Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Rituel   Mar 6 Mar - 18:45

Voilà qui n'est pas dans vos habitudes ... Qui n'a jamais, été dans vos habitudes, Mademoiselle, d'aussi loin que remontent mes souvenirs volés. Vous perdre dans la sorcellerie pour venir en aide à autrui. Vous détestez pourtant ça ... La sorcellerie, je veux dire. Ce sont des pratiques qui vous répugnent, ne le niez pas.

...

Rah Mademoiselle, vous pourriez au moins me regarder quand vous faites semblant de m'écouter.





Elle relève son visage masqué et d'une main, vient cacher la bougie qu'elle tient de l'autre. Ses doigts légèrement écartés laissent passer la lumière en fins rayons qui osent à peine éclairer sa silhouette inquiétante.

Enveloppée de voiles rouges par-dessus une superbe et longue robe blanche, symbole de pureté souillée, d'innocence abandonnée.


Le sol est jonché de feuilles, de mousse et de fleurs fanées, dont une légère odeur de pourriture commence à se dégager. Les roses noires bien entamées commencent à se liquéfier, le par terre en est moite, par endroits détrempé. Des centaines d'autres bougies s'allument en un chemin jusqu'à elle et dans son dos, les murs et les meubles de la demeure astrale s'effacent et se lève à leur place une épaisse brume.

On a l'impression d'entrer dans un petit jardin étroitement clos et sombre. Juste la place de venir et de s'asseoir à ses côtés si l'on ne veut pas se perdre dans le brouillard.

C'est ce qu'elle l'invite à faire, alors le Serviteur enjambe les flammes et s'assied à sa gauche. Il n'est pas à l'aise, lui qui sert une lignée de sorcières c'est un comble que de craindre la moindre démonstration de magie noire.
Pourtant c'est un fait … La sorcellerie l'effraie, surtout quand elle est maniée par une Gwendalavir.


On ne voit rien du corps d'Eirwen, si ce ne sont ses mains. Alors l’œil du non initié vient désespérément s'y accrocher, comme si cette vue était tout de qu'il lui restait pour ne pas sombrer dans la peur. Le dernier élément d'une scène menaçante qu'il parvient à clairement identifier. Il fixe ses mains du coin de l’œil.


Énonce à haute voix ce que nous sommes venus faire ce soir …


L'Ordre est chuchoté là, juste derrière son front. Un murmure dans son crâne dont il ne reconnaît qu'à peine la voix et il se demande si ce n'est pourtant pas sa véritable identité. Grave et chaude...


Ce soir à minuit nous aidons deux êtres oniriques à passer de l'autre côté du reflet.



Pourquoi …


Afin de les sauver lorsque l'Onirique tombera.


Que demandons-nous …


Nous demandons le sang des douze.



Le Serviteur s'empresse de répondre à chaque fois. Il déglutit .. il sent que quelque chose monte sur son pantalon mais n'ose pas baisser le regard sur le sol qu'il peine de plus en plus à distinguer. L'odeur du souffre se mêle à celui de la fleur en décomposition.

Est-ce que les démons sont autour d'eux .. ? est-ce qu'ils observent leur nouvelle sœur ? Dans une sorte de curiosité malsaine ...

Le parfum emplit son nez au point de tapisser sa gorge de saveurs exécrables et il tousse dans son bras comme pour tenter de s'en débarrasser.

Toux ensanglantée ...
Il se sent malade, et la conviction qu'il ne devrait pas se trouver ici commence à le prendre, il se sent sale, en danger .. comme s'il perdait son âme à participer à cette chose interdite des Dieux.

La quinte ne se calme pas et ses poumons se remplissent de liquide, il s'écarte et cherche à se redresser mais la main de la sorcière se referme sur la bougie pour l'éteindre avant de lui attraper le menton. Ses ongles griffent sa peau et la voix menace, moqueuse.


Je noierai ta carcasse, te remplirai l’œsophage de sang et de larmes, de boue et de graviers, si tu viens à me décevoir cette nuit... Accueille nos invités.




Dehors planté devant la porte au bord du lac, Yisir attend immobile, le visage fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 19:24

Enfin. L'heure est venue pour moi de passer de l'autre côté, de devenir humain et d'échapper au sort funeste auquel l'Onirique aura droit.
Je serai certes sauvé, mais j'espère tout de même qu'il n'est pas trop tard, que j'aurais le temps d'aider d'autres personnes. Je ne veux pas être le seul à avoir le privilège de rester en vie.

J'arrive devant la maison à l'heure prévue. Douze poches de sang sur moi, ma mission s'est bien entendu déroulée sans victime. Le seul désagrément auquel ont fait face mes généreux donateurs est une légère bosse sur le crâne et un mal de tête. Un prix assez modique au final.

Je jette un œil autour de moi. Yisir nous attend.. quant à Azrem, elle n'est pas encore arrivée mais je ne me fais pas de soucis pour elle: sa part du travail sera accomplie sans problème.
Je n'aime pas trop l'idée de me faire ensorceler d'ailleurs mais c'est un mal nécessaire.

Bonsoir Yisir, tout est prêt ? J'ai le sang, et Azrem ne devrait plus tarder non plus.

Je regarde le serviteur, attendant son feu vert pour entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 19:32

Il était à l'heure, après tout pourquoi ne l'aurait-il pas été.
Minuit sonnait dans les ruelles sombre et crasseuse de la petite ville d'Astrub.

Il ne la connaissait que de nom, de réputation et surtout de ragot, mais il avait fait un marché.
Une aide pour un rituel contre une entrevue.
Et tout bon démon sait qu'un marché est un marché, même si ca fini souvent en coup fourré.

L'odeur de souffre qui transpirait de l'homme statué devant la porte ne faisait aucun doute qu'il était attendu.
Il s'avança jusqu'à celui-ci sans hésitation, le saluant d'un simple geste du menton.
Revenir en haut Aller en bas
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 19:45

Et lui, qu'est-ce qu'il fait là ?

Azrem apparaît dans leur dos et bien entendu, elle fixait Khsi. Ni sympathie ni fraternité dans son regard, il faut dire qu'elle peine à développer la moindre relation quand il s'agit d'un démon ... Son père ne cesse de le lui reprocher. Allons Azrem, c'est chez toi ... Pour l'instant c'est compliqué mais ce Monde, les Enfers, c'est à toi tout ça. Et eux ce sont tes frères ...
Facile à dire, ce n'est pas Agathodem qui souffre d'une double nature en parfait conflit.

Elle tourne les yeux vers Abaddon, finalement elle préfère obtenir une explication de sa part à lui. Déjà que ça ne l'enchante pas de passer entre les mains de la sorcière, s'il faut rajouter à l'opération des facteurs douteux ...
Elle déteste ça, ne pas avoir la situation parfaitement sous contrôle. Elle n'est pas du genre à avancer dans un piège en toute confiance mais plutôt à planifier le moindre de ses pas, avec toujours une porte de sortie en cas de nécessité.

À noter cependant qu'elle traîne à la main une petite mallette argentée bien fermée. Probablement qu'elle n'a pas manqué de remplir son rôle et que le prix en sang à payer est bien là, sans une seule goutte manquante.

Elle baisse son voile et dégage sa capuche de ses cheveux. Elle semble agacée et le portier n'a pas l'air plus au courant quant à la présence du troisième protagoniste. Il se contente d'attendre la fin des explications et elle lui trouve le regard drôlement vitreux.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 21:04

Khsi et Azrem arrivent bien vite.. et d'ailleurs celle-ci ne tarde pas à me demander des explications quant à la présence du Démon sdf. Je souffle un peu du nez et cherche un instant mes mots, histoire de ne pas paraître trop intolérant.

Eh bien, Eirwen dit avoir besoin de lui pour son rituel.. en tant qu'assistant. Peu importe ce que nous pouvons bien en penser, nous n'avons pas le choix Azrem.

En effet, si j'avais le choix je ne placerais pas ma survie entre les mains du rejeton d'Epsilon.. cependant j'imagine qu'il va falloir faire confiance à Eirwen, alors je l'accepte.

Je reconcentre mon attention sur Yisir, gardant toujours la porte. Je ne l'avais pas remarqué la première fois, mais il n'a pas l'air dans son assiette d'ailleurs, un imprévu avec Eirwen ? Je fronce un peu les sourcils, avant de demander calmement.

Alors, maintenant que nous sommes tous là.. pouvons-nous entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 21:25

Heum oui, bien sûr Abaddon. Enfin avant toute chose vous devez enfiler ça avant d'entrer, sans vouloir vous commander. Elle a insisté.

Joignant les gestes à la parole, le serviteur leur tend à chacun une tenue. Trois robes de cérémonie somme toute basique, pas de runes brodées ou de capuche, simplement trois robes noires assez amples pour être passées par-dessus leurs vêtements. Avec ça, un masque blanc et plutôt lourd. On dirait de la terre cuite puis peinte, mais au toucher, l'impression de sentir de la peau sous ses doigts est frappante.

Celui d'Abaddon est tâché de sang autour des yeux et les orbites creux possèdent de petites dents noires et terriblement pointues, disposées tout autour.

Celui d'Azrem a des lèvres peintes de noir et cousues au fil rouge.

Celui de Khsi ne porte qu'une larme sur la joue droite.

Après ça, nous pourrons entrer...
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 21:32

Des robes de cérémonies, hum ? J'ignore si c'est réellement nécessaire ou si Eirwen a simplement le sens de la mise en scène, mais j'enfile cette longue robe noire sans discuter. Assez cocasse, puisqu'avec Azrem nous plaisantions sur ce sujet il y a peu.

Et je confirme, cette tenue me va bien. Le masque est particulier mais plutôt plaisant, sa texture est en revanche gênante, comme si je touchais de la peau. Illusion ou passe-temps caché de ma chère sorcière ? Je me pose sérieusement la question mais je ne fais aucun commentaire et le positionne sur mon visage.

... bien, allons-y alors.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 21:41

Le masque qu'il tenait entre ses mains était celons lui le moins horrible des trois même si la larmes collait mal au personnage. Il ne posa aucune questions avant d'enfiler le tout.

La sensation de la peau sur son visage lui plaisait bien, si la situation s'y était prêté il aurait surement fait une blague douteuse sur les clubs échangiste.

N'attendant plus qu'Azrem.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 22:09

Azrem préfère attendre quelques secondes avant de mettre le sien. Elle fixe les deux autres, ils ont l'air de quoi avec cette robe et ces masques ridicules ? Après être certaine que ces horreurs ne sont pas en train de leur bouffer la face, elle se décide à mettre le sien sans un mot puis opine du chef en direction de Yisir.

Ce dernier ouvre la porte et les invite à passer devant.

Eirwen est assise au comptoir de la demeure en train de siroter un grand verre d'eau à l'aide d'une kokopaille géante. Elle se tourne en les entendant entrer pour leur sourire, apparemment ravie d'enfin les voir arriver. Elle se dépêche de finir sa gorgée et éloigne le verre de ses lèvres avant de lever une main chaleureu-...

...

Yisir referme la porte dans son dos, et c'est la douche froide.
La demeure s'efface au même instant et chacun se retrouve plongé dans le petit jardin sombre aux bougies ...
La température chute, il fait plutôt frais et un vent léger mais insistant ne cesse de balayer les flammes au sol. Heureusement, les feuilles mortes sont trop humides pour prendre feu...

Ils ne semblent plus être dans la demeure...

Eirwen est assise dans la terre, sa longue robe blanche en éventail autour d'elle. Silencieuse derrière son masque. Le même qu'ils portent, mais dénudé de tout signe distinctif. Lisse et blanc.


Le Serviteur prend la parole.

Bien .. Khsi je vous invite à prendre place à la droite de la Maîtresse de cérémonie. Azrem et Abaddon, face à face devant Eirwen, de chaque côté du chemin de bougies. Vous pouvez vous asseoir...

Quant à lui, il récupère les poches et la mallette, les apporte à Khsi et se place à genoux à la gauche de la sorcière.


Les feuilles au sol devant Khsi sont balayées d'un coup de vent plus puissant et deux larges saladiers de fer forgé aux anses sculptées de visages apparaissent dessous, à moitié ensevelis dans la terre détrempée.

Yisir penche la tête en avant pour regarder le démon et hoche la tête, comme pour confirmer qu'il peut s'en occuper. Le sang rapporté par Azrem doit être versé dans l'un, celui d'Abaddon dans l'autre.

Revenant ensuite aux deux concernés il demande d'une voix préoccupée :  

Avez-vous des questions à poser avant toute chose ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 22:23

L'ambiance avait subitement changé quand il était rentré, mais aucune surprise ne lui vint, après tout il ne fallait pas s'attendre à autre chose de la part d'un démon du Cercle des mensonges.

Il prêta attention à tout ce qui l'entourai avant de prendre poche par poche pour les ouvrir avec minutie et les vider dans l'un des saladier, puis fit de même avec celui de la mallette dans l'autre. Avant de se terrer dans un silence parfait, fixant Eirwen et les deux assis en face d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 22:56

Nous entrons finalement, et le décor change du tout au tout sans prévenir. Des feuilles mortes et mouillées jonchent le sol, des bougies incandescentes son disséminées un peu partout et une odeur de pourriture vient me titiller les narines. Une odeur qui doit sans doute plaire au Shushu qui nous accompagne.

Je regarde donc l'intéressé du coin de l’œil et me rends compte qu'Eirwen avait raison. C'est flagrant: je ne lui fais absolument pas confiance, et je ne comprends pas non plus pourquoi la sorcière l'a choisit comme assistant. Peut-être qu'après tout, c'était son but de me faire me méfier de lui. Difficile de savoir ce qu'elle a derrière la tête. En tous cas savoir qu'il participera au bon fonctionnement de ce rituel ne me rassure pas du tout, et je sais que c'est pareil pour Azrem.

Cependant, malgré mes incertitudes je reste la bouche close, ravalant ma haine, et vais me positionner comme indiqué par Yisir, face à Azrem. Je m'asseoie et tourne la tête vers le serviteur, prenant finalement la parole.

J'aimerais simplement connaître le déroulement du rituel.. et savoir si ses effets vont être immédiats ou différés.

Je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il a l'air préoccupé en posant sa question d'ailleurs. Lui non plus n'est pas sûr de la chose, inquiété par l'opération ? Je sais bien que je n'ai pas le choix, et que je ne peux donc pas me permettre de faire la fine bouche mais.. cela ne me dit vraiment rien qui vaille. Paranoïa ? Je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Mar 6 Mar - 23:25

Azrem acquiesce, validant les questions d'Abaddon. Assise face à lui elle trouve le masque lourd, pas évident de respirer là-dessous. Le Serviteur tourne légèrement ses yeux vers Eirwen comme pour demander de façon implicite si oui ou non il peut répondre .. ou si par hasard elle pourrait apporter elle-même quelques éclaircissements ? Mais rien. Eirwen n'a pas bougé, et aucun son ne sort de la bouche de son masque.

Yisir se sent bien seul. Il s'éclaircit un peu la gorge dans l'espoir de gagner en assurance avant de s'exprimer. La voix reste néanmoins chevrotante et on sent l'improvisation.

Alors les effets devraient être immédiats et quant au déroulement et bien .. Nous allons utiliser votre statut d'Efrit en grande partie pour creuser un passage net entre l'Onirique et le Monde des douze .. plus puissant qu'une faille .. il ne va pas s'agir d'inviter les lois du rêve à s'écouler dans la réalité mais plutôt à annuler toute définition de "Monde" dans cette brèche. Une ligne droite d'un point à un autre où les deux reflets ne feront qu'un. Le fait que nous soyons dans une Demeure Astrale va faciliter le traçage de cette ligne. C'est une capacité Efrit qui n'a jamais été utilisée aussi il va falloir ... vous donner les moyens de réaliser ce genre de prouesse.

Encore quelques coups d’œil furtifs vers la sorcière pour s'assurer qu'il ne dit pas de bêtise ... Mais sa Maîtresse ce soir est concentrée, inaccessible. C'est la première fois qu'il la voit ainsi et ça lui glace le sang. Le vide .. même quand elle doit partir travailler dans les Enfers il parvient à entrevoir quelques blocs de son esprit mais là, c'est comme se regarder dans la glace et surprendre un spectre dans son dos, comme s'il... ne trouvait que ses propres émotions et qu'un troisième regard se tournait alors sur lui et le paralysait de peur. C'est une sensation abominable et il décide de s'extraire en vitesse de la tête de sa Maîtresse qui ne souhaite définitivement pas partager quoique ce soit avec lui cette nuit.

Lorsque la ligne sera proprement définie il faudra rompre le lien et veiller à rester du bon côté du reflet. Pour ça ... La sorcellerie va grandement vous aider.

Puisqu'il ne semble pas vouloir donner plus de détails, Azrem ne tarde pas à tiquer.

Et en quoi, la sorcellerie va nous aider à rester du côté humain plutôt qu'Onirique ?


C'est Eirwen qui répond d'une voix douce et malgré la délicatesse de cette intervention, elle ne manque pas de faire sursauter Yisir.

Parce que vous serez si souillés que le Rêve préférera vous vomir sur le bas-côté plutôt que d'accepter votre immondice comme étant ses enfants de perfection...


Le serviteur enchaîne.

Normalement ce processus est synonyme de votre mort mais nous allons convaincre le Monde des douze de vous accueillir à la place ... Enfin pour Abaddon il ne devrait pas y avoir de soucis mais pour toi Azrem il est vrai qu'il va être plus délicat de convaincre les Dieux qu'une moitié Shushu est la bienvenue.


Donne leur le sang Khsi ...
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 0:02

Jouer les silencieux le temps de comprendre un peux plus la situation dans la quelle je me trouvais était celons moi la meilleure chose à faire, mais malgré les explications du larbin de Dame blanche, je ne voyais pas ce que je faisais là. Certes je rendais service pour en avoir un en retour, il fallait bien ca pour que je puisse ne serait-ce qu'espérer croiser le Serpent. Mais de là à juste servir de distributeur de salade ensanglanté.. ca me semblait peux, trop petit, un échange pas équivalent.

- Et moi a part jouer les soubrettes en tenue de soirée, qu'attendez-vous de moi exactement?

Les mots m'échappèrent alors que je disposais les deux bols devant deux personnes qui semblaient me mépriser assez distinctement malgré les masques. Malgré ca, les mots m'avaient marqué et me fendrai presque le cœur si j'en avais un. La semi-démone semi-rêveuse allait encore perdre un bout d'elle.. la moitié d'une moitié, triste sort.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 0:45

Le processus nous est expliqué comme demandé, et je comprends où ils nous mènent, où ils veulent en venir. Par contre je tique toujours en entendant la voix de Yisir, tremblante et incertaine.
Je reste cependant muet à ce sujet, me contentant de fermer les yeux sous mon masque.

Bien, je dois donc me lier à l'Onirique d'ici, je vois. Mais où le sang intervient-il ?

D'ailleurs, je n'y pense que maintenant mais si la sorcellerie nous aide à passer de l'autre côté, ainsi que mon statut d'Efrit.. comment diable vais-je pouvoir aider les miens à devenir humain ? Comment Eiri fera-t-elle pour me rejoindre ? Les yeux fermés mes sourcils se froncent alors que je réfléchis à cela. L'éventualité qu'Azrem et moi soient les seuls à en réchapper ne me plait pas du tout.

Attendant les instructions d'Eirwen, je me prépare tout de même à me lier à mon Monde une ultime fois, mon esprit commençant doucement à s'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 1:48

Que fais-tu ... ?

Il est rare que l'Onirique vienne directement lui adresser la parole mais pourtant la question résonne dans le crâne d'Abaddon sitôt qu'il entame un début de connexion. En plus de ses mots, il peut sentir que l'Onirique est particulièrement réticent et rapidement la prise de contact s'étiole, comme si le rêve cherchait à se dérober de l'Efrit.

Derrière son masque, les yeux noirs d'Eirwen se posent sur Abaddon.

Fin des questions apparemment... Navrée, nous avons un pressé, nous allons donc commencer.




La sorcière se lève et en se redressant debout dans le noir, elle offre à Khsi une dague. Quand il s'en saisit, la larme de son masque se met à perler le long de son visage de terre avant de tomber sur la lame. Une petite goutte noire qui aussitôt disparaît, comme bue par le métal.

Êtres oniriques sachez que cette expérience n'aura rien de très agréable mais je vous remercie de votre confiance. Je vous prie de me croire ... Je vais faire de mon mieux.


Yisir ferme les yeux et reste à genoux. On dirait qu'il prie ainsi.

Veuillez poser vos paumes faces contre terre ...




Du sol devant eux de fins vers rampent sur les récipients en fer et viennent se noyer avec gourmandise dans le sang. Le liquide s'épaissit au fur et à mesure que ces invertébrés bouffeurs de cadavres se mêlent à lui.

Sitôt que Azrem et Abaddon s'exécutent, le masque sur leur visage se met à leur coller à la peau.
Leur respiration se bloque et leurs mains restent scellées contre le sol. Azrem se met à lâcher des hurlements étouffés, elle cherche à se relever furieuse de ne pas être maîtresse de son corps mais alors que les masques se fondent dans leur chair pour prendre la place de leurs visages, ils basculent brusquement tête en avant dans le récipient de sang, pour s'y immobiliser à l'intérieur...


La bouche de l'Efrit est grande ouverte et lentement, très lentement, il sent l'hémoglobine souillée s'infiltrer dans sa gorge et en la sentant couler en lui, il parvient à y trouver une sorte de souffle.
Il perd complètement la vue et ses deux orbites évidés se mettent eux aussi à avaler. Il n'entend rien si ce ne sont ses propres bruits de déglutition, étrangement il n'y a aucun mauvais goût et à dire vrai il se sent serein sous tout ce sang chaud...

Comme en apesanteur. L'esprit d'Eirwen tend doucement vers le sien .. Elle cherche à le rassurer, c'est comme lui prendre la main et lui murmurer à l'oreille qu'il n'est pas seul, qu'elle est là pour veiller sur lui. Qu'il peut s'abandonner l'esprit en paix, se détacher du reste et se concentrer.

Le temps se fige pour lui. Il n'entend rien, ne voit rien, seul avec lui-même.

Ne laisse pas faire ça Ef- ...

L'Onirique se tait.
Eirwen le remplace.

Connecte toi.




La bouche de Azrem reste cousue. Ses yeux écarquillés dans l'hémoglobine, elle voit les vers ramper dans le fond et venir s'agglutiner contre son visage. Furieux de ne pas parvenir à passer ils creusent, mangent ses joues, se pressent contre ses globes oculaires. La douleur n'est pas tolérable et elle frôle à deux reprises de perdre conscience mais ...

Elle est irrémédiablement tirée vers le haut à chaque défaillance. Elle devrait déjà être morte étouffée, elle préférerait ça.

L'assassin cherche alors à se rendre invisible mais même ainsi le masque et donc son visage reste à la vue de tous, bloqué dans le sang. Suffocante.



Pour Kshi et Eirwen, la scène vue de l'extérieure est bien plus tranquille. Deux personnes inclinées au sol, l'une apparemment paisible et l'autre parfois le dos secoué de spasmes ...

La sorcière se tourne vers le démon.

Quand la ligne sera tracée, l'Onirique va riposter. Des êtres oniriques vont arriver ici en réponse à leur Efrit puisque, pour le Rêve, Abaddon est en danger. Tu te serviras de cette dague et tu tueras tous ceux qui entreront ... Les corps ne brûleront pas pour l'Onirique puisque ... nous seront dans la brèche offerte par Abaddon. Plus de lois. Tu arracheras leurs cœurs que tu conserveras de côté. Tu as tout bien compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 10:42

Écoutant Eirwen, je pose mes paumes face contre terre. C'est alors que l'utilité de ces masques se fait sentir: ils nous collent brusquement à la peau, comme remplaçant nos visages. Nous sommes incapables de bouger ne serait-ce que d'un pouce et j'entends Azrem hurler, visiblement furieuse.

J'ai du mal à respirer, cette chose bloque ma respiration mais je ne me débat pas. Je reste immobile. Après tout, je suis venu ici volontairement, non ? Je reste donc tranquille malgré le souffle qui commence sérieusement à manquer. Eirwen ne nous laissera pas mourir, n'est-ce pas ?

Plouf. Je plonge la tête malgré moi dans tout ce sang que nous avons ramené plus tôt et je commence à boire, de nouveau sans aucun contrôle de la situation. Aveugle et sourd, je me contente de boire. J'y trouve du souffle et une forme de paix.. je me sens bien, étrangement, la tête dans ce saladier. Une manœuvre de la sorcière pour que je ne panique pas sans doute.

Eirwen d'ailleurs est toujours là. Je sens son esprit venir à moi. Elle ne nous laissera pas défaillir, elle reste près de nous, elle me l'assure.
La seule chose qui vient troubler ma paix est la voix de l'Onirique qui me demande inquiet de ne pas les laisser faire, de me battre. Il est malheureusement bien trop tard pour la riposte.

Désolé Onirique. Je suis désolé. Vraiment. Je n'ai pas le choix.

Je n'ai pas le choix, non. Et si je l'ai eu, je ne l'ai plus. Je suis entré ici, j'ai commencé ce rituel et je compte bien le terminer. Docilement je me connecte une seconde fois, le lien ayant précédemment été coupé.
Je m'élève vers Lui, concentré. Ce qui se passe autour de moi disparaît complètement, et j'ignore notamment ce que fera Kshi pendant notre torpeur... cela m'agace mais je tâche de ne pas trop y penser afin de ne pas détériorer le lien qui se forme rapidement.

C'est parti. Je suis sur le point d'abandonner ma nature et mon rôle d'Efrit. Je m'y étais préparé mais voir l'échéance arriver est quelque peu étrange.. enfin quoiqu'il en soit, il faut continuer d'avancer. Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Vy Arkax

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 11:37

La sorcière se connecte à l'esprit de l'Efrit qui porte l'élévation sur sa face. Le masque de la condamnée est bien en place sur le visage de la descendante d'Agathodem qui s'asphyxie, impuissante.

Forcer les portes de l'Onirique en passant par l'Entité régente, ma démone est un génie et je me délecte de la sensation que me procure la liberté de m'inviter au rituel. Enfin nous allons pouvoir nous incarner dans le sable chaud, et il n'y aura plus personne pour nous arrêter. Un Monde livré sur un plateau doré.

Elle lui offre une partie de sa concentration et de sa force psychique. La connexion d'Abaddon avec l'Onirique gagne rapidement en perfection et même Yenepha n'aurait jamais pu atteindre une osmose de ce genre. Les bougies par terre deviennent bleues et leur fumée commence à dégager un parfum enivrant, mmh ... Je reconnais ces plantes, idéales pour endormir les méfiances tout en repoussant les limites de la transe.

La ligne est ouverte. Une faille géante où aucune loi ne peut venir nous emmerder ... Les Dieux perdent la vue ici. Un mélange subtil de sorcellerie noire et de magie du Plan Astral.

Je me dresse dans le dos de ma beauté blanche en une large ombre. Des démons me suivent et l'illusion se remplit de présences spectrales prêtes à monter vers l'Onirique à mes côtés. Des fantômes aux yeux injectés de sang qui rampent sur le sol et dans les airs, bientôt une nuée noire derrière elle...

Le Rêve va riposter quand il comprendra que son précieux Efrit est en train de le trahir malgré lui.

Comment te portes-tu ma Délicate ...

Sa concentration est palpable. À ses côtés un autre petit démon dont je ne connais pas le nom .. celui-ci n'est certainement pas de mon Cercle et j'hume son aura pour tenter de l'identifier, sans grand succès. Ma sorcière lui a confié le masque du pacte .. Ainsi voilà celui qui va tuer les premiers sangs dorés et sceller leurs esprits à celui d'Eirwen.

Pas d'âme pour nous.
En revanche ils ont de quoi nourrir ma shushu majeure ...

Personne ne sortira vivant de ce Monde. Enfin, personne sauf le traître ... puisqu'elle a insisté ... Je lui dois bien cette petite faveur.

L'atmosphère se charge en haine viscérale, ça embaume les Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 12:33

Je me place en première ligne et accuse toutes les ripostes de l'Onirique à la place d'Abaddon. On peut dire que je prends drôlement cher, pour une illusion énergétique je trouve que le rêve se défend bien en psychisme. Une jolie volonté. Je fais office de bouclier mental et mes forces commencent à entamer leur chute. Le forage est en marche.

Je commence par l'empêcher de s'exprimer et puisqu'il ne se laisse pas faire, je remplace la voix de l'Onirique par la mienne directement dans la cervelle de l'Efrit. Quelques retouches sur les mots et sa présence devient un simulacre de la mienne.

Les démons arrivent avant les défenses de l'Onirique. Mon Prince dans mon dos je sens sa satisfaction me caresser la nuque. Avec lui des nuées de shushus mineurs commencent à s'agglutiner autour de nos deux protagonistes immergés dans le sang. Curieux ils viennent les flairer ... certains s'approchent d'un peu trop près, je ressens leur envie de massacre et je suis obligée d'en tuer deux pour rappeler à l'ordre ces imbéciles.

Les ombres se dispersent à la vue de leurs camarades qui sans prévenir se sont entre dévorés.

Je vais bien. Je tiendrai le coup mon Prince ...

Mes yeux se tournent vers Azrem et je m'approche doucement pour m'accroupir à ses côtés.
Je caresse le dos de sa main et j'y laisse une longue plume noire debout entre son index et son majeur.

Quand tu gagneras une âme à la place de ton énergie Onirique. Signe ou meurs, Azrem.



Je me redresse et poursuis à haute voix en fixant le dos d'Abaddon en face.

Onirique cette nuit minuit je crache sur tes barrières et enfonce mes doigts de l'autre côté.
Tu peux crier tes fils et tes filles n'entendent pas, ne voient pas.
L'Enfer avance guidé par ton Entité. Chemins de flammes bordés de noir et de pleurs.
Tu peux tomber avec dignité.
Tu peux faucher et t'échapper.
Mais ces deux là regarde les s'abreuver. Terre et sang de l'humanité.
Je les marque et j'exige, ils resteront avec moi.
Sourds à ta cause, souillés et imparfaits.



Envoie nous donc tes premiers pantins, je suis prête à les manger ...



Comme prévu le Rêve riposte à mon incantation et dans le jardin d'illusions, des Hydroz et des Chevaucheurs s'incarnent armés.. Pour immédiatement s'immobiliser. Ils regardent leur Efrit qui ploie visage dans le sang et ont envie de massacrer absolument tout ce qu'il se trouve autour d'eux.

Ce jardin infecte.
Ces ombres qui grouillent.
Moi.

Un cercle de sang se trace autour d'Azrem et Abaddon et j'écarte les bras comme pour accueillir nos premiers invités.
Je suis ravie de constater qu'au milieu des guerriers, nous sommes honorés de la présence de la Seconde en personne.

Eiri, bienvenue à ma cérémonie.

Elle hurle de rage mais son corps et sa volonté se bloquent net. Elle ne comprend pas, essaie de contacter Abaddon mais je continue de le tenir à l'écart de leurs appels éplorés.

Qu ... pourquoi on ne peut pas bouger ... Abaddon ?! Abaddon tu m'entends est-ce que ça va ?!!

Votre Efrit est actuellement en train de vous ordonner de ne rien faire, il se porte à merveille.

IL EST IMMOBILE ET NE PEUT PAS PARLER !

Alors considère moi comme étant ... la parole-parole de sa volonté actuelle. Votre Efrit par procuration.

SALE PUTE ! VIENS TE BATTRE !!



Je tire sur la connexion de nos deux esprits, en douceur. Partage de l'autorité suprême ... Il n'y a rien au-dessus d'Abaddon à cet instant. Sa volonté écrasante fige les énergies oniriques et pourtant nos invités sont de plus en plus nombreux.

Je tourne mon regard vers Khsi.

Tue. Arrache les cœurs de ta dague.

Les démons s'agitent et lâchent des cris excités.
Quel combat indigne ...
Bien heureusement, la honte et le remord des massacres n'est pas quelque chose qui peut m'atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Azrem

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 12:44

Depuis combien de temps est-ce que je suis en train de souffrir ? L'impression de mourir à répétition sans pour autant réussir à m'échapper ... Je n'ai jamais été autant humiliée, insultée. Je ne sais pas ce qu'il se passe autour de moi, je suis seule ...

Complètement seule dans le sang et les vers.
J'ai perdu la force de me débattre. J'ai l'impression d'être à genoux depuis des heures.
J'ai perdu toute notion du temps.
Je ne sais pas si pour Abaddon les choses se passent différemment, je ne sais pas non plus si cette horreur fait partie du rituel ou si je suis simplement en train d'être offerte en pâture.

Je suis perdue ...
Et puis ... miracle, j'entends quelqu'un qui me parle et j'ai envie de pleurer de soulagement quand une main caresse la mienne.
Je ne veux pas qu'elle parte. Je ne veux plus jamais être seule ... plus jamais vivre ça ... je la supplie intérieurement de ne pas me laisser.

Elle me donne une plume ? Elle me dit de signer ...
Je comprends alors que je ne serai jamais humaine. Que sitôt le rituel achevé il me faudra offrir ce bout de nature au Cercle du Mensonge.

Ils n'ont jamais souhaité m'aider ...
Ils voulaient juste me recruter de force, après m'avoir brisée.
Pardon Agathodem ... je ne pourrai pas rester parmi les hommes en attendant que tu me trouves une place chez les démons.

Je n'ai pas le choix ...
Je signe par faiblesse et j'offrirai mon âme au Prince du quatrième ...

Je ne serai ni une princesse ni un démon libre. Je sais que tu souhaitais autre chose pour moi ...
Mais je me sens tellement fatiguée ...
Je ferai tout, pour que cela cesse.

Ma main peut bouger. Je sens que je passe de l'autre côté du reflet. Mon énergie s'arrache petit à petit et se change en âme.
L'Onirique m'abandonne, probablement déçu de moi ? Ou trop concentré à essayer de récupérer son Efrit ?
Je serre la plume entre mes doigts et en-dessous, un parchemin apparaît.
Pacte d'allégeance pour le Mensonge... Foutus démons.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 22:50

J'avais à peine eu le temps d'entre-ouvrir la bouche pour répondre à Axyarwen que tout c'était accéléré.

C'était alléchant comme situation.
L'ambiance, les odeurs, le lieu, la compagnie, c'était comme à la maison.
Il fallait une tenue de circonstance.
Je me mis sur la pointe des pieds, les griffes poussèrent et vinrent trouer, déchiré le cuir de mes chaussures jusqu'à ne laisser que la semelle au sol.
La cape noirâtre cachait une partie de mon corps, mais il en ressortit une queue féline qui claquai tel un fouet sur le sol, libérée.
Mes avants bras devinrent aussi sombre que le trou du cul d'un shushu, ainsi que mes mains, l'une fermement resserrée sur la dague.
Mes oreilles pointant vers le plafond a l'affut du moindre mouvement, alors que sur mes tempes se mirent a ressortir deux cornes lisse et aiguisée.

Je me suis fait sniffer comme un rail de coke par ce qui semble être le prince de la Dame en porcelaine vu l'aura qu'il dégage sans aucune retenue.

Nous étions donc beaucoup d'invité, malheureusement je n'avais pas le temps de discuter, un travail est un travail.

Un des gros pourceau sortit de la ligne avait beugler quelque chose en tendant le bras vers Azrem. Du moins ca c'était avant que je ne lui coupe. Net, précis, chirurgical. Puis de même pour son cœur, tel un bouchon de champagne, fut sortit de sa poitrine dans un petit "pop" qui me réconfortait.

Un bond, un autre, un mur, un plafond, quelques secondes. Certain se tenaient encore debout pensant que, mais ils étaient déjà mort, un trou béant dans le thorax.

Ca faisait longtemps que je n'avais plus eu autant de gens a charcuter réuni dans une même pièce. Quelques membre voltigeant parfois pour atterrir au milieu d'un tas de shushu, histoire de partager.
Ca m'amusai beaucoup. Avec comme petit challenge de récupérer chacun des cœurs que j'entendais battre.

Une quinzaine de cœur au total. Le dernier que j'entendais battre était celui de la nommée "Eiri", visiblement Eirwen la connaissait, elle avait peut-être quelque chose a ajouter. Je m'arrêta donc net dans le dos de celle-ci, venant me coller a elle en regardant Eirwen. Le bout de ma lame froide sur sa peau.

Accessoirement j'avais remarqué le contrat qu'Azrem semblait sur le point de signer, mais que pouvais-je y faire, bien triste histoire, mais elle devait s'en douter que ca arriverai.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Mer 7 Mar - 23:09

La paix, la sérénité. Le sang contenu dans le saladier est bientôt totalement vidé, est ma connexion ne cesse de devenir plus grande, plus imposante.
Mes liens avec l'Oniriques ont toujours été apaisantes, mais celle-ci est vraiment.. différente. C'est comme si il n'y avait pas que l'Onirique, mais que son reflet était là, lui aussi.

Une connexion puissante et englobante, c'est ça. C'est bien de ça qu'il est question. Une faille inédite où Rêve et Réalité se mêlent et ne font enfin plus qu'un, comme il devrait toujours en être.. c'est magnifique. Je suis apaisé, et si je n'étais pas occupé à boire tout ce sang je sourirais sans doute, heureux de me trouver au milieu de cette belle osmose. Un sourire sincère.

L'Efrit n'a aucunement conscience des massacres se déroulant autour de lui. Même quand quelques gouttes de sang viennent l’éclabousser, il ne réagit pas, il ne sent pas. Il hurlerait sans doute, s'il savait, pour ne serait-ce que sauver Eiri mais il n'en fait rien. Immobile, serein, ignorant. Un petit coin de paradis au milieu des Démons, au milieu des Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Jeu 8 Mar - 11:30

Mollement je promène mon regard sur ma scène.

Le cas Azrem est neutralisé, comme demandé. L'Efrit a mordu à mon bluff et se retrouve exploité pour nous permettre d'envahir son Monde, comme demandé.
J'affaiblis l'Onirique en lui soutirant quelques guerriers qui viennent se perdre ici et qui ne serviront pas à le nourrir. Sans eux et sans son Efrit, le Cœur ne pourra pas soutirer assez d'énergie pour lui permettre de se restaurer ailleurs dans le Plan Astral, fuite coupée, comme demandé.
Je trouve un moyen de rentabiliser cette nourriture et je récupère les cœurs pour me renforcer ultérieurement.
Je sauve Abaddon. Abaddon seul.
Je gagne un point de pression sur Agathodem par sa fille.

Pas d'imprévu, lisse et fluide, regarde ça Destin ... Qu'est-ce que tu penses de tout ça ? Viens, ose me dire que tu l'avais écrit. Ose me dire que tu contrôles quoique ce soit. Je suis au-dessus de tes prophéties, de tes Dieux, et même tes Hybrides restent à la traîne.

Pourtant ne va pas croire, je n'en tire ... ni satisfaction, ni même la moindre petite jubilation.




Khsi s'arrête dans son massacre. Les gouttes de sang doré voltigent mais les shushus mineurs se jettent dessus gueule ouverte pour toutes les gober avant qu'elles n'atteignent le sol. Ce serait dommage que la Demeure Astrale se mette à flamber en pleine cérémonie.

La Druidesse Reine les yeux écarquillés continue de fixer son Efrit. Elle est écœurée et triste, mais c'est la rage qui est au-dessus de tout. Bien entendu je pourrais la manipuler et l'utiliser pour accompagner les shushus là-haut. Avec elle sous mon contrôle, je serais en mesure de détruire à moi seule l'Onirique. Mais aucun intérêt, les shushus ont besoin de se battre, pas qu'on leur mâche le travail.

Sans la quitter des yeux je parle aux shushus.

Là-haut il y a un champs d'humains endormis. Il ne doit pas en rester beaucoup ... Parmi eux, il y a moyen que le Prince du Cercle de la Folie y soit. L'Onirique va les tuer quand vous attaquerez.


Mon Prince ne tarde pas à rétorquer de sa voix mielleuse à souhait.

Qu'il le tue donc ...


Je songe un instant à mes artefacts là-bas et je me demande ... ce qu'il va advenir d'eux, à la destruction du Cœur.  Éparpillés dans le Plan Astral vide ? ou est-ce qu'ils vont tomber dans les Réalités ? Amusant.

Eiri, je te propose de trahir ton Monde à l'image de ton Efrit. De rester à ses côtés. Rejoins notre cérémonie et deviens une humaine, tu pourras vivre.

Je sais qu'elle va refuser mais ... j'ai envie de prononcer cette phrase. Je veux que la déception et la souffrance passent par-dessus sa colère, qu'elle perde toute once d'espoir et pire encore, qu'elle ne veuille même plus voir le visage d'Abaddon se relever de son saladier ensanglanté. Baisse les yeux Eiri et pleure.

Elle baisse les yeux et pleure.

JAMAIS !!

Elle abandonne. Elle se vide de tout ce en quoi elle croit. Renie les Dieux. Renie son Monde. Trahie de tous, trahie même par son Efrit. Je fais signe à Khsi qu'il peut en terminer avec elle.



Le sang est bientôt entièrement bu, ils ne vont pas tarder à devenir humains.
Les shushus passent dans l'Onirique, le carnage peut se poursuivre.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Jeu 8 Mar - 13:00

JAMAIS !!

Je sentais son pou accéléré, puis ralentir, abandonner. Chacune de ses réactions me délectait. Le corps crispé de dégout et de tristesse.

Et son odeur avait quelque chose que je connaissait, je ne saurait dire quoi.

L'une raison ou l'autre faisait dans tout les cas germée l'idée en moi que je préférai la voir en vie le visage couvert de déclin et de renom, la voir souffrir, plutôt que libre dans la mort.

Les Shushus ont trop longtemps subit et je n'avais jamais pris le temps de me trouver un défouloir depuis la perte du Cercle numéro sept.

Eirwen fait signe, mais ma lame s'éloigne a peine du poitrail d'Eiri.

- J'aimerai la garder, la voir tout perde et se morfondre en espérant que la mort soit plus douce que la vie, me fait dire qu'elle ne mérite pas celle-ci.

Mon regard se perd sur la Dame de porcelaine et son prince tapis dans l'ombre.

- Peut on négocier quelque chose? Après tout nous avons une ardoise l'un envers l'autre, l'agrandir un poil ne fait de mal a personne. Dans ce cas ci je voudrais garder ma pleureuse, et faire d'elle une humaine ou une shushu sous mon aile, a toi de voir le prix qu'il m'en coute. Et si l'arrangement plait a personne..

Ma lame se rapproche doucement d'Eiri, laissant place au silence de la reflection.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: Rituel   Jeu 8 Mar - 20:29

J'attends la fin de sa requête et c'est d'une voix plate que je prends le temps de lui répondre. Mon esprit lui est en grande partie ailleurs, connectée à l'Onirique de par Abaddon, maintenir et la cérémonie et la brèche massivement empruntée me fatigue.

- En admettant que je la laisse et que je trouve le temps et les ressources de lui offrir une humanité, ce qui risque de réclamer un premier prix à payer, comment veux-tu l'obliger à t'appartenir et à ne pas se donner la mort, Khsi ? Car ce choix, je lui ai déjà donné. Pour le Cercle du Mensonge j'entends bien. Elle a refusé et je me vois mal accéder à ce caprice pour apprendre que mademoiselle Eiri s'est tranchée les veines dans la nuit, ce que tu peux comprendre.


Il faut du culot pour réclamer un humain sous les yeux d'un Prince, d'autant plus quand on est sans Cercle. Mais mon supérieur ne semble y voir aucune insulte et je ne décèle en lui que de l'amusement devant une demande qu'il juge futile.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Rituel   Ven 9 Mar - 0:47

Il n'y avait visiblement rien de plus a ajouter, Eiri continuai a s'obstiner et a cracher son venin.
Et les arguments d'Eirwen était plus que valable.
Puis trop de dette pour au final un jouait, n'avais pas de vraisemblance.
Aller contre l'avis de tous pour un caprice n'était pas mon genre.

La dague s'enfonça très lentement, titillant ses artères jusqu'à venir faire ressortir son cœur sous ses yeux.

Il n'ajouta rien, tendant le cœur a Eirwen. Relâchant doucement le corps d'Eiri.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rituel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rituel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» rituel de présentation
» [Giacometti, Eric & Ravenne, Jacques] Antoine Marcas - Tome 2: Le rituel de l'ombre
» tradition et rituel
» JACK CAFFERY (Tome 3) RITUEL de Mo Hayder
» Rasage rituel de ce matin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Un passé, un présent, un avenir. :: Récits-
Sauter vers: