Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conseil conjugal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Conseil conjugal.   Jeu 26 Avr - 15:12

Cela fait longtemps que j'existe, si longtemps que j'ignore précisément quel âge j'ai, à dire vrai. Après tant de temps d'existence, je viens d'apprendre les secrets cachés derrière la naissance des Cieux, de la découverte du Rêve par les hommes, des Veilleurs.. et enfin des Gwendalavirs.

Les Anges ne sont que des bâtards nés d'une relation extra-conjugale, dont les Hybrides ont trouvé une utilité face aux Shushus. Une erreur qui leur a semblé intéressante et qu'ils n'ont par conséquent pas détruits. Mon Monde d'origine, mes anciens camarades, leur vie au sein des Cieux et la mienne à l'époque.. tout se résume à cela. Quelle tristesse.

Les sorcières sont une création d'Héritage, qui s'est disputée avec Destin, son mari volatile, et a voulu lui faire payer en bataillant contre lui et le défiant. Pareil pour les Veilleurs. Rien que d'y penser cela me dégoûte. Cela semble si surréaliste. Tous ces morts, ce sang versé, ces vies détruites... pour une banale histoire de tromperie à échelle Divine.

Et moi dans tout ça ? Je n'ai jamais pu retrouver la mémoire, mais de ce que je sais je jouis depuis toujours d'une capacité unique, celle de manier les Ombres. Ma spécificité et ma dissidence parmi les Anges était-elle elle aussi planifiée ? Depuis le début, ne suis-je moi-même qu'un jouet dans les mains de ces Hybrides, qui trouvaient intéressant d'avoir un petit électron libre qui gigote au milieu de tout cet ordre ? Je secoue la tête avant de trop me perdre dans mes pensées. Cela ne sert vraiment à rien.. et puis de toute façon, je suis arrivé.

Le village d'Amakna. Près de la place de la fontaine des personnes distribuent des tracts faisant mention d'un Monde parfait, de paix, d'éternité et blablabla. Je dois admettre que sur le papier, ça fait rêver. Je fais semblant d'être enthousiaste à propos de tout ceci et en prends un, comme beaucoup d'autres autour de moi d'ailleurs. On dirait que ce "Royaume des Illusions" rencontre vraiment un franc succès auprès de la population locale. L'Hybride doit vraiment être ravie.

Il paraît qu'on peut y arriver lorsqu'on désire s'y rendre. Ça tombe bien, c'est pile ce que je veux. Cette histoire ridicule doit absolument s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 17:17

Partout ou je passais, ca se répandait comme une trainée de poudre. C'était affligeant. Assez pour qu'Emiko contact le Rempart. Ca avait même touché Pandore. Il fallait que ca cha...

Tiens je connais cette touffe rougeâtre.

- Abaddon! Emiko te cherche partout bon sang!

Allant le rejoindre d'un pas vif, plus question que je le lâche d'une semelle, il avait l'air d'être important aux yeux d'Emiko, il connaissait Eirwen, il y avait peut-être là un semblant de solution.

- T'étais passé où dans tout ce raffut?

Je prend un des tracts et le regarde avec de grand yeux, au final j'attendais pas vraiment de réponse, il n'avait pas de compte a me rendre, je le laisserai juste plus filer, courir après les gens en situation de crise c'est pas le plus palpitant. Ou il ira, j'irais.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 18:09

Une voix familière m'interpelle. Je me retourne vers l'origine de celle-ci.. Kerobero, l'un des amis d'Emiko, ancien membre du rempart, me fait face. Visiblement, j'en ai inquiété plus d'un.

Oui oui, je le sais. Je suis désolé, j'ai été fait prisonnier... je m'en suis tout juste sortit donc je n'ai pas pu avertir Emiko. Mais je vais bien.

Il me regarde avec un air presque inquisiteur en voyant le tract que j'ai dans les mains. Eh bien, quoi ? N'étais-je pas censé éliminer les manipulés de toute façon ? Hum maintenant que j'y pense, il n'est peut-être pas au courant de cela... je décide donc de l'informer, au cas où il voudrait me suivre. Un compagnon de route pourra toujours m'être utile là où je vais.

J'ai peut-être un moyen de mettre un terme à toute cette folie.

Dit ainsi c'est bien au-dessus de la vérité. Convaincre une femme jalouse à souhait de discuter avec son mari volatile afin de calmer sa folie. Voilà ce moyen, voilà ma solution. On a vu mieux.

La cause de tout ceci... les Veilleurs, les Gwendalavirs.. c'est une Hybride nommée Héritage. Elle bouscule la destinée, détruit et donne naissance à des Fléau qui ne sont pas censés exister, tout ça uniquement dans le but de se venger de son mari infidèle, Destin, un Hybride lui aussi.
J'en conviens que dit comme ça cela n'a pas l'air d'avoir beaucoup de sens, mais c'est la vérité... et si on parvient à calmer la colère de cette femme qui perdure depuis bien trop longtemps, beaucoup de choses rentrerons dans l'ordre sans même avoir à tuer la sorcière.


Peu importe le nombre de fois que je raconte cette histoire, elle me paraît toujours aussi incroyable et révoltante. La vacuité de nos origines me sidère. Mais je fais de mon mieux pour garder mon calme: si en arrivant Héritage sent de l'hostilité venant de moi, je pourrais passer un sale quart d'heure.

Cette Hybride se trouve actuellement dans le Monde des Illusions d'Eirwen, je m'en vais donc la trouver dans le but de la convaincre de discuter avec son mari.
Je ne sais pas exactement ce que je trouverai là-bas alors si tu souhaites m'accompagner, je ne serais pas contre un peu d'aide.


J'ignore s'il avait pour ordre de me retrouver ou s'il est tombé sur moi par hasard, mais qu'il m'accompagne ou pas j'ai bien l'intention de trouver la cause de ces guerres qui durent depuis des siècles maintenant et d'y mettre un terme.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 18:29

J'ai bu et cru a toute ses paroles malgré qu'il soit pas très convaincant dans ses propos.

J'ai pris soin de laisser une pétale pour Emiko, qu'elle sache que j'ai trouvé son disciple, qu'elle sache toute l'histoire qu'il venait de raconter, et que je suivrais celui-ci dans sa quête de.. diplomatie..? Puisse-t-elle nous rejoindre avec du renfort.

Je devais le retrouver, mais je n'avais pas d'ordre pour la suite, c'était donc a mon bon vouloir, et j'irais mettre mon nez là ou il faut si ca peut nous sortir de cet situation. Un peux d'huile de coude en plus ne lui fera sans doute pas de mal.

- Bien, je t'accompagne, aussi saugrenue ton histoire soit elle
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 19:00

Tract en main, la désagréable sensation d'être observé. Les manipulés se fondent dans la masse à la perfection jusqu'à ce que leur regard ne vienne se poser sur les deux hommes. Une lueur intéressée, ils sourient d'un air trop amical avant de se détourner.

Autour d'eux, les habitants vont et viennent, parfois prennent un tract, parfois le refusent.

Sur le papier, il n'y a pas d'adresse ou de lieu de rendez-vous pour ce Royaume et la seule information que l'on peut obtenir à ce sujet, c'est que la suite sera communiquée. En temps voulu.


Les heures tournent. La lumière décline et rien ne se passe. L'heure du dîner largement dépassée, il semble inutile de rester planté au milieu de la rue. La Taverne d'Amakna n'est pas loin et l'idée d'un verre ou deux pour aider le temps à s'écouler est attrayante.

Ils s'avancent en silence mais phénomène surprenant, le chemin de terre devant leur nez se change en boue puis en eau bleue brillante où les reflets des premières étoiles viennent se noyer.


Renoncez à vos Dieux .. le temps d'une visite inoubliable .. Plongez dans les eaux magiques et rejoignez un Monde de liberté.


De petites vagues portent la voix d'une femme jusqu'à eux. Douce et accueillante.
Leur vue se brouille et ils ne parviennent plus à cerner le paysage autour d'eux.
Absorbés par les eaux où de plus en plus de lumières viennent miroiter.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 20:21

La sensation n'était pas désagréable, je crois que je me suis laissé tiré vers le fond, mais malgré le slogan aguicheur, je n'ai pas perdu la foi. Après tout, ca parle de liberté, je préfère garder ma liberté de pensé et "profiter" comme bon me semble. J'ai donc tout simplement fait le vide quelque instant. Me laissant bercer par la voix qui nous plongeai vers le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 21:10

Après une journée d'attente, l'appel se fait enfin entendre. Une voix de femme, agréable, nous convie à renoncer à nos Dieux pour entrer dans ce "royaume de liberté", tel qu'elle le nomme... dans le Monde des Illusions. La voix est très douce, et l'invitation bien tentante il faut l'admettre, pas étonnant qu'autant de personnes abandonnent tout pour y entrer... je remarque d'ailleurs que la femme qui s'adresse à nous n'est pas Eirwen. Serait-ce alors une manipulée, ou bien Héritage en personne ?

Je n'ai jamais été un homme de foi, donc je ne pense pas que renoncer à mes Dieux changera quoi que ce soit, en toute honnêteté.. peut-être seulement Emiko a.k.a Sacrieur qui me tapera un peu sur les doigts, et avec elle cela peut faire mal. Mais bon, au final je n'ai vraiment pas grand chose à renoncer, pas grand chose à perdre... si ce n'est la vie, lorsque je rencontrerai cette Hybride. Hum, si, au final j'ai pas mal à perdre. Mais non, je ne compte pas mourir aujourd'hui... il en est absolument hors de question. J'ai vécu bien trop longtemps pour mourir à cause d'une.. d'une putain de dispute de couple. Je soupire.

Le Royaume des Illusions est bel et bien venu à nous, il nous attend... allons-y, Kerobero. Notre objectif est de trouver une femme, longs cheveux rouges, yeux bleus et... grosse poitrine. Bonne chance à toi.

L'eau est belle, les couleurs sont nombreuses et se miroitent dans celle-ci. Je plongerais volontiers dans les Illusions si cela me permettrait d'amener un tant soit peu de Paix dans ces Mondes... et ça tombe bien parce que c'est exactement ce que je m'apprête à faire.

Un pas après l'autre, je m'enfonce vers l'inconnu à la seconde où Kerobero s'y atèle, espérant ne pas le perdre de vue. Même si je sais qu'avec ce genre de magie, je ne pourrais jamais être sûr de rien... j'espère que cela vaudra le coup.
Un pas après l'autre, encore... je ne distingue déjà plus le paysage autour de nous. Plus de marche arrière possible désormais. Nous ressortirons avec un rendez-vous avec Héritage pour son mari, ou nous ne ressortirons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 22:51

L'eau chaude, l'odeur du sel, les étoiles qui clignotent .. Pas de manque d'air c'est comme marcher dans un rêve. On a l'impression de flotter, que tout est possible. Une lumière aveuglante vient mettre un terme à ces quelques minutes de divertissement féerique. Quand le flash est passé, ils sont au sec dans un petit bureau confortable, tous deux assis sur des fauteuils rembourrés.  


Spoiler:
 


Hihi, bienvenue au bureau des nouveaux départs, je suis Niolie !

Cette voix, c'est bien celle qu'ils avaient entendu.

Je suis ici pour m'assurer que vous passiez un séjour merveilleux ! Bien alors pour commencer ... Ce serait pour combien de temps ? Et, est-ce que vous comptez rester qui vous êtes actuellement ou est-ce que vous avez des petiiiiites envies de changements ? Oh et, un Monde préféré ? Vous savez ici, absolument tout est possible ! Vous êtes là où les lois prennent toutes fin !

Elle leur fait un grand sourire tout en remontant du bout de l'index ses lunettes rondes sur son nez.
Elle se baisse le temps de sortir de sous son bureau un carnet de notes, prête à prendre en compte les désirs des touristes.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Ven 27 Avr - 23:33

L'ambiance était malaisante a souhait, du moins je me sentait pas au bon endroit malgré tout le cinéma qui était mis en place pour nous relaxer, mais ca ne transparaissait pas. Je souris a notre acceuillante.

- Je prendrai le même temps que mon compère. Il m'est indispensable de rester qui je suis dans les moindres détails. Donc pas de changement pour ma part. Pour ce qui est du monde, je laisse Abaddon choisir. Je n'ai pas vraiment d'autre envie particulière, j'aimerai seulement pouvoir garder mon épée sur moi.

Je lui montre le foureau noir, la regarde dans les yeux quelques instant et attend son accord. Je sort une fleur de cerisier et la dépose sur son bureau.

- Un peux de vie dans votre bureau, et dans la fleur de l'age, comme vous. Elle vous tiendra compagnie.

Puis je m'afesse dans le fauteuils, laissant la parole à Abaddon. A vrai dire je m'attendais pas a devoir remplir des formulaires et autre genre.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 0:41

Une secrétaire ayant comme boulot d'accueillir les nouveaux arrivants et de réaliser leurs Rêves.. quelle charmante attention. Décidément, tout était fait pour charmer les visiteurs et rendre le séjour le plus agréable possible. Pour l'heure, mieux valait jouer le jeu et faire le gentil petit touriste. Les manipulés finiraient bien par venir à nous de toute manière. Elle nous demande si on veut changer d'apparence.. et une idée germe dans mon esprit. Plutôt que de faire en sorte de trouver Héritage dans ce Royaume potentiellement gigantesque, pourquoi ne pas faire venir cette Hybride à nous ?

Je lui donne pour se faire le descriptif de Destin, que j'avais pu apercevoir grâce à la magie d'Eirwen, afin qu'elle m'en donne l'apparence. Ça pourrait aussi bien l'attirer à moi que se retourner contre moi d'ailleurs, si me voir sous cette forme faisait remonter toute la colère de cette Déesse. Un pari à tenter en somme.

Nous resterons sans doute un jour ou deux, nous souhaitons juste savoir si ce Royaume est aussi incroyable qu'on l'a laissé entendre ! Quant au Monde, j'ai bien une préférence... j'aime beaucoup l'Onirique.

Oui, mon choix était prévisible. Puisque j'en ai la possibilité, même en illusion revoir l'Onirique me ferait plaisir. Il n'y a plus qu'à attendre la suite maintenant.. j'espère que tout se passera bien et que nous trouverons rapidement cette Hybride pour pouvoir régler cette affaire et repartir, je n'aime pas savoir mes sens trompés.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 1:06

La petite secrétaire hoche la tête à chaque détail fourni par Abaddon. Des changements d'apparence, c'est courant comme souhait. Les hommes se veulent plus forts, les femmes plus séduisantes, elle commence à avoir l'habitude de pousser les caprices des touristes au rang de priorité absolue.

Brun .. mâchoire carrée .. mh mh ...

Lorsqu'il choisit l'Onirique, elle a un petit mouvement de surprise dans son regard.

Oh, c'est inhabituel, laissez moi vous proposer une année ! La période d'apogée de l'Onirique était grandiose, vous ne serez pas déçus. Et n'oubliez pas, vous ne serez soumis à aucune loi divine car, en entrant dans ce Royaume, vous avez renié les Divinités et quitté le rayon de leurs entraves. Si vous n'avez pas d'autres questions, commençons l'expérience.

Je vous souhaite un agréable séjour messieurs ...


Il y eut un nouvel éblouissement et au sortir de celui-ci, ce n'est non pas un désert immense et vide qui s'offre à eux ... Mais des routes, des personnes, beaucoup de personnes, et des villes grandioses qui s'élèvent de toute part.

Le ciel est sublime aux couleurs habituelles du Rêve. Ils semblent être tombés du côté des natifs et Abaddon peut reconnaître le style de la Cité des Chevaucheurs à quelques mètres dans son dos, à la différence près qu'il n'aura jamais vu ce peuple à ce niveau de développement.

Les routes qui relient les Cités entre elles sont noires de circulation de toutes races. Hydroz, Prêtres, Druides, tous sont ici, les deux sexes confondus.

Deux gardes Chevaucheurs viennent à la rencontre des deux hommes et les accueillent d'un sourire chaleureux.

Messieurs, vous êtes loin des Cités des hommes, vous êtes-vous égarés ou cherchez-vous quelque chose en particulier ? Je serais ravi de vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 1:23

L'Onirique, ca remonte a loin, très loin, les tout début du Rempart, mais ce fut bref. Néanmoins, il me semblait diffèrent, plus évolue.. diversifié. Un tas d'adverbe qui le rendait comme la brochure le disait, directement plus paradisiaque.

J'eusse pas vraiment compris pourquoi Abaddon s'était changé physiquement, se perdre dans la masse? Ce devait pas être ca, sa description était bien trop précise, il s'était mis en quelqu'un de particulier, et sans m'en avertir, de plus je ne connaissait pas cette personne. C'était son plan, mais je préférai du coup rester un poil plus en retrait et sur mes gardes. Va savoir ce que sa transformation produirait chez la personne qu'il visait.

Nous fumes accosté mais la réponse a la question m'échappai, je me contenta juste de hocher la tête poliment en signe de salutation et de bienveillance, histoire de passer partout. Avant de me tourner vers Abaddon.

Tout était si accueillant, si parfait, le Fléaux comme on le nommai avait un visage d'ange, c'était troublant, enivrant mais tout aussi louche.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 1:36

Je retire mon masque au moment où nous arrivons pour l'accrocher à ma ceinture et inspire un bon coup, humant l'air. L'apogée de l'Onirique, on me l'a tant raconté, glorifié... ce n'est peut-être qu'une illusion mais cela me fait tellement plaisir de pouvoir la voir de mes propres yeux. Les Cités reliées par des routes, les races circulant tranquillement et échangeant entre eux, en paix avec leurs reflets et les autres natifs, ce ciel... c'est aussi beau que les descriptions que l'on m'en avait faites.

Je souris sans même m'en rendre compte, prenant mon temps pour bien regarder autour de moi, en oubliant presque la raison de ma venue. Ça... c'est ce que j'aurais voulu avoir le temps de faire de l'Onirique. Je suis peut-être le plus à blâmer pour ce qui est arrivé à ce Monde, j'aurais peut-être pu mieux faire, j'en suis conscient et je le regrette.. car c'est cela que j'aurais aimé construire, c'est cela que j'aurais aimé voir. Eiri aussi, elle aurait vraiment adoré voir ça. Je vois presque son visage souriant, son expression presque enfantine en admiration devant la toile qui se peint aujourd'hui sous nos yeux.

J'imprime tout cela dans mon esprit et, lorsque j'en aurais fini avec cette mission, je m'installerais au calme pour dessiner tout ça, l'immortaliser. Et un jour, j'ignore quand.. je comparerai ce dessin avec l'Onirique, et tout correspondra.

Je me tourne vers les deux gardes lorsqu'ils nous interpellent, sortant de mes pensées. Ce sont des Chevaucheurs. Je m'incline respectueusement en guise de salutations et prends la parole.

Nous en sommes conscient oui, nous visitions simplement ces lieux que nous trouvons absolument magnifiques, j'en suis désolé si cela nous est interdit. Dîtes-moi, l'arène des Chevaucheurs est-elle ouverte au public ? Nous adorerions assister à quelque combats dantesques.

Je dois maintenant trouver Héritage ou alors.. faire en sorte qu'elle me trouve, maintenant que mon apparence se rapproche de celle de Destin. A ses yeux, je ne risque pas de me fondre de la masse. Certes, j'ignore encore où elle se trouve, mais si elle se fond dans la masse des Mondes et qu'elle aime autant l'action que Yenepha, elle pourrait se trouver dans les gradins de l'arène des Chevaucheurs. Cela ne coûte donc rien d'y jeter un œil et même s'il s'avère que c'est un coup dans l'eau... perdre mon temps dans cette illusion ne me dérange pas tant que ça finalement, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Onigami
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 23/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 2:05

Pas de transition, de réaction, de réponse ni rien. Il voulait, il y est. Et rien de plus. Un battement de cils ...

Le fond sonore des populations éclate en hurlements déchaînés tandis qu'ils prennent place dans les gradins. Toutes les races oniriques sont présentes mais il y a aussi quelques humains. En bas, dans l'arène, un combat à trois est en cours et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'y vont pas de main morte. Deux prêtres et un Chevaucheur, chacun pour soi. Une danse chaotique où pouvoirs et lames s'entrechoquent pour le plaisir des spectateur en furie.

Dans le ciel, un dragon colossal passe au-dessus de l'arène avant de venir rejoindre son Maître Chevaucheur. De lourds nuages chargés d'éclairs d'or se lèvent et des vents puissants avec. On ne peut pas le nier, c'était très impressionnant.

Une loge ouverte et immense en hauteur dans les gradins se situe en face d'eux. Une dragonne blanche couchée observe les combats et devant elle, deux Chevaucheurs, probablement le couple royal. Abaddon reconnaît Ala.

Pas de trace de femme aux cheveux rouges pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://onigami.forumactif.com
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 2:22

Alors comme ça, il suffit que je demande et l'illusion se plie à ma volonté.. très impressionnant. Pas étonnant que la création de ce Royaume ai fractionné l'esprit d'Eirwen, étant donné la puissance de cette magie. Les protagonistes, la foule, les combats, tout a l'air si réel. Je peux sentir les décharges d'énergies alors que les éclairs s'abattent sur le sol de l'arène, mes oreilles bourdonnent avec le son des lames s'entrechoquant mêlé aux cris des spectateurs. C'est fascinant, et voir l'Onirique aussi en forme me met dans une joie rare. Néanmoins, je reste pertinemment conscient que tout ceci n'est pas vrai.

J'ai bien observé autour de moi et il ne me semble pas que notre cible soit dans le coin, il va donc falloir continuer les recherches. En cherchant j'aperçois d'ailleurs Ala. Elle m'avait en effet souvent parlé de cette période durant laquelle le Rêve était grandiose, le symbole de la perfection. Je me demande où elle est en ce moment d'ailleurs, dans le monde réel.

Je finis par me lever, faisant signe à mon comparse de me suivre, et quitte l'arène. C'était donc une mauvaise piste, tant pis.

Maintenant que j'y pense.. il suffit peut-être de demander des renseignements sur cette Hybride pour en avoir. Après tout, si elle a un lien avec Eirwen elle peut aussi être liée à ce Royaume, il ne serait alors pas impossible que les créations de cette illusion la connaissent. Et si ce n'est pas le cas, le fait que je la cherche attirera peut-être son attention. Je m'approche donc d'un garde aux entrées de l'arène et l'aborde.

Bonjour, nous recherchons quelqu'un. Une femme, grande, cheveux rouges et yeux bleus. Elle.. se nomme Héritage.
Revenir en haut Aller en bas
Heritage

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/04/2018

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 10:27

Le garde ne semble absolument pas surpris par la demande d'Abaddon. Il soupire d'un air las, quelque peu embêté.

Oui bien entendu, c'était prévisible ... Vous devriez envisager de rallonger votre visite Abaddon. Il y a beaucoup à apprendre ici. Erosnok serait ravie de vous accueillir plus longtemps, vous savez. Nous pouvons vous montrer des choses que vous n'avez jamais eu l'occasion de connaître. En fait, vous pourriez tout recommencer à partir d'ici et ...

Un second garde intervient et pose fermement sa main sur l'épaule de leur interlocuteur. Ils se regardent, le nouveau venu acquiesce, visage fermé.

Mais je m'égare ... Heritage vous attend.







Un bourdonnement puissant leur prend le crâne.
Autour d'eux, tout se retourne alors que plus un son ne parvient à les atteindre.
Ils tombent lentement et traversent le ciel qui se change progressivement en eau couleur miel.
De l'autre côté, leur chute est ralentie, le miel après leur passage se surcharge en flammes et en électricité.

Ils sombrent dans le noir, leurs corps refroidissent et c'est là qu'ils le voient, plus loin, hors de portée. Le Monde des 12.
Seulement tout se retourne une seconde fois et ils s'écrasent à une vitesse vertigineuse vers le ciel qui n'en est plus un, disons un nuage gigantesque de destruction au milieu du néant.

Leur corps souffre le martyr, c'est comme se faire disloquer par des vents et des forces contraires. Les os craquent et menacent de rompre, prêts à se décharger de leur chair.
Ils prennent de la vitesse, traversent, mais au lieu de retourner dans l'Onirique ils chutent violemment contre une grande porte à l'horizontal. Couchée par terre au milieu de rien.


Le bois s'imbibe de sang. Une nausée monstrueuse leur soulève l'estomac, de toute évidence ces chemins-ci ne sont pas faits pour les mortels.. La porte chuchote, des voix qui s'amplifient directement dans leur crâne.

Quand ils se redressent les voix se taisent, ils sont dans une pièce immense entièrement dédiée à la sorcellerie. Il fait sombre et leur vue ne parvient pas à discerner au-delà de deux ou trois mètres. Des runes liquides et violettes se dessinent autour d'eux avant de s'embraser et une voix s'exprime doucement, invisible, dans une langue qu'ils ne connaissent pas.

L'annonce passée, une chemin de braseros émeraudes s'allume et une femme vient à leur rencontre par celui-ci.


Spoiler:
 


Vous êtes arrivés loin mortels. Vous voici au lieu de naissance de toute sorcellerie païenne ... Vous ne repartirez pas sans séquelle pour avoir franchi ces portes ...

Laisse les venir à moi ...


Elle tourne le dos et repart en sens inverse. Sans même songer à bouger, les jambes des deux comparses se mettent en action et ils suivent leur guide les yeux écarquillés et rivés sur son dos. L'apparence d'Abaddon est balayée dès les premiers pas et il reprend son visage.

Ils s'arrêtent net au milieu de ce qui semble être un pentacle incroyablement complexe et gravé à même le sol.

Une femme est assise sur un trône blanc de visages figés dont les yeux vitreux semblent se poser sur eux.

Vêtue d'un simple voile transparent déposé sur son corps, ses cheveux rouges descendent jusqu'au sol et ne sont pas sans rappeler les filaments interminables qui servent à la manipulation chez les Gwendalavirs. Elle est très pâle mais belle à mourir, si belle que son inhumanité est une évidence. Le regard peine à se poser plus de quelques secondes sur elle, instinctivement les têtes se baissent au risque de sentir son cœur dangereusement accélérer.


Destin .. ne peut venir ici .. et une illusion ne saurait me tromper puisque je suis leur mère à toutes .. Mais qui êtes-vous donc vous deux, et pourquoi quitter votre visite pour vous aventurer dans des terres Hybrides ? Pourquoi prendre cette apparence qui m'attriste ...



Ses grands yeux bleus les fixent. C'est évident qu'elle pourrait tout savoir, absolument .. tout .. d'un battement de cils .. mais elle n'en fait rien et avec un air d'enfant curieuse, elle attend la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 14:24

Je n'eu pas le temps de me demander ce que ce garde voulait dire en parlant de "tout recommencer ici" que nous étions déjà dans les airs.

Le voyage.. ne fut pas agréable mais c'était presque prévisible que nous n'allions pas nous en sortir sans une égratignure. Une nouvelle fois mon corps fut mis à mal et c'est donc après un vol qui manqua d'arracher nos membres que nous nous écrasons contre une porte, reprenant nos esprits avec difficulté. Urgh.. j'aurais préféré traverser un immense Zaap, honnêtement... mais bon, je suis en vie alors je suppose que je ne suis pas à plaindre.

Nous sommes contre une immense porte au milieu de nulle part qui n'est pas sans me rappeler celles que l'Ordre se disputait. Quant à ces voix.. oui, je les connais bien aussi. La dernière fois que je les ai entendues, j'ai failli mourir d'une malédiction et ai dû courir partout afin de la conjurer. J'espère que cette fois je m'en sortirai un peu mieux. La nausée est par ailleurs loin d'être agréable mais à côté de ce voyage qui nous a fait passer un sale quart d'heure cela n'est presque qu'un détail.

J'essaie de distinguer une route, un indice sur la direction à prendre lorsqu'une femme vient à nous, révélant au passage le chemin à suivre. Sa menace nous claque au visage, pas commode, mais je savais ce que je risquais en m'aventurant ici de toute façon.
Elle nous laisse finalement passer par ordre de sa Maîtresse, et nous la suivons avant même de le vouloir, avançant automatiquement. Ne plus être maître de son corps est une sensation qui me répugne, je déteste vraiment ce genre de magie décidément..
Par ailleurs, quelques mèches rouges viennent retrouver leur place devant mes yeux, l'illusion masquant mon apparence est tombée. Cela ne me dérange pas bien au contraire, puisque je ne m'étais pas changé pour le plaisir, et nous avons réussi: nous allons rencontrer Héritage.

Yeux bleus, longs cheveux rouges, visages blancs sur son trône et très clairement inhumaine, d'une beauté sans pareil... nous sommes bel et bien arrivés face à Héritage, une Divinité. Je n'ai pas l'habitude d'être intimidé et pourtant je baisse instinctivement la tête. Kss.

Elle me parle. J'écoute. Je commence par m'incliner respectueusement afin de la saluer avant de répondre à ses interrogations.

Veuillez excuser l'utilisation de ce stratagème, ma Dame. Le but recherché n'était en aucun cas de vous tromper ni même vous attrister, mais uniquement d'attirer votre attention.
Cependant, même si je ne suis Destin, j'ai bien été envoyé par lui. Votre querelle n'a selon lui que trop duré, et il aimerait pouvoir discuter avec vous en personne afin de s'expliquer sur ses actes. Plus que tout, il souhaite désormais obtenir votre pardon, car vous lui manquez terriblement. Mais il ne peut venir à vous.. je suis donc dans ce but chargé de lui obtenir un rendez-vous avec vous, Héritage.


J'essaie actuellement de rabibocher un couple divin, et l'avenir de beaucoup de personnes reposent sur leur capacité à se remettre ensemble... décidément, je suis loin d'avoir tout vu dans ma vie. Je sors finalement le petit écrin contenant les boucles d'oreille, l'ouvre et le tend vers l'Hybride en essayant cette fois de soutenir son regard un peu plus longtemps.

Voici un présent qu'il veut vous remettre depuis des siècles, mais n'en a jamais eu l'occasion.. je suis par conséquent aussi chargé de vous le remettre ma Dame. Je vous prie de l'accepter.

Je mets les formes. Le ton est solennel et respectueux au possible, je ne parle pas trop vite et articule.. une offrande à une Déesse. Je fais mon travail comme il me l'a été demandé, car au fond il est d'une importance capitale. Je tiendrai donc ma langue parfois trop pendue, pour les Mondes comme pour ma propre sûreté.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 15:28

La chute et le voyage avait été quelque peu douloureux, mais Sacrieur m'avait gâté de ce coté là, ca m'avait laissé indifférent, et il fallait s'y attendre. Voir mon monde de si loin, si petit, comme regardé depuis une fenêtre, ca m'avait rappelé a l'ordre.

Tout se remue-ménage juste pour un cœur brisé? Que de foutaise.

Je me suis avancé d'un pas et les Douze me guideront. Les yeux plongé dans ceux d'Héritage.

-Je suis Kerobero. Ancien membre du Rempart. Protecteur de l'équilibre dans la Réalitée de Pandore. Toute cette hérésie, ce mal, ce chagrin d'amour, perturbe la balance. Il ne peut être toléré plus longtemps, il faut que cela cesse. En tant que mortel, je vous en conjure, arrêté cette mascarade.

Mon cœur battait la chamade et manquai de sortir a chaque seconde de ma poitrine, mais ma foi me faisait tenir le coup. Il le fallait, pour le bien de tous. Pour mon monde, pour les hommes, pour l'avenir, la paix.

- Je reste ouvert a toute discutions et proposition pour améliorer la chose. Ne voyez pas cela comme un affront ou une menace. Mais votre état Divin ne vous donne pas le droit d'agir telle une enfant si vous êtes responsable de tout cela. Je sais que cela vous indiffère, mais d'autres personne souffre. Les dieux ne peuvent pas être renié plus longtemps.

C'était la première fois que je voyais une hybride, et peut-être la dernière. Mes mots dépassait ma pensée. Mais la voir inerte sur son siège comme une gamine qui joue au bille avec le destin me révulsai. Il fallait tout tenter, même si cela devait me couter la vie, je marcherai dans l'ombre des Douzes.

- Je ne prétend pas connaître ni comprendre votre chagrin. Et cela me dépasse surement. Mais une femme aussi belle et forte que vous ne devrait pas s'arrêter sur un accident de parcourt. Si il vous est impossible de pardonner son adultère, peux m'importe, mais passez donc a autre chose. Je suis sûre que vous auriez du succès. Vous pouvez encore tout changer avant qu'il n'y ai trop de séquelle.
Revenir en haut Aller en bas
Heritage

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/04/2018

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 16:06

Elle était en train d'observer les boucles d'oreilles rapportées par la sorcière masquée, une petite moue peu convaincue bien affichée. En fait, il était possible de lire en elle comme dans un livre ouvert tant son adorable minois était expressif.

Sagement elle les laisse s'exprimer sans intervenir. Il n'y a ni colère ni offense, peut-être un peu de chagrin et beaucoup d'incompréhension. Lorsque Kerobero termine sa dernière phrase, ils sont tous les trois attablés autour d'un bon festin auquel elle ne touche pas.

Là ... il y a la Réalité. Cette petite sphère aux nombreuses facettes, si lointaine et mystérieuse...


Du bout du doigt elle fait rouler une petite tomate cerise en dehors de son assiette.

Je la connais de nom et je sais que mon influence est minime là-bas parce que, vous savez, je suis l'Hybride du psychisme et des magies païennes. Il existe des Hybrides plus concernés que moi par les Mondes, il est vrai. Ce n'est pas un manque d'intérêt, disons que nous vivons de façon si différente ... Je ne souffre d'aucune loi au-dessus de moi. L'Hybride que je suis ne regarde par les hommes car les hommes sont sous la protection de Dieux placés juste en-dessous des Hybrides. Les 12 offrent leur propre magie aux hommes, ils sont vénérés, écoutés, adulés. Nous Hybrides nous n'avons rien de tout cela. Des Hybrides plus tard ont construit des Mondes pour s'amuser, les Cieux, l'Onirique, en réponse aux Mondes et aux Dieux qui existaient déjà et qui ne nous regardaient pas. Ces Hybrides créateurs .. Comme ce Oniarik, je ne les connais qu'à peine alors que je lui ai offert nombre de magies.

Elle marque un temps de pause pour les regarder tous deux. Un petit sourire triste étire ses lèvres avant qu'elle ne se mette à soupirer.

Moi, Héritage, Hybride de l'esprit, de la sorcellerie, de la beauté et de l'intelligence, j'ai grandi et été élevée comme une reine. Je suis tombée amoureuse d'un Hybride très concerné par les hommes et proche des 12 Dieux de la Réalité. Destin ... Nous avons partagé de nombreux siècles ensemble, puis il m'a trahie. J'ai alors à mon tour voulu imposer mon influence sur la Réalité, le Monde où il s'était trouvé une autre femme et engendré le premier ange qui plus tard servira de modèle à Philophia, Hybride créateur des Cieux.

J'ai insufflé différentes magies sur le Monde des 12 ... Je suis mère des Cultes païens peu importe leur nom. Les sorcières descendent de ma volonté et "Fléau" est devenu le nom de mes engeances, destinées à perturber le travail de Destin, pour lui rappeler que moi aussi j'existais. Pour être honnête je n'ai jamais pris le temps de mesurer l'ampleur de mes actes. Mais je vous prie de me croire, je n'ai pas apporté que du mauvais. Car j'ai aussi contribué à vous donner la possibilité de vous extraire de votre Destin. Et même s'il est difficile de comprendre ce que je vais vous expliquer, je suis créatrice du choix, de la possibilité d'agir par vous-même, de vous libérer de la volonté Divine pour créer vos propres chemins. Des magies magnifiques existent sur votre Monde ... je suis aussi mère des Aspects, car je refusais l'idée que tout pouvoir appartienne seulement à Destin et aux Dieux. Les Aspects sont des hommes que je choisis et qui ont le pouvoir d'agir concrètement.

Les sorcières .. La lignée Gwendalavir .. je n'ai pas le temps de vous raconter leur naissance et l'ambition que j'avais au départ à leur sujet. Les sorcières sont devenues de plus en plus puissantes, il est vrai que je les poussais à progresser, toujours avec le souhait de surpasser Destin et de me venger. Est-ce que c'était égoïste ? Bien sûr. Je ne crois pas qu'un Créateur quel qu'il soit ne soit un être de bonté. Je crois que prendre la décision de créer quelque chose qui nous sera forcément inférieur, pour ensuite le diriger, le regarder se développer et se garder de le détruire en cas de nécessité, c'est déjà un acte d'égoïsme. Je ne savais pas que mes filles engendraient autant de souffrance, car je pensais que les 12 sauraient intervenir à juste mesure. Eux ou Destin ... Finalement j'ai été peut-être un peu trop efficace ... Mais je vous assure que je ne suis pas indifférente à votre malheur, et c'est très courageux de venir jusqu'ici pour m'en parler.

Mais je vous le demande alors ... que dois-je faire ?


Elle baisse les yeux et se met à enrouler l'une de ses mèches écarlates autour de son index.
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 17:07

Je crois que mon visage s'est assombri lorsque Kerobero décida de prendre la parole. Moi qui faisait de mon mieux pour ne pas lui dire le fond de ma pensée, voilà qu'il se le permettait sans crier gare... heureusement, l'Hybride ne lui en tint pas rigueur et nous voilà attablés à écouter son histoire.

Je suis assez perplexe en l'écoutant. Elle a engendré les Maîtresses des illusions, des mensonges.. est-elle sincère ou nous fait-elle marcher ? Pourquoi nous mentirait-elle au juste, avec sa position ? Je suis peut-être trop méfiant..
Est-elle vraiment en train de livrer son point de vue à de simples mortels, pour ensuite nous demander ce que nous en pensons ? Ce qu'elle doit faire, voilà la question qu'elle nous pose.

Des millions... en tout, la lignée Gwendalavir a causé des millions de morts et d'innombrables guerres. Cette malédiction, ce Fléau.. doit disparaître. Cependant, vous avez sans doute une vue plus globale que moi sur la chose alors si vous pensez que votre magie a aussi apporté du bon...

Je marque une légère pause afin de chercher mes mots. J'ignore si c'était une question rhétorique ou si elle souhaite réellement connaître notre avis. J'ignore aussi quelle importance elle donnera à nos paroles mais je réfléchis sérieusement à la question. Et après quelques instants, je me remets à parler.

J'allais suggérer de confier des dons moins empoisonnés, compte tenu de la façon dont on tourné les sorcières mais cela est peut-être un peu trop abstrait. Cependant, forcé de constater que les défuntes que j'ai croisé vous craignaient.

Hum.. je me dis que vous pourriez peut-être.. convaincre Destin d'être moins directif et de s'ouvrir aux possibilités que vous offrez ? Vos confrontations ont eu des conséquences désastreuses pour bien des personnes, mais si vous vous mettiez à agir de concert, peut-être la balance s'équilibrerait-elle entre vos deux influences contraires, vous ne pensez pas ?


Je marque une nouvelle pause en regardant Héritage pour voir sa réaction. Il est vrai qu'elle est très expressive et facile à lire..

Que ce soit clair, je ne propose pas cela pour que vous retourniez auprès de Destin. J'ai accepté sa demande uniquement parce que c'était un moyen de mettre fin aux Fléau. Tout ce que je veux, c'est la Paix, et j'imagine que c'est beaucoup vous demander étant donné ce qu'il a fait.. je pense cependant sincèrement qu'il est possible qu'en les mêlant vos influences trouvent une certaine harmonie qui pourrait amener beaucoup de bien. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Sam 28 Avr - 20:08

-Je conçoit que tu apportes une certaine liberté de pensé et une alternative par rapport a ton compare et cela ne me dérange pas vraiment, tant que l'équilibre est maintenu, mais visiblement tes "Gwendalavir" posent beaucoup de soucis. Et ce qui me dérange le plus est cet endroit, enfin celui que l'on a visité précédemment. Ce n'est que pure blasphème, attirer les gens les manipuler et leur faire renier les dieux est source de désagrément. Il faudrait a mon sens remédier a cela.

Se retrouver attablé avec quelque chose de plus grand que les Douzes et lui dire que faire, cela avait vraiment une incidence ou trouvait-elle juste cela divertissant un temps? Des mortels elle doit pas en voir tout les jours débarqué ici.

Mais tout cela semblait toujours aussi accueillant et bienveillant. Au final son discourt tenait plutôt la route, je ne la pense pas mauvaise, juste distraite sur les conséquences qu'elle engrange. Et si j'avais a me positionner a sa place, je suppose que j'aurais pas fais beaucoup mieux. Au final sa situation n'était pas a envier, loin de là, et elle était loin d'être l'image absolue du Fléaux que je me faisais.

Elle a même mentionné la création des Aspects, qui a mon sens sont une bonne chose, un renouvellement correct, un équilibre entre destruction et renouveau. A y penser, elle n'est pas mauvaise, et avec du recul, je pourrais même dire que Destin a bien chié dans la colle.
Revenir en haut Aller en bas
Heritage

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/04/2018

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Dim 29 Avr - 0:24

Je n'ai jamais voulu ce Royaume des Illusions, ce n'est pas moi qui ai poussé Eirwen à le créer c'est une initiative de sa part. Vous savez, pour être honnête Eirwen se passe de plus en plus de mes intuitions ... Et si vous voulez tout savoir, j'ai de plus en plus de mal à la cerner. Je ne peux pas effacer ce qui a été fait, mais je peux l'éliminer si vous m'assurez qu'elle devient un problème trop important. Je trouverai un moyen moins instable pour me mettre en travers du Destin que la propagation d'une lignée de sorcières, même si j'avoue que je me suis attachée à ces méthodes.

Mais il est certain que je ne compte pas lui accorder la moindre entrevue. Sérieusement, vous avez vu avec quoi il revient ? Des boucles d'oreilles ? On nage en plein délire ou c'est moi qui suis trop exigeante .. ?


Là, elle est agacée, ça se voit comme le nez au milieu du visage. Ses joues d'empourprent et sa mâchoire est plus serrée, elle s'enfonce contre le dossier de sa chaise et ses longs doigts commencent à tapoter le bois de la table. Consciente de perdre son sang froid, elle se racle la gorge et bredouille un rapide "excusez-moi".

Puis la curiosité revient et elle se penche en avant en croisant ses bras. Ses yeux vont de l'un à l'autre, elle se retient d'utiliser sa magie et pourtant elle bouillonne d'envie de tout savoir.

C'est tout de même incroyable que deux mortels viennent jusqu'à moi et que nous soyons ici à discuter équilibre et solutions. Deux beaux garçons, en plus. Je suis chanceuse, moi qui me plains de me sentir seule. Pourquoi vous deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 24/07/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Dim 29 Avr - 0:49

... Non !!

Voilà ce que je gueule à l'instant où Héritage propose de tuer Eirwen, sans même m'en rendre compte. Je ne sais pas ce qui m'a prit, j'ai peut-être eu peur qu'elle la tue comme ça, à distance et sur le champs. Je regarde les deux personnes autour de moi, me racle la gorge et laisse la Déesse continuer avant de reprendre la parole.

Eirwen.. est difficile à cerner, oui, mais je ne pense pas qu'elle soit une réelle menace. Vous allez cesser de la guider et elle ne peut avoir de descendance, la lignée Gwendalavir va donc s'éteindre d'elle-même. Je suis néanmoins ravi que vous acceptiez de mettre un terme à vos méthodes, et vous en remercie.

Quant à ces boucles d'oreilles..
Je ris doucement je pense qu'il n'est simplement pas doué pour s'excuser, ou qu'il a eu du mal à savoir ce qui vous ferait plaisir. C'est en effet maigre mais il avait l'air de sincèrement espérer que vous accepteriez de le voir.

Mine de rien, parler autant assèche la gorge. Je me saisis de l'une des chopes présentes et la vide d'une traite avant de retourner à Héritage.

Pourquoi nous ? Eh bien.. en ce qui me concerne je suis.. ou peut-être devrais-je dire "j'ai été" très proche d'Eirwen. En voyant cela, Destin a pensé que je parviendrai à vous toucher, et a donc choisi de me mettre sur votre route dans l'espoir que je parvienne à vous convaincre de le voir, même si pour être tout à fait honnête avec vous je suis plus préoccupé par le fait d'amener une certaine forme de calme dans les Mondes que par sa peine.

Je marque une nouvelle pause et reprend une gorgée dans une nouvelle chope.

Néanmoins.. si je peux me permettre de vous donner mon avis à ce sujet.. après tant de temps vous devriez peut-être vous expliquer une fois pour toutes de vive voix, tous les deux, même si vous ne vous remettez jamais ensemble. Ça peut toujours être bénéfique de déballer ce qu'on a enfoui au fond de soi, maintenant que de l'eau a coulé sous les ponts. Enfin.. ce n'est que mon avis, hein, vous en faites ce que vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Kerobero

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 07/08/2017

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Dim 29 Avr - 1:01

J'ai sentit son sang bouillir puis.. puis.. puis j'ai sentit mes joues rosir, elle nous reluquait et non sans gêne. C'était flatteur, surtout venant d'une telle beauté. Et ca s'éloignait fortement du sujet.

J'ai posé mon index sur le bois de la table et tout en la regardant, je l'ai doucement surélevé, entrainant le bois avec moi. Et sous celui ci, c'était formé un tout petit cerisier fleuri et resplendissant.

- Je suis le gardien du Cerisier, il symbolise et reflète l'équilibre dans ma Réalitée, ce pourquoi j'ai été formé, et puis choisi pour faire partie du Rempart, ce même Rempart ou j'ai connu Emiko, qui aide la veuve et l'orphelin venu d'ailleurs pour rendre leur Réalitée tout aussi paisible que la notre. C'est ce qu'Abaddon était venu chercher. Et de fil en aiguille je l'ai suivi. Y voyant sans doute un propre intérêt a vous rencontrer et a discuter, si l'avenir de toute les Réalitées reposais sur les paroles d'un seul homme, cela ce saurait, je ne pense pas non plus détenir la bonne parole, mais je fais au mieux pour soutenir mes croyances et l'humanité qui est sous le joug des Douze

L'odeur fleurie embaumai lentement la pièce, berçant avec elle l'ambiance qui y régnait depuis quelques secondes.
Abaddon a bu, sans se poser de question, je n'aurais pas osé, pas par manque de politesse mais plus par.. sureté?

- Pour ce qui est de votre entrevue avec Destin, les boucles d'oreille et tout ce qui tourne autour de cette relation, je n'ai pas forcement d'avis. Si notre compagnie peut vous rassurez ou vous faire sentir moins seule, c'est un honneur, et je mettrai un réel plaisir a trouver un terrain d'entente avec vous pour que tout rentre dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Heritage

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/04/2018

MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   Dim 29 Avr - 1:08

Elle regarde le petit cerisier, elle trouve ça mignon, ça se voit à sa bouille de chacha admiratif. Avec un peu plus de sérieux elle se concentre de nouveau sur la conversation et c'est vers Abaddon qu'elle se tourne. À dire vrai, une pointe d'inquiétude vient de naître en elle.

Voulez-vous dire que vous avez eu une liaison avec la sorcière ? J'ai pourtant .. fait en sorte que le serviteur naisse et empêche ce genre d'événements. Le sentiment amoureux chez Eirwen peut être dangereux si elle décide de l'uti...

La fin de sa phrase se meurt en un chuchotement alors que son regard se perd dans le vide. Plongée dans des réflexions désagréables, voilà ce qu'il en est. Les pieds de sa chaise raclent sur le sol tandis qu'elle se recule et se lève mais une fois debout, ses yeux se ferment et elle porte sa main à son coeur avant de murmurer :

Nous avons tous les trois été manipulés.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseil conjugal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseil conjugal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CONSEIL] Orange ou SFR...?
» Conseil d'utilisation de l'EOS 1000D
» [demande de conseil] peindre sa carrosserie
» [INFO] Besoin d'un conseil : N900 ou HD2 ?
» [demande de conseil] micro/casque sans fil compatible pc/ps3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Au delà des Mondes. :: Royaume des illusions.-
Sauter vers: