Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Sufokia] Parmi les hommes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: [Sufokia] Parmi les hommes.   Jeu 1 Mar - 2:00

Eirwen quitte les lieux, et la Taverne reprend son calme. Je jette un œil par dessus mon épaule, vers Tek qui cligne plusieurs fois des yeux, sans doute sonné par le festival des illusions balancées par la Gwendalavir saoule. Le pauvre, avec tout ce qu'il voit et entend ici depuis des années il finira un jour devenir fou, à tous les coups.. je m'excuse poliment pour la gêne occasionnée et me met en route.

Je dois trouver une plante reposant dans les abîmes de Sufokia, à un lieu où lestempératures sont mortelles. Cette fois, pas d'ombres, de failles ou de transformation en Efrit, il va falloir se fondre dans la masse et utiliser les moyens du bord.. j'emprunte donc le Zaap comme tout le monde pour arriver à Sufokia.

Malgré l'heure tardive il ne fait pas trop froid, l'air marin est très agréable et les quelques personnes qui se promènent ci et là ont le sourire aux lèvres, discutant et riant de bon cœur. Je souris machinalement. Il fut un temps, je me mêlais déjà aux hommes, avant d'être banni. Et rien ne me faisait plus plaisir que ce genre de visages radieux.
Je secoue la tête lorsque je me rends compte que je divague et me reconcentre. Me perdre dans une nostalgie ridicule à chaque petit détail m'évoquant un souvenir.. c'est vraiment un réflexe de vieillard que je devrais m'évertuer à perdre, décidément..

J'arrive finalement au temple Steamer. Ces gens sont de véritables spécialistes de l'exploration sous-marine alors si je dois utiliser des moyens humains pour descendre là où Eirwen me l'a indiqué, c'est bien ici que je pourrais les trouver.

L'endroit est bondé, même à cette heure. Des aventuriers de tous horizons qui veulent se battre contre les fameux dopeuls et gagner en force font la queue et se poussent du coude. Quant à moi j'attends patiemment mon tour, et lorsqu'il vient enfin je prends la parole.

J'ai besoin de me rendre au fin fond des profondeurs de Sufokia afin d'y trouver une plante rare, c'est très important. J'aimerais emprunter.. ou louer l'une de vos combinaisons, ou.. sous-marin, pour pouvoir descendre aussi profondément sans risque.

Dépenser quelques Kamas sera peut-être suffisant pour accomplir cette mission au final.. elle pourrait s'avérer plus simple que je ne l'avais imaginée.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Jeu 1 Mar - 14:18

Le disciple Steamer s'apprêtait à servir son discours habituel réservé aux touristes pour vanter les capacités de ses dopeuls, mais il est pris de cours. Ainsi cet homme à l'allure inhabituelle se lance dans l'exploration ? Drôle de regard .. Il a la carrure d'un iop mais ses yeux sont dorés et non blancs. De plus ses vêtements ne correspondent pas à tenue de classe. Peut-être aussi après tout qu'il ne prie aucune divinité.

C'est votre première fois j'imagine ! Bonjour !


Il lui sourit et se présente aimablement. Il voit bien que cet homme n'est pas du tout du coin et il se tourne pour appeler une troisième personne qui répondrait au nom de Erika Byssal. C'est elle qui prend la relève et entraîne Abaddon plus loin.


Il va falloir aller au Palais Sufokia, suivez-moi.


Elle l'invite à chevaucher derrière elle à dos de dragodinde toute en armure et il leur faudra moins de cinq petites minutes pour atteindre les portes du Palais. Une architecture simple mais la bâtisse est imposante et ses couleurs en harmonie avec le paysage. Des espaces d'eaux bleues disséminées ici et là, l'endroit a son charme bien que l'ambiance aquatique ne soit pas forcément la préférée d'un être onirique.

Elle attache sa monture à l'entrée, ils entrent et prennent la première porte à gauche.


Hey Kiara !


Une femme occupée à se faire interviewer se tourne vers le duo.

Bonjour ma Erika, monsieur.


Il se nomme Abaddon et il cherche une plante dans les profondeurs. Il voulait emprunter un sous-marin mais j'imagine que ça, ça va être compliqué ..

Héhé oui effectivement, les sous-marins ne sont pas laissés à disposition des étrangers ou des explorateurs et l'organisation d'une expédition n'est pas prévue avant un moment. Cependant si vous n'avez pas peur de l'eau, vous pouvez toujours vous trouver un Muldo.

Erika se tourne à ces mots vers Abaddon et devant son air, elle explique.


Ce sont des amphibiens capables de vous guider sur leur dos en milieu subaquatique. D'habitude on les trouve à l'état sauvage sous la mer d'Asse mais vous dites que vous êtes pressés alors ... Peut-être devriez-vous investir dans une monture d'élevage ? Si oui, je peux vous y conduire et vous aider à choisir votre Muldo, j'ai un peu de temps devant moi ça ne me dérangerait pas. Il faudra aussi vous prendre un casque et une tenue un peu plus adaptée, il fait très froid là-dessous vous savez.


Dans le dos d'Erika, la porte de la salle du Bassin s'ouvre très légèrement puis se referme sans un bruit. Elle ne remarque rien et Kiara quant à elle est de nouveau concentrée sur la journaliste qui semble l'interroger sur ses découvertes en dessous, faune comme flore.

Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Jeu 1 Mar - 14:59

Je siffle et mon Dragouf noir rapplique aussitôt afin de pouvoir suivre la jeune femme. Hum, après tout ça vaut bien les Hertz. Il me semble d'ailleurs que celui-ci a un nom, donné par mon prédécesseur hum.. Bruno ? Stupide comme nom. Je hausse les épaules et suis la jeune femme.

L'endroit est sacrément joliment décoré, pas totalement à mon goût mais je suis sûr que Fi et les autres Hydroz apprécieraient l'endroit. Si certains arrivent à passer de l'autre côté ils pourront devenir Steamers, pourquoi pas..
On m'explique donc rapidement ce qu'il va falloir faire, à savoir me procurer un.. Muldo, une Dragodinde des mers en somme, et une armure me permettant d'aller sous l'eau, sans doute similaires à ce que portent les Steamers.

Heureusement, je suis sûr que la banque ne verra pas d'inconvénient à ce que.. j'emprunte quelques Kamas supplémentaires. J'acquiesce donc à la proposition de la femme, avant de froncer les sourcils en direction de la porte.
Quelque chose est entré dans le Bassin.. ou sorti. Les autres n'ont rien remarqué car trop occupés.. le début des ennuis ou de nouveau ma trop grande prudence me jouant des tours ? Me reconcentrant sur Erika, je me décide enfin à lui répondre.

En effet, j'ai trois jours grand maximum pour trouver cette plante, et j'aimerais honnêtement en avoir finit avant cette échéance.. je vais donc prendre une monture d'élevage, merci pour votre aide Erika.

Je lui souris, l'invitant à passer devant. Quant à moi je reste sur mes gardes à cause du mouvement de tout à l'heure. Bien entendu, hors de question de brûler tout l'endroit pour nous défendre si quelque chose nous saute au visage mais j'ai toujours mes bonnes vieilles lames au besoin, je sais me défendre sans pouvoirs et cela devrait amplement suffir contre ce qui pourrait bien se trouver derrière la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 7:49

Allons-y au plus vite alors !

Elle lui rend son sourire, salue son amie ainsi que la journaliste et passe devant. Pas un chacha de l'autre côté de la porte, ils quittent le Palais sans encombre et pourtant l'impression d'être épié est constante. La désagréable sensation d'être suivi ...

Ils finissent par arriver à un petit élevage local de Muldo plus au sud de la jolie Sufokia. Des dizaines de bêtes toutes plus colorées les unes que les autres. Erika prend soigneusement le temps de toutes les observer, une vraie experte, elle est plutôt drôle à observer. Les sourcils froncés et le bout de la langue légèrement tiré, elle passe devant les rangs telle une générale sévère et ne laisse aucun détail au hasard, pas même leur dentition, pour dire.

Elle en désigne finalement un. Un mâle doré. Peut-être un clin d’œil aux yeux d'Abaddon qui sait. 500 000 kamas qui partent en fumée en une poignée de main. Elle le laisse payer et pendant ce temps elle s'éloigne pour aller observer le matériel de plongée en vente dans la boutique à côté. C'est quand Erika se retire qu'il peut enfin l'apercevoir ... L'origine de ce petit malaise depuis la Salle du Bassin.

Debout sur un pont suspendu au-dessus de l'eau, plus loin face à l'îlot sur lequel il se trouve, Azrem le fixe. Vêtue à la mode des disciples de Sram de la Réalité, ce n'est pourtant pas difficile malgré la capuche et le voile de la reconnaître, elle, son corps et ses yeux noirs.

Autre détail ... ses énergies. En se montrant, Abaddon peut les sentir très distinctement. Il y a son côté démonyaque bien sûr mais de toute évidence elle a aussi gardé ses origines oniriques ... Et de l'énergie continue de couler en elle bien qu'il se souvient nettement en avoir absorbé une quantité importante lors de sa "mort" simulée par Eirwen. Probablement régénérée depuis.

Est-ce que l'Onirique au moment de sa destruction tuera aussi les êtres dont la nature est double ... ?

Elle ne dit rien, elle ne bouge pas. Et puis au bout de quelques instants.. au moment où Erika revient toute fière avec une combinaison et un masque à oxygène, la belle assassin disparaît de nouveau dans les ombres.

Ceci c'est un cadeau de ma part ! Ne vous en faites pas je connais bien le vendeur héhé ...

Elle sourit en coin avec un petit air malicieux.


Nous pouvons retourner au bassin Abaddon ! Et si vous avez des questions en route sur les profondeurs, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 11:50

Des tas de bêtes en rang m'attendent, des dizaines de créatures qui, hormis leurs couleurs, me semblent toutes totalement identiques. Pourtant Erika les observe avec attention, scrutant lentement chaque détail pour trouver celle qui me correspondra le mieux.. pour ma part, je ne suis pas vraiment attentif. Mes yeux observent le paysage et les alentours, non pas que j'aime plus que ça les contempler mais quelqu'un m'épie, j'en suis sûr. Et je déteste ça. Cela me fait me sentir comme une proie.

Finalement, c'est un mâle doré qui est sélectionné pour cette mission. J'apprécie évidemment cette couleur.. je souris légèrement et paye sans soucis, l'argent ne venant pas directement de ma poche après tout.

Et c'est quand la jeune femme s'éloigne que la cause de toute cette méfiance apparaît enfin au loin. Azrem. Je sens distinctement son énergie.. non, SES énergies. Elle a toujours de l'Onirique en elle, je n'en ai donc pas absorbé la totalité. Elle me regarde fixement, sans un mot ni un geste. Elle se contente de me faire savoir qu'elle est là, et je fais de même.. veut-elle discuter seuls à seuls après cela, et c'est donc pour cela qu'elle s'annonce ? Je ne tarderai sans doute pas à le découvrir. Ne t'en fais donc pas très chère, je t'ai bien vue.

Erika revient avec la combinaison après quelques instants et Azrem disparaît de nouveau sans laisser de traces. Affaire à suivre.
Visiblement, la jeune femme m'offre de quoi plonger.. c'est gentil de sa part, je ne suis qu'un inconnu après tout. Je lui offre donc mon sourire le plus radieux en m'emparent de mon cadeau.

Merci beaucoup Erika, c'est sympa.

Je monte de nouveau.. Bruno, pour pouvoir retourner au bassin où je pourrai enfin plonger et en terminer avec cette cueuillette.

Ça va être ma première expédition de la sorte en fait.. y a-t-il des choses que je devrais savoir ? Comme des procédures particulières à respecter ou ce genre de choses ? Et combien de temps pensez-vous que cela va me prendre ? Car comme je vous l'ai déjà avoué, le temps m'est compté.

En effet, il l'est. Combien d'endormis nous restent-ils d'ailleurs ? Combien de jours nous restent-ils ? Plus grand chose j'imagine.. il faut que je me dépêche si je veux pouvoir sauver le plus de vies Oniriques possible.. incluant la mienne, bien entendu.

Je botte ma monture pour qu'elle accélère. Il n'y a pas une minute à perdre, les Démons attaqueront à la seconde où nous n'aurons plus d'âmes à livrer.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 12:57

Les créatures là-dessous sont pour la plupart carnivores ou hostiles mais de nature craintive. Elles chercheront à vous éviter. Le principal est de garder aussi bien sa tenue que son casque intacts. Les températures sont dangereuses et sans oxygène ... même si votre Muldo est dressé pour aussitôt chercher à remonter à la surface en cas de souci de ce genre, il n'y arrive pas toujours à temps. Plus vous vous enfoncez plus les créatures sont dangereuses. Et bien entendu .. tout au fond dans les abysses .. elles n'ont plus peur et attaquent à vue. Vos mouvements sont ralentis alors je vous conseille d'utiliser un pistolet à harpon pour les plus costauds, ou à fusées lumineuses pour effrayer les moins courageuses. Il faut éviter la confrontation au maximum. Il faut savoir être discret et respectueux de l'environnement. Moins vos gestes sont agressifs et plus vous vous montrez patient et ouvert d'esprit quant à ce qui vous entoure, et moins la faune des abysses cherchera à vous nuire. On vous remettra un pistolet de chaque avant votre plongée, ainsi que des petits sacs hermétiques pour récupérer vos plantes. Il faudra bien les laisser dans leur eau à votre retour et ne pas les sortir du sachet sans un bon alchimiste capable de les utiliser avant qu'elles ne se dessèchent !

Elle termine son petit discours et ils arrivent devant les portes du Temple. Erika fronce un peu les sourcils, surprise.

Tiens, il n'y a plus aucun garde, ils doivent être en pause déjeuner ! Il faut dire aussi que Sufokia ne rencontre jamais aucun souci vous savez alors ils peuvent bien se le permettre.


Dans leur dos, le Muldo les suit et s'arrête avant de venir coller sa bouche visqueuse sur le crâne d'Abaddon pour commencer à lui mâchonner les cheveux. La steamer sourit et l'informe que ça signifie qu'il commence à l'apprécier. Et ce sont ses derniers mots. Sa gorge est tranchée net et son corps bascule dans l'eau. Pas un cri, pas une goutte de sang qui ne vient tâcher le sol, un simple "plouf" et plus rien.

Azrem apparaît devant lui sur le dos de la monture en armure. La dragodinde n'a pas bronché, elle ne semble même pas avoir remarqué que sa maîtresse s'est faite tuer. Le Muldo lui en revanche s'est reculé en ouvrant grand sa bouche de poisson muet.


Est-ce que tu fuis ? Seul ?

Une main délicatement posée sous la gorge de sa monture, les longs doigts de l'assassin la caresse lentement et la bête ferme doucement les yeux avant de replier ses pattes pour se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 13:21

Bien, merci pour vos précieux conseils. Je m'en souviendrai et saurai en faire bon usage.

Aucun garde.. une pause déjeuner elle dit ? Cela semble pourtant inhabituel au vu de la tête que tire Erika. Azrem, à quoi joues-tu ? Je sais que tu es derrière tout ça.
Je souris tant bien que mal à la femme alors que mes cheveux se font mâchonner, tentant de ne pas reprendre la mine ennuyée que j'arbore en pareilles circonstances à l'accoutumée, tout en surveillant les environs. L'assassin est dans le coin.

La suite se passe très rapidement, sans que je n'ai le temps d'esquisser un geste.. se résumant au final en un "plouf" tragique. J'écarquille les yeux puis foudroie Azrem du regard.

Qu'est ce que ?! Tu n'avais pas besoin de la tuer, elle ou les gardes, bon sang !

Les Shushus et leur maudite manie de tuer tout ce qui bouge. Quels sauvages.. et on se demande pourquoi je les hais tant. Je souffle par le nez et descend de ma monture, allant caresser mon Muldo qui finalement se calme rapidement.

Pour répondre à ta question.. bien que comme tu t'en doutes sûrement, je n'ai aucun compte à te rendre, je tâche de fuir oui, mais pas seul. Lorsque je saurais comment faire, d'autres seront sauvés. Je ferai tout mon possible en tous cas... je dois bien cela à ceux qui m'ont accueilli et ont cru en moi.

Je réalise en disant cela qu'en effet, je me suis sacrément attaché à l'Onirique et à ses résidents, certains plus que d'autres d'ailleurs. Mais cela n'en fera jamais mon Monde pour autant et je dois sauver ma peau une fois de plus. Je ne suis peut-être pas fait pour être un sédentaire cantonné à un Monde après tout.
J'incite la créature dorée à avancer, l'amenant devant les portes du Temple, près de la démone.

J'ai répondu à ta question.. à ton tour, maintenant. Que fais-tu ici ? Tu es venue m'arrêter ou m'aider ? Ou peut-être rends-tu simplement visite à un ami qui commençait à terriblement te manquer ?

Je tourne la tête vers la femme et la regarde en fronçant les sourcils. Mon sourire a disparu. J'ignore encore si c'est une alliée ou une ennemie.. mais si elle m'attaque cela pourrait donner un sacré combat, et surtout un gros contre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 13:36

Elle le laisse parler, comme à son accoutumée. Froide, enfin en apparence entendons-nous bien. Elle a envie de rétorquer qu'après tout, ce ne sont que des hommes, mais sa flemme de la conversation reprend le dessus et elle préfère ne rien dire et attendre son tour de parole.

Elle descend gracieusement de la monture qui n'est pas la sienne et lui offre une petite claque sèche sur la croupe. La dragodinde se relève et part en trottant, rentrant probablement à son enclos pour y attendre sa maîtresse, qui ne reviendra jamais.


Pour répondre à ta question.. bien que comme tu t'en doutes sûrement, je n'ai aucun compte à te rendre, je tâche de fuir oui, mais pas seul. Lorsque je saurais comment faire, d'autres seront sauvés. Je ferai tout mon possible en tous cas... je dois bien cela à ceux qui m'ont accueilli et ont cru en moi.


Ses sourcils se froncent un peu bien qu'elle garde le silence. Aucun compte à lui rendre ? Il est aussi son Efrit à elle, pourtant. Mais qu'importe. Quand viennent les questions, elle soutient son regard accusateur et méfiant sans ciller.


Je t'ai senti, et je t'ai suivi. Tu marches parmi les hommes et la Réalité ne semble pas le remarquer. Alors j'en déduis que toi aussi, tu as reçu l'aide de la sorcière des illusions. Elle a prédit ma solitude et a sauvé mon fils.
Je suis Onirique et Enfer mais voilà plusieurs jours que j'apprends à aller et venir dans le Monde des Douze. L'Onirique m'a rejetée, Kursan n'est jamais venu, j'ai tourné la page sans une larme. Je suis rentrée chez les démons mais, aucun Cercle n'a voulu de moi. Parce que je suis trop différente.
Ils craignent la différence mais acceptent pourtant la sorcière parmi eux avec un large sourire. Je sais, l'alliance a été brisée. Et les démons vont attaquer. En brisant cette alliance je perds ma place, je n'ai nulle part où aller. Aucun Monde compatible. Agathodem dit que si je rentre, je vais peut-être mourir. Qu'il doit créer un Cercle, pour moi, m'offrir un endroit dans l'ombre, mais que cela prendra du temps. Que je dois rester ici en attendant. Et apprendre.


Elle détourne le regard et rapatrie ses mèches rebelles sous sa capuche, remontant un peu son voile au passage juste sous ses grands yeux noirs.

Est-ce que si l'Onirique meurt, je vais aussi mourir ? J'ai besoin de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 14:04

Je l'écoute non sans conserver au départ ma paranoïa habituelle, prêt à montrer les crocs au moindre signe de danger. Mais au fur et à mesure qu'elle parle je me décrispe, peu à peu.. elle n'a pas l'air d'être là pour se battre. Après tout, l'époque où elle complotait avec Kursan dans mon dos est bien révolue...

Je croise les bras, pensif. Alors c'est pour ça qu'elle vient me voir, elle se demande si elle survivra à tout ceci.

Je fréquente en effet cette sorcière, et c'est grâce à elle que la Réalité ignore ma présence. Elle m'a apprit à y errer sans soucis.

Et pour ta question.. il semblerait que lorsque les Démons attaqueront, l'Onirique reprendra l'énergie de tous ses habitants afin de se préserver. Il les tuera lui-même pour à terme se reformer ailleurs.
En toute logique tu devrais simplement perdre la part d'or qui se trouve en toi, mais je n'ai aucune certitude, aucune réponse satisfaisante à t'apporter car après tout, peut-être que le processus sera trop violent et te tuera.


Je marque une petite pause, avant de reprendre.

Quoique... Eiri peut absorber les énergies. Je me demande si elle pourrait te retirer toute trace d'énergie Onirique en ne laissant que ta partie Démonyaque.. de ce fait tu ne risquerais rien lors de la destruction de notre Monde.
Bien entendu, tout ça est pure théorie, il n'y a aucune garantie. Nous pouvons cependant essayer si tu le souhaites. A toi de décider.


Je la regarde, bien qu'elle ai détourné le regard. Dès qu'elle m'aura donné sa réponse je partirai pour les abysses et cette fameuse plante.
Revenir en haut Aller en bas
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 14:39

Prendre toute mon énergie ne me retire pas ma nature onirique. Je survis et régénére ensuite. Est-ce que l'Onirique va prendre le temps de trier et se contenter de mon énergie, faisant de moi le dernier être onirique ? Est-ce qu'il peut aussi arracher une nature et me laissera démone ? Ou simplement me tuer.. Je pensais peut-être toi tu pourrais le lui demander mais si je comprends bien tu es pressé..

Elle réalise à ce moment que si Abaddon est prêt à abandonner son Monde pour survivre, il ne perdra pas une seconde de son temps pour venir en aide à un être hybride. D'autant plus si l'hybride en question possède la nature des Enfers.

Azrem est seule, pour changer.

Tu vas sous l'eau pour rapporter des plantes à la sorcière puis ensuite apprendre à devenir un homme. Passer de l'autre côté du reflet comme elle dit. Ensuite peut-être tu auras le temps d'apprendre à ceux que tu préfères et qui pourront apprendre. Ils seront sauvés ou pas. Un être hybride ne peut pas devenir un homme en passant simplement de l'autre côté du miroir.. Mais peut-être que je peux devenir mi humaine mi démone en le faisant tout de même ? Ainsi quoique décide l'Onirique je garantis ma survie. De plus je pourrai vivre ici en attendant le Cercle. Et voir grandir dans l'ombre mon fils.

Elle parle plus pour elle qu'autre chose, songeuse face aux choix et aux chances de survie qu'il lui reste. Qui aurait deviné que la nature de la perfection deviendrait une bombe à retardement dont chacun tenterait de se débarrasser pour revêtir à la place l'humanité ?

Ce n'est pas qu'elle n'a pas confiance en Abaddon mais lui laisser le temps de plonger, d'apprendre, de revenir pour apprendre aux êtres oniriques et seulement ensuite apprendre à son tour ? Non elle ne fera pas gentiment la queue des priorités de l'Efrit. Elle ne pense pas que quiconque aura le temps d'apprendre après Abaddon et si lui-même parvient à apprendre ce sera déjà bien.

Il aurait dû déjà avertir son Monde qui aurait appris avec lui ! Mais probablement que les Démons n'auraient jamais laissé faire. Elle en revanche, elle connaît la vérité et elle peut se le permettre. Leur passer devant.


Je veux plonger. Je t'aide, nous faisons ça vite, et nous apprenons ensemble. Acceptes-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 15:05

Je peux en effet communiquer avec l'Onirique.. mais je dois pour cela être connecté à lui, et cela peut parfois prendre un moment. Il ne reste plus que quelques jours.. je ne peux malheureusement pas me permettre de dormir maintenant.

Je ne sais vraiment pas ce qui va pouvoir lui arriver, mais je n'ai jamais été un bon samaritain. Si j'avais du temps devant moi, je l'aiderais sans problème, mais là ? Risquer ma vie pour celle qui n'attendait qu'un ordre de mon second pour venir me tuer ? Il n'en est pas question.

Mais pourtant elle reprend. Elle s'accroche elle aussi à la vie et cherche un moyen de s'en tirer.. c'est logique. Elle espère donc elle aussi, pourquoi pas, apprendre à devenir à moitié humaine. Elle veut donc me suivre pour apprendre avec moi..

Ma foi, pourquoi pas. Que tu apprennes avec moi ne devrait pas me ralentir, et Eirwen ne devrait pas y voir de problème puisque tu es toi aussi une Démone. Allons-y donc..

J'ouvre la porte et m'approche des bassins, ma monture me suivant de près. Après quelques pas je m'arrête et me tourne vers la Démone.

Ah oui, j'oubliais. Le froid là-dessous est mortel. Es-tu capable d'y résister ou devons-nous retourner chercher une combinaison au plus vite ?
Revenir en haut Aller en bas
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 16:00

Le froid et l'oxygène sont un problème ... Mais je peux adopter une forme de voyage plus adaptée, parfaite pour t'accompagner. Ainsi je ne craindrai plus le manque, tant que je reste sous cette apparence. Je te remercie Abaddon de me permettre de t'accompagner, rien ne t'y obligeait, tu aurais même pu avoir deux ou trois raisons de me préférer morte ...

Il est rare de voir Azrem s'exprimer plus que nécessaire, et pourtant. Tandis qu'elle le gratifie de ces remerciements, elle commence à se dévêtir. Ses bas, son haut court, son voile et sa capuche, l'assassin se débarrasse de sa panoplie de parfaite petite sram (qui serait probablement le Dieu qui lui correspondrait le mieux, si elle était une douzienne). Nue elle se tourne dos à Abaddon pour aller planquer ses vêtements.

Ses mains parcourent rapidement la devanture du temple .. elle touche les pierres, s'arrête sur une, enfonce avec précision sa dague dans une interstice et déloge un bloc de granit pour se faire une cachette. Elle fourre ses affaires, elle n'avait de toute façon que ça. Sa dague aussi y reste. Ensuite elle revient vers lui.

Son aura démonyaque s'intensifie et une fumée sombre violacée commence à se dégager de son corps. Elle n'a jamais été pudique et se montrer nue devant Abaddon et bien, c'est le cadet de ses soucis, elle ne fait que surveiller le pont pour s'assurer que personne n'approche. Des plaques noires commencent à couvrir sa peau laiteuse, comme des hématomes. Puis de fines écailles se dessinent et sa gueule s'ouvre dans un bâillement terrifiant ... il avait déjà pu constater que la belle possédait une belle paire de s.. crochets.

La fumée triple en volume brusquement et devient opaque. On ne voit plus rien sur deux mètres de hauteur et lorsqu'elle se dissipe enfin, un serpent noir aux reflets pourpre se dresse devant l'Efrit. Superbe créature aux yeux violets, il fait bien deux mètres de longueur. Elle se couche, rampe sur le sol et s'approche de lui, s'entortille autour de sa jambe et monte le long de son corps avant de poser sa tête sur son épaule. Elle ne serre pas, bien entendu, ou elle lui briserait les membres et la colonne vertébrale sans même s'en rendre compte ..

Dans son esprit elle lui parle.


Promis .. je fermerai les yeux lorsque tu enfileras ta combinaison ..

Puis elle se rend invisible.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 16:25

C'est vrai que j'aurais pu la laisser seule dans son désarroi, la mort aurait été un châtiment adapté pour les problèmes qu'elle m'a causé par le passé.. cependant son décès ne m'aurait apporté que satisfaction personnelle et immédiate. Je préfère largement qu'elle se sente redevable, cela pourrait servir mes intérêts un jour prochain.

Sa transformation était assez impressionnante. D'une femme aux formes généreuses Azrem était devenue un très long serpent aux reflets violacés. Ce n'est pas vraiment mon animal fétiche et je grimace donc légèrement lorsqu'elle s'enroule autour de moi. La sensation n'est pas agréable mais ainsi elle pourra m'accompagner sans soucis.

Nous entrons donc tous les trois dans le temple. Azrem, le Muldo, et moi. Je m'approche jusqu'au bassin et y laisse la bête, avant d'aller me changer dans les petits vestiaires prévus à cet effet. Azrem est sans doute toujours là mais, qu'elle ai tenu sa promesse de fermer les yeux ou non, je ne fais aucun effort pour me cacher. Je n'ai jamais rougi à l'idée de montrer mon corps et la personne qui m'accompagne le connait déjà très bien de toute façon.

La combinaison enfilée je retourne face au bassin. Avant de plonger on me donne comme prévu deux pistolets: l'un tirant des harpons, l'autre des fusées éclairantes. J'enfourche donc ma monture et plonge vers les profondeurs sans plus tarder, ayant déjà perdu bien assez de temps.
Alors que nous descendons je me souviens des conseils d'Erika. Pas de mouvement brusque, avancer à tâtons, respecter l'environnement autour de nous. Je les suis donc à la lettre et calme mes ardeurs, bien conscient que me battre avec les créatures des profondeurs me prendra plus de temps que simplement avancer lentement. Rien ne sert de courir..
Revenir en haut Aller en bas
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   Ven 2 Mar - 16:54

Pas plus de 2h. Une descente efficace et réussie.

Oh il y aura eu des rencontres peu agréables là dessous. Azrem s'est avérée être un appui des plus pratiques. Récolte en invisible des plantes bien gardées et cachées.. attaque des créatures les plus collantes. Les fusées n'auront servi qu'à éclairer la route.

Aucun monstre aquatique n'insistai bien longtemps quand les premiers finirent retournés sur le dos, à l'agonie, le corps bouffé par le venin. Et puisque aucun harpon ne fut tiré.. la discrétion a su rester maîtresse de l'opération du début jusqu'à la fin.

Au final, Abaddon repart avec une quinzaine de superbes Salikrones. Un record dans le domaine de la cueillette à hauts risques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sufokia] Parmi les hommes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sufokia] Parmi les hommes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Besson, Philippe] Retour parmi les hommes
» Jean-Jacques ROUSSEAU - Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
» Les 100 plus beaux hommes en une minute
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Un passé, un présent, un avenir. :: Récits-
Sauter vers: