Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Guerre] Tout en bas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: [Guerre] Tout en bas.   Dim 17 Déc - 12:39

Le soleil se couche et la fille d'Agathodem quitte sa nouvelle chambre au Palais sans un bruit. Abaddon n'est pas sur son trône, il doit probablement déjà être sur le lieu de rendez-vous et l'hybride se faufile jusqu'à la sortie pour tomber nez à nez avec le Mynien. La créature gardienne gronde doucement en prenant appui sur ses larges pattes arrière, il n'apprécie pas la présence de Azrem de toute évidence. Cette dernière soutient son regard. Dans la nuit l'on ne voit que ses pupilles dorées qui luisent. Elle lui rend un long grondement et sa gueule s'ouvre menaçante. Le Mynien fixe ses crochets.

- Va pars rejoindre le Commandant engeance souillée ... Mais sache que l'Onirique te surveille de très près.

Elle le dépasse sans lui répondre et quitte le Palais pour se diriger vers le plein sud. Elle court, ses foulées sont plus animales qu'humaines et sa vitesse de déplacement est comparable à celle d'un fauve mais quelque chose apparaît brusquement sur son chemin et elle s'arrête de justesse, à quelques centimètres de l'Efrit.

Yenepha sourit en coin. Son corps et sa crinière sont parsemés de flammèches qui dansent sur sa peau métis et illuminent son regard de braise. Azrem n'a pour elle ni respect ni sympathie, elle demande d'un ton pressé.

- Que veux-tu, je dois partir en mission.

- Ta mission va tourner à la catastrophe, je sais comment noyer ton odeur démonyaque, je t'ai apporté un cadeau.

Étrangement Yenepha ne la reprend pas quant à son ton insolent. Ce n'est pas un comportement habituel chez l'Efrit mais, Azrem semble bénéficier d'un traitement à part. Elle ne lui répond rien, en attente, et l'Efrit lui tend son poignet sous le visage avec un grand sourire. Elle l'encourage d'une voix douce, les yeux chargés en excitation.

- Vas-y .. Bois mon sang .. Cela suffira tu verras, cette nuit tu n'auras plus qu'une seule signature énergétique et tu pourras la masquer sous un voile d'imperfection sans aucun problème.


- Et la mission se passera bien ?

- Non ... Non loin de là. Mais tu auras une chance de survivre.

- Le Commandant descend avec moi.

Les lèvres de l'Efrit s'écartent dans son sourire qui devient alors cruel, Yenepha a de petits crocs acérés plutôt effrayants. Pas de réponse alors Azrem mord le bras tendu à pleine bouche et s'immobilise ensuite de longues secondes dans cette position, sans quitter l'Efrit du regard. Yenepha ne dit rien sa respiration se fige pratiquement et un rictus de douleur la traverse. De larges gouttes de sang doré s'écoulent sur le menton d'Azrem qui aspire le liquide sans nullement se soucier de la quantité ainsi volée.

L'or de ses pupilles s'étend à son œil complet. Son énergie démonyaque est masquée. Elle a l'air d'aimer le goût et les sensations que lui procurent cette liqueur brûlante qui pourtant n'est que très rarement supportée ... La queue de Yenepha se déploie brusquement et vient frapper Azrem au flan qui s'écarte dans un grognement et abandonne sa prise, la bouche complètement salie.

- Suffit .. Tu en as assez pris .. Maintenant va.


Azrem reste à la détailler du regard. Curieuse, elle cherche des signes de faiblesse, preuve de l'agissement de son venin dans le système de l'Entité mais ... Yenepha garde le menton haut et elle soutient son regard. Azrem la contourne lentement, Yenepha la suit des yeux, Azrem finit par reprendre sa course vers le sud.


Au bord du précipice. Un gouffre de plus de 50 kilomètres de profondeur. Une chute mortelle. C'était comme si l'Onirique prenait brusquement fin ici. Azrem accroupie devant ce vide immense en contemple le fond. L'obscurité totale, pas une étoile pas une lueur pour éclairer cet abysse. En se redressant elle effectue les mouvements enseignés par le Commandant et trace dans les airs ses trois lignes avant de chuchoter la formule du voile. L'énergie onirique se change en simple signature humaine, nettement moins marquée, à peine l'odeur d'un petit animal qui passerait par-là, indigne d'intérêt.

Elle défait les boutons de sa tunique et la laisse tomber sur le côté, parfaitement nue et Abaddon la rejoint à ce moment. Il a déployé ses ailes et lui aussi est à couvert sous un voile d'imperfection. Sans un mot il la prend dans ses bras et descend avec Azrem dans un bruissement d'ailes. Interminable. C'est comme plonger dans les Enfers et la fille sourit vaguement à cette idée.



Ils doivent avoir fait la moitié.

Les ailes embrasées d'Abaddon s'éteignent, le feu est soufflé.

Encore plus profond ...

Son énergie se coupe. Net.

Il sent que l'Onirique se détourne. Ici, des lois se dressent et l'avalent, et ces lois repoussent fermement le Rêve.

La totalité de ses attributs liés à sa nature partent en cendres.

Ses yeux redeviennent ceux d'un humain. Ses ailes se décomposent. Sa force chute. Sa régénération s'annule. Il a froid, il est fatigué et surtout, ils dégringolent.

Une chute d'une vingtaine de kilomètres.

Et alors que Azrem sombre elle ne peut s'empêcher de repenser aux paroles de l'Efrit.

Est-ce que par hasard Yenepha l'avait parfaitement prévu ?
Revenir en haut Aller en bas
Yenepha

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/12/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Tout en bas.   Dim 17 Déc - 13:38

Le poison dans mes veines ne craint ni le feu, ni les températures extrêmes. Mon énergie se heurte à ce parasite.. Il se propage en toute liberté, parfaitement adapté à un être onirique, idéal.
Si cette fille présente des caractéristiques aussi définies je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit d'un ennemi. Un adversaire naturel du Rêve, digne de sortir tout droit des laboratoires de l'Ordre mais pourtant elle n'est pas là pour répondre à la volonté de Edwel. Un présent, hein ...
J'éclate de rire en regardant mes mains. Je remue lentement mes doigts et continue de lutter contre la paralysie. Oh je ne suis pas inquiète, je sais que ça ira pour moi.

Ainsi donc mon Commandant s'est proposé pour accompagner Azrem. Quelle assurance stupide.. Je lui ai ordonné d'envoyer cette petite assassin pour des raisons BIEN précises, de quel droit a t-il pensé pouvoir se greffer à cette mission ?! Sans mon accord !? Si cela avait été une bonne idée, l'ordre aurait été adapté que je sache, et ce n'est très certainement pas le cas. Et bien plonge mon beau, va t'amuser avec Ankiraj mais ne bousille surtout pas le déroulement de ce petit essai ou je te conseille de ne pas remonter.

Je rejoins le bord du vide, ils ont probablement fini de dégringoler. Cela a certainement été ... très douloureux ... Un Golem de lave me rejoint de son pas lourd. Tout droit arraché à la Montagne de roche noire des Chevaucheurs par mes soins à l'heure des grands changements .. Je ne suis pas peu fière de cette démonstration de ma volonté. Si Abaddon avait pris le temps de réfléchir avant de fièrement jouer les héros de la situation ...

Eiri me sourit du haut de son épaule. Ma petite princesse demi-or ...


- Vas-y.

Le golem lève une main protectrice pour doucement maintenir la druidesse, puis il saute avec elle. Oui, j'avais effectivement pensé à ça lorsque j'ai élevé notre territoire ... Tout de même.





Eiri

Le Golem s'écrase en bas dans un bruit sourd et la terre tremble. Je sais que j'ai très exactement vingt minutes devant moi avant que Ankiraj ne traverse la zone et ne me tombe dessus. Tout ça on le sait grâce aux tests de notre Efrit. Je suis toute excitée d'avoir été choisie, c'est la preuve de sa confiance. Le Golem n'a rien senti de la chute et il a su me protéger. Je défais le sac en bandoulière que j'ai emporté et je me laisse glisser le long du bras de mon ami. Il ne bouge pas, lui aussi il connait sa mission.

Je trouve Azrem. Son corps est en charpie et je m'arrête figée d'horreur. Est-ce qu'elle est morte ? Déjà ?! Mais non. Le cadavre remue de l'intérieur ... deux mains lui sortent de la bouche ... et sous mes yeux effarés Azrem sort de son propre cadavre, intacte. Elle se redresse et me regarde. Je me dépêche de prendre la parole.

- L'Efrit voulait s'assurer que tu étais en vie ! Et je dois te remettre ceci ! Bonne chance pour cette mission test assassin ! Ne déçois pas l'Entité !

J'ouvre le sac et lui tend un parchemin ainsi qu'un petit sac de toile.

- As-tu des blessures que tu aimerais que je guérisse avant que je ne m'en aille ?


La démone me regarde.

- Tu ne perds pas tes pouvoirs, ici ?
- Oh non. Je suis comme toi, enfin ... Je ne suis pas à 100% onirique, je suis une demie-or. Toi aussi tu es une demie-or, nous sommes des engeances bâtardes. Yenepha pense que cette zone n'affecte pas les Hybrides puisque Ankiraj qui en est un peut continuer d'utiliser ses pouvoirs. Et elle avait vu juste. C'est pour ça que tu as été envoyée.
- Le Commandant aussi a sauté. Il n'est pas hybride.
- QUOI ?!

Alors là j'en reviens pas. Abaddon est quelque part ?

- Fais chier .. il me reste quinze minutes .. je vais finir par attirer Ankiraj ici. Je peux pas rester pour le ramener. Prend soin de lui ok ?! Ne le laisse pas se faire tuer !


Le Golem s'agite, il est l'heure de partir et il baisse sa main pour que je monte dedans. Il enfonce ses énormes doigts dans la paroi et entame sa progression, rapide. Je suis inquiète pour Abaddon, ce n'était pas prévu qu'il soit là ... C'est une mission test, un foutu essai et cette fille est un cobbaye ! Le Commandant n'avait rien à faire là, j'espère que Yenepha compte envoyer du secours.
Revenir en haut Aller en bas
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Tout en bas.   Dim 17 Déc - 14:48

(Je prends le droit de caser une réponse après chaque intervention du camp opposé - si j'en ai le temps / la disponibilité donc pas besoin d'attendre au contraire il faut répondre vite - puisque je joue un Dieu et que vous êtes sur mon territoire.

Abaddon à minuit ton voile saute peu importe si tu as répondu ou non.

Il faut 5 messages minimum par personnage pour traverser la zone et atteindre la Cité des prêtres, et les messages sont pris en compte s'ils portent l'action d'avancer. Si full combat ou immobilisation, pas pris en compte.

Évitez l'affrontement au mieux, Ankiraj OS, la traversée de la zone est un rp d'infiltration.

Abaddon a accès à ses pouvoirs d'ombres sur lui-même. La possession de l'ombre d'un autre dans la zone est impossible sans source de lumière.

Je passe mon premier tour à la demande de Marie puisque Abaddon est absent)



Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Guerre] Tout en bas.   Lun 18 Déc - 2:10

Je retrouve ce Démon. Bizarrement, impossible de sentir sa nature Démonyaque, mon nez ne me pique pas, je ne me sens pas mal à l'aise. A-t-elle donc trouvé un moyen de la cacher ? Il semblerait bien. Le gouffre, lui, semble bien profond et je pleins la pauvre qui devra errer en bas en compagnie des Prêtres et de leur maudit Dieu. Moi ? Je ne compte pas aller bien loin, on m'a juste demandé de tenter de veiller à ce qu'elle ne meurt pas.. je ferais de mon mieux mais hors de question que j'entre dans cette cité sans ses capacités d'invisibilité.. et je n'aurais aucun scrupule à fuir et la laisser là au besoin.
Elle revêt l'odeur d'un humain lambda et vient se loger dans mes bras. Je déploie de grandes ailes enflammées et ensemble nous plongeons.

La chute. Longue, très longue, interminable même et au bout d'un moment mes ailes cessent d'être alimenté, elles disparaissent même et Azrem saute, quittant mes bras.
Qu'est ce que.. ? Je suis un bref instant paralysé par la surprise mais je reprends bien vite mes esprits et j'invoque ma lame, l'enfonçant fermement dans la paroi de l'immense mur s'élevant dans mon dos, de plusieurs kilomètres de long sans doute; afin de freiner ma chute, m'immobilisant. Me voilà alors, suspendu au dessus d'un gouffre dont je ne parviens pas à voir le fin, retenu par cette seule arme. Décidément, elle m'aura bien servi au cours de ma vie. Je tire de toute mes forces sur la garde de ma large épée enfoncée horizontalement dans la roche et parviens à me hisser sur la lame.
Mon énergie ne répond pas, je suis incapable de faire apparaître ne serait-ce qu'une étincelle, ce qui est plutôt inquiétant. En bas, incapable de voir Azrem grâce à son Ombre, il semblerait que les alentours ne possèdent pas ne serait-ce qu'une once de lumière, pire encore que feu ma Dimension. Fâcheux. Si je continue ma descente, je me retrouverai entièrement nu dans le territoire d'Ankiraj et sans aucune visibilité. Il en est absolument hors de question..

Mes pouvoirs m'abandonnent ici, je ne ferais pas bien long feu. Je vais tâcher de remonter, bonne chance Azrem.

J'ignore si elle a reçu mon message télépathique mais ce n'est pas vraiment ce qui m'importe le plus actuellement, pour être honnête. J'attrape les deux dagues dorées accrochées à ma ceinture et effectue un saut en direction du mur. Je les plante fermement dans la roche et commence mon ascension, petit à petit, m'en servant comme piquets tel un alpiniste.

J'ai l'impression d'avoir fait des kilomètres et pourtant je suis certain que ce n'est pas le cas. Mon énergie ne m'est toujours pas revenue alors que je le sais, je le sens, j'ai quitté la zone de non droit. Alors pourquoi ne puis-je pas me renvoler bon sang ? Quelque chose cloche à ce niveau c'est comme si elle avait disparu, envolée.. mes muscles me font atrocement souffrir mais hors de question d'aller en bas je risque d'y trouver la mort et bien entendu je refuse. Je dois continuer de monter, encore et toujours. Je peux le faire, je ne suis pas non plus totalement dépendant de mon énergie, tss !

De longues minutes, de longues heures sans doute qui m'ont paru être des jours mais j'atteins enfin la terre ferme, cette bonne vieille terre que je connais si bien. Je me dresse rapidement sur mes jambes mais elles se mettent à trembler contre ma volonté et je me laisse retomber dans le sable, sur le dos, haletant.. je suis complètement épuisé. Je l'ai rarement été de ma vie je crois bien. Un petit sourire orne mes lèvres alors que je réalise vraiment que j'ai sérieusement merdé. J'ai sans doute été trop présomptueux à avoir voulu aller là-bas haha.. j'étais persuadé que cette zone de non-droit affectait uniquement les Entités. Cette erreur de jugement aurait bien pu me coûter la vie.. j'ai vraiment eu chaud décidément.. heureusement que j'ai pensé à faire demi-tour. Je vais me reposer quelques instants ici j'en ai vraiment besoin, puis je rentrerai chez moi..

Les yeux fermés je somnole doucement. Je me demande quand même où est passée mon énergie, c'est vraiment pas normal.. est-ce que la zone de non-droit les absorbe définitivement ? Non, ce serait stupide.. Azrothar est revenu diminué mais possédait toujours son rang d'Efrit alors pourquoi ? J'ouvre un œil et tente de modeler quelque chose à partir du sable à ma droite, sans succès. Je ne suis plus Commandant.. ?
C'est alors qu'une odeur familière s'approche. J'agite mon nez en une petite moue curieuse alors que je sens mon odeur arriver, c'est assez étrange.. c'est là que j'aperçois mon très cher Second. Hum, arborerait-il ma nature par hasard ? Une sorte de Commandant par intérim ? J'en ai l'impression mais je n'en suis pas vraiment sûr.. j'ouvre la bouche pour parler mais sombre doucement dans l'inconscience. Il me semble bien qu'il bredouille quelque chose au sujet de Yenepha et de remplaçant mais.. je n'entends pas très bien car sur le point de m'endormir.

Tout ce que j'arrive à voir avant de totalement me laisser bercer sont de grandes ailes de euh.. dragon ? Ouais, pas mal pas mal mais ça m'empêchera pas de le planter s'il lève la main sur moi haha. En tous cas j'en suis quasiment certain, il arbore ma nature l'enfoiré. Je ne sais pas pourquoi mais je me sens sale, ugh.. ça se lave à tout hasard, une nature ? Avec un peu d'eau.. c'est avec ce questionnement ma foi pour le moins étrange que je m'endors, ricanant très légèrement. Je suis vraiment crevé je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Guerre] Tout en bas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Guerre] Tout en bas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIONS de guerre(tout confondus)
» Film de guerre russe WW2
» La guerre des clans - Erin Hunter
» LA GUERRE DES CLANS (Cycle 1 - Tome 1) RETOUR A L'ETAT SAUVAGE de Erin Hunter
» LA GUERRE DES CLANS (Cycle 1 - Tome 2) A FEU ET A SANG de Erin Hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Ferme les yeux. :: Onirique-
Sauter vers: