labyrinthe, bon à lécher la merde des autres, à regretter, à désirer plus que ce que tu ne possèdes. Tu crois que c'est en sortant ton épée que tu impressionneras un Dieu ? Tu crois que c'est à travers la vantardise et tes tours de force d'être mortel que tu sortiras d'ici … Il serait grand temps de grandir Abaddon. Tu ne vaux pas mieux que ce tableau grotesque qui défile et se joue de toi. Regarde toi.


Un coup part, un simple coup de poing. Le serpent s'enroule au préalable autour de son bras. Il ne se soucie ni des flammes, ni des ombres, et le corps du vieillard est projeté contre le mur. Les miroirs dans son dos se brisent, une impression de déjà vu. Encore une.


- Tu n'es Onirique que par la volonté d'une autre. Tu n'es Commandant que par la volonté d'une autre. Tu n'es ici que par le chemin d'un autre. Où sont tes hauts-faits à toi. Où est ton investissement. Où est ta reconnaissance pour cette puissance qui circule dans ton corps et qui en plus de ne jamais te satisfaire, n'a jamais été comprise, écoutée, apprivoisée. Tu es un petit animal qui se vante de pouvoir danser parmi les étoiles, je m'en vais t'apprendre la modestie et si tu dois rester ici un millier de siècles avant d'acquérir ne serait-ce qu'une parcelle d’humilité, soit, tu resteras cloîtré. J'affaiblirai ton corps et lorsque tu ne pourras plus remuer le moindre muscle, peut-être alors te décideras-tu à utiliser ta cervelle. Si tu n'es pas digne de l'Onirique, l'Onirique saura se passer de toi. Et si cette nature de perfection ne te convient pas, alors part chercher les flatteries, les compliments et l'adoration des démons. MAIS NE ME FAIS PAS PERDRE MON TEMPS !


Les yeux d'Abaddon s'ouvrent. Allongé au sol, il reconnaît le bar miteux dans lequel il s'est trouvé en premier lieu et .. Kysae est à nouveau là, assise à ses côtés, le regard inquiet.


- Enfin tu es éveillé … Des heures que je t'attends. Edwel n'y a pas été de main morte mais tu l'as eu, tu sais. Très beau feu bleu au passage.


Du coin d'un morceau de tissu rouge elle termine de nettoyer son visage. Il peut le sentir, sa jeunesse est présente, sa force aussi. Dans le dos de la Morterêve, il y a deux portes.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Jeu 7 Déc - 1:45

J'ouvre les yeux avec difficulté, allongé dans un bar bien familier, le bar miteux où je suis arrivé en premier, juste après avoir aidé le vieillard. Kysae est à mes côtés, s'évertuant à me rafistoler. Elle me parle de mon combat contre Edwel, de mes flammes.. ainsi donc je suis bel et bien revenu en arrière, juste après avoir vaincu cette réplique. La poisse.
Je me redresse, m'asseyant, et je fais craquer mes os en regardant la Morterêve.

Désolé de t'avoir inquiété Kys.. mais en effet c'était vraiment moins une. En tous cas, il semblerait que je maîtrise de mieux en mieux les flammes de Yenepha haha.. merci d'avoir veillé sur moi.

C'est un peu bizarre de parler à des copies de personnes que je connais tout droit construites à partir de mes souvenirs, mais bon. Je jette un œil à mes mains, les marques de l'âge, toutes ces rides ont disparu. Aucun doute possible, j'ai bien récupéré mon corps éternel, et ma force m'est totalement revenue. Cependant je repense à ma petite rencontre avec "mon reflet".. était-il contrôlé par Oniarik lui même d'ailleurs ou bien un intermédiaire ? Il avait bien parlé d'impressionner un Dieu en tous cas. Enfin bref, au vu de ses paroles, la force ne me sera d'absolument aucune utilité ici. Ai-je fait une erreur en pensant pouvoir entrer et sortir de ces Troubles si facilement, en réduisant en cendres les obstacles qui me feraient éventuellement face ? Je m'attendais en effet à des créatures cauchemardesques à découper de mon épée afin de gagner en puissance, pas à.. ça. Ai-je donc été trop arrogant ? "L'autre moi" avait parlé d'humilité, de modestie.. était-ce cela la nature de l'épreuve ? Ressortir avec une sorte d'enseignement spirituel, de morale ? Entendre que j'ai été puéril malgré mon âge canonique et l'accepter bien gentiment pour pouvoir continuer d'avancer ? Je grimace un peu. Je crois que j'ai été légèrement touché dans mon égo, mine de rien.

Réfléchissons... l'épreuve a dégénéré lorsque je me suis battu contre la copie d'Edwel. A ce moment là je n'avais pas vraiment d'autre choix que le consumer sous peine de décéder, je ne vois donc pas en quoi cela constituerait une erreur. Alors quoi.. ?
Ah oui, ça me revient maintenant. Le vieil homme m'avait supplié de ne pas entrer, de faire demi-tour.. j'avais alors tout bonnement ignoré ses jérémiades, las, et défoncé la porte à grand coup de pied. Peut-être ma première erreur.. et quand j'ai ensuite franchi la porte je me suis retrouvé dans la pièce précédente. De même, quand j'ai dû écouter le sermon de mon reflet, je me suis retrouvé ici, soit une étape avant la celle où j'étais. Est-ce que je reviens une salle en arrière à chaque "erreur" ? Je passe une main sur mon visage en soupirant doucement. Ma hâte n'a finalement fait que me ralentir dans ma tâche, et si je continue ainsi je ne sortirais jamais de cet endroit qui est loin de me plaire, repassant dans les mêmes salles en boucle. Bon, bon, soit. Mettre de côté la force brute et l'arrogance donc, et tâcher d'écouter les indications de ces vieillards même s'ils ne paient pas de mine. D'accord, tentons cela à partir de maintenant alors je suppose.

Je tourne la tête vers les deux portes. Elles sont de nouveau là. Toujours aucun signe distinctif, et je me vois mal entrer au pif de nouveau.. je regarde donc de nouveau ma chère Kysae et, désignant la porte du menton je prends la parole.

Hum, tu sais quelque chose sur ces portes-ci ? Elles m'ont l'air bien étranges.
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Jeu 7 Déc - 15:10

Elle se tourne et regarde longuement les deux portes avant de faire face à nouveau au Commandant.

- Je ne sais rien du tout sur elles non. Il faut dire qu'elles sont fermées et identiques ...

Puis après une petite seconde de silence elle ajoute tout simplement :

- Si veux en franchir une, peut-être que tu devrais ouvrir les deux et jeter un œil de l'autre côté avant, ça peut t'aider à te décider.

Puis elle s'avance et lui vole un très léger baiser sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Jeu 7 Déc - 23:49

Je laisse Kysae m'embrasser et lui sourit tendrement en retour.. elle a beau ne pas être réelle je suis content de la trouver ici, vraiment. Un des rares visages familiers, si ce n'est le seul, qui a le pouvoir de me réconforter.. je la regarde encore un instant avant de me lever.

Eh bien... il faut que j'y aille je suppose. J'ai du boulot

En effet j'ai beau apprécier la compagnie de cette copie de Kys je ne compte pas non plus m'éterniser ici.  J'ai assez perdu de temps et il est donc plus que temps que j'avance enfin, que je cesse de tourner en rond. J'ouvre donc la porte de gauche en premier. Derrière celle-ci, le temple, à nouveau. Les deux vieillards sont encore ici et l'un d'eux me regarde tandis que l'autre murmure des choses que je ne peux entendre d'ici.. si j'y entre je reviens donc en arrière, à la première salle que j'ai trouvé en arrivant. Sans façon.
J'ouvre la seconde sans refermer la première. Il semblerait que ce soit un long couloir composé essentiellement de métal.. partout où je pose les yeux, je peux voir de sublimes créatures enfermées dans des dizaines de cages. De là où je me situe je ne pense reconnaître aucune de ces créatures colorées mais étant donné que l'autre porte donne sur une salle que j'ai déjà visité.. celle-ci seule semble me permettre d'avancer, donc autant se lancer. Je regarde en arrière vers la Morterêve.

J'essaierai de faire vite Kys.

Je réitère ma promesse bien que la véritable Kysae ne soit pas présente, exigeant surtout de moi-même d'être plus prudent et de rapidement sortir d'ici. Cesser de revenir en arrière. De la réflexion, Oniarik ? Soit, qu'il en soit ainsi. Je prends une longue inspiration, souffle et me décide enfin à entrer, avançant vers l'inconnu. N'est-ce pas ce que je fais depuis que je suis arrivé sous Cyrise, de toute façon ?
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Sam 9 Déc - 12:46

Un pas en avant et la porte se referme dans son dos, le choix est confirmé. S'élève en même temps une cacophonie monstrueuse de tous les temps. Les créatures enfermées (toutes incroyablement variées et inconnues) piaillent, hurlent, chantent, rugissent, grondent, aboient, ricanent ... bourdonnent mugissent ululent hennissent coassent jasent grincent gloussent ou babillent ...

Des cages à perte de vue aussi bien en long qu'en hauteur puisqu'elles s'entassent les unes sur les autres. On n'en voit pas le bout. Le méli-mélo infâme de sonorités ne met pas plus de deux petites secondes à déclencher une migraine pratiquement paralysante. Le sang afflue, les tempes battent, Abaddon a l'impression que son crâne est sur le point de sauter et que ses tympans en sont les dynamites. Il peut hurler, il n'entendra pas même sa propre voix.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Sam 9 Déc - 17:47

J'entre donc finalement dans cette fameuse salle pleine de créatures aussi variées que colorées.. et toutes inconnues. J'ai à peine le temps de me demander si elles existent réellement terrées quelque part dans l'Onirique qu'elles se mettent toutes à hurler, leurs sons additionnés s'accumulant et me vrillant rapidement les tympans. Je fais un pas en avant, puis un deuxième.. mon crâne me fait souffrir et j'ai à peine le temps de faire un geste dans le but de me protéger que je m'écroule.
J'ignore ensuite ce que j'ai fait, je crois que j'ai essayé de fuir cet endroit ou une chose du genre.. en tous cas j'ai réussi à faire une Projection Astrale vers la Réalité, dans cette nouvelle maison qu'Yshrola a apparemment construit. J'ai alors certes pu retrouver la véritable Kysae mais surtout entendre les inquiétudes du Maître Veilleur envers celle-ci, inquiétudes qui avaient bien rapidement touché Kursan d'ailleurs. Accusations à demi mots et suspicions ont alors fusées, et Kys s'est rapidement mise en tête de partir voir les Prêtres. Impossible de la convaincre du contraire.. et de là où je me trouve, coincé, impossible de l'aider. J'espère vraiment qu'elle va bien. J'ignore ce que je ferais à mon Second s'il lui arrivait quelque chose par sa faute, à cause de la pression qu'il lui a mit.. enfin bref, après un moment agréable en compagnie de la Morterêve je finis par mettre fin à cette Projection. En me levant je baisse d'ailleurs les yeux vers mes jambes, virant légèrement au rouge. Ahem.. je toussote un peu en faisant s'évaporer tout cela, augmentant la température de mon corps ni vu ni connu.

Ces créatures donc. Elles ne font que piailler et le son est insoutenable.. mais ce n'est que cela: du son. Des ondes sonores donc, aisément arrêtées avec un minimum d'isolation. Je jette un œil à mon Ombre et la fait s'envoler afin de m'en entourer, créant une petite sphère presque hermétique se déplaçant avec moi. Je grimace un peu, mes oreilles bourdonnant encore, la construction que j'ai érigé un peu trop maigre pour pleinement me protéger. De plus, j'ai fait en sorte de laisser un petit espace pour savoir où je vais.. les sons ne sont donc pas assez atténués pour ne plus causer aucun dégât mais je peux me mouvoir et penser, c'est une bonne chose. Je pourrais sans doute trouver un meilleur moyen de faire ça mais je tente de faire au plus vite, car il faut maintenant que je sorte rapidement d'ici, il y a trop à faire et à penser. Quand je pense d'ailleurs qu'Yshrola entrait et sortait de cette épreuve tous les dimanches.. je me demande bien par combien de salles il passait quotidiennement. Sachant qu'il n'y a pour le moment pas l'air d'avoir de fin et que je suis plusieurs fois passé par le début, retournant au temple..
Une minute.. je suis retourné au temple.. ? Le temple.. l'entrée ! Je n'ai pas pensé à vérifier si l'entrée était verrouillée ! Non.. non il ne suffit tout de même pas de.. simplement ressortir après avoir déclenché l'épreuve ?

Je serre les dents. Si c'est ça, et que je tourne depuis tout ce temps pour rien... malédiction. Je déploie de grandes ailes enflammées et m'assure que mon petit bunker tient bien et me suit toujours avant de m'élancer à toute vitesse à travers la salle. L'épreuve consiste sans doute à avancer malgré ce bruit quasi paralysant mais ainsi protégé je peux avancer.. essayons donc de rapidement sortir d'ici, en espérant qu'une porte fasse son apparition.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Dim 10 Déc - 15:36

Après un moment de vol où je commençais à sérieusement me demander s'il y avait vraiment une sortie ou si la solution était autre part, j'arrive enfin à une porte à l'extrémité du couloir. Malheureusement, impossible de l'ouvrir: elle est bloquée et seule une combinaison de cinq chiffres est capable de l'ouvrir il semblerait. Je cherche rapidement autour de moi mais pas l'ombre d'un chiffre gravé où que ce soit. Je soupire un peu et regarde derrière moi, jetant un œil au long, très long couloir parsemé d'animaux en tout genre. Cette épreuve n'est pas fourbe au point de contenir un code audio au milieu de cette méningerie, si ? Ce serait bien le genre de cet endroit pourtant.. je dois donc.. écouter ces choses ? Et pour entendre un code au milieu de tout ce raffut, je suis bien obligé de laisser tomber ma petite carapace. Et merde.
Mon ombre retourne à sa place et je fais demi-tour à contrecœur.

J'avance au milieu du bruit. Concentre toi Abaddon, concentre-toi. Allez. Je ferme les yeux, je fais le vide, je me concentre sur les sons, et j'avance. Un pas après l'autre. Je tente de faire abstraction de la douleur, et me contente de chercher ces sons. Avez-vous déjà essayé d'entendre un enfant parler alors que le tonnerre tambourine juste à côté de vos oreilles ? Sans doute pas, et c'est pourtant ce que je devais faire.. et je devais en plus restituer ses paroles. Absolument génial. Ah non je digresse.. allez, finis les métaphore, on se concentre et on écoute, rien de plus. On se concentre.. et on écoute. Tenter de repérer des chiffres, voilà, des chiffres.. oublier tout le reste, tout ce qui n'en est pas.

Je ne sais pas combien de fois j'ai erré dans cet interminable couloir, mais je les ai. Je les ai enfin ! J'ai passé plusieurs heures, j'en suis sûr, je n'ai pas compté mais.. j'en suis sûr. Mes oreilles bourdonnent et mon crâne me fait atrocement souffrir. Mais je les ai: 379065 ! Voilà ! Les cinq chiffres !
Une seconde.. il y en a un en trop. Il y a bien un chiffre en trop dans le tas, j'en ai entendu six et non cinq. Je grogne, rouvrant les yeux et me met à courir à la recherche des créatures ayant donné ces chiffres. Je crois me souvenir à peu de choses près de leur localisation.. Doit forcément y avoir un indice sur eux, ou près d'eux, quelque chose qui m'indiquerait si ce qu'ils disent est vrai sans doute, quelque chose comme ça. Allez..
J'arrive devant une grosse sauterelle humanoïde qui crie "zéro" d'une voix stridente qui me fait serrer les dents.
Spoiler:
 
A part le fait qu'elle ressemble trait pour trait aux miennes, ce qui n'est pas étonnant vu que cet endroit se sert allègrement dans mon esprit, aucun signe distinctif ne semble se trouver sur elle ou près d'elle.. peut-être qu'il y a juste quelque chose qui indique quelle est la créature qui indique un faux chiffre sur celle-ci ? Je vais donc sans doute devoir toutes les trouver jusqu'à tomber sur la bonne ou plutôt la mauvaise et ce, malgré mon corps qui commence à sérieusement me faire comprendre que je dois rapidement déguerpir.. je réprime un haut le cœur et me met à la recherche de la suivante.

La prochaine, c'est un cinq qu'il hurle en boucle d'une voix.. étonnamment belle en fait. Cela ressemble à un dragon miniaturisé qui semble presque immatériel, incorporel. A mesure que l'on s'éloigne de son crâne et du haut de son corps et que l'on descend vers ses ailes et sa queue il semble que son être est fait de glace, ou de poudreuse, de brume.. cette chose était vraiment belle à regarder et même sa cage était glacée mais à priori, rien n'indiquait que le cinq était faux. Soit, passons à autre chose.
Spoiler:
 

Numéro.. trois, maintenant. Décidément, je suis bien parti pour tous les faire.. d'ailleurs, je me demande si ce n'est pas une sorte de salle répertoriant et montrant toutes les créatures qui ont été présentes dans l'Onirique à un moment ou à un autre, ou une chose du genre.. en version miniaturisé du coup, bien sûr. Une question qui se pose.. je me demande si Yshrola en a la réponse tiens. Enfin bref, ce n'est pas tant important que ça et je ferais mieux de me dépêcher avant que mon crâne n'explose.
La cage devant laquelle je me trouve est très classique, mise à part qu'elle est remplie d'eau mais que le liquide ne semble pas vouloir couler par les ouvertures. Allez savoir aussi comment l'étrange chose des abysses parvient à communiquer.. peut-être de la télépathie, en tous cas j'entends très clairement le trois alors que le monstre entièrement noir nage gracieusement. Je cherche en vain un indice pour mon code jusqu'à ce que la chose tente de m'encorner à travers les barreaux de sa prison.. je ferais peut-être mieux de m'éloigner.
Spoiler:
 

Suivant.. j'espère vraiment que c'est la bonne. Le sept.. la cage devant laquelle je me tiens.. n'en est pas une. Juste une grande base circulaire sur laquelle est disposé un mélange de terre brûlée, de cendres et.. de chair ? La couche est bien épaisse et la voix que j'entends est violente et rauque, bien que semblant affaiblie. Je ne vois d'ailleurs rien au départ jusqu'à ce que la chose émerge de ce sol.. l'immonde chose aurait très bien pu être une création de Yenepha. Un corps humanoïde semblant avoir été brûlé. La peau est devenue une sorte de carapace craquelée et des pores laissés ci et là suintent une fumée dégageant une odeur pestilentielle. Oui, la précédente Efrit est bien la seule chose à laquelle je pense en posant mes yeux sur cette immonde bouillie.. en tous cas, aucun indice ici non plus.
Spoiler:
 

Je continue d'avancer, m'écroulant au bout de quelques pas, tombant à genoux. J'ai fait abstraction du bruit si longtemps mais je ne tiendrais pas éternellement.. je dois vraiment me dépêcher de sortir d'ici si je ne veux pas mourir. Je prends sur moi et me relève, me mettant à courir afin de trouver la créature me donnant le prochain chiffre. Je suis arrêté lorsqu'une voix tambourine dans ma tête en répétant "neuf".
Je me tourne à moitié conscient vers la source du bruit et tombe sur une créature impressionnante malgré sa petite taille. De grandes ailes sont déployées, elle porte des objets visiblement d'apparats dorés et ce qui ressemble à des sceaux sont disposés ci et là sur sa peau sombre. Semblant être un mélange entre quelque chose qui serait humain et une créature majestueuse, sa longue crinière est.. une minute. J'arrive à distinguer sur le haut de son heaume des inscriptions en Onirique. Ça dit.. "menteuse". Alors voilà l'indication que je cherchais ! Le neuf est faux ! Je ne perds pas plus de temps à observer la créature et déploie de grandes ailes enflammées, me ruant à toute vitesse vers la porte de sortie. Le code est 37065.
Spoiler:
 

J'ouvre la porte totalement nauséeux, sur le bord de l'évanouissement, et me rue dehors. Je suis de nouveau dans le bar.. à nouveau deux porte, mais cette fois ci un vieillard avec un neuf rouge sur le dos a remplacé Kysae. Je n'y prête absolument pas attention et titube vers le bar afin d'ouvrir les portes et d'entrer dans celle menant au temple. Je ne jette même pas un œil aux habituels vieux hommes et me dépêche de retourner à la porte d'entrée. Je me sens stupide quand je me rends compte qu'elle est bel et bien ouverte.. je me dépêche de sortir.. ai-je vaincu les Troubles ?
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   Lun 11 Déc - 10:10

La sensation d'une chute et plus rien. 25 secondes complètes durant lesquelles le temps à travers tout l'Onirique se fige autour du Commandant. L'épreuve enfin. Ce qu'il se passe, ce qu'il rencontre ...

Il doit réussir.

Les 25 secondes s'écoulent.
Abaddon est debout seul devant le Temple de l'Hybride. Un coup d’œil en arrière .. Il sait qu'il devait y aller et qu'il l'avait fait. Il sait qu'il avait traversé les Troubles .. Une semaine il avait mis à en sortir. Tout ça il le sait mais en revanche ce qu'il y a vu .. réalisé .. plus aucun souvenir. Est-ce qu'il avait réussi l'épreuve finale ? Probablement oui puisque quelque chose semble différent et en se concentrant d'avantage ..

Son regard prend de la hauteur sur ce Monde. Il contemple peu à peu l'ensemble des terres touchées par la volonté de l'Efrit. Chaque être .. il peut très précisément le voir. Son énergie semble se déplacer de l'un à l'autre. Il reconnaît la présence des Druides .. il voit son Temple .. Et chaque énergie identifiée devient un point où il peut s'accrocher et utiliser pour voyager en instantanée.

L'Onirique semble le regarder, approuver ce changement. Sa réserve en énergie est .. bien plus vaste. Un certain niveau de confort vient d'être atteint il en a la certitude et la roche autour de lui se met à doucement trembler sur elle-même au moindre de ses regards.


Peu importe ce qui a bien pu arriver, c'est fait et c'est une réussite.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] Un Cauchemar pour sublimer le Rêve.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Alicia Laure Smith - Quitter un cauchemar pour en subir un autre.
» Cauchemar en pleine mer
» mon cauchemar de cette nuit
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Ferme les yeux. :: Onirique-
Sauter vers: