Support écrit d'une large - et complexe - trame dofusienne sur le serveur de Brumen ( rp ouvert & fanfiction à partir du BG officiel et à l'échelle du Krosmoz ! )
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour à la case départ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kraft



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2017

MessageSujet: Retour à la case départ.    Mar 1 Aoû - 17:15

Partir sans prévenir.

C'est ce qu'elle avait fait quelques semaines auparavant, à Terrdala, et elle venait tout juste de le refaire, quittant la maisonnette de celle qui l'hébergeait.
La blonde s'était uniquement armée de sa canne et de son havre-sac minimaliste et s'était dirigée dans une direction au hasard; elle n'avait aussi pas vraiment le choix, ne voyant rien.

Elle partit donc pour ce qui lui semblait être droit devant, à la recherche de quelque chose de mieux à faire qu'être la pauvre assistée qu'elle était devenue. La jeune femme avait besoin de se trouver une occupation à nouveau. Elle ne se voyait pas vivre toute sa vie tenue par la main, ses journées se résumant à des allers-retours entre la chambre et la cuisine, entre le lit et la baignoire, à se faire nourrir et pouponner comme une enfant.

Elle marcha. Encore et encore. Elle sentait le soleil lui harceler la peau, et une légère brise l'accompagnait. Elle n'avait pas d'idée d'où aller, il lui fallait seulement continuer tout droit. Cela dura des heures, et le soleil baissait. Elle le sentait, et à mesure que le vent se levait, elle commençait à s'inquiéter. Elle n'avait croisé personne, pas un chacha. L'obscurité balbutiait déjà des cris d'animaux nocturnes quand elle comprit qu'elle arrivait dans un champs, au toucher du blé qui lui effleurait la peau.

Elle se mit à appeler : "Y'a quelqu'un ?! J'suis perdue !"
Rien. Elle n'entendait rien d'autre que l'agitation des plantes que le vent bousculait.

Un kilomètre plus loin, c'en était trop. Elle arrivait à bout de force. Le dernier souvenir de cette journée qu'elle allait garder au matin était le bruit de ses jambes s'affalant au milieu des cultures.

~

Une fois de plus, elle fut prise du même cauchemar qui lui revenait régulièrement.

Elle était assise dans sa cellule. Assise ? Non, affalée contre le mur, luttant pour ne pas chanceler.
Seul point positif : Elle voyait. C'est tout ce que ce rêve lui apportait. La cage était ridiculement étroite, elle était enfermée comme une bête sauvage. Elle pouvait presque sentir l'odeur de la crasse environnante. Son propre corps, à peine vêtu, ressemblait davantage à une carcasse qu'à celui d'une femme.

Elle ne regardait qu'une chose. Une de ses complices, dans la cage d'en face. Elles passaient leur journées à se fixer, puisqu'on leur interdisait de parler. L'angoisse prenait aux tripes la jeune femme. La porte d'entrée grinça. C'était l'heure des interrogatoires. Un soldat entra. Puis un, non, deux autres. Avec une rare violence, ils sortirent de sa cellule son amie. Celle-ci regardait la blonde avec des yeux vides, l'air abattue. Cette scène, même un mois après, était toujours terrifiante.

Un soldat se mit à gueuler en regardant la iop : "Tu sais ce qui va se passer si on n'a pas de noms, et tu seras la prochaine, gourgandine !"
Ils disparurent par la porte, emportant avec eux l'autre prisonnière.

La blonde se roula en boule et se cacha les oreilles pour ne rien entendre. Moins elle en savait, mieux elle s'en sortirait.
Ça dura de longues minutes, plus que d'habitude. La porte grinça à nouveau. C'était son tour.

~

Réveil en sursaut. La pauvre femme était allongée dans l'herbe, et elle entendait une dizaine de personnes autour d'elles, qui faisaient des messes basses.
Un homme, plus proche que les autres, se mit à geindre grossièrement : "Hé Jean, t'vois b'en qu'l'est pas morte la 'tite ! Elle bouge !"

L'instant d'après, plusieurs personnes encerclèrent la fugitive. "Milice d'Amakna."
On l'embarqua sans ménagement. Le cauchemar recommençait. On allait la réexpédier là-bas. La blonde passa une journée à la milice. Au moins, on l'y avait nourrie, mais elle était attachée et prête à retourner à la case départ. Au soir, on la conduisit au port de Madrestam, enchaînée. Un bateau l'attendait. Il fallait à tout prix qu'elle s'échappe.

Au moment de monter à bord, elle choisit parfaitement son moment. Un seul homme la tenait, et elle avait déjà cerné le type, il n'était pas très vigilent. Un coup de tête suffit. L'occasion parfaite, l'homme était tombé à l'eau. Du moins, son cri suivi d'un gros bruit d'éclaboussures semblaient le prouver.

Elle prit la fuite, les mains dans le dos, suivie par quatre ou cinq gardes qui beuglaient dans le port. Elle s'était économisée pour ce moment, puisant dans ses dernières forces elle détalait comme une folle à la recherche de n'importe quel recoin qui la protègerait. Après plusieurs minutes à fuir et percuter des passants, elle sema les gardes en se cachant sous une barque qu'elle venait de se prendre en pleine figure. L'incompétence de la milice jouait en sa faveur.

Elle s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Mar 1 Aoû - 20:05

Pleine nuit et pourtant, pas la lueur d'une lune dans le ciel. En somme, une nuit sombre des plus agréables. Anah tient la main de sa partenaire, comme elles avaient l'habitude de le faire quand elles n'étaient pas occupées à tuer. Un sourire flotte sur les lèvres de la jeune Ouginak, elle avait mis sa plus belle robe : la rose. Ses cheveux bleus nuit sont détachés et s'écoulent en cascade jusqu'au creux de son dos. Il faisait frais, un petit vent s'était levé, idéal pour ce mois de fraouctor.

Le meurtre, c'est comme le sexe. La jeunette se plaisait à se le rappeler. Dans un duo où il faut renforcer les liens et apprendre à se connaître plus .. intimement, rien de tel qu'un massacre en plein air. Et pour donner un petit air de vacances à ce charmant tableau, pourquoi ne pas faire ça en bord de mer. Sur le port de Madrestam ce soir, des marins perdirent la vie. Ils n'avaient demandé, ils avaient peut-être un peu trop bu et riaient très probablement trop fort, mais ça n'excusait en rien leur triste sort.

Au milieu des restes éparpillés, Anah embrassa tendrement Ombrya.

- Hey .. Tu avais raison, on avait besoin d'un moment à nous.

Elle dresse une oreille au hurlement de l'un de ses molosses. Ses amours de rage, des chiens de deux mètres de haut en brume écarlate, une odeur de sang à soulever le cœur. Le sourire de la cheffe de meute s'élargit.

- On dirait qu'il a trouvé quelque chose pour nous.

Une poignée de minutes plus tard et les deux femmes étaient devant ce qui semblait être .. une blonde. Anah la remue doucement du bout du pied pour regarder son visage. Elle se penche puis lui retire son bandeau pour le jeter plus loin au sol.

- Une petite iop aveugle qui a perdu connaissance ..


Elle chuchotait presque, comme pour ne pas la réveiller. Son ton était joueur et dans le fond de ses prunelles, un éclat de folie s'était allumé. Ce petit éclat dérangeant qui soulève le malaise et chuchote aux inconnus qu'il est l'heure de détourner les yeux et de vite s'en aller.

Six molosses attendaient dans son dos.

- On la réveille .. ?
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Mar 1 Aoû - 23:15



Retour à la case départ

   
« La blonde, Anah et Ombrya »

   " - Mais tu m'avais promis qu'on massacrerait de jolis marins ... Pas qu'on ramasserait des clodos handicapés ...

J'affichais une petite mine boudeuse tout en m'approchant de la jeune femme évanouie. Un long soupir sortait de ma bouche tandis que j'essayais de la bouger du pied à mon tour, sans résultats.

- On dit que nos autres sens se développent quand on en perds un ... Et si on lui coupait les oreilles, la langue et les mains ?! T'imagines l'odorat qu'elle aurait !! De quoi te concurrencer sans problème.

Je rigolais doucement avant de me reconcentrer sur la jeune femme allongée. Elle portait quelques vilains stigmates. Je dois bien avouer que ma curiosité ne cessait de grimper, contrairement à ma patience. Je lui donnais un violent coup de pied, la propulsant directement à l'eau.

- ALLEZ DEBOUUUUUUT !!"  



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kraft



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2017

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Mer 2 Aoû - 13:52

Rien de tel pour réveiller un dormeur que de lui hurler dans les oreilles ou de lui mettre un violent coup. Le contact avec de l'eau froide fonctionne bien aussi.
Le cumul des trois ne manqua pas de faire ressurgir la blonde de ce qui devait sans doute être un énième cauchemar.

Plongée dans l'eau, elle faillit bien perdre pied et céder à la panique. Elle s'agita en grognant pour essayer de se raccrocher au premier rebord qui venait.
Mais elle était attachée. Incapable de trouver un moyen de nager dans les flots agités du port ou de s'agripper à quoi que ce soit, la pauvre femme allait se noyer.

Déjà épuisée de sa course de la veille, elle n'eut pas le choix : Elle se mit à appeler à l'aide, comme elle le pouvait. Ses mots étaient incompréhensibles mais sa panique évidente faisait le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Mer 2 Aoû - 14:14

L'aveugle se noyait un peu plus dans la panique à chaque mouvement désordonné. Ombrya regardait le triste spectacle, immobile, ses jolis yeux froids fixés sur ce visage qui luttait pour garder le nez en dehors de l'eau.

Anah se laisse glisser à son tour pour rejoindre la blonde. Bordel ce que c'était froid.

- Arrête de crier.

Il n'y avait aucune agressivité dans cet ordre, en revanche on n'y décelait pas non plus la moindre trace de patience. Le ton était sec.

- Tu t'éparpilles. Tes bras sont attachés c'est inutile. Remue doucement tes jambes ensemble pour maintenir l'équilibre et respirer. Ce n'est pas grave si tu t'enfonces, garde juste le visage au-dessus de la surface. Reste concentrée. Quand la vague est trop violente laisse toi couler et remonte ensuite. Travaille tes cuisses.

Anah attrape la fille par le col et la tire mollement vers elle et le rebord sans la relâcher. Son visage était tout proche du sien. Elle sentait le sang, la bouche proche de son oreille.

- Les rebords sont composés de dalles de pierres superposées. Trouve un bord tranchant et libère tes mains pour sortir. N'oublie pas de bouger les jambes.

Elle la relâche et sort de l'eau. En croisant le regard d'incompréhension de sa partenaire, probablement très peu habituée à la voir jouer les professeurs de natation, la jeunette réplique :

- ... Elle a de la rage en elle. Ce n'est pas ma faute .. on dirait un chiot.
Revenir en haut Aller en bas
Kraft



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2017

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Jeu 3 Aoû - 2:14

"Un chiot, moi ?!"

C'est ce que faillit dire la jeune femme, mais elle savait qu'elle n'était pas en position de répondre aux insultes.
Elle ne supplia pas pour autant : Trop orgueilleuse pour demander de l'aide et désireuse de s'en sortir par ses propres moyens.

Elle écouta cependant les conseils de celle qui venait de l'attraper. Elle joua des jambes pour venir se cogner contre les rebords, dos à ceux-ci.
Elle se fracassait allègrement mais ne perdait pas courage. Elle était observée et s'interdisait d'échouer. Chaque coup contre la roche, chaque vague qui l'agressait la rapprochait de l'épuisement.

Hors de question de laisser tomber. Les barreaux, la cécité, elle avait affronté assez d'obstacles pour ne pas se laisser achever par une stupide chaîne en métal.

À peine dans le vacarme des vagues, le son de l'acier s'usant sur le bord l'aider à tenir le coup. C'était probablement son esprit qui inventait de toute pièce ce son, mais elle en avait besoin.

Après d'interminables secondes, peut-être minutes, la jeunette vint à bout de cette foutue chaîne. Elle n'eut aucun mal à se raccrocher au bord et à remonter sur la terre ferme après ça, exténuée.

Interdiction pour elle de dormir pour autant. Elle se dressa aussi bien que son état le permettait, plus ou moins devant Anah.

"T'es qui, pour me toucher, toutou ?"

Elle n'avait pas l'air un tantinet menaçante mais sa posture laissait entendre qu'elle n'avait pas l'habitude de faire dans la dentelle.
Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Jeu 3 Aoû - 11:54



Retour à la case départ.

   
« La blonde, Anah et Ombrya »

   J'observais cette femme en train de faire trempette dans l'eau, les sourcils froncés. Je ne comprenais pas. Vraiment pas. Je ne ressentais pas vraiment de la pitié, mais plutôt de l'étonnement devant sa façon de se battre dans l'eau. Plus qu'une tentative d'échapper à la noyade, on pouvait y voir le combat de toute une vie, un visage fermé et déterminé qui s'en tenait à des valeurs qui apparemment, lui tenaient à cœur.

Enfin elle remontait. Mais à quoi bon ? Elle était aveugle, incapable de se battre, et par conséquent n'avait plus aucune utilité. Pourquoi se raccrocher ainsi à une vie merdique, déjà finie ? Pourquoi ne pas se laisser sombrer au fond de l'eau, et mettre fin à sa vie méprisante ? Non, je n'arrivais pas à comprendre. Pourtant moi ça fait bien longtemps qu'à sa place j'aurais ...

"- T'es qui, pour me toucher, toutou ?

Haussement de sourcil. En plus d'être un vulgaire déchet, elle se permettait de jouer les insolentes... Une petite aura violette, dangereuse, transpirait par tous les pores de ma peau, tandis que ma tête se penchait comme un animal traquant sa proie. Elle osait manquer de respect à ma chère compagne ...

Avec rapidité, je venais attraper ses cheveux mouillés et plaquais violemment sa tête au sol. Mon pied rencontra ses doigts que je fis craquer du talon. Apprenons la politesse à cette vermine humaine.

- Tu as échappé aux flots pour déclencher ... Une tempête ? Je connais des tourments qui briseront ta petite volonté de fer, tu peux me croire ... Je me demande si ta grande gueule est capable de crier assez fort pour apaiser ma faim."



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Ven 4 Aoû - 12:33

Pourquoi est-ce qu'elle s'intéressait brusquement à cette fille ? Et bien, la nuit était belle et Anah ... a toujours été très sociable. Et joueuse. L'humeur s'y prêtait à merveille.


"T'es qui, pour me toucher, toutou ?"

Oh ooh ..

Sans surprise sa partenaire réagit au quart de tour et l'instant d'après, la blonde était au sol. La cyborg est prise d'un petit rire enfantin et elle s'accroupit juste en face de la tête de la iop.

- Je m'appelle Anah ! Et elle ..

Elle relève le visage le temps de lancer un adorable regard à la faucheuse.

- C'est Ombrya. Pourquoi t'étais attachée ? Pourquoi tes yeux sont brûlés ? Pourquoi t'étais par terre sous cette barque minable ?

La jeune ouginak ne semblait pas tellement prendre en compte la situation douloureuse dans laquelle se trouvait l'inconnue. Elle parlait d'un ton léger, une agréable conversation avec une bonne pote au coin d'un feu. Ses molosses fixaient la scène et attendaient le signal de leur maîtresse pour passer à l'attaque.



Revenir en haut Aller en bas
Kraft



Messages : 5
Date d'inscription : 01/08/2017

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Sam 5 Aoû - 21:35

Rien de plus qu'un gémissement de surprise. Elle préférait mourir ici que supplier et finir à nouveau dans une geôle.

"Zêtes pas des miliciens, vous. D'ja parce qu'ils sont incapables puis parce qu'ils ont pas..."

Elle s'adressa à Anah.

"Du sang plein la gueule."

Elle marqua un silence puis daigna répondre aux trois questions de l'ouginak en une seule fois :

"Parce qu'il faut bien payer quand on veut tomber un village de 'Dala.
Qu'est-ce 'vous m'voulez ?"





Revenir en haut Aller en bas
Ombrya

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Dim 6 Aoû - 17:02



Retour à la case départ.

   
« La blonde, Anah et Ombrya »

  Pandala hein ? J'avais entendu dire qu'il y avait pas mal de rébellion ces derniers temps là-bas. Il n'y avait pas besoin d'être une lumière pour faire le lien entre les menottes qu'elle avait aux poignets il y a quelques minutes, ses blessures et le fait qu'elle tente d'échapper aux gardes.

" - Une évadée hein ? murmurais-je.

Je n'attendais même pas de réponses, parlant plus pour moi-même que par véritable questionnement à son égard. Je ne trouvais pas le moindre intérêt en cette blonde, mais ça c'était pour le moment. Elle semblait avoir une haine farouche contre la vie, ce monde et les autorités qui le dirige alors peut être qu'à l'avenir, si elle récupère un peu ...

Je desserrais mon étreinte et fixais le port.

- Alors  enfuis toi, récupère, fais de ta cécité une force et prends ta revanche. Tu n'as pas l'air d'être du style à abandonner, seulement il te faut juste un petit coup de pouce ... Et je suis persuadée que tu pourras faire plier n'importe quel village. Si tu continues vers Amakna, les miliciens te retrouveront rapidement. Le seul moyen pour toi de fuir est par la mer. Mais vu tes talents de nageuse et ton état physique, je pense qu'il y a moyen de convaincre de jolis marins de t'aider à arriver à bon port ..."

Étais-ce par bonté d'âme que j'agissais ainsi ? Peut être. Après tout, je me réjouissais peut être de massacres, mais la liberté totale à laquelle je m'adonnais ces derniers temps portait bien son nom. Je n'avais pas à agir en restant moi-même prisonnière d'un personnage cruel et sanguinaire. Mais au fond, je savais bien que la vérité était toute autre. Je voyais cette nana comme un investissement à long terme. Au fond, ce n'était qu'une vie d'épargnée pour peut être une futur bataille sanguinolente à Pandala ! Le jeu en valait bien la chandelle.

Mes yeux se posèrent doucement sur deux marins alcoolisés penchés au-dessus de l'eau en train de discuter à quelques mètres de nous. Lançant un regard entendu vers Anah, je m'approchais rapidement d'eux, libérant d'une main agile ma sombre crinière pour mettre le plus d'atouts en valeur.  



   
Code by Wiise sur Never-Utopia


   
Revenir en haut Aller en bas
Kysae

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 16

MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    Mar 8 Aoû - 18:10

La réponse de l'aveugle ne semblait pas vraiment surprendre Anah, contrairement aux agissements de sa partenaire. Pourquoi ce soudain changement d'attitude ? Mais ce n'est pas grave, pas besoin de comprendre ça pour saisir le plan d'Ombrya.

La cyborg ferme la marche derrière elle en faisant quelques pas de danse. Faire les yeux doux à des marins ivres pour s'accorder leur faveur, ce serait un jeu d'enfant ! Après tout, elle avait déjà accompli des opérations de charme bien plus compliquées ...

Tandis que la Shinigami vient d'atteindre sa cible, Anah s'approche du second avec un petit sourire adorable, reflétant un visage innocent qui a toujours plu aux hommes de ce monde. Quelques petits mots venaient d'être susurrés à l'oreille du marin qui en écarquilla les yeux, sûrement de surprise devant tant d'audace. Il hocha la tête rapidement avant de rejoindre son collègue chez qui Ombrya semblait avoir fait mouche également et les deux comparses commencèrent à préparer leur bateau.

Ce petit jeu avait été trop facile pour en être amusant, et la cyborg passe d'une mine victorieuse à une petite moue triste. Il faut croire que le massacre d'il y a quelques minutes un peu plus loin lui manquait déjà ...

Elle s'avance vers Ombrya qui venait déjà rebrousser chemin vers la blonde pour lui apprendre la nouvelle.

- Et voilà ! Mais on a connu un peu plus épique comme situation quand même ! J'espère que tu as prévu mieux pour conclure la soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la case départ.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la case départ.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» case départ
» Allez tout droit en prison, ne passez pas par la case départ
» [TUTO] Retour au point zéro - Liste des roms d'origine
» [ACCESSOIRE] Retour sur la BLACK GEL SILICONE CASE COVER & SCREEN PROTECTOR FOR SAMSUNG GALAXY NOTE 2 N7100 [EBAY]
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Onigami :: Oubliés. :: Shinigami [Suspendu]-
Sauter vers: