Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emiko

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 11:40

Le calme plat sur mon Astrub, à l'image de ces deux dernières années.
Les hommes endormis dans les bras de leurs femmes peuvent rêver en toute sérénité, nul démon ou Efrit ne viendra se nourrir dans son foyer.

La chasse éternelle du silence pour le bien-être. L'ignorance du douzien ici en Pandore est le prix à payer pour calmer l'ambition folle, bien trop souvent mère des plus grandes calamités.

Chuut, ne parlons pas des puissances qui gravitent et s’entre-tuent autour de nous.
Ainsi, personne n'ira s'y brûler les ailes..

Ici l'homme est fort, ici l'homme croit en ses Dieux et eux-seuls.
Beaucoup nous envient. Ailleurs où la foi est moindre, des nids du Vide peuvent se cacher dans les frênes et aspirer vos enfants lors de vos promenades en forêt.

Il y en a qui viennent en rampant à mes pieds et hurlent chercher Emiko. Ils ont tout perdu.
Un nom qui pourtant n'est pas célèbre mais ainsi, ceux qui le prononcent, je sais pourquoi ils sont ici.
Et ce n'est très certainement pas pour rien.

Pourtant il y a un iop égaré qui semble suivre des chemins sans trop savoir pourquoi, ou pour qui. Un iop, hihi. Je n'ai pas l'habitude de jouer avec les protégés des autres divinités. Mais pour lui, je ferai une exception, comme IL me l'a demandé.




Dans les environs de 5h cette nuit des cliquetis métalliques se font entendre dans les escaliers du troisième étage de la Taverne d'Astrub. Oh pas de quoi réveiller les locataires des deux chambres du fond qui ivres se sont écroulés dans leur lit et ronflent comme des petits porkass heureux à la panse pleine.

Avec le métal, une paire de talons aiguilles marque le rythme.
Des froufrous duveteux effleurent les murs et quelques gouttes de sang salissent le parquet ciré de Tek.
Derrière la porte de la chambre d'Abaddon Emiko s'arrête.

Floc. Floc.

La serrure s'emplit de sang, simples dégoulinades rouges qui bientôt se transforment en un petit jet bruyant. Une flaque écarlate au pied du lit et de celle-ci, un bras écorché s'en extrait suivi de son frère.

La silhouette de la sacrieur traverse la large tâche profonde et se relève devant le lit du iop.


Robe noire ouverte jusqu'au nombril. Le sang se résorbe et remonte le long de ses jambes nues avant de se figer en tatouages sur ses cuisses, ses bras et son visage. 12 centimètres de talons et par talons, ce soir, il s'agit de petites lames délicatement taillées en aiguilles. Dans son dos, des barbelés descendent le long de sa tenue en une grande traîne de mariée, presque féerique si l'on ne fait pas attention aux petits morceaux de peau et de chair accrochés dedans.

- Eh, c'est moi. Tu dors ?

Dans sa main droite elle tient une épée épaisse violette. La lame, lisse à l'extérieur, est ouverte par le milieu et le cœur est forgé en multiples dents tranchantes dont les pointes ensanglantées rayonnent faiblement d'une aura rouge sombre.

Elle sait bien qu'il ne dort pas et se lèche distraitement les lèvres en attendant qu'il lui offre son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 12:44

Le Destin. Un bien grand mot auquel je n'ai jamais cru, qu'utilisent en général les puissants ou les inconscients pour perpétrer leurs actes en toute impunité. C'était le Destin, c'était écrit, c'étaient les Dieux, j'étais choisi.

Et pourtant, celle qui m'a demandé un service prétend être une envoyée de la destinée, une création ayant notamment pour but de me guider. Elle ment, j'en suis persuadée. J'ai peut-être des bonnes intentions, je rêve de Paix mais je n'ai pas l'étoffe d'un héros pour autant. J'ai fait des choses horribles, j'ai détruit des Réalités, mais une force supérieure m'aurait choisie ? Elle ment... mais elle possède sans doute des capacités assez intéressantes, comme les illusions par exemple.

On me guide, on me mène par le bout du nez en disant de grands mots et je me laisse faire. Je compte bien découvrir qui est derrière tout ça, et dans quel but on m'a envoyé chez cette Emiko.

Elle m'a conseillé de me reposer, ce que je tâche de faire mais je ne dors jamais vraiment que d'un œil. Mon sommeil pourrait même s'apparenter à une sorte de méditation. J'ai trop de choses sur la conscience pour m'endormir paisiblement, et mes pensées sont incessantes, surtout depuis la chute de l'Onirique et la mort de Kysae et Eiri. Aujourd'hui, c'est vers cette Prêtresse que vont mes pensées. A-t-elle vraiment le pouvoir de former des Champions, ces Héros élus des Dieux eux-même ? Cela semble incroyable tant c'est gros, mais pour avoir mes réponses je dois faire de mon mieux pour demeurer crédule, et suivre son enseignement. Patience donc...

Floc. Floc.

Une flaque de sang d'où s'extrait Emiko vient de s'infiltrée par la serrure. J'ouvre les yeux et me redresse, assit sur le lit. Non, je ne dors pas. Je la toise, elle et sa lame. Très belle à regarder... et la femme n'est pas mal non plus.
...
J'enfouis rapidement ces pensées au fin fond de mon esprit, car j'ai presque l'impression qu'Eirwen m'écoute et qu'elle va les commenter.

Bonjour Emiko. Je vous l'ai dit, j'ai le sommeil léger.

Je me lève, en sous-vêtements, et attrape rapidement mes affaires. En m'habillant je masque par réflexe mon tatouage en croissant de lune, l'un des rares vestiges de ma vie parmi le Rêve. Réflexe stupide s'il en est, puisque je lui ai déjà avoué avoir été un Efrit.
J'enfile d'un geste mon long manteau sombre et d'un regard vérifie que toutes mes fioles et lames de lancer sont en place, avant de reporter mon attention sur ma nouvelle tutrice. Une chose est claire, ma tenue est plus sobre que la sienne. Cette femme aime visiblement attirer le regard.

J'imagine que vous n'êtes pas venu me chercher sans raison. Je suis prêt.

Je n'ai strictement aucune idée d'où est-ce que tout ceci va me mener.
Revenir en haut Aller en bas
Emiko

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 15:53

Elle se met à largement sourire et à le regarder d'un air de dire "ça mon chéri, j'en doute un peu ..". Petit battement de cils façon papillon et sa langue refait le tour de ses lèvres rouge pétant.

- Avant toute chose il va falloir me sortir ton bazar ... Je ne compte t'emmener nulle part tant que je ne suis pas sûre du matos qui m'accompagne.

Elle s'étire en tenant à deux mains son épée dans son dos et sa poitrine semble prête à jaillir de sa robe à tout moment, mais ça Emiko n'y prête pas attention, elle est comme ça.

- Montre moi à quel point le mal s'est emparé de toi ... et à quel point tu vas devoir souffrir pour payer ton droit à la délivrance ! À genoux disciple de IOP ! tête levée et main sur le cœur ! Ressens tout ce sang qui pulse et se démène à l'intérieur et prie pour qu'il tienne le coup !

Les deux mains sur le manche et le regard enfiévré, on la dirait prête à se lancer corps et âme dans un carnage et du sang se met à déborder de sa bouche et ruisseler le long de son menton.

Floc. Floc.

L'épée prête à frapper au crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 16:39

J'acquiesce à sa demande et sort de l'étui situé sur le devant de mon manteau quelques couteaux de lancer, que je pose sur la table derrière moi. On peut assez aisément apercevoir des reflets dessus alors que je les manipule, preuve qu'un liquide y a été appliqué.. après tout à la base, je pensais atterrir en terre hostile. Et qui sait, je n'avais peut-être pas totalement tort, l'avenir nous le dira.

Quatre petites fioles et deux dagues dorées rejoignent aussi la table. Pour finir je fais apparaître ma chère lame et la laisse tomber à ma droite dans un bruit sourd. Une épaisse claymore aux runes mauves, où est logée en son sein une grande pierre noire. Elle me suit partout où je vais, celle-ci.

Je m'agenouille en silence suite à la tirade de la Prêtresse, main sur le cœur, et lève la tête pour soutenir son regard. Je ne cille pas, mon expression reste neutre. Pourquoi aurais-je peur ? J'en ai vu d'autres, cela ne sera qu'un mauvais moment à passer.

Quoique ? Alors qu'elle s'apprête à frapper, un sérieux doute me vient à l'esprit. Si la lame est aussi tranchante que voyante, et qu'elle a de la force, elle pourrait me fendre en deux le crâne comme un rien. C'est un gros risque que je prends en acceptant d'être ici, j'espère que le jeu en vaudra la chandelle.

Mon visage ne trahit pas ma réflexion et la méfiance qui commence à s'installer, je la regarde simplement. Et je me prépare à recevoir le coup, en silence. Mon "entraînement" commence.
Revenir en haut Aller en bas
Emiko

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 17:17

Emiko pousse un petit cri d'enthousiasme.

Ses marques sacrieur s'animent sur sa peau et se déploient dans les airs en deux ailes funèbres de sang. La chambre entière ainsi que le iop à genoux se font éclabousser lorsqu'elles s'élèvent.
La bourreau tire la langue en levant la tête pour récolter quelques gouttes du précieux liquide. Elle se délecte, soupire et fait traîner l'instant, comme pour le laisser s'abandonner à ses dernières réflexions avant de passer à l'acte.

Le parquet craque et cinq chaînes noires hérissées de pointes passent au travers pour s'enrouler autour d'Emiko. La robe est déchirée sans pitié et des marques sanglantes se tracent. Elle lâche un nouveau cri, plutôt de plaisir ce coup-ci.

Puis le coup part, d'une puissant qui ne laisse absolument aucun doute : L'épée va lui manger le crâne tout entier. Il n'y a pas le temps de ne serait-ce songer à s'inquiéter, c'est rapide et puissant.

Le bruit de l'os qui se fend et de la cervelle qui tâche le tapis, des sons délicats. Elle doit tendre l'oreille pour en saisir le chant tant l'action se passe vite. La lame n'a pas le temps de trancher, l'impact trop violente se charge d'ouvrir le chemin. C'est comme si la boîte crânienne prenait parti d'éclater au plus tôt pour s'épargner un duel avec le tranchant.



La douleur est une vaste échelle et l'homme se plaît à penser avoir déjà visité tous les échelons au cours de sa vie. Pour certains, il est vrai, ils en ont fait le tour. Des douleurs qui défient l'imagination, s'emparent des nerfs pour les soumettre jusqu'à provoquer la folie. Des brûlures dévoreuses jusqu'à l'âme. Des os qui s'animent, se tordent et s'attaquent aux organes.

Oui, certains hommes ont traversé l'échelle.

Mais combien se sont envolés par-delà le dernier niveau ?
Au point que l'on ne sache plus vraiment ... s'il s'agit toujours de souffrance ou, d'autre chose d'inqualifiable.

Certaines agonies réduisent l'homme le plus endurci à supplier la mort au plus tôt.
Mais celle-ci est si intense, elle offre la rage. L'intolérance. Le sentiment profond que ce châtiment enduré, ABSOLUMENT RIEN ne pourrait jamais le justifier. L'interdiction instinctive de se laisser endurer ça, comme si l'âme elle-même se révoltait. Le cerveau n'a pas le temps de réclamer la fuite ou la mort, il hurle à l'aide à quelconque muscle pourrait l'entendre et entrer en action.

S'il doit transformer un doigt en arme capable de mettre fin au martyr, il le fera.


- JE ME SACRIFIIIIIE !

La tête explose et avec elle le châtiment. Sous ses yeux brouillés par les écoulements de sang, Abaddon voit les morceaux de .. son propre corps .. s'éparpiller dans la chambre. Du rouge que du rouge partout, et cette odeur.

Le sort d'Emiko semble lui épargner la mort mais qu'est-ce que c'est la mort en cet instant, si ce n'est un facteur plus que secondaire. À peine un détail.
Revenir en haut Aller en bas
Eirwen

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2018

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 17:22

La prêtresse se sacrifie et accuse le coup à la place d'Abaddon. Son crâne à elle se fend à son tour bien que l'épée soit plongée dans son invité. Est-ce qu'elle souffre autant que lui ? Difficile à dire, il n'y eut qu'un petit frisson.

De la tête ouverte en deux du iop, une nuée de fines tentacules rouges se mettent à pousser encore et encore jusqu'à remplir la chambre de moitié.

Qu'est-ce .. que tu crois être en mesure de faire .. petite douzienne.

La bouche tordue d'Abaddon s'ouvre lentement et prononce ces quelques mots, avant de lâcher un rictus de mépris.
La douleur quant à elle commence à diminuer, disons que l'agonie perd ses ailes et que le "futur Champion" redescend sur le dernier échelon.
Revenir en haut Aller en bas
Emiko

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 17:41

- Tu te décides à te montrer ..

Elle commence à rire malgré son crâne ouvert jusqu'au nez. Il n'est pas question de sortir la cicatrisation trop tôt, ce serait gâcher le plaisir.

Sans plus de cérémonie Emiko arrache l'épée d'Abaddon qui perd connaissance au sol et tranche dans le tas d'excroissances psychiques.

- Désolée mais le rouge, c'est ma coule ..

La voix de la prêtresse se perd et il finit par sombrer dans des rêves ensanglantés où des cris suppliants ne cessent de le tourmenter.  



Quand il revient à lui, il est couché. Le soleil est haut dans le ciel et une assiette copieuse de côtes grillées est posée sur la table de chevet.

Emiko enroulée dans une couette s'est endormie à ses pieds.
Tous les deux, ils sont intacts. Contrairement à la chambre de la taverne, qui pourrait être confondue avec la scène d'une mauvaise histoire d'horreur trop exagérée.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   Mar 10 Avr - 23:14

Je me réveille au final avec la désagréable impression d'avoir été tué. Sans doute parce que c'est ce qui m'est arrivé. J'ai le souffle court, j'halète pour le retrouver, mon crâne cogne encore violemment la douleur ne s'étant pas parfaitement estompée, et je suis presque étonné d'être encore en vie.
Une merveilleuse première expérience, je me sens comme après ma nuit de torture gracieusement offerte par Yenepha lorsque nous étions encore sous son règne, c'est à dire comme une merde.

M'ouvrir la tête en deux avant de frapper dedans le tout en me laissant parfaitement conscient, sérieusement.. finalement les liens d'Eirwen étaient peut-être moins contraignants. Je me lève en grognant, essayant de ne pas repenser à tout cela. C'est comme si l'image de mon crâne s'ouvrant en deux ramenait cette souffrance, et cette rage, mon sang qui semble bouillir... enfin bref, c'est terminé. Ce n'était qu'un très mauvais moment à passer, un demi battement de cil dans ma vie.

Emiko, elle, dort paisiblement enroulée dans une couette, comme s'il ne s'était strictement rien passé.. alors que son crâne à elle aussi était complètement ouvert, hein. J'entends encore son rire, d'ailleurs. Complètement tarée celle là, la Déesse Sacrieur a un sérieux problème décidément.
Je récupère lentement les affaires que j'avais étalé sur la table. Mon corps est encore hum.. "mou". Je me sens mou.

Quant aux rêves que j'ai fait, je ne vais pas m'étaler dessus. Finalement ils étaient assez similaires à d'habitude. Mes victimes venant me hanter pendant mon sommeil, ça m'arrive quotidiennement depuis que j'ai fait ce rituel visant à me faire devenir humain.

Je laisse la Prêtresse dormir et je me met à engloutir la viande posée sur la table. Je vais avoir besoin de force car ceci n'était que le début. Je me demande bien ce qu'elle me réserve d'autre. En tous cas, je sais que ça ne va pas me plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pandore] Il dit vouloir être un Champion.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pandore] Il dit vouloir être un Champion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GRAND CHAMPION] Ma collection =)
» Idées de conversion pour champion de nurgle
» Hydogard grand champion du chaos
» World Heavyweight Champion
» WIP champion nurgle ( mise à jour armure )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Un passé, un présent, un avenir. :: Récits-
Sauter vers: