Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Mer 14 Fév - 12:40

Je passe au milieu des troupes. Enfin ! Enfin l’Onirique commence à bouger de lui même ! Deux cent cinquante guerriers sont en place. J’ai envoyé un message à Yshrola dans la matiné pour le prévenir du départ imminent de l’expédition. En espérant qu’il ne soit pas en train de manger un couscous quelque part perdu dans une réalité…

Je me dirige vers Eiri. Elle a sa formation personnelle. Cinq guerriers d'exception rien que pour elle. Normalement il ne devrait pas y avoir de soucis. Mais on est jamais trop prudent. Je suppose qu’un discours s’impose..

- Votre attention !

Je lève la main, intimant le silence aux peuples.

- Nous allons franchir le portail créé par Yshrola. Une fois dans l’autre plan, les chevaucheurs se déploient en cercle autour d’Eiri. Les Hydroz serviront d’éclaireurs, depuis les airs. Les prêtresses formeront un cercle à l'intérieur de celui des chevaucheurs. Tant que tout le monde n’est pas passé, on ne bouge pas. Eiri devra quoi qu’il arrive rester au milieu de la formation. Roc’oa prend la direction des Chevaucheurs. Seul Eiri et les Dirigeants seront autorisé à me contacter, sauf cas de force majeure. En aucun cas la formation ne doit être rompue. Si résistance il y a, on se déploie en arc de cercle. Et on avance. Si vous êtes atteint, blessé, ou hors d’état de combattre, repliez vous à l'intérieur de la formation. Évitez de mourir. C’est tout pour le moment. Rappelez vous que ce que nous faisons, nous le faisons pour l’Efrit. Il est venu le temps de nous relever. De renaître de nos cendres. En ce moment, nous oeuvrons à ramener les entités.

Je lève le poing.

- Pour l’Onirique. Et pour l’Efrit !

C’est enivrant de les regarder devant moi. Je croise le regard d’Eiri, et je lui sourit largement. Après tout ce temps, nous pouvons enfin aller combattre l’un et l’autre sans peur de nous regarder, sans nous mentir. Le voile du doute se dissipe rapidement. Nous partons en guerre, et nul ne la maîtrise mieux qu’un chevaucheur. Enfin ces années d’entrainements vont se révéler utiles. Enfin les guerriers vont pouvoir se défouler. En croyant en la cause qu’ils défendent, sans rougir de la personne qu’il vont nourrir. Sans craindre la personne qui les dirige.

Regarde Abaddon !
Regarde tes peuples. unis devant toi, prêt à courir à la guerre par amour pour toi. Un spectacle qui vaut largement tes sacrifices.

Pour l’Onirique.
Revenir en haut Aller en bas
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Jeu 15 Fév - 10:46

- Ils t'attendent, tu devrais y aller.
- Tu trouves pas ça moche toi ? Qu'ils soient obligés de manger leurs voisins plus faibles pour ne pas s'écrouler ? Regarde les heureux d'aller taper des être pacifistes qui n'ont pas la moindre chance, on aurait pu envoyer des enfants le faire.
- C'est ce que l'humanité a toujours fait. Pourquoi le rêve serait-il différent ? Vous êtes jumeaux. C'est pour l'instant, je crois, votre seule solution. Le reste viendra un jour.
- Ne me met pas dans le même panier que l'Onirique ...

La sorcière ne dit rien. Je sais ce qu'elle pense de tout ça mais elle n'a pas envie de me faire entendre des faits que je galère encore à accepter. Je la regarde, assise au sommet d'une petite dune, je la trouve rayonnante. Elle a tressés quelques mèches dans son carré court et ses yeux bleus me changent agréablement du doré qu'on voit partout ici. Elle ne porte qu'une tunique légère en coton de couleur claire, les jambes et les pieds nus comme toujours, les sorcières et leur petit côté nature ... Pas de soutien-gorge non plus..
Elle sait que je la regarde et elle tourne son visage pour me gronder en fronçant les sourcils. Son petit nez se retrousse un peu et même si je sais que chacune de ses expressions n'est qu'un masque emprunté, ça ne lui retire aucun charme. Au contraire. Afficher une tête qui nous vient naturellement c'est plus facile que de choisir comment réagir et d'en faire l'effort ensuite, en quoi c'est moins honnête ...

Elle est belle, brillante et mystique. Un être unique et complexe à l'histoire troublante ... Et moi comme un con je suis fou amoureux. Je me perds encore dans son regard mais elle tend le bras pour me pincer la cheville.

- Ouais ouais, j'y vais. Sûre de ne pas vouloir m'accompagner ?
- Je n'ai pas assez d'énergie pour décaler mon énergie d'un niveau à l'autre. Tu sais bien que je ne suis pas une Veilleuse, juste une curieuse. Et puis, c'est votre petit moment à vous.
- Ouais et t'as pas envie que la druidesse vienne te casser les couilles surtout.

Encore pas de réponse. J'ai appris à ne pas insister. Je viens dans son dos et je me penche pour aller déposer un baiser sur son front. Elle lève sa main pour la passer dans ma nuque.

- Sois prudent avec l'énergie de ma descendante. Surveille la petite, elle sera appelée. C'est un piège tu sais. Elle sera amenée à vouloir s'en emparer. Le Gwendalavir appelle le Gwendalavir.

Je me redresse avec une ride au milieu du front, j'aime pas cette information ... Et les intuitions de Eirwen sont malheureusement très souvent exactes. Mais je rejoins la formation avec un air serein malgré tout.



- Bonjour bonjour ...

Je me place en tête quelques mètres devant.

- Vous avez tous déjà transvasé d'un niveau du rêve à l'autre normalement vu que vous êtes toujours en vie.. Je vais vous épargner le labyrinthe du rêve et ses milliers de dangers et je vais gentiment vous ouvrir un passage vers la destination qui nous intéresse. Je vois bien que vous êtes euh ... excités...

Je regarde surtout les Chevaucheurs en disant ça.

- Mais pas de chance nous allons juste tuer des êtres qui ont réussi à se développer mieux que vous sans n'avoir jamais eu recours à la guerre ou à l'entraînement physique. Ce sont des travailleurs, des constructeurs, des cultivateurs, et des gens en paix. Ils sont donc bien plus nombreux que nous ici dans le Cœur vu qu'ils s'entretuent pas tous les ans, leurs deux villes principales sont sympathiques à admirer et ils sont riches en faune et en flore. Sans n'avoir jamais eu l'appui d'Entités. Enfin bref niveau énergie y'aura de quoi se servir ...


Je souris rapidement à Eiri mais je m'attarde pas trop parce que cette petite furie serait capable de sortir des rangs pour me sauter à la gorge en ce moment. Elle a vraiment un souci avec Eirwen et c'est en train de lui pourrir l'intérieur. Heureusement que la Gwendalavir est sage et sait se maîtriser.

Je fais un cercle du bras.

- Rra'iyoagho oaau coroa co rloa a'moo, lio morro c'au morro nraus noa...


Le cercle s'illumine d'or de l'intérieur et la faille est ouverte, la traverser nous amènera directement au niveau intéressé. Comme toujours ça va nous bouffer notre énergie à grande vitesse que de jouer les cascadeurs d'ici à là-bas mais le cœur commence à être habitué et j'ai l'impression qu'ils savent de mieux en mieux gérer leurs réserves. Dans le pire des cas il suffira que notre pièce maîtresse distribue un petit vent de vitalité à notre équipe et on sera comme neuf.


(Suite : Abaddon, pour la narration / description du lieu)
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Jeu 15 Fév - 15:11

De la verdure. C'est la première chose que la colossale troupe voit en traversant la faille ouverte par le Maître Veilleur. La flore est en effet impressionnante, des plantes hautes en couleurs et toutes différentes cohabitant tranquillement, dégageant milles et un parfums subtils. Eiri doit être aux anges et même pour les autres, cela change clairement du sable à perte de vue. Un petit morceau de paradis qui se retrouvera bientôt à feu et à sang.

Un insecte géant vert et jaune, ailes déployées, passe un peu trop près de la troupe et se fait instantanément abattre par un Chevaucheur un peu trop survolté qui est habitué aux menaces de la faune de l'Onirique. Pourtant aucun danger ici, il s'agissait bien d'un herbivore entièrement pacifiste. D'ailleurs il y en a beaucoup dans le coin: quelques dizaines d'insecte volants parcourent le ciel au dessus de leur tête sans s'arrêter pour eux, trop pris dans leur petit train train, tandis que quelques gros félins se déplacent en troupeaux plus loin, rejoignant un fleuve d'eau douce pour s'y désaltérer. Il ne tient qu'à la mortelle expédition de se servir en énergie, la résistance sera quasi nulle.

A une quinzaine de minutes de marche de là, des bâtisses commencent enfin à se dessiner. Nombreuses, entourées encore une fois de verdures et de champs cultivés pour nourrir tout ce beau monde, les maisons sont chatoyantes à souhait. Il semblerait que les gens d'ici aiment les couleurs vives et voyantes.

Bizarrement, nulle protection ou rempart ne viennent protéger cette ville -bien plus grande en superficie que n'importe quelle cité des peuples du Cœur d'ailleurs- bien au contraire, tout semble être fait pour inviter les gens à y entrer. Sans doute est-ce du au fait qu'il y a beaucoup de coopération entre les cités par ici, la libre circulation des biens et des personnes étant un principe fondamental depuis longtemps.

A l'intérieur c'est bien paisible. On fait de la dînette par ci, du commerce par là, on bosse dur au loin, on s'occupe de sa famille.. est-ce cela alors la paix, celle rêvée par l'Efrit actuel ? Certains qualifieront peut-être cette vie de chiante mais les visages sont radieux et les riverains semblent heureux de ce qu'ils ont.
Les habitants ne remarquent d'ailleurs pas immédiatement la menace qui pèse sur eux. Il semblerait que la vie constante en temps de paix ai quelque peu étouffé leurs instincts de survie. Au bout de quelques instants, pourtant, les armes et armures sont remarqués. Des regards interloqués sont échangés, des messes basses. Les guerriers se mettent finalement en position et les premiers cris résonnent, les premières fuites. Les gens se barricadent chez eux avec leurs femmes, leurs gosses et leurs animaux de compagnie.

Certains courageux prendront pioches, fourches et torches pour se défendre, pour défendre cette vie qui leur est chère, sans grand succès bien entendu.
A l'évidence une vingtaine d'Hommes auraient pu accomplir cette mission sans verser une goutte de sueur. Plus de deux centaines.. ce n'est pas une guerre, c'est un massacre qui va se dérouler, un véritable enfer qui va se déchaîner sur ces pauvres diables.

Des cris du sang des larmes et des flammes, de l'énergie gratuite il n'y a qu'à se servir. Il n'y aura vraiment aucune fierté à tirer de cette "victoire".
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Jeu 15 Fév - 21:49

La druidesse est émerveillée, époustouflée même. Qui aurait pu penser que des niveaux du rêve étaient en mesure de développer une richesse semblable ? Et sans Entité ? Comment ? Est-ce que c'est de la magie des Veilleurs ? Est-ce que cela toujours été là ? Est-ce qu'ils ont réussi à rapporter des graines depuis la Réalité ? Fertilisé les sols .. ? Elle qui s'échine durant des semaines pour réussir ne serait-ce qu'à faire sortir du sable une vulgaire pousse desséchée.. Elle en serait presque jalouse.

Elle aurait aimé rencontrer ces gens dans un autre contexte, échanger avec eux sur leurs méthodes. C'est alors qu'elle songeait à tout cela qu'il s'est mit à pleuvoir. Les yeux écarquillés elle regarde le ciel qui crachine son eau pure. Pas de lave menaçante ?

Quelque chose cloche. Comment cet endroit ... peut être aussi différent du Cœur ? Ils sont pourtant bel et bien dans le même Monde et leur Monde bénéficie d'un savoir et d'un contact direct avec les Dieux qu'eux n'ont jamais eu ! Alors pourquoi ? Le Cœur de l'Onirique est censé être le noyau central du Plan Astral, sa plus belle représentation, là où l'énergie est la plus puissante et ses êtres les plus parfaits ! Ils n'ont pourtant pas la moitié de leurs hommes, aucune de leurs créatures, pas une parcelle de leurs plantes ...

À bien y regarder, elle avait sous les yeux ... Comme une sorte de mélange intime entre la Réalité et le Rêve. Est-ce que le Coeur de l'Onirique fut un temps ressemblait lui aussi à cet endroit ? Comment est-ce qu'ils ont pu à ce point régresser ?

Son ventre se soulève à la vue de ces êtres qui affolés prennent peur et se barricadent chez eux. Elle n'aime pas l'image qu'elle renvoie à ces gens. Leurs peuples ne sont ni des Hydroz, ni des Huldjis, encore moins des Chevaucheurs ou des prêtres, mais ce sont des natifs du Rêve tout comme eux. Et ils n'aspirent de toute évidence qu'à la tranquillité dans leur petit paradis.

En fait ... Eiri est morte de honte, là maintenant.

Mais elle s'est engagée ... Et l'Efrit réclame de l'énergie. D'abord les champs, maintenant ça ... ce besoin de forces, c'est nécessaire elle le sait. Mais de quel droit font-ils passer leur vie avant la leur ? Peut-être que ces gens ont simplement été moins stupides et moins avides .. qu'ils ont eu une ligne de conduite méritante contrairement au Cœur et ses chamailleries dévastatrices.

De tout son être elle espère et prie, que lorsqu'ils auront assez d'énergie ... ils seront en mesure de bâtir un endroit meilleur et pourquoi pas un jour .. apprendre à connaître le Rêve entier. Vivre en harmonie avec tous les plans. Comme un vrai Monde.



En attendant ...
Elle se concentre et ...
Absorbe. Tout.

Plantes et animaux d'abord. Les bois sur son crâne fièrement dressés, ses cheveux se mettent à flotter et le bas de sa robe se soulève, elle ferme les yeux et avance lentement entourée de ses protecteurs. Autour de leur progression, le paysage meurt et les bêtes s'écroulent au sol en hurlant. Carcasses et verdure grillée, tout se fane au rythme de leur avancée.

Lorsque les guerriers chargeront, elle sera prête à happer l'énergie des victimes ... Avant que l'Onirique ne s'en empare à sa place.


Au loin elle peut la sentir .. Cette espèce de concentration surdosée dont la présence lui fait tourner la tête. L'énergie de Yenepha est bien dans ce Monde.

Tiens, pourquoi Yshrola ne la quitte pas des yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Lun 19 Fév - 22:42

Les combats n'en étaient pas réellement mais on pouvait reconnaître à ces gens une bonne dose de courage. La défense de leur territoire leur tient à cœur et même s'ils n'ont ni la force ni les armes pour ne serait-ce qu'espérer rivaliser avec les armées du Cœur, ils se jettent sur nous de toutes leurs maigres forces sans hésiter. Plutôt mourir que de voir leur femme et leurs enfants se faire charcuter avant eux ...

Je me suis immobilisée avec ma garde rapprochée. En périphérie de notre formation les combats entraînent les hommes dans un champs. Kursan et des chevaucheuses poursuivent des fuyards qui tentent de trouver refuge et cachettes dans les immenses cultures de ... blé ? Oui, cela ressemble bien à du blé ...

Je détourne le regard de la poursuite et j'attends...

Seulement après une première minute les yeux dans le vide, je crois entendre mon prénom ... Je tourne la tête, cherche et fronce les sourcils. Personne ne semble m'adresser la parole non ... Pourtant l'appel se clarifie et mon nom retentit plus nettement encore que la première fois.

L'instant d'après sans réellement m'en être rendue compte .. j'ai faussé compagnie aux troupes ...
Je laisse derrière moi la formation occupée à repousser cette ridicule embuscade qui venait de nous tomber dessus. Il y a beaucoup de monde, c'est vrai qu'ils sont très nombreux ... facilement quatre fois plus que nous. Même si l'effort est minime, il faut du temps pour se débarrasser de tous ces gens.

Je ne sais pas pourquoi je me mets à courir .. ni après quoi je cours, d'ailleurs. Sur le coup ... ça me paraît absolument primordial. Je m'enfonce dans une petite forêt aux couleurs de l'automne et je m'arrête net devant ce qui semble être leur fin du Monde à eux. Si nous le territoire se stop brusquement au sud du Fleuve, voici l'un des bords de ce niveau-ci.

À une différence près. Dans leur vide à eux il y a ... une masse. Gigantesque. On dirait une boule de feu et de gaz, de brume orangée et de caillasse en fusion, ça bouillonne ça rugit, peut-être une cinquantaine de mètre de diamètre ...

De l'énergie. Une formation incroyable d'énergie ... Si puissante qu'à mes pieds je sens la roche trembler, prête à se détacher pour se faire happer ...



- Eiri ...
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Yshrola

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Mar 20 Fév - 0:52

Les boucheries emmerdantes très peu pour moi. Dès que j'en ai l'occasion j'abandonne la joyeuse troupe pour retourner profiter de la Réalité. J'avoue qu'en ce moment j'y suis beaucoup ...

Faut dire que depuis peu j'ai pas mal de projets. Et quasiment tous concernent Eirwen. Je deviens presque dingue. Mais j'ai jamais autant pris mon pied à découvrir le monde de quelqu'un que le sien. Et même si des fois j'me dis que je nage en plein délire et que ça va finir par me coûter très cher .. je crois que je suis pas prêt de m'arrêter.

Enfin bon. Je finis par retourner près de l'expédition histoire de voir où ils en sont et éviter de perdre de vue la petite Rei...

Eiri n'est plus là. Les armées sont occupées à écraser la horde de ces pauvres gars qui sont si nombreux et déterminés qu'on aurait presque l'illusion qu'ils ont l'avantage. Mais en fait finalement absolument pas. Ils se font rétamer et les cadavres s'entassent à une vitesse folle. Seulement voilà, leur énergie n'est plus aspirée et ils se mettent à brûler, signe que l'Onirique se sert lui-même.

J'alerte aussitôt le Commandant ainsi que la garde rapprochée (et bonne à rien) par télépathie.

- Eiri n'est plus à portée de vue. Les énergies ne sont pas aspirées là, je sais pas où elle est passée. Faut la trouver rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Mar 20 Fév - 11:45

- Qoii sta'oirip-sta'oil, à re phaet ?!

L'un des paysans crie son désespoir dans une langue qui, bien qu'ayant des sonorités commune avec celle parlée dans le coeur, leur est incompréhensible. Un dialecte dérivé de leur langue à n'en pas douter.
Ceci dit il fonce sur l'une des Chevaucheuses pour défendre son mode de vie, sa femme, ses enfants. En tant qu'homme de la famille. Une fois de plus, le sang coule. La guerrière n'en fait qu'une bouchée, la mine renfrognée.. contrairement à ces messieurs qui ne semblent pas plus dérangés que cela par ce massacre. Ou plutôt si, ils auraient aimé un peu plus de force de la part de leurs adversaires, c'est qu'ils vont finir par s'ennuyer à force.

Globalement, les autres semblent assez dépités par le spectacle se déroulant sous leurs yeux. Mais ils continuent de se battre. Pour l'Onirique.

Les morts s'accumulent à une vitesse impressionnante. Les voisins du Coeur tombent sans fin, comme s'ils réapparaissaient. Et pourtant, malgré ce carnage.. la mission est en train de tourner à l'échec: les énergies s'envolent en de fins flux pour partir vers le fleuve, et non vers l'Efrit.
Pourquoi les gardes, le Commandant et les guerriers ne réagissent-ils pas ? Sans doute auraient-ils remarqué. Plus tard. Trop tard. Eiri n'est plus là.

- Eiri n'est plus à portée de vue. Les énergies ne sont pas aspirées là, je sais pas où elle est passée. Faut la trouver rapidement.

Les combats cessent, les combattants échangent des regards interloqués et les armes sont baissés. Les recherches doivent débuter. Les combats reprendront plus t-

Trois flèches, en pleine tête. De la roche Onirique taillée, sans doute utilisée pour la chasse. Trois Chevaucheurs qui étaient en formation aux côtés de leur Commandant s'écroulent sous ses yeux alors que leurs corps se désagrègent. Le tireur est rapidement éliminé, mais cela ne ramènera pas ces trois hommes. Si seulement l'expédition avait réagi plus vite, ou empêché Eiri de s'enfuir.. cette mission était censée se dérouler sans perte aucune.

Quoiqu'il en soit, la troupe s'active. Les Hydroz couvrent beaucoup de terrain et l'une d'elle finit par contacter aussi bien ses compagnons au sang doré que le Maître Veilleur.

- Je vois au loin une immense quantité d'énergie ! La Seconde est peut-être partie la collecter.

En effet au loin, de l'autre côté de ce Monde, Eiri regarde cette quantité colossale d'énergie avec envie. Les ordres de l'Efrit étaient clairs: uniquement la faune, la flore et les habitants. La puissance de Yenepha sera éventuellement collectée plus tard mais pour l'heure la prudence est de mise.

Et pourtant.. elle reste plantée là à fixer cette masse de gaz, comme attirée par une force mystérieuse, un quelque chose en elle qui ne demande qu'à être complet. Elle n'est pas du genre à désobéir et pourtant la formation a bien été rompu, comme par instinct. Elle n'a pas encore agi pour l'heure mais qui sait combien de temps cela va durer.. et malheureusement, si elle se décidait à absorber toute cette puissance, personne ne serait en mesure de l'en empêcher: la distance est bien trop importante.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Mar 20 Fév - 13:26

- Eiri n'est plus à portée de vue. Les énergies ne sont pas aspirées là, je sais pas où elle est passée. Faut la trouver rapidement.

Je me retourne. A quel moment l’ai-je perdu de vue ? Dans ce carnage sans nom, j’en ai oublié de la surveiller. Le message de l’Hydroz me fais frémir. Saleté. L’énergie de yenepha sans aucun doute. Vite, il faut agir vite.

Même en essayant de contacter Eiri je n'obtient qu'un vague contact. L'esprit est bien là, mais complétement concentré sur autre chose.

- Que les Hydroz les plus rapide se dirigent droit sur elle. Un groupe de cinq maximum. Je vous suis. Prévenez moi si vous sentez une évolution : Le reste des guerriers se replie ! On se regroupe. Ne laissez personne s’approcher des guerriers.

Je contacte aussitôt l’hydroz qui a détecté l’énergie.

- Dans quelle direction, et à quelle distance ?
- Au sud de notre position. L'énergie semble être.. un peu plus loin encore que la fin de leur monde.

Une idée vite. Il nous faut quelque chose pour ramener Eiri.. Tss. Pas le choix. La seule personne qui peut le faire, j’ai eu la bonne idée de me la mettre à dos. il faut tenter quand même.

- Que personne ne me dérange, je tente un contact.

Je m’assied. La connexion ne sera pas évidente. Je lance mon esprit aux travers des mondes. Je sens mon énergie fuir mon corps mais je dois la trouver ! Enfin j’arrive à toucher son esprit. Eirwen, je t’ai trouvé !

- Eirwen, je sais que tu as de bonnes raisons de m'en vouloir. Je suis prêt à tirer un trait sur toute la haine que je ressens pour toi, je suis prêt à l'accepter comme une  personne pour qui j'aurai une estime considérable, est-ce que tu accepterai de me rendre un  unique service ?
- Kursan..? Tu me contactes depuis ton expédition..? Tu as un esprit robuste pour maintenir une télépathie de cette sorte... Viens en au fait. À voir le service..  Ce que je suis à tes yeux ne m'importe pas vraiment mais si je peux me rendre utile..
- Eiri s'est possiblement laissée tenter par l'énergie de Yenepha, j'aimerai, si tu le peux que tu l'endorme, ou du moins que tu la détourne de cette énergie malsaine.
- Parce que.. Tu juges la druidesse incapable de la contrôler, c'est ça ? Et ton Efrit de même par conséquent ?
- Eiri ne récupère plus d'énergie pour l'Efrit, elle a quitté notre formation, elle ne répond plus aux messages que je lui envoie. Nous en savons trop peu sur cette énergie et sur ce qu'elle serait capable de déclencher. L'Efrit était d'accord pour dire qu'on la laissait pour le moment.
- Je suppose que je peux agir.. Si je passe par Yshrola. C'est d'accord.
- Bien, je te remercie. Préviens moi si il y a un soucis. Je file vers elle, mais je n'y serai pas avant un bon moment.

Je coupe la communication. cette dernière a consommée pas mal d'énergie. Mais pas le temps de réfléchir. Ou plutôt, si, il faut réfléchir, mais vite.

- Roc’oa, tu prend le commandement en mon absence. On arrête les combats le temps de retrouver Eiri. Je pars sur le champs.

Je contacte aussitôt l’hydroz.

- Guide moi jusqu’à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Mar 20 Fév - 21:10

Si mes yeux n'étaient pas devenus aussi noirs ... Peut-être y aurait-on vu une vive lueur d'intérêt s'allumer.



- Hey Yshrola ... Tu m'entends bien, dis ?


- Eirwen ? Ouais, un peu occupé là tout de suite mais ouais. Tout va bien ?

- Le Commandant de l'Onirique m'a demandé un petit service, que j'ai accepté de lui rendre. Je n'ai cependant pas le temps de me déplacer, la situation est urgente si j'ai bien compris, alors ... Tu me donnerais un coup de main, par hasard ?

- Kursan ? C'est à propos de Eiri ? T'es au courant de la situation ?


Le doute. Je peux le sentir d'ici ... à cet instant, il doute du bien fondé de cette idée. Et l'idée en question ? Celle de me mêler à cette histoire. Mais je connais l'homme et Yshrola n'est pas genre à me refuser une interaction, quelle qu'elle soit. Je tends mon esprit vers le sien ... de manière un peu hasardeuse puisqu'il y a une heure de cela, j'ai changé de nature.

Une démone, la sorcière Gwendalavir ... est aujourd'hui un shushu majeur à part entière, et qui appartient au Cercle du Mensonge. Sous les ordres d'un Prince ténébreux et impitoyable, que de changements ... Je suis ravie de constater que je garde mes pouvoirs intacts. Oh il y a bien entendu quelques changements à droite et à gauche mais au moins, je ne deviens pas une créature affamée et stupide qui croule sous une puissance ou énergie non adaptée.

Une déception ? Oui, si l'on peut parler en ces termes ... Mes émotions restent absentes. Tant pis ...



Mes silences ... il ne supporte pas mon manque de réponse, aussi, il s'empresse d'accéder à ma requête plutôt que de subir plus longtemps cette rupture trop raide. Facile ...



- ... Vas-y.


- Rassure-moi, tu sais bien te téléporter à l'intérieur d'un niveau astral inférieur au Cœur ? Si j'en crois ma mémoire, c'est à la portée d'un Veilleur de ton rang ...

- Oui oui pour qui tu me prends ...

- Je vais pousser ma manipulation sur ton esprit ... tu vas te téléporter et, ensemble, nous allons contaminer la druidesse.


- T'es sûre de toi ?


Je reste de nouveau sans réponse, je préfère commencer à me concentrer. J'attends son autorisation ... il est plus simple de s'insérer dans un esprit volontaire, ainsi l'opération se fait de manière pratiquement chirurgicale, je n'ai qu'à tendrement insinuer les premières idées et ma jolie proie immobile ouvre grand la bouche, docile. Là ... il a accepté.


- - - -


Je me téléporte. Je sais qu'elle est avec moi et sa présence à mes côtés est de plus en plus ... vivace. Mes sens se troublent et je commence à avoir du mal à faire la différence entre telle ou telle sensation, c'est un peu comme plonger dans un lac noir sans fond et se laisser porter à l'aveugle. J'ai cependant pleinement confiance en Eirwen et ça depuis un petit moment ...

Quelque chose est différent chez elle. Notre connexion est puissante malgré la distance et je peux sentir son changement de nature. C'est un démon qui vient d'entrer dans ma tête ... un putain de démon ... et sa noirceur manque de me faire tourner de l’œil mais brusquement je reprends mes esprits. Sans doute par sa volonté.

Eiri est devant moi au bord du vide. Cette idiote a une main tendue en avant et elle cause toute seule. Elle a l'air d'être sur le point d'avancer.

- Eiri tu fous quoi ?! OH !


- Il faut que je sois complète ....


Tu sens ? C'est Yenepha ... l'énergie complète offerte par l'ancienne Efrit a corrompu en partie cette pauvre petite et la voilà possédée par l'héritage Gwendalavir ... elle veut cette énergie. Pour elle, il s'agit de la sienne. Attaque.

La druidesse Reine refuse de se détourner de la vue de la masse d'énergie flottante. À l'ordre de la sorcière je réagis comme un vulgaire pantin, on dirait presque un réflexe instinctif tellement c'est rapide. J'établis une connexion télépathique avec Eiri, Eirwen n'aura pas besoin de plus que ça ...


- - - -


Il y a un combat qui éclate dans mon cerveau et je crois que je ne connais aucun mot capable de décrire ce que je ressens, là. Le choc est si violent que je ne parviens plus à transmettre aucun ordre à mon corps. Je suis ... un morceau de chair, un tas de signaux électriques et de composants chimiques qui se fait dévorer, écarteler entre deux choses monstrueuses. Elles se battent et je pleure.

Je pleure et je prie pour mourir.
Parce que je ne suis rien ... je ne suis absolument plus rien ...

Je crois que je tombe à genoux et que je me mets à hurler de toutes mes forces pour tenter de chasser ces présences. Elles sont impitoyables, elles ne me regardent même pas ... c'est mon énergie qui se tord ainsi ? Contre quoi ... ?

Je ne vois plus rien pourtant, mes yeux sont ouverts. Je reste aveugle ...

Yenepha ... aide-moi ... ne laisse pas ... la sorcière ...


Les bras d'Yshrola m'encerclent et il me parle. Sa main dans ses cheveux, il me demande de rester éveillée. De ne pas céder à la présence de Yenepha. Il me dit ... de me laisser faire ... de laisser faire ...

Eirwen ...

J'ai envie de me cabrer comme un Hertz en furie. Non, non je refuse .. qu'elle me touche. Je veux la tuer ... je veux les tuer ... cette énergie est à moi ... Et pourtant je le sais, elle est en train de gagner.

Je n'ai jamais connu une telle violence. Il n'y a pourtant rien de visible mais, c'est moi ... Je me déchire, encore et encore. Je suis un tas de miettes. Je suis des os broyés, des sensations écartelées, des morceaux de sentiments qui brûlent avant de se contredire et de s'entredévorer. C'est une guerre et par pitié ...

Tuez moi ...

Tuez moi ...


- - - -


- Quand t'auras fini tu m'expliqueras hein..

Dans la Demeure Astrale, Abaddon est assis à mes côtés. Il ne comprend pas tout bien entendu, j'ai à peine eu le temps de le prévenir que je devais m'occuper de sauver sa petite expédition. Il peut attendre .. Lui aussi me fait confiance, en partie.

Je suis avec lui et ailleurs.

Je suis Yshrola et Eiri.

Le Veilleur garde la druidesse dans ses bras, je ne veux pas qu'elle bascule en avant, qu'elle mette fin à ses jours consciemment ou non. Je sais que je n'y vais pas en douceur, que la manipulation est brutale et que je suis en train ... de la marquer de séquelles qui ne s'effaceront jamais. Je fais pourtant au mieux ...

Mais toi, Yenepha, regarde moi bien. Tu te bats pour récupérer une énergie que tu as perdu et tu oses laisser derrière toi une enfant vaisseau. Tu lui offres ton appétit et sans le savoir tu transmets avec lui un bout de notre héritage maudit.

Tu me dégoûtes Yenepha ... Enfin, je suppose.
Oh, tu faiblis.


Sois gentille ma belle, je viens juste tout reprendre.
Inutile que nous soyons plus d'une à souffrir le martyr.


- - - -


Eiri pousse un hurlement à la mort qui dure maintenant depuis plusieurs minutes et j'arrive pas à l'arrêter. Elle hurle de peur, de douleur, de tout un tas de trucs et je suis en train de la serrer contre moi par terre au sol pour essayer de la calmer mais ça reste inefficace ...

Elle se tient la tête et ses yeux écarquillés sont complètement révulsés.

D'un coup elle s'immobilise et se tait. Je la relâche prudemment.

- Eiri ... ? C'est bon, tu te sens comment là ?

Elle se relève et ses yeux deviennent complètement noirs. Je comprends que Eirwen n'est pas loin et qu'elle n'a pas encore relâché la druidesse. Et moi non plus, du coup.

Elle se retourne encore vers l'énergie ...
Je fronce les sourcils mais mon corps se bloque alors que je veux la retourner vers moi. Puis pouf, mes doutes s'envolent.

C'est Eirwen. J'ai confiance. Elle sait ce qu'elle fait.
Je regarde aussi l'énergie ...
Rien ne se passe ...
Tout va bien.



Et puis d'un coup, en même temps, on revient à nous.


- Yshrola ... qu'est-ce qu'il vient de se passer ?

- J'en sais rien. Mais t'as inquiété tout le monde. On ferait mieux ... de vite retourner à notre mission Eiri.
Revenir en haut Aller en bas
Kursan



Messages : 57
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   Mar 20 Fév - 22:48

Saleté. Il me faut vraiment une monture, ou un truc. Enchaîner les téléportations tout en essayant de contacter Eiri. Ah ! il est beau le commandant ! Enfin. Les Hydroz ont pas trop l’air de m’attendre c’est déjà ça ! Alors que j’avance, et que je multiplie mes tentatives de contacts, l’esprit d’Eiri disparaît de ma perception.

Je suppose Eirwen. Enfin, j’espère…

- Halte !

Mon cris résonne, et les Hydroz s’arrêtent presque aussitôt, me lachant un regard perplexe. Je leur fait signe de revenir vers moi, sur le qui-vive. Et soudain la connection se débloque. Enfin je touche son esprit, enfin j’arrive à lui parler !

- Tu m'entend ?
- Oui
- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tu es seule ? Tout va bien ?
- Je suis avec Yshrola.. Ça va je n'ai rien. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. On retourne au groupe.
- Bien. On s'est replié pendant qu'on te cherchait. On ne bougera pas tant que tu ne nous aura pas rejoins.
- Yshrola va me téléporter.

La belle affaire. Je me retourne vers les cinq Hydroz qui me regardent sans comprendre. Flemme de leurs expliquer.

- La situation est sous contrôle, on retourne au groupe. Eiri s’y est déjà téléportée avec Yshrola.

D’un coup je me sens très fatigué. et tandis que les Hydroz reprennent leur envol, je repars dans mes téléportations incessantes. Joie.

Je mets un peu de temps pour y arriver, mais oui, Eiri est bien là. C'est un soulagement, et en plus elle à l'air plutôt sereine.

- Bien, la situation est réglée. On reprend et on active. J’ai pas envie de m’éterniser ici. Nous sommes parti depuis bien longtemps déjà.

Je contacte rapidement le groupe de cinq hydroz. On va éviter de refaire la même erreur, même si il ne devrai pas y avoir de soucis à présent..

- Vous, surveillez Eiri. Au moindre mouvement suspect de sa part, prévenez moi.

Eirwen, je t’en dois une.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Conquête d'énergie] Je rêvais d'un autre niveau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conquête arabe ?
» je vais à la chasse....aux timbres....lol
» Forum pour débattre : L'énergie, fossile ou renouvelable
» Je vais me goinfrer
» je vais essayer mais je sais pas faire et odile a disparu hiih

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Ferme les yeux. :: Onirique-
Sauter vers: