Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'artefact

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: L'artefact    Sam 20 Jan - 16:56

Deux semaines que je me réveille avec l'angoisse de descendre au laboratoire, à me demander à chaque coup sur quelle déception - dans le meilleur des cas - j'allais encore tomber. Les massacres s'enchaînent (de plus en plus exotiques et spectaculaires) et les scientifiques enfermés avec la sorcière ont une espérance de vie inférieure à 24h. On a renforcé le blindage de la zone sous la Tour et mes Conseillers incantent sans répit de puissants sorts de protection pour s'assurer que l'influence de la Gwendalavir ne s'infiltre pas jusqu'aux étages supérieurs.

Je décline mon identité devant les portes de l'ascenseur (dernier moyen pour descendre dans les quartiers scientifiques) et je me pointe comme à mon habitude en salle d'expérimentation pour contrôler l'avancée de nos plans.

Deux hommes sont couchés au sol et un drap blanc recouvre leurs corps des pieds à la tête.

- Quand sont-ils morts ?


L'équipe encore debout arrête de s'activer et s'incline devant moi. Tous plus livides et cernés les uns que les autres.

- Bonjour Dirigeant Edwel .. Ils nous ont quitté aux alentours de 5h du matin.


Plus aucun scientifique n'osait toucher aux victimes de la sorcière et ils se contentaient de cacher leurs corps et de les laisser en place, les contournant soigneusement jusqu'à ce que j'envoie des agents pour les récupérer et les balancer dans le vide depuis la Tour. La raison de cette peur s'inscrit dans la liste interminable des rumeurs glauques qui s'accumulent au fil des jours ici …

Je tourne mon regard sur celui qui dirige les opérations dans ce merdier.

- Fais moi ton compte-rendu de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
R.Y

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 17/10/2017

MessageSujet: Re: L'artefact    Sam 20 Jan - 17:09

L'patron qui débarque en bas .. Pas pour prendre de nos nouvelles hein, juste pour s'assurer qu'entre deux décès on continue de s'appliquer à exécuter les ordres à la lettre. On est coupé non seulement de la Tour mais de toute autre chose aussi j'ai l'impression. Enfermés comme des animaux dans une cage blindée de 150m carré remplie de matos à bosser de force sur un projet qui nous détruit tous peu à peu, de l'intérieur.

Aucun agent avec nous, encore moins de conseillers. Que des blouses blanches sélectionnées.

De la bidoche sacrifiée ...

25 scientifiques de rang A voilà l'effectif minimum qu'il nous faut pour avancer à une allure convenable aux yeux du Dirigeant. Quand ça meurt, il remplace les pertes avec des collègues qui à leur tour entrent dans la confidence top secrète et finissent bloqués avec nous 24h/24.

J'ai jamais connu pareille lutte. J'sais même plus depuis combien de jours on est confiné là avec elle. La folie peut frapper à tout moment et le pire, c'est qu'elle est contagieuse. La plupart de ceux qui sont tombés ont simplement préféré mettre fin à leurs jours plutôt que de continuer à baigner dans les visions et le danger constant.

Et tout ça ... alors que cette fille, cette Eirwen, est gardée en sommeil artificiel avec la moitié du corps plongée dans la glace et autopsiée au laser morceau par morceau. Du délire. Mais cette fois on touche au bout du calvaire et j'espère obtenir une belle prime pour avoir autant mis à l'épreuve mon sang froid et mon génie hihi.

- Dirigeant Edwel laissez moi vous annoncer que l'artefact est terminé ...

L'Ordre va enfin pouvoir aller déglinguer le cul de l'Efrit qui continue de grossir au-dessus de nos têtes. Mais si avant ça il pouvait nous autoriser à sortir et nous débarrasser d'Eirwen ...

À bien le regarder c'est marrant mais j'ai l'impression que pour lui non plus c'est pas la grande forme en ce moment. Pas comme si pourtant il se salissait les mains avec nous alors, j'me demande bien ce qui lui vaut ce regard depuis deux semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Aloera (MJo)

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: L'artefact    Sam 20 Jan - 17:36

Une brève décharge télépathique traverse mon esprit et je quitte mon fauteuil et mon bouquin dans un soupir contrarié, je venais à peine de trouver le temps d'entamer le premier chapitre. C'était signé Edwel, pas compliqué d'identifier l'essence de notre Séraphin. Je descends au laboratoire et je siffle au passage trois agents espions pour nettoyer les éventuelles nouvelles carcasses offertes par la sorcière endormie.

Je hais descendre là-bas, c'est surchargé en mauvaise magie depuis le commencement des opérations. Un lieu où le réel ne signifie plus grand chose et où n'importe qui peut sombrer sous le flot des illusions, le cerveau bombardé de ce qui s'appelle "manipulations". Ceux qui y travaillent - et qui ne sont pas encore morts - changent. Je ne sais pas s'ils s'en rendent bien compte encore ... Humeurs, caractère, je perçois même de légères modifications physiques qui commencent à opérer.

Hier deux fidèles scientifiques ont commencé à tenir un discours sorti de nulle part qui remettait en cause le bien fondé de notre organisation et les méthodes employées. Aussitôt les autres ont eux aussi repris leurs morts et on était pas loin d'une révolte générale avec comme arguments des événements et des preuves dont pas un seul n'aurait dû être au courant. Ce n'était ni leurs mots, ni leurs pensées, et pourtant ...

Tous sont condamnés. Les séquelles portées à leur cerveau sont irréversibles et la mort est la meilleure chose qu'il peut leur arriver. Quand ils ne deviennent pas fous, ils se tuent. Et s'ils deviennent fous, c'est nous qui devons les tuer. Triste.

Mais quand j'arrive en bas et que je tombe sur un Edwel au sourire en coin je comprends que cette-fois on ne m'appelle pas pour purifier quelques esprits trop chauffés par la sorcière. Le Dirigeant ouvre sa main et à l'intérieur trône un petit anneau en or blanc. Je le regarde et la puissance qui s'en émane finit par m'apparaître ...

- Oui, il est bel et bien fini, c'est sublime j'aurais aimé que tu puisses voir ça Edwel ...

Je continue de surveiller d'un œil les scientifiques qui attendent dans son dos, et dans leur dos à eux ... le caisson où repose Eirwen.

- Il va falloir nettoyer cette salle Aloera.


Son regard glacial ne laisse aucun doute sur ce qu'il entend par nettoyer. Tous ici devront être soigneusement abattus avant même que l'on ne dégage Eirwen et je hoche la tête pour valider son ordre. Je compte bien m'en charger seule, inutile de déranger les collègues. Les agents descendus avec moi se dirigent vers les deux corps refroidis et s'occupent de les soulever non pas sans une once de crainte au visage...

- Et ensuite ?
- Quand ce sera fait tu réuniras les Conseillers. Dans une heure nous ouvrons la suite des opérations, j'ai des choses à vous communiquer. Dans deux heures mes armées au complet doivent être prêtes au combat. Et dans trois heures je veux être rentré pour dîner avec au menu la tête de Yenepha.

Je souris, j'aime quand il ne doute pas de notre réussite. L'assurance et le charisme qu'il dégage ... c'est plutôt excitant.

- Je dois m'entretenir avec Kysae ... au travail, Aloera.
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: L'artefact    Sam 20 Jan - 18:23

[Parenthèse]

Deux semaines que je réside dans les appartements de Edwel au sommet de la Tour. Une délicate intention qui en surprendrait plus d'un. J'admets que le luxe et le raffinement ainsi à ma disposition ont largement contribué à m'aider à prendre mes repères dans mon nouveau rôle d'agent, au départ. Enfin, « agent » … Pour être honnête, je me suis vite sentie nettement plus privilégiée que n'importe lequel de mes collègues de grade.

Ce traitement de faveur n'est bien entendu pas un fait public. Edwel s'assure personnellement que jusqu'au premier de ses Conseillers l'on ignore que le Séraphin et l'Ange de la Mort partagent leurs soirées et vont jusqu'à … plutôt bien s'apprécier ?

Un processus qui n'a pas été simple à se mettre en route.

Ni lui ni moi ne comprenons l'origine de cette bulle d'harmonie qui se forme autour de nous lorsque nous sommes réunis. On pourrait même parler d'une réelle entente, d'une complicité qui se développe peu à peu et soulève des aspects nouveaux de nos personnalités. Comme si en plus de « lui » et de « moi » il y avait un « nous ». Un résultat inespéré qui n'aurait rien en commun avec les deux facteurs de cette étrange équation.

Edwel s'adoucit en ma présence. La haine et le mépris qui habituellement gouvernent la majorité de ses pensées daignent s'évanouir et nous laisser quelques moments d'intimité. Je ne suis pas en train de parler d'amour ou de désir, il s'agit d'autre chose.

« Quand tu es avec moi … ce qui a toujours eu une importance capitale à mes yeux devient complètement dérisoire, et de nouvelles envies naissent. J'ai l'impression que tout devient possible à tes côtés Kysae et c'est aussi pour ça … que non, je ne suis pas tellement pressé d'en finir avec cette guerre. Je veux pas que tu partes.. »

Sa première confidence m'avait fait sourire. Je l'ai simplement pris dans mes bras et nous sommes restés ainsi silencieux et enlacés. Depuis ce jour, Edwel me dit tout. Je connais son passé, son parcours, je connais ses pires fautes et ses craintes les plus atroces. Ses hontes, ses ambitions. Nous ne dormons pas et la nuit est devenue le sanctuaire de nos secrets. On ne se cache rien et dans ces moments j'oublie que je suis ici en mission pour mourir et sauver l'Onirique.

Non, il ne s'agit pas d'amour. C'est une fusion.
Des retrouvailles incompréhensibles et pourtant sincères.
Comme s'il en aurait toujours dû être ainsi...

Quand il se présente devant moi il abandonne ses masques et ses armes et j'entrevois le véritable potentiel de cet Ange … Il a massacré les Cieux et condamné notre race, et pourtant, il n'y a pas d'essence plus pure que la sienne et la Tour aussi le sait.

La Tour est la seule à savoir, pour notre union. Elle nous soutient et nous guide, elle nous admire, elle est cette troisième présence qui semble compléter notre entité.

Comment j'en suis arrivée ici, est-ce ou non une bonne chose, est-ce que cela s'inscrit dans mon rôle à jouer ou pas … Autant de questions qui en temps normal m'auraient rongé l'esprit et qui pourtant à présent ne valent plus rien.

Avant Edwel fuyait mon regard. Aujourd'hui, il y trouve les réponses qu'il a toujours cherché sans le savoir.


« Sais-tu pourquoi notre lumière est si étincelante ... ? C'est parce qu'elle est enveloppée par les ténèbres, pour toi comme pour moi. »


La porte s'ouvre et depuis la salle d'eau, j'entends le pas pressé de mon Dirigeant.
Revenir en haut Aller en bas
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: L'artefact    Sam 20 Jan - 18:52

Kysae se prélasse dans un bain chaud mousseux, ses longues ailes squelettiques à l'extérieur traînent sur le carrelage et leur longueur correspond à celle d'un Ange adulte à présent. Je sais qu'elle aurait aimé avoir de belles plumes blanches pour garnir cette incroyable parure mais pour ma part je la trouve unique ainsi et bien plus impressionnante. J'ai pas besoin de parler, je tourne la tête vers elle et lorsqu'elle croise mon regard, elle sait tout.

Je sors l'anneau de ma poche et je le lui jette distraitement avant de m'asseoir au bord de la baignoire. Mes hommes ont finalement réussi à faire le travail, j'y croyais quasiment plus ... Et mon enthousiasme à ce sujet relève plus du mensonge qu'autre chose.

- Mes armées sont en train d'être rassemblées.
- Le spectacle de tes armées au complet doit être délicieux à contempler.
- C'est effectivement du rarement vu. Tu es bien entendu conviée à la Réunion du Conseil pour la suite des opérations ...

Elle se lève et quitte gracieusement son eau. La vue de son corps ne me gêne absolument pas, je suis habitué à la voir ainsi et ni elle ni moi ne nous en préoccupons plus que ça. Comme si c'était ... j'en sais rien, normal. Naturel. Pourtant, on ne se touche pas. Elle tourne l'anneau entre son pouce et son index sans le regarder et elle part dans la pièce d'à côté pour préparer ses vêtements.

Kysae est devenue coquette. Elle aime les beaux tissus, elle aime aussi être regardée et elle n'hésite pas à écraser ses supérieurs de par sa prestance. Mes conseillères ne la supportent pas et sont toujours à deux doigts de lui demander d'aller enfiler un putain de jogging avant de venir en réunion.

Ce n'est pas le combat contre Yenepha qui m'effraie. Enfin si. Mais au moins en plus de la peur, il y a l'excitation. Ce qui me noue le ventre c'est plutôt ma parole d'éliminer la menace de l'héritière sur ma Tour après ça. Je vais éviter le sujet pour le moment bien qu'elle se doute probablement de ce à quoi je suis en train de penser actuellement ...

C'est comme ça maintenant entre Kys et moi. On peut rien se cacher. On se devine, on se comprend, et nos essences s’entremêlent pour un rien et pour des résultats vraiment étranges. J'attends qu'elle prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'artefact    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'artefact
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: D'une main de maître. :: L'Ordre du Renouveau [Dissous]-
Sauter vers: